AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et toi, qui être ? M'aider, peut-être ? [PV Hyūga]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Personne Mystère
Messages : 589
Date d'inscription : 14/04/2014
Age : 19
MessageSujet: Et toi, qui être ? M'aider, peut-être ? [PV Hyūga]   Mar 22 Avr - 21:05





Enfin arrivée. Elle avait passé dix-huit heures, assise dans un avion, à lire, écouter de la musique, dessiner, dormir, se ronger les ongles, penser à sa vie d'avant et à sa vie future, à grignoter ce que les hôtesses lui proposaient. Et puis, enfin, elle était parvenue à destination. Elle avait découvert ce nouveau pays avec des yeux émerveillés, avant de bien vite se retrouver confrontée à la dure réalité : elle avait toute une langue à apprendre, des coutumes à assimiler, une école et une équipe à intégrer, une Génération des Miracles à rencontrer. Tellement de choses qui promettaient de rendre sa nouvelle vie plus intéressante que jamais.

Une fois qu'elle réussi à mettre la main sur ses bagages, elle sorti de l'aéroport et, aussitôt, armée d'une carte et d'un traducteur sur son téléphone portable, elle se mit en quête d'un taxi. Baragouinant quelques mots d'anglais mêlés de japonais, elle parvint à arrêter un chauffeur et lui indiquer sa route. Il la déposa alors au centre-ville, avec ses valises, et elle se retrouva au milieu de tout ces inconnus qui ne cessaient d'aller et venir en tous sens, sans lui prêter attention. Elle avait l'impression d'être un fantôme, une ombre que personne ne voyait.

Tellement invisible qu'elle se fit bousculer sur un trottoir, chutant alors au sol avec ses affaires, en plein milieu des passants. Elle se retrouvait à quatre pattes, sa jupe un peu trop remontée sur ses cuisses, qu'elle eu vite fait de remettre en place. Elle voulu se relever, mais prit alors conscience de la douleur qui traversait son genou, et l'immobilisait au sol, une expression de grimace installée sur le visage.

Et bien sûr, personne ne se bougeait pour l'aider.


(c) Ségo Soyana sur Epicode
 



I just hoped to break the loneliness which consumed me
and you took my hand, like if it was normal



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Et toi, qui être ? M'aider, peut-être ? [PV Hyūga]   Jeu 24 Avr - 16:17


Besoin d'aide ?

Feat Alizia




Il était plutôt tôt, le capitaine de l'équipe se levait de son lit, baillant un peu avant de finalement s'habiller pour sortir. C'était l'heure de s’entraîner et il n'avait pas de temps à perdre, il savait déjà très précisément ce qu'il allait faire aujourd'hui. Nous étions le week-end et il allait se rendre chez son amie pour s’entraîner comme il le faisait toujours. Riko devait même s'attendre à sa visite et l'attendre devant chez elle avec un air bougon sur le visage parce qu'il serait en retard. Peut être même qu'elle le frapperait pour ce retard qu'il ne pourrait pas expliquer. Non, il s'était simplement levé un peu plus tard que d'habitude et cela ne lui ressemblait pas vraiment, mais ils avaient un match plutôt crevant quelques jours auparavant et il ne s'en remettait pas très bien, son corps lui faisait encore mal malgré tout le sommeil et le repos qu'il avait prit. Enfin … Ils n'avaient pas vraiment prit de repos vu que l'équipe s'était quand même entraînée toute la semaine malgré les remontrances de l’entraîneuse. Bref, il se levait et sortait de sa chambre pour aller dans la cuisine histoire de manger quelque chose avant d'y aller. Cela le mettrait encore plus en retard, mais il fallait bien qu'il mange un minimum s'il ne voulait pas tomber en pleine entrainement. Ce n'était pas le moment de donner de quoi rire à sa meilleure amie.

Une fois qu'il eut terminé de manger, il sortait finalement de chez lui, il était environ six heures du matin. Oui, il était très tôt, mais il n'avait pas la moindre minute à perdre pour s'entrainer. Il n'était pas le capitaine pour rien, il ne devait pas perdre la face devant les autres en glandant chez lui et puis, si vous lui demandiez ce qu'il faisait de ses week-end, il répondait forcément qu'il s’entraînait parce qu'il aimait le basket comme toute son équipe. Il était particulièrement fier des siens parce qu'ils avaient tous plus ou moins le même amour pour ce sport, certain plus que d'autre, mais en soi, ils aimaient tous ce sport plus que tout. Bref, il sortait de chez lui et se rendait pas très loin, vu que Riko n'habitait pas non plus à l'autre bout de la ville. En arrivant, comme il s'attendait, il eut droit de se faire frapper par la jeune fille qui l'attendait depuis plus de vingt minutes. Il ne disait rien parce qu'il n'avait pas d'excuse et puis, s'il avait essayé, probablement qu'elle l'aurait à nouveau frapper, autant se taire donc.

Pendant plus de trois heures, il s'entraînait, faisant du vélo pour son endurance et autre pour se maintenir en forme. Bon, il n'en avait pas forcément besoin, mais comme dit, il aimait le basket et ne voulait pas se ramollir. Une fois qu'il avait terminé, il sortait de chez elle, habillé toujours en mode sport et se rendait dans le centre-ville. Il avait besoin d'acheter de nouvelle chaussure de sport pour le prochain match qu'ils auraient. Les chaussures étaient vraiment importante, peut être qu'il passerait des heures avant de se décider sur quelle paire prendre, mais pour le moment, il marchait tranquillement dans la ville. Ses yeux regardaient un peu partout quand il voyait finalement une jeune fille sur le sol en train de ramasser ses affaires. Elle ne semblait pas être de ce pays, il pensait d'abord faire comme tout le monde, donc l'ignorer, mais bon, il avait ce petit côté gentil qui lui disait de l'aider. Se baissant donc près d'elle, il l'aidait à ramasser ses affaires.

« Tu devrais pas rester au milieu comme cela, tu vas finir par gêner quelqu'un ou bien te faire bousculer par les gens qui ne regardent pas. »

Il parlait un peu, lui faisant bien comprendre qu'elle gênait ici, mais ne savait pas encore qu'elle ne comprendrait probablement rien à ce qu'il était en train de dire. Il n'avait pas non plus remarqué qu'elle semblait avoir mal quelque part. Ses yeux se portaient surtout sur ses affaires qu'il mettait ensemble dans un coin avant de finalement relever ses yeux sur elle, lui tendant une main pour l'aider à se relever. Sa gentillesse était visible, mais certain la loupait souvent à cause de la tête qu'il tirait dans ces moment-là. Il avait l'air un peu froid, peut être même qu'il donnait l'impression de juger, mais en réalité, il ne le faisait pas.

« Relève toi maintenant. »




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Personne Mystère
Messages : 589
Date d'inscription : 14/04/2014
Age : 19
MessageSujet: Re: Et toi, qui être ? M'aider, peut-être ? [PV Hyūga]   Sam 3 Mai - 15:47





Elle espérait en silence que quelqu'un l'aiderait, ou qu'au moins la douleur de son genou l'aiderait, mais ni l'un ni l'autre n'arrivèrent. Du moins, dans un premier temps. Car, lorsqu'elle commença à rassembler ses affaires, elle vit que deux autres autres mains avaient rejoint les siennes pour l'aider. Elle leva les yeux, reconnaissante, vers l'inconnu en face d'elle, osant un petit sourire gêné. Il commença à parler, et elle se concentra pour essayer de comprendre, en vain, certains mots lui échappaient, et le sens de la phrase n'en parlons pas. Elle n'avait au final rien compris de ce qu'il avait dit.

Lorsque les affaires furent empilées dans un coin, elle les rangea correctement et saisit la main qui lui était tendue, en souriant, malgré la douleur de son genou qui ne la quittait pas. Il paraissait froid de par l'air qu'il affichait, mais pourtant il était si gentil avec elle, qu'elle ne pouvait s'empêchait d'éprouver de la sympathie pour lui. Une fois debout, elle évita de s'appuyer sur sa jambe sensible, époussetant rapidement ses vêtements, avant de s'incliner avec respect en face de son bon samaritain.

« Merci ! lança-t-elle, avec son accent espagnol bien appuyé malgré ses efforts. Je... ne suis pas Japonaise. Je parle mal la langue, et pas comprendre beaucoup. Rien compris quand toi parler longtemps, avant. Pardon... »

Elle baissa les yeux, un peu honteuse, comprenant qu'il allait lui falloir faire beaucoup d'efforts pour démarrer sa nouvelle vie ici. C'est vrai qu'elle s'était jetée un peu à l'aveugle dans cette aventure, sans vraiment penser à toutes les difficultés qu'elle pourrait rencontrer en cours de route. Mais bon, il était trop tard pour revenir en arrière, cette fois. Elle n'avait qu'à espérer rencontrer des gens qui l'aideraient, comme celui qui se tenait en face d'elle en ce moment.

« Je m'appelle Alizia de Toledo. Je dois aller à Shutoku, toi connaître ? Pouvoir m'y emmener ? »


(c) Ségo Soyana sur Epicode
 



I just hoped to break the loneliness which consumed me
and you took my hand, like if it was normal



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Et toi, qui être ? M'aider, peut-être ? [PV Hyūga]   Mer 7 Mai - 16:40


Besoin d'aide ?

Feat Alizia




Tendant donc sa main vers la jeune fille qui ne semblait vraiment pas être du pays, il la fixait sans un mot et attendait simplement qu'elle prenne la main qui lui tendait gentiment. Son air ne changeait pas d'un pouce, il avait toujours cet air un peu froid que les gens ne voyaient que comme des jugements, mais il était comme cela, toujours légèrement sur la défensive quand il ne connaissait pas bien les autres et cet air mature qui le caractérisait si bien. Hyuga donnait deux impressions différentes selon comment les gens percevaient ses mimiques. Soit on le pensait hautain, soit on le trouvait mature tout simplement, en attendant, il était plus souvent la deuxième options que la première, d'ailleurs, il n'était quasiment, voir jamais la première. Il n'était pas du genre à juger les autres et encore moins à critiquer sans connaître quoi que soit de la personne, c'était même tout simplement rare qu'il critique quelqu'un, sauf quand cela le touchait directement ou ses amis. Bref, pour le moment, il devait donner l'impression d'être froid, mais il ne s'en rendait pas tout à fait compte encore.

Finalement, la jeune fille attrapait sa main tendu et il l'aidait à se relever, ne faisant pas encore attention au fait qu'elle semblait avoir mal. Il était plus préoccupé par ce qu'elle disait et sa manière de parler. Son accent lui titillait l'oreille, le trouvant presque horripilant à entendre. Une espagnole qui parlait japonais ? C'était extrêmement bizarre pour lui et il aurait presque eu envie de rire, mais se retenait de le faire par respect pour elle. Le respect étant quelque chose qu'il affectionnait particulièrement, il ne pouvait pas se permettre de ne pas lui en montrer, cela était tout à fait naturel pour lui d'agir de la sorte. Il tendait donc l'oreille pour essayer de bien comprendre ce qu'elle disait, tout en gardant toujours son côté sérieux et mature. Il ne disait rien et écoutait tout simplement jusqu'à la fin, la laissant se présenter et lui demander pour Shutoku. D'ailleurs, quand elle prononçait ce mot, le jeune ado grimaçait légèrement de l'intérieur sans pour autant le montrer à l'extérieur. Shutoku, ce mot résonnait dans sa tête et il ne pouvait s'empêcher de revoir leur match et les joueurs. Un match difficile, mais qu'ils avaient gagnés ensemble et puis le repas qui avait suivi ensuite … Bref, il secouait la tête et ouvrait finalement la bouche à son tour, soupirant d'avance en comprenant que s'ils continuaient de parler ensemble, cela risquait de tourner au cauchemar pour lui.

« Moi, je disais juste que tu allais gênée et que tu risquais de te faire mal ... » disait-il en articulant bien, parlant exagérément lentement pour être sûre qu'elle suive tout. « Je suis Hyuga Junpei, enchanté ! Je vais te conduire à Shutoku, suis-moi. »

Il commençait donc à marcher tranquillement, oubliant l'idée d'aller s'acheter des baskets pour le moment, il avait encore un peu de temps avant le prochain match, cela pouvait bien attendre un jour ou deux, mais il aurait bien aimé le faire de suite. Hyuga aimait bien faire les choses directement, il n'aimait pas attendre et laisser traîner, mais pour le coup, il n'avait pas d'autre choix que de rester avec cette jeune fille sous peine qu'elle ne se perde et tombe sur des gens peu fréquentables. Ce n'était pas vraiment de l'inquiétude, il se disait juste que comme c'était une fille, il se devait de l'accompagner puisqu'elle le lui demandait.

« J'aurais une question, pardon si cela est indiscret. Tu viens d'où exactement ? »

Il savait déjà que parler avec elle risquait de lui donner des maux de tête puisqu'ils n'allaient pas vraiment se comprendre et qu'il allait se tirer les cheveux à essayer quand même, mais il ne pouvait pas s'empêcher de demander parce que son accent le titillait vraiment.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Personne Mystère
Messages : 589
Date d'inscription : 14/04/2014
Age : 19
MessageSujet: Re: Et toi, qui être ? M'aider, peut-être ? [PV Hyūga]   Ven 23 Mai - 9:25





Il n'avait pas ris. Il l'avait écoutée. Rien d'autre. Et elle en était on ne peut plus rassurée. Elle ne se serait pas vu faire la discussion avec quelqu'un qui aurait rit de son accent. Non pas qu'elle se serait laissée faire, mais elle n'avait évidemment pas le même vocabulaire en japonais qu'en espagnol, et donc pas les mêmes possibilités pour lui répondre. Elle aurait fait avec les moyens du bord, parce qu'elle était tout de même débrouillarde, mais elle se retrouvait bien handicapée par la frontière entre les deux langages. Il faudrait vraiment qu'elle trouve quelqu'un pour lui apprendre le japonais, sinon elle n'aurait plus qu'à se plonger dans les livres, ce qui était... beaucoup moins simple. On apprends en pratiquant, après tout.

Elle secoua doucement la tête, déjà blasée, sans pour autant en être moins ravie de son nouveau départ ici. Elle remettait simplement ses réflexions à plus tard, préférant se concentrer sur ce que disait son interlocuteur, qui faisait l'effort d'articuler bien comme il faut pour l'aider à comprendre. Elle sourit, en comprenant à peu près tout. Et puis, une seconde après, elle se rendit compte que son nom lui était familier. Très familier, même.

« Hyûga Junpei ? lâcha-t-elle, en clignant des yeux tout en marchant derrière lui, boitant légèrement, intérieurement satisfaite de n'avoir pas écorché ce nom. Capitaine de Seirin ? L'équipe de Basket qui a gagné contre les autres grands ? »

Elle le regardait soudain avec les yeux brillants d'admiration. Que pouvait-elle rêver de mieux que ça ? A part tomber sur un membre de la Génération des Miracles, évidemment. Mais ! Elle était tout de même en train de parler au capitaine de Seirin, une équipe qu'elle admirait depuis qu'elle avait vu leurs matchs contre les nouvelles équipes qu'avaient intégré les Miracles. Dont Shutoku. Et, même si elle rejoignait ce dernier lycée, elle ne pouvait néanmoins pas s'empêcher d'admirer les autres.

Elle était tellement surprise qu'elle en avait oublié la question qu'il lui avait posée, mais elle ne tarda pas à revenir dans son esprit. Alors, qu'elle fit une petite moue désolée, et décida d'aller au plus simple. Plutôt que de se compliquer la vie à faire une phrase, elle allait se contenter d'une réponse on ne peut plus courte.

« Huelva, en Andalousie. En Espagne. »

Elle n'en était pas peu fière. Il faut dire que c'était une ville magnifique, proche de la mer, ensoleillée, où il faisait bon vivre. Elle avait vécu là bas, elle était une onubense dans le sang et, même les millions de kilomètres qui la séparaient à présent de sa terre natale ne changerait jamais ça. Même si elle était heureuse d'être ici, de se dire qu'elle toucherait peut-être enfin son rêve du bout des doigts.

Elle s'apprêtait à rajouter quelque chose lorsqu'elle s'appuya un peu trop sur sa jambe blessée, lâchant un léger grognement de douleur en grimaçant. Elle manqua trébucher, mais retrouva son équilibre de justesse, laissant filer un sifflement entre ses dents.

« Tengo la mala pata, cracha-t-elle, contre elle-même, à voix basse, mais peut-être pas assez pour que ça échappe aux oreilles du capitaine, bien qu'il ne comprendrait certainement pas. »


(c) Ségo Soyana sur Epicode
 


* Tengo la mala pata : Littéralement " J'ai la mauvaise patte ", donc " J'ai pas de chance ", "J'ai la poisse".



I just hoped to break the loneliness which consumed me
and you took my hand, like if it was normal



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Et toi, qui être ? M'aider, peut-être ? [PV Hyūga]   Sam 24 Mai - 12:57


Besoin d'aide ?

Feat Alizia




Il marchait tranquillement en direction de Shutoku. Ce n'était pas tellement loin à pied et ils n'allaient pas prendre les transports pour cela, de plus, ça lui faisait du bien de marcher. Quand on marchait correctement, cela pouvait consister à être comme du sport et il ne disait jamais non quand il s'agissait de se tenir en forme. Quoique, parfois il aimerait bien se poser et ne rien faire, mais il ne pouvait pas relâcher ses efforts en tant que capitaine. Non, il n'avait pas le droit de le faire, l'équipe comptait sur lui et lui comptait sur eux. Très unis, ils marchaient tous dans la même direction, mais peut être avec des objectifs différents. Néanmoins, ils allaient dans la même direction et c'était déjà bien suffisant pour être soudé les uns aux autres. C'était une belle équipe et il n'en était pas peu fier le capitaine. Même s'ils étaient encore très bancale sur certain point, il ne désespérait pas et avait confiance dans son équipe. Que ce soit Kuroko ou Kagami, il avait beaucoup d'espoir en eux, mais pas seulement, il avait sa fierté et savait pertinemment que les anciens étaient tout aussi capable que eux deux.

Alors qu'il marchait tranquillement, son téléphone venait à vibrer dans sa poche. C'était un message de Riko qui lui demandait où est-ce qu'il était et ce qu'il foutait. Argh, il allait se faire frapper probablement parce qu'il serait en retard … Répondant en disant tout la vérité, il espérait passer aux travers des filets de la jeune fille, mais bon, c'était certainement peine perdu à ce stade. Elle avait l'air en rogne et il le sentait rien que par le message qu'elle venait de lui envoyer. La poisse, enfin ce n'était qu'une autre frappe parmi tant d'autre, il n'en mourrait pas, mais s'il devait faire vingt tours de terrain, peut être qu'il en mourrait en fait. Alors qu'il souriait légèrement, la jeune fille qui le suivait, venait à lui poser une question. C'est très surpris qu'il se retournait pour la fixer un peu tout en marchant encore.

« Oui, c'est bien moi. » Disait-il en articulant bien encore une fois. « Je suis effectivement le capitaine de Seirin. »

Ses yeux brillants et son admiration bien visible lui faisait plaisir mais le mettait mal à l'aise en même temps. C'était bien la première fois que quelqu'un le reconnaissait de la sorte. Enfin, pour être précis, c'était la première fois qu'il rencontrait quelqu'un dans la rue qui le connaissait, enfin qui connaissait son nom en tout cas et son statut dans l'équipe. Il était un peu content sur le coup et venait à sourire légèrement avant de continuer sa marche et de l'écouter aussi tant qu'à faire. Alors elle venait d'Espagne hein ? C'était un pays dont il ne connaissait pas grand chose, mais il en avait déjà entendu parler auparavant. Si elle était espagnole, il comprenait mieux son problème en japonais, les langues devaient être bien différente l'une de l'autre et si elle venait à lui parler en espagnol, il serait perdu le pauvre.

« Cela doit être un beau pays ! »

C'est tout ce qu'il disait avant de l'entendre parler dans sa langue qu'il supposait natale. Se retournant, il remarquait enfin qu'elle s'était faite mal et venait près d'elle.

« Est-ce que ça va ? Tu veux de l'aide ? »

En fait, il n'attendait pas franchement qu'elle réponde pour venir la soutenir. Il était gêné de faire cela, mais bon, il n'avait pas franchement d'autre choix que celui-là pour le coup et il n'allait pas la laisser boiter dans son coin et lui marcher tranquillement. Lui prenant le bras, il le passait derrière son cou et marchait doucement avec elle.

« Excuse-moi, je n'avais pas fait attention. »

C'est tout ce qu'il rajoutait avant de se taire et de continuer la marche plus doucement qu'avant. Ils n'étaient pas très loin, mais peut être que prendre le bus ou le métro serait plus sage ? Hum ...



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Personne Mystère
Messages : 591
Date d'inscription : 27/01/2014
MessageSujet: Re: Et toi, qui être ? M'aider, peut-être ? [PV Hyūga]   Lun 2 Juin - 14:56

Rp Clos.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kurokonobasuke.forums-actifs.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Et toi, qui être ? M'aider, peut-être ? [PV Hyūga]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et toi, qui être ? M'aider, peut-être ? [PV Hyūga]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Si ça peut aider certain :: tableau diagnostique turbo
» Qui peut m ' aider pour remplir mon certif F.F.V.E ???
» Qui peut m’aider ???
» Pouvez-vous m'aider?
» Cà peut peut etre nous aider ....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: Corbeille :: RP-
Sauter vers: