AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [PV Midorima Shintaro] Viser plus haut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Pivot
Messages : 75
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 27
MessageSujet: [PV Midorima Shintaro] Viser plus haut   Sam 26 Nov - 19:27



Avec Midorima Shintaro

Viser plus haut


"La hauteur de l'orgueil se mesure à la profondeur du mépris"




« Le talent ça fait pas tout, Alraun. Si tu veux rester dans l'équipe, il va falloir qu'on puisse compter sur toi. J'accepte que tu reviennes, mais c'est ta première et dernière chance. »

Le verdict avait claqué comme un fouet, raisonnant faiblement dans les vestiaires pour filles. Alraun regardait ses pieds l'air mal à l'aise. Les fois où elle s'était sentie aussi mal se comptaient sur les doigts d'une main. Mais sa capitaine n'avait pas tort : elle les avait mis dans un sacré pétrin en partant du jour au lendemain pour rejoindre sa famille. L'équipe avait élaboré une stratégie en se basant sur ses atouts et ses faiblesses. Autant dire que son absence avait dû se faire sentir... Certes, elle était partie parce que son frère était tombé malade, mais concrètement, la vie et la santé de Fetzen n'avaient jamais dépendu de la présence d'Alraun ; son départ aurait donc pu être évité. Le soutien de la basketteuse avait aidé son aîné moralement mais c'était tout. En bref, elle avait choisi de soutenir un proche au détriment de l'équipe. Aussi, quand elle était revenue, elle ne s'attendait à être accueillie avec les honneurs. En fait, elle s'était même demandée si elle allait pouvoir à nouveau être titulaire de l'équipe féminine de Shutoku. Et le fait qu'elle y soit autorisée relevait pas mal du miracle.

La porte des vestiaires claqua, indiquant le départ de sa capitaine, laissant Alraun seule. Soupirant, elle se laissa tomber sur un des bancs, essayant tant bien que mal de gérer la culpabilité qui lui serrait le ventre.

Ça n'avait pas été un choix facile. Le basket ou sa famille, s'était un peu comme lui demander si elle préférait son père ou sa mère. Elle n'était partie que parce qu'elle savait qu'elle pouvait continuer le basket en Allemagne. En revanche, elle n'avait qu'un frère. Enfin, même si elle en avait eu plusieurs elle serait partie quand-même, mais juste... Ses proches étaient ses proches. Ils étaient irremplaçables. Ça lui ferait une belle jambe de devenir une vedette du basket si elle n'avait plus de personnes aimées avec qui partager cette joie.

Quand elle avait annoncé son départ, l'équipe avait pas mal tiré la gueule. Et aujourd'hui, même si sa capitaine lui permettait de revenir, elle savait que tout n'était pas encore gagné. Il allait falloir qu'elle réussisse à se faire pardonner par tout le monde et à regagner la confiance de chaque membre de l'équipe. Ça allait demander du boulot. Mais au moins, elle allait pouvoir essayer. Qu'on lui laisse une nouvelle opportunité était quelque chose de précieux. Alraun ne l'avait pas encore montré, mais elle était vraiment reconnaissante, raison aussi pour laquelle elle avait accepté d'écouter la leçon de morale de sa capitaine sans broncher. Après tout, elle le méritait un peu. Et si en temps normal, elle trouvait qu'écouter quelqu'un vous seriner combien vous avez merdé quand vous en avez parfaitement conscience était rébarbatif et inutile, elle avait accepté d'encaisser chaque minutes de reproches cette fois-ci.

Se relevant en soupirant à nouveau, Alraun regarda autour d'elle en se frottant le bras. La culpabilité ne partait pas. Elle était contente d'être de retour, et touchée de pouvoir à nouveau se sentir membre d'une équipe à laquelle elle tenait, mais pour l'instant, c'était surtout un profond malaise qui prédominait et lui serrait l'estomac.

Elle avait prévu de partir tôt, mais l'idée de rentrer chez elle alors qu'elle avait un coup de blues ne l'enthousiasmait qu'à moitié. Elle n'avait pas envie de passer sa soirée à déprimer, toute seule dans son petit appartement. Bon. Un peu de basket ne lui ferait sans doute pas de mal. Elle n'avait pas encore touché un ballon depuis qu'elle était revenue au pays du soleil levant.

Fermant la porte du vestiaire, elle ne vit pas immédiatement la silhouette longiligne qui s'avançait sur le terrain. Ce n'est que lorsque le premier Bang ! d'un ballon qui heurte le sol se fit entendre qu'elle tourna vivement la tête, réprimant un sursaut.

Cette coupe de cheveux... Impossible de la confondre avec une autre.

Midorima.

Pendant une seconde, Alraun envisagea sérieusement d'abandonner son idée de faire du basket dans le gymnase du lycée et de se tirer silencieusement ni vue ni connue, compte-tenu du fait qu'elle n'y était plus seule et en Ô combien délicieuse compagnie. Notez ici le sarcasme. Mais l'As de Shutoku ne lui laissa pas cette chance. Alors qu'elle avait encore la main sur la poignée du vestiaire, Midorima alla récupérer le ballon et se retourna, ses yeux se posant sur la jeune fille.

Et meeeeerde.



© Code par Yamashita sur épicode



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goopil.tumblr.com/
avatar
Arrière
Messages : 48
Date d'inscription : 07/11/2015
MessageSujet: Re: [PV Midorima Shintaro] Viser plus haut   Sam 10 Déc - 17:04

Viser plus haut
feat. Alraun Fuerbach




C’était toujours comme ça, même du temps de Teiko.

Midorima avait toujours mit un point d’honneur à s’entrainer correctement, et il ne quittait pas le parquet avant d’avoir effectué un certain nombre de tirs qui ne faisait qu’augmenter avec les années. Du coup, il était souvent le dernier à partir une fois que sa tâche avait été accomplie.

Il fut un temps où Takao restait avec lui durant ces entrainements à rallonge, et les deux joueurs pouvaient ainsi perfectionner leur jeu en duo ou simplement faire des un contre un pour le plus grand bonheur du faucon qui perdait tout de même à chaque fois. Mais maintenant qu’ils n’étaient plus ensemble, cela se faisait de plus en rare, pour ne pas dire plus du tout dernièrement.

Midorima ne pouvait s’en prendre qu’à lui-même aussi, c’était de sa faute si leur relation avait pris fin, et il ne pouvait pas en vouloir à Takao de préférer prendre certaines distances, c’était même mieux pour eux deux, parce que c’était douloureux mine de rien.

Le basket lui permettait d’oublier un peu ça, il était là, tout seul devant le panier avec son ballon, et son esprit était complètement concentré dans son tir sans qu’il n’ait à penser à autre chose. C’était agréable. La sensation de la balle sur ses doigts, la chaleur de ses muscles en train de travailler, la façon que le panier avait de la narguer, et la fierté de rentrer un tir parfait... Les entrainements solitaires c’était autre chose que ceux en équipe.

Enfin tout seul...Pas complètement finalement. Il tendit l’oreille lorsqu’il entendit une porte claquer, surement celle d’un vestiaire, il avait cru entendre quelques cris aussi avant cela sans tout comprendre des paroles prononcées. Après tout ce n’était pas ses oignons non plus, il n’avait pas à faire ça.

Shintaro lança son ballon qui passa à travers l’arceau sans même le toucher, c’était encore un tir parfait qui se termina par la balle frappant le sol, résonnant dans le gymnase vide.

C’était son dernier ballon, alors il se déplaça pour aller le ramasser lui et les autres pour recommencer, et en levant les yeux, il aperçut la silhouette d’une demoiselle blonde qu’il avait sans aucun doute déjà vu quelque part sans pour autant se rappeler de son nom pour le moment. Il se redressa avec le ballon sous le coude.

-Bonsoir.


Et il lança la balle dans le gros panier avant de se mettre à la recherche de la suivante. La fille n’avait toujours pas bougé et il se tourna à nouveau vers elle.

-Tu voulais t’entrainer peut-être ?

Si tel était le cas, il n’allait pas l’en empêcher, le terrain était assez grand pour eux deux, et les ballons assez nombreux. Par contre si c’était de la compagnie qu’elle cherchait, elle avait sans aucune doute frapper à la mauvaise porte, elle ne pouvait pas compter sur Midorima pour discuter...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pivot
Messages : 75
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 27
MessageSujet: Re: [PV Midorima Shintaro] Viser plus haut   Dim 12 Mar - 17:53



Avec Midorima Shintaro

Viser plus haut


"La hauteur de l'orgueil se mesure à la profondeur du mépris"




Alraun haussa un sourcil, surprise. Elle s'attendait à une remarque acerbe, à du mépris, mais... pas à de simples salutations. Ce qui était pourtant l'attitude la plus neutre et normale qui soit quand on était une personne un tant soit peu civilisée, maintenant qu'elle y pensait. Mais, réalisa-t-elle, elle avait peut-être un peu trop tendance à juger les membres de la Génération des Miracles sur la seule base de ce qu'elle connaissait... À savoir le comportement d'un prétentieux imbu de sa personne qu'elle n'allait pas nommer. Sauf qu'en y repensant deux minutes, Midorima avait davantage l'air d'être un élève studieux et appliqué, plutôt qu'un fanfaron aimant lancer des piques à tout va. Et puis bon, en fait elle ne lui avait jamais parlé, n'avait jamais joué au basket avec lui, ne l'avait jamais vraiment fréquenté... Au final elle ne le connaissait pas. Juger sans connaître, ça ne lui ressemblait pas. Une voix ressemblant étrangement à celle de son frère résonna dans un coin de sa tête au sujet de son entêtement idiot à l'égard des membres de la Génération des Miracles.  Elle l'écarta mentalement, réprimant un soupir exaspéré.

« Bonsoir » finit-elle par répondre avec un temps de retard, « euh ouais. M'entraîner, voilà. »

Se défouler plutôt.


Elle afficha un sourire crispé et alla récupérer un ballon qui se trouvait sous un banc avant de s'avancer vers le panier inoccupé du terrain. Midorima ne faisait déjà plus attention à elle, il avait recommencé à enchaîner les paniers. Pendant quelques secondes, la basketteuse se laissa hypnotiser par le rythme ininterrompu des ballons qui passaient à travers l'anneau de fer sans même jamais en toucher les bords. C'était impressionnant. Ce type défiait les principes même des statistiques.

Alraun se renfrogna légèrement. Est-ce qu'ils étaient vraiment tous aussi monstrueusement forts dans cette équipe de malheur ? Un instant, elle se demanda si ça n'était finalement pas complètement présomptueux, comme objectif, de tous les vaincre... Mais elle se secoua mentalement. Elle n'avait pas le moral, les idées noires affluaient trop facilement. Il fallait qu'elle arrête de penser et qu'elle se remue un peu.

Se détournant du jeune homme aux cheveux -étrangement- verts, elle fit rebondir la balle une ou deux fois avant de regarder le panier qui lui faisait face. Le simple bruit du cuir claquant contre le parquet lui envoya un frisson d'excitation et avant qu'elle n'ait pu s'en rendre compte, ses idées sombres avaient été renvoyées au vestiaire. Elle s'élança vers le panier, dribblant ici un ennemi invisible, faisant là une des jongleries à la limite de ce qui était autorisé par les règles du basket dont elle avait le secret, et dunka. Bien vite elle ne prêta pas plus attention à Midorima qu'il ne lui prêtait attention à elle, et le temps passa.

Quand elle pris enfin sa première pause, Alraun avait perdu la notion du temps. Elle alla machinalement se réhydrater à l'une des fontaines du gymnase avant de revenir lentement sur le terrain en essuyant la sueur de son visage avec son T-Shirt. Midorima s'entraînait toujours, de la même manière, imperturbable.

Ça a l'air presque chiant...

Elle-même était venu à bout de ce qu'elle pouvait faire seule. Et l'idée de recommencer la même routine dribble-équilibre-panier ne l'enchantait que moyennement. Mais elle n'avait pas envie d'arrêter pour autant, elle avait encore de l'énergie à revendre. Et justement, elle n'était pas seule... Jetant un regard hésitant au basketteur, elle alla attraper un autre ballon. Allait-elle oser... ?

Agacée par son propre côté timoré, elle haussa les épaules et s'avança légèrement afin de se placer à la hauteur de Midorima.

Au pire, il refuse et tu rentres, pas de quoi en faire un drame.

« Hey, ça te dirait pas un un contre un ? » fit-elle en lui adressant un demi-sourire.


© Code par Yamashita sur épicode



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goopil.tumblr.com/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [PV Midorima Shintaro] Viser plus haut   

Revenir en haut Aller en bas
 
[PV Midorima Shintaro] Viser plus haut
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonnes adresses dans le Haut Doubs
» Suintement d'huile haut moteur
» kit éclaté haut de gamme JBL GTI
» L'IRISH COB ! Haut en couleur !
» [2L16V - bruit moteur] xsara bruit "frottement" haut moteur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Lycées :: Shutoku :: Gymnase-
Sauter vers: