AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre sur le terrain [Avec Nijimura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Rencontre sur le terrain [Avec Nijimura]   Ven 19 Aoû - 14:07

Rencontre sur le terrain



-----------------------------------------------


Il était sept heure du matin quand je me suis lever. Le pire, c'est qu'on est samedi, en plus de ça, je ne suis pas du tout matinale normalement. Lors des week-ends et des vacances, je me lève généralement à midi. En gros, je viens de gâcher des précieuses heures de sommeil. Du coup je ne sais pas quoi faire, j'ai déjà regardé si il y avait quelque chose d'intéressant à la télé, mais rien. J'espérais une rediffusion de quelques épisodes de ma série préférée mais c'est trop beau pour être vrai. Je décide donc d'aller faire du basket de rue pour occuper ma matinée.

Je suis prêt pour partir, j'ai pris tout ce que j'ai besoin et j'ai tout mis dans mon sac-à-dos. Le seul problème, c'est que je ne retrouve plus ma balle de basket et malheureusement c'est ce qu'il me faut pour jouer, c'est logique en même temps. Pourtant, j'aurais parier que je l'avais mise dans le garage mais elle n'y est pas. Bon pas le choix, je prends un peu d'argents et j'achèterais une balle sur le chemin. Ça m'énerve d'utiliser mon argent pour ça mais j'ai pas le choix si je veux jouer. Cette journée commence mal pour moi.

Je trouve un magasin qui vent des balles de basket à mi-chemin. Je décide donc d'acheter une balle plutôt de bonne qualité, j'espère qu'elle durera longtemps et qu'elle ne va pas s'abîmer au bout de deux semaines. Je continue donc le chemin jusqu'au terrain de basket. J'espère vraiment qu'il n'y aura personne là-bas pour me déranger mais vu qu'on est samedi matin, il y a peu de chance que ça arrive.

Enfin arrivé au terrain, je pose mon sac-à-dos sur le banc juste à côté et je commence donc à jouer. Il n'y a personne pour me déranger et tant mieux. Je commence donc par une série de lancer francs. Ensuite, une série de trois points. Et je vais commencer une série de dunks maintenant.










Dernière édition par Haiko Otsugowo le Sam 20 Aoû - 12:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ailier Fort
Messages : 119
Date d'inscription : 21/07/2016
MessageSujet: Re: Rencontre sur le terrain [Avec Nijimura]   Sam 20 Aoû - 11:33

...
Rencontre sur le terrain…
avec Haiko Otsugowo


J’ai mal dormi….

Je me suis retourné une bonne partie de la nuit dans mon lit et j’ai dû résister à l’envie prenante de balancer mon radio réveil à travers la pièce. Il n’en finissait plus de m’illuminer de ses chiffres rouges pour bien me faire comprendre les que les minutes passaient aussi lentement que le sommeil me fuyait. Saleté !

Un long soupire m’échappe alors que je repousse ma couette. A quoi bon rester au lit quand ce n’est pas pour dormir. Je ne prends même pas la peine de me regarder dans le miroir de ma petite salle de bain. Je sais très bien que des cernes grises doivent avoir pris naissance sous mes yeux. Si je n’avais pas fait une promesse à Midorima, je me serais allumé une cigarette de réconfort immédiatement. Mais voilà… j’ai promis que je ne toucherai plus au tabac….  Une petite voix sournoise me chuchote à l’esprit que ce que Midorima ignore ne peut pas lui faire de mal…. Oh la vilaine petite voix tentatrice ! Mais non ! Je résiste ! Et de toute façon j’ai plus de paquet de clopes et je n’ai pas envie d’aller me cailler les miches dehors de si bonne heure. Alors je rentre dans ma cabine de douche et j’ouvre l’eau bien chaude en vue de me réveiller un peu. Comment peut-on être somnolant sans pour autant avoir fermé l’œil ? Hum ?

Et tout ça à cause de Midorima… Encore lui !

Hier, une nouvelle dispute avait eu lieu entre moi et lui. Et toujours pour le même sujet en plus : le basket. Décidément celui-là quand il a une idée quelque part il ne l’a pas ailleurs. Sauf que je suis au moins aussi buté que lui. J’ai dit non et ça serait non !

Non ! Je ne rejoindrai pas l’équipe de basket de Shutoku. A quoi bon de toute façon ? L’équipe avait déjà ses titulaires et même si le départ des terminales comme Miyaji, Kimura ou Otsubo avaient laissés de nombreuses places vacances, je me refuse d’occuper l’une d’entre elles. Je n’ai plus pratiqué le basket en club depuis que j’ai quitté Teiko. Je ne pense pas avoir le niveau suffisant pour obtenir un maillot dans une équipe. Et si c’est pour que mon cul cire le banc je préfère rester dans les gradins à encourager tout simplement…

Pourquoi Shintaro refuse de comprendre ça ? Parce que ça lui ferait plaisir de rejouer avec moi ? Mais moi aussi je ne demande que ça ! Sauf que de toute façon il a son «  ombre » maintenant. Et plus rien ne sera jamais comme avant sur un parquet…. Et ouais je suis jaloux de son faucon… Et ouais j’ai pas du tout envie d’avoir à jouer avec lui….

Et puis…. Je ne suis plus le capitaine qu’il a encore en tête… J’ai commis de trop grosses erreurs avec Teiko… Il y a certaines choses que je n’arrive toujours pas à me pardonner et tant que ça ne sera pas fait, je ne pense pas avoir le droit de me représenter officiellement sur un parquet… C’est comme ça.

Je soupire et sort de la douche. Je me sèche, je m’habille…. Je me serai volontiers laisser tomber devant la télé pour allumer un programme des plus abrutissants mais si c’est pour mater le télé-achat… je préfère encore sortir de chez moi.

J’attrape mon téléphone portable que je glisse dans ma poche. Pas de message de Shintaro ce matin. Soit il dort encore ( le connaissant, ça serait étonnant…. ) ou soit il fait la tête… La seconde option est plus probable.

Je sors de chez moi et ferme à clés. Je marche dans la rue un peu sans but, profitant seulement de ce samedi matin pour arpenter la ville encore un peu ensommeillée.

Le bruit d’un ballon de basket rebondissant contre le bitume d’un terrain de street résonne à mes oreilles et je tourne la tête pour voir qu’un mec est en train de jouer seul. Je m’immobilise et le regarde. Il ne manque pas de technique…. Il pratique un basket assez académique mais efficace. Il doit faire partie d’un club, c’est sûr et certain.

N’ayant rien de mieux à faire, je m’approche du terrain et entre à l’intérieur tout en restant discret sur le côté. Ce n’est que lorsque la balle roule dans ma direction que je me penche pour m’en saisir. Je me relève et mon regard gris croise celui du garçon. J’aurai pu simplement lui tendre le ballon pour qu’il vienne le récupérer. Mais au lieu de ça, je tire depuis la ligne arrière de la raquette et le ballon orange rentre sans difficultés dans le filet.

Le mec semble un peu surpris. Mais quoi ? Il pensait être le seul à savoir marquer des trois points ?

Alors histoire de briser la glace et le silence je décide de prendre la parole

« Salut…. Je m’appelle Nijimura. »

Je ne sais pas s’il va se présenter ou pas…. Je verrai bien. En attendant je le laisse aller récupérer sa balle et je me replace à l’écart.

« Je peux te regarder jouer ? Tu joues pour quel club ? »




Kuroko's Basket
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rencontre sur le terrain [Avec Nijimura]   Sam 20 Aoû - 17:12

Rencontre sur le terrain



-----------------------------------------------


Je m'entraîne encore et c'est là que ma balle m'échappe. Je la suis en courant pour tenter de la récupérer mais quand je lève la tête, elle était déjà entre les mains d'un inconnu. En tout cas, ce que je voulais, c'est à dire être seule, même ça je ne l'aurais pas. Mais qui peut donc venir ici un samedi matin, faut vraiment rien avoir à faire de ça vie. En tout cas, pour commencer, il faudrait qu'il me redonne mon ballon, ainsi je pourrais continuer ma séance d'entraînement.

Alors que je m'approche vers lui, il s'apprête à tirer depuis la ligne des trois points. Il lance avec beaucoup de facilité, je me retourne pour voir si ça va rentrer et elle y était. Je suis plutôt surpris de son tir, bon après il n'y avait personne pour le gêner comme en match mais j'ai l'impression que ça n'aurait pas changé grand chose de toute façon. Dans tout les cas, il sait jouer au basket et je pense même qu'il joue dans un club.

- Salut…. Je m’appelle Nijimura. Je peux te regarder jouer ? Tu joues pour quel club ?

Nijimura ? J'ai déjà entendu ce prénom quelque part mais je ne sais plus où. Je l'ai sur le bout de la langue, ou est-ce que j'ai bien pu entendre ce prénom ? Je n'arrive pas à m'en souvenir et j'avoue que ça m'énerve un peu. En tout cas, il s'est présenté et je vais faire de même, c'est la moindre des politesses.

- Je m'appelle Haiko Otsugowo, je suis en deuxième année avec le club du lycée de Tôo. J'ai déjà entendu ton prénom quelque part mais je ne sais plus où, tu peux éclairer ma lanterne ?

Je continue de dire ce que j'ai à lui dire ...

- Si tu veux me regarder jouer, fait ce que tu veux mais t'es sûr que tu veux pas te mesurer à moi en un contre un ? Ça fait longtemps que je cherche un adversaire à ma taille, je sais que ça n'existe pas alors ramène-toi.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ailier Fort
Messages : 119
Date d'inscription : 21/07/2016
MessageSujet: Re: Rencontre sur le terrain [Avec Nijimura]   Dim 21 Aoû - 16:58

...
Rencontre sur le terrain…
avec Haiko Otsugowo



Bon…. En général je marche plutôt au feeling pour savoir si je vais réussir à m’entendre ou non avec certaines personnes. Et je peux me vanter de ne pas souvent me laisser tromper par mon flair… Sauf que là, ce mec, il me donne une étrange impression. Sa froideur peut-être… Et puis il parait hautain aussi. Le genre typique du mec qui ne se prend pas pour de la merde. Enfin…. Accordons-lui le bénéfice du doute. Au moins il daigne se présenter, c’est déjà ça !

- Je m'appelle Haiko Otsugowo, je suis en deuxième année avec le club du lycée de Tôo. J'ai déjà entendu ton prénom quelque part mais je ne sais plus où, tu peux éclairer ma lanterne ?

Ha ? Il connaitrait mon nom ? Pourtant on ne peut pas dire que Nijimura soit un nom rependu… S’il l’a entendu ça voudrait dire que ça provient de l’époque de Teiko ? Mais… ça fait quasiment quatre ans…. Finalement je suis peut être plus célèbre que je ne le pensais ! Ouais j’étais le capitaine de la Génération Miracle moi Monsieur !! Oh ta gueule Shuzo !

« Hum …. Je faisais du basket au Collège Teiko avant. Ça vient peut-être de là… Mais c’était y a super longtemps alors ça m’étonnerait quand même…. »


Donc il étudie à Tôô….. Tiens…. Ce n’est pas le lycée où pratique Aomine ça ? Si mes souvenirs sont bons je crois bien que c’est ça !

« T’es donc un coéquipier de Daiki Aomine… C’est amusant ça tiens. Justement je jouais avec lui quand j’étais à Teiko »

J’appuie mon royal fessier contre la barrière grillagée qui jouxte le terrain. Le regarder s’entrainer au basket me convient parfaitement. Je viens de prendre une douche, je suis tout beau et je sens tout bon ! J’ai pas envie de me mettre à puer la sueur un samedi matin post nuit d’insomnie….

- Si tu veux me regarder jouer, fait ce que tu veux mais t'es sûr que tu veux pas te mesurer à moi en un contre un ? Ça fait longtemps que je cherche un adversaire à ma taille, je sais que ça n'existe pas alors ramène-toi.

Une veine se met à palpiter sur ma tempe gauche alors que je fronce les sourcils. Oh… Il vient de m’énerver lui là…. Non mais genre «  je cherche un adversaire et j’en trouve pas » ! Tiens ! Il ferait pas mal d’arrêter de fréquenter Aomine, ça déteint sur lui ma parole !

En tout cas, vous voyez, je ne vous ai pas menti en vous disant que mon feeling ne me trompait que rarement ! J’avais bien dit que ce mec  ne se prenait pas pour de la merde !

Pour le coup il a réussi à venir chatouiller mon égo. Il ne trouve pas d’adversaire à sa hauteur c’est ça ? Ok ! Je vais lui montrer ce qu’est réellement le basket !

Un petit rictus nerveux étire mes lèvres. Je m’avance d’un pas et je retire le sweat à capuche que j’avais mis en guise de veste pour me protéger de la fraicheur matinale. Je le pose correctement et je m’avance sur le terrain avec un air déterminé et les sourcils toujours aussi froncés dans une moue colérique dont moi seul ait le secret

« Tu trouves personnes à ta hauteur hein ? On va voir ça toute suite….. »


Déjà, le mec, il a commis l’erreur de me sous-estimer. Je n’ai peut-être pas fait partie de la Génération Miracle mais je les ai côtoyés au quotidien pendant plus d’un an pour savoir parfaitement comment gérer de genre d’énergumènes bourrsé de talent à l’état brute.

Et puis oh ! Merde ! Je viens de Los Angeles ! L’Amérique ! Le berceau du basket ! J’ai joué contre des types au style incroyablement différent et à la technique vraiment formidable. A vrai dire, j’ai beaucoup appris sur les terrains de rue de LA. Et je compte sur tout ça pour pouvoir me défendre face à ce garçon

Sans oublier que depuis que je suis revenu, mes partenaires de jeu au basket s’appellent Midorima Shintaro et Takao Kazunari…. Alors franchement… je vais pas pisser dans mon froc devant un mec qui se croit tout droit sortir de la cuisse de Mickael Jordan !

« Tu as la balle…. Je t’en prie…. Tu commences et je défends… Sois gentil par contre, ca fait, je suis un peu rouillé »
lui menti-je ouvertement.

Je me mets en position, bien campé sur mes jambes et avec la détermination de celui qui ne veut pas perdre. Allez mon gars, ramène-toi, tu l’as trouvé ton adversaire à ta taille !



Kuroko's Basket
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rencontre sur le terrain [Avec Nijimura]   Dim 21 Aoû - 19:29

Titre du sujet



-----------------------------------------------


Alors comme ça il était le capitaine de la génération miracle, voilà ça me revient maintenant. C'était un article sur lui que j'avais lu à l'époque où je vivais encore en Espagne. Je comprend donc enfin pourquoi il a tiré son trois point avec tant de facilité, il a quand même jouer à Teiko, cette équipe que tout le monde respecte. De toute façon, ancien capitaine de la génération miracle ou pas, on va voir si il se pisse dessus ou si il va accepter mon défi.

- Tu trouves personnes à ta hauteur hein ? On va voir ça toute suite…..

Il tire totalement une autre tronche qu'avant. Je crois que j'ai énervé le vétéran. Dans tout les cas, je vais enfin pouvoir mesurer ma véritable force. Je suis quand même un peu surpris de voir qu'il est rentré dans mon jeu et qu'il a réagis à ma provocation. Tant mieux pour moi j'dirais. Après vu qu'il a été à Teiko, je risque d'avoir du mal.

Qu'est-ce que je dis ? J'ai grandis en Espagne, j'ai tout appris dans des terrains de street basket avec des professionnels dans leurs domaines. Je ne peux pas perdre, c'est tout simplement impossible, malgré son poste à Teiko, je suis sûr que c'est moi qui a le plus d'expérience ici. C'est moi qui vais gagner !

- Parfait, ramène-toi !

- Tu as la balle…. Je t’en prie…. Tu commences et je défends… Sois gentil par contre, ca fait, je suis un peu rouillé.

Il se met en position de défense, son regard est remplis de determination. C'est pathétique.

- Laisse tomber, j'ai fait des centaines et des centaines de un contre un en Espagne, tu ne peux pas gagner !

Je commence par faire des dribbles croisés avec une vitesse plutôt impressionnante, je fait une feinte de crossover vers la gauche pour pouvoir partir rapidement vers la droite. Si il est tombé dans le piège, je vais me retrouver sous le panier, je n'aurais qu'à lancer le ballon pour mettre le premier panier.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ailier Fort
Messages : 119
Date d'inscription : 21/07/2016
MessageSujet: Re: Rencontre sur le terrain [Avec Nijimura]   Dim 21 Aoû - 22:27

...
Rencontre sur le terrain…
avec Haiko Otsugowo



Rien n’aurait pu me décider à jouer au basket si je n’en avais pas réellement l’envie. J’ai bien conscience que Haiko m’a provoqué et qu’il doit se frotter les mains en pensant que je suis tombé dans son piège grossier. Seulement ce n’est pas le cas. Je ne suis pas du genre à me vexer si facilement. Par contre, je suis d’une curiosité insatiable. J’ai envie de voir ce qu’il a dans le ventre et si sa petite mise en scène hautaine était justifiée ou non.

- Parfait, ramène-toi

Je ne peux m’empêcher de rire un peu. C’est qu’il est impatient !

Est-ce que c’est moi qui me fait des films ou est-ce que ce garçon ressemble réellement à Aomine. Pour peu, je fais un transfert injustifié… c’est peut-être sa phrase qui a fait tilt. Et puis son assurance aussi…. Il me fait vraiment penser à Aomine….

Aomine…. Depuis Los Angeles, j’ai eu l’occasion de le regarder jouer au basket à travers l’écran de mon ordinateur. Il ne ressemblait plus au gamin enjoué et passionné que j’avais côtoyé. Son regard vide, fermé…. Il jouait sans plaisir. Par obligation presque…. Est-ce la même chose pour Haiko ? Il n’y avait qu’une seule façon de le savoir : l’affronter sans attendre.

- Laisse tomber. J’ai fait des centaines et des centaines de un contre un en Espagne. Tu ne peux pas gagner

Je hausse un sourcil et mes lèvres s’étirent un peu plus. Parce que moi j’ai fait quoi ? Du tricot peut être ?

Je ne réponds même pas et il profite de mon silence pour lancer sa première action. Il est rapide. Il essaie de me feinter par la gauche pour ensuite me passer par la droite. Un basique du basket. Tromper la vigilance de l’adversaire et l’obliger à changer rapidement ses appuis puis le déstabiliser et lui faire perdre de la vitesse et du reflexe. Si c’est bien réalisé, on peut même réussir à faire chuter son adversaire.

Là encore, sa ressemblance avec Aomine est flagrante. Lui aussi utilise ce mouv’ avec beaucoup d’aisance. Sauf qu’il est bien plus rapide encore que Haiko.

Je le laisse me dépasser et je me retourne pour suivre la fin de son action. Il se retrouve déjà sous le panier prêt à marquer. Je ne lui en laisse pas le loisir. Et puis quoi encore !? Je le contre en frappant dans le ballon. Ce dernier rebondit sur le sol et je m’en empare avant de tirer directement vers l’arceau. Je regarde le ballon glisser dans le filet avant de retomber sur le sol

Satisfait, je mets mes poings sur les hanches en le regardant

« Pas d’adversaire à ta taille ? Tu es sûre d’avoir cherché au moins ? »

Se me penche en avant et prends le ballon entre les mains

« Pourquoi tu es si… sure de toi ? Le basket c’est un jeu collectif… on ne cherche pas « un adversaire à sa taille » on cherche avant tout une équipe à laquelle se mesure »



Kuroko's Basket
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rencontre sur le terrain [Avec Nijimura]   Lun 22 Aoû - 12:31

Rencontre sur le terrain



-----------------------------------------------


Quoi ? J'ai réussi à le passer avec un dribble aussi merdique ? Il se fou de ma gueule j'espère. C'est ça le niveau de l'ancien capitaine de la génération miracle ? Je suis si déçu que je pers un peu de la vitesse vers la fin de mon action. Je vais quand même mettre le panier. Soudain, j'entends des bruits de pats derrière moi, je retourne ma tête et je vois la main de Nijimura qui s'allonge et qui me contre au moment où j'allais mettre le panier.

Il prend la balle et lance le ballon qui traverse l'arceau. C'est lui qui a mis le premier panier. Je l'ai sous-estimé en dirait. Bon après, c'est vrai que j'ai ralenti sur la fin mais malgré ça, il y avait une grande distance entre-nous, il a quand même réussi à m'attraper et à me contrer, c'est pas mal, pas mal du tout.

- Pas d’adversaire à ta taille ? Tu es sûre d’avoir cherché au moins ?

Comment ça ? Évidemment que je suis sûr d'avoir cherché. En Espagne, lors de la finale du tournoi inter-collège, personne ne m'arrivait à la cheville. Lorsque je suis arrivé au Japon, j'ai cru halluciné en regardant des matchs de basket japonais à la télé. Le niveau de basket du Japon est ridiculement bas. Je sors de mes pensées lorsqu'il s'apprêtait à m'adresser la parole encore une fois.

- Pourquoi tu es si… sure de toi ? Le basket c’est un jeu collectif… on ne cherche pas un « un adversaire à sa taille » on cherche avant tout une équipe à laquelle se mesure

- Pourquoi je suis si sûr de moi ? Parce que je suis le joueur parfait. Je sais tout faire, absolument tout. C'est pour ça que je suis sûr de moi, je ne vais pas non plus jouer au basket en ayant peur non ? Et si pour toi, le basket signifie de chercher une équipe à laquelle se mesurer, fais-toi plaisir. Bref, tu as mis le premier panier donc balle à toi, remet-toi en position et joue.

Je me met en défense absolue, je suis extrêmement concentré à ce qu'il va faire.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ailier Fort
Messages : 119
Date d'inscription : 21/07/2016
MessageSujet: Re: Rencontre sur le terrain [Avec Nijimura]   Lun 22 Aoû - 23:52

...
Rencontre sur le terrain…
avec Haiko Otsugowo




Les poings sur les hanches, je regarde mon adversaire du jour. Sur son visage, je peux lire un mélange de colère, de méprise et une certaine joie. Sans doute venait-il de comprendre que je n'étais pas le faiblard joueur que j'ai bien voulu lui faire penser en le laisser me passer si aisément.

Je me tue à le répéter – à croire que les gens ne m'écoutent pas – je n'ai jamais été le capitaine de la Génération Miracle. Je ne comprends pas d'où vient cette étiquette que le monde du basket semble se plaire à me coller dans le dos. Le nom même de « Génération Miracle » a été attribué à l'équipe de Teiko alors même que je n'en faisais déjà plus partie.

Mais je peux au moins me vanter d'avoir eu à manager l'ensemble des garçons juste avant mon départ. Et croyais bien que ce n'était pas facile tous les jours. Il y en a eu des coups de pieds au cul de perdu ! Et lorsqu'il s'agissait de Haizaki, je ne retenais pas mes coups ! Ce fainéant ! Même si... je dois l'avouer... j'avais une certaine affection pour lui.

Tout ça pour dire que si j'ai effectivement pu apporter quelque chose aux garçons de la Génération Miracle j'en suis très heureux. Et à vrai dire, je pense que c’est davantage moi qui ai appris à leur contact plutôt que l’inverse. Sur le plan du basket et sur le plan humain aussi.

Alors oui, Haiko, désolé mais je n'ai pas l'intention de me laisser impressionner par un morveux qui prétend être le dieu du basketball ! Personne n'est omnipotent ! Pas même Akashi !! Surtout pas Akashi d'ailleurs...

- Pourquoi je suis si sûr de moi ? Parce que je suis le joueur parfait. Je sais tout faire, absolument tout. C'est pour ça que je suis sûr de moi, je ne vais pas non plus jouer au basket en ayant peur non ? Et si pour toi, le basket signifie de chercher une équipe à laquelle se mesurer, fais-toi plaisir. Bref, tu as mis le premier panier donc balle à toi, remet-toi en position et joue.


Une petite veine se met à pulser sur ma tempe. Il était parfait ? Vraiment ? Je ne peux même pas me retenir de rire. Personne n'est pas parfait ! La perfection n'est qu'un idéal qu'on essaie de nous faire atteindre mais qui en fait demeure une utopie, une illusion irréalisable. Et heureusement ! Un monde parfait.... Un monde sans défaut... ça serait insipide, lisse, sans surprise, sans bonheur réel. Ça ne serait que factice.... Alors un homme parfait ? Non, ça n'existe pas.

Je ne peux vraiment pas m'empêcher de rire et je me plis en deux en me tenant les cotes tant es propos sont irrésistibles. Finalement, au prix de bien des efforts, j'arrive à me reprendre. Je sèche une petite larme rieuse qui a perlé au coin de mes yeux puis je le regarde de nouveau

« Parfait ? Non sérieux tu crois vraiment que tu es parfait ? Regarde.... Si tu étais si parfait que tu le dis, tu crois sincèrement que j'aurai pu te coller un panier d'entrée de jeu ? Je vais te dire un truc et ouvre grand des oreilles parce que je ne répèterai pas : la perfection c'est qu'un concept de merde posé au sommet de la connerie humaine. Tu piges ? »


Excusez mon franc parlé, je n'ai jamais été du genre à mâcher mes mots. Au grand damne de mon entourage. Mais j'espère quand même qu'il arrive à saisir le sens de ce que je veux lui expliquer. Je ne vais pas rentrer dans un débat philosophique sur la perfection et l'impact négatif que cela a sur la Société, je laisse ce sujet à des érudits bien mieux pensant que moi. Mais en gros, l'idée est là.

Je soupire et je me penche pour ramasser le ballon orange. Je le fais rouler entre mes mains tout en le regardant fixement

« Tu es peut-être – très certainement même – un joueur prodigieux.... Mais.... » Je relève la tête pour le regarder droit dans les yeux « tu dois aussi être un joueur malheureux.... »

Parce qu'on ne peut pas être épanoui dans un sport où la seule et unique chose qui compte est d'affronter des personnes à la recherche de meilleur que soit. Le dépassement de soi est une bonne qualité. Je l'encourageais lorsque j’étais capitaine. Mais comme pour toute chose, il y a des limites à ne pas franchir. Une limite qu'avait visiblement dépassé Aominé.... Et une limite qu'avait aussi dépassé ce Haiko.

Je n'avais pas réellement envie d'en arriver là mais vu je crois qu'il ne me laisse pas le choix. Je lâche le ballon. Il rebondit une fois sur l'asphalte et je place mes pieds bien en appui. Le ballon arrive directement dans mes mains. Je le saisi, fléchi les genoux et tire directement vers le panier sans bouger d'un millimètre de ma position. Le ballon suit une trajectoire parfaite vers l'arceau dans lequel il entre avec un petit « fwit » caractéristique.

Je me suis entrainé tellement de fois auprès de Shintaro Midorima. Je l'ai vu faire mille et une fois. J'ai décortiqué ses mouvements.... Il m'a fallu beaucoup de travail pour arriver à un tel résultat et encore, mon tir n'a rien de comparable aux passes en cloche dont lui seul à le secret....

« Monsieur Parfait a encore quelques petites choses à apprendre.... A commencer par la modestie ! »



Kuroko's Basket



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rencontre sur le terrain [Avec Nijimura]   Mar 23 Aoû - 0:23

Rencontre sur le terrain



-----------------------------------------------


Il rigole, oui il est en train de se foutre littéralement de ma gueule. Il arrête finalement de rigoler et il s'apprête à me dire quelque chose.

- Parfait ? Non sérieux tu crois vraiment que tu es parfait ? Regarde.... Si tu étais si parfait que tu le dis, tu crois sincèrement que j'aurai pu te coller un panier d'entrée de jeu ? Je vais te dire un truc et ouvre grand des oreilles parce que je ne répèterai pas : la perfection c'est qu'un concept de merde posé au sommet de la connerie humaine. Tu piges ?

Non mais il se permet de me faire la morale ou je rêve ? Les personnes comme lui m'énerve tellement, à un point inimaginable. Ces genres de discours, on m'as dit et répété ça des milliards de fois. Ça me donne envie de l'écraser ce gars. En tout cas, j'étais encore endormi quand j'étais arrivé, il a réussi à me réveiller et à me mettre en rogne. Visiblement, il s'apprête à me dire quelque chose encore une fois.

- Tu es peut-être – très certainement même – un joueur prodigieux.... Mais.... tu dois aussi être un joueur malheureux....

- Écoute bien ce que je vais te dire, les gens comme toi qui essaye de se donner un air cool en faisant la moral au gens, m'énerve au plus haut point. Et je ne suis pas un joueur malheureux, au contraire... Quand on a le talent que j'ai << je sort un sourire pour terminer ma phrase >> on ne peut qu'être heureux.

Je vois qu'il lance le ballon, je n'ai qu'à l'intercepter ça. Je tire mon bras en direction de la balle. Non ! Je dois voir ce qu'il va faire, qui sait, peut-être que ça va être amusent. Je bloque donc mon bras pour le laisser faire ce qu'il veut. Il fléchit ses genoux et tire, le la balle entre. Ce tire est encore plus précis et plus rapide que l'autre.

- Monsieur Parfait a encore quelques petites choses à apprendre.... A commencer par la modestie !

Voilà, c'était la phrase de trop... Il me sous-estime trop, je vais lui montrer un petit truc que j'ai appris en Espagne. Je vais prendre le ballon. Et je me met derrière la ligne des trois points.

- Je vais te montrer.... À quel point tu es naïf...

Je cours en direction du panier, et je saute trente centimètres après la ligne des lancers francs. En l'air, je fait une 360 degrés, pendant que je fais le 360 degrés, je fais passer le ballon sous mes cuisses, et je finis par un dunk explosif avec ma main droite. Il m'a fallut quatre mois pour apprendre ça avec les professionnels en Eapagne.

- Alors, t'as aimé j'espère ?

Il a cru que j'étais un faible qui parle pour ne rien faire ? Il s'est mis le doigt dans l'œil.







Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ailier Fort
Messages : 119
Date d'inscription : 21/07/2016
MessageSujet: Re: Rencontre sur le terrain [Avec Nijimura]   Mer 24 Aoû - 0:27

...
Rencontre sur le terrain…
avec Haiko Otsugowo



Est-ce que je suis un donneur de leçon ? Mouais…. Ça peut sans doute m’arriver même si je me plais à croire que c’est davantage des conseils plus qu’autres choses. Je dis le fond de ma pensée et les personnes ne sont pas obligés de m’écouter ou d’aller dans mon sens. J’ai essayé de lui faire comprendre quel était mon point de vue sur la prétendue « perfection » dont il se croit frappé. Après, s’il refuse de m’écouter et bien qu’à cela ne tienne.

Par contre, ça me fait doucement sourire quand il ment ouvertement en prétendant être heureux. S’il suffisait d’être talentueux pour baigner dans le bonheur ça se saurait. Que ce soit dans le domaine du basket ou le reste. Suffit de voir le nombre, par exemple, de musicien qui avaient un talent de fou et qui se sont suicidés…. D’ailleurs je ne pense pas que Aomine soit heureux et je ne crois pas avoir rencontré dans ma vie une personne plus talentueuse que lui. Murasakibara ne me parait pas plus heureux non plus. Akashi, je n’en parle même pas…. Shintaro ? Il commence seulement à s’épanouir enfin ( et je me plais à croire – ou à espérer – que je n’y suis pas indifférent ). Celui qui sort le mieux son épingle du jeu me semble être Kise…. Après je dis ça… je ne l’ai pas vraiment connu lui en fait.

Tout ça pour dire que des mecs bourrés de talents j’en ai connu. Et pas les moindres. Et aucun d’entre eux ne m’a paru suinter le bonheur dès que leur talent s’est mis à éclater au grand jour. Alors Haiko pouvait se voiler la face autant qu’il le voulait, à moi, on ne me le fait pas ! Il pouvait continuer à se mentir, à faire semblant…. Le simple fait qu’il passe sa vie en quête d’un rival puissant prouvait qu’il n’était pas épanoui. Parce que ce n’est pas un comportement sain tout ca…

Je le regarde sourire tout en me sortant sa belle diatribe. Je soupire lacement avant de secouer légèrement la tête de gauche à droite en signe de négation et de résignation. Trop borné pour être raisonné….

« Si tu le dis….. et si ca te plait de le croire… »

J’ai effectué mon tir sans rencontrer le moindre obstacle. Il m’a laissé faire, se contentant de regarder la balle filer dans l’arceau. Je crois que ma dernière petite phrase ne lui a pas plus parce que je le vois s’emparer de la balle et réaliser un mouvement que je n’avais jamais vu auparavant. C’est une prouesse technique magnifique. J’en suis bien incapable. Il faut reconnaitre ce qui est : ce mec est extrêmement doué

Je l’applaudis et lui adresse un sourire admiratif

« Et bien, chapeau. C’était un très joli shoote je le reconnais »

Il faudrait être de mauvaise foi pour le nier.

« C’est cool de savoir faire des trucs comme ça. Ça ne sert strictement à rien d’autre qu’à se la péter mais c’est la classe quand même »

Parce que faire un mouvement technique incroyable comme celui là pour coller qu’un basique lay up…. Ca rapportait toujours que deux points ! La seule différence c’était l’effet « Wouah ! » que ca déclenchait chez les spectateurs et les adversaires. Point barre.

« Et maintenant quoi ? Je suis censé courber l’échine et m’agenouiller devant sa Suprêmatie Haiko Seigneur du basket ? »

Je récupère le ballon et m’amuse simplement à dribler avec. Mes yeux gris restent concentrés sur cette sphère orange qui rebondit à rythme lent

« Comment ça se passe avec ton équipe ? Avec Aomine ? »



Kuroko's Basket
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rencontre sur le terrain [Avec Nijimura]   Mer 24 Aoû - 11:41

Rencontre sur le terrain



-----------------------------------------------


- Et bien, chapeau. C’était un très joli shoote je le reconnais. C’est cool de savoir faire des trucs comme ça. Ça ne sert strictement à rien d’autre qu’à se la péter mais c’est la classe quand même.

Pour une fois, il a complètement raison. Si je fais des trucs comme ça, c'est uniquement pour me la pêter et pour faire vibrer les spectateurs. C'était ça, le style de jeu de j'ai appris en Espagne. À la place de mettre un panier simple, faudrait mieux tenter de faire un freestyle avant, évidemment ça contera pour seulement deux points, mais il faut reconnaître que c'est plus joli de voir ça, que de voir des simple dunks normal.

Pour pratiquer et apprendre ce genre de gestes, je me suis beaucoup inspiré de joueur de NBA, comme Kevin Durant ou encore Kobe Bryant. Évidemment, j'ai eu le droit à avoir beaucoup d'aide car je pense que c'est impossible que réussir à apprendre des trucs comme ça seul.

- Et maintenant quoi ? Je suis censé courber l’échine et m’agenouiller devant sa Suprêmatie Haiko Seigneur du basket ?

D'accord, au début il me faisait des remarques particulièrement agaçante mais au moins, il ne se foutait pas de ma gueule. En plus, il se permet de me faire la morale alors que c'est lui qui s'est pointé. Bon, je reconnais que je l'ai cherché en le provoquant en un contre un mais quand même. Il reprend la balle mais cette fois, il ne fait que des dribbles en la regardant.

- Comment ça se passe avec ton équipe ? Avec Aomine ?

- Les gens de mon équipe, je les voient qu'aux matchs et aux entraînements. Il en va de même pour Aomine. Et si c'est des nouvelles de lui que tu veux, je ne peux pas te dire grand chose, je reste avec lui que très rarement. En tout cas, depuis qu'il a perdu son match contre Seirin, il a recommencé à venir aux entraînements, même si il est en retard la plupart du temps.

Je reprend mon souffle.

- Tu me fais penser à un ancien ami en Espagne, t'es exactement comme lui, ça en devient même flippant à force. Enfaite, t'es dans un club ou pas ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ailier Fort
Messages : 119
Date d'inscription : 21/07/2016
MessageSujet: Re: Rencontre sur le terrain [Avec Nijimura]   Jeu 25 Aoû - 9:02

...
Rencontre sur le terrain…
avec Haiko Otsugowo


Je n’ai jamais été du genre à tortiller du cul pour chier droit ! L’expression est imaginée mais je pense que vous avez saisi sans peine le sens de ce que je voulais dire. Je ne passe pas par quatre chemins pour obtenir ce que je souhaite. Aussi, quand il laisse sous-entendre que je souhaitais lui sous tirer des infos sur Aomine, un petit rire nerveux m’échappe. Si j’avais réellement voulu savoir comment allait mon ancien kohai je l’aurai demandé directement

Non, si je l’ai questionné sur la façon avec laquelle ça se passe dans son équipe, c’est uniquement pour savoir comment lui, Haiko, un joueur aussi perso et imbus de lui-même pouvait travailler en équipe dans le club de Tôô. Nul doute qu’il ne devait pas avoir beaucoup d’amis. Quant à Aomine dont le tempérament volcanique fait par égale avec le mien, j’imagine que ça doit donner souvent lieu à des conflits généralement néfastes dans une équipe d’un sport collectif.

Mais étant donné qu’il se met à table tout seul et me fournit des informations sur Aomine, je ne vais pas cracher dessus. Ça me fait toujours plaisir de savoir ce que sont devenus les garçons de la prétendue Génération Miracle

- Les gens de mon équipe, je les vois qu'aux matchs et aux entraînements. Il en va de même pour Aomine. Et si c'est des nouvelles de lui que tu veux, je ne peux pas te dire grand chose, je reste avec lui que très rarement. En tout cas, depuis qu'il a perdu son match contre Seirin, il a recommencé à venir aux entraînements, même si il est en retard la plupart du temps.

Un petit sourire affectueux étire mes lèvres. Je suis soulagé d’entendre qu’Aomine semble avoir retrouvé gout au basket. Sa colère et sa rancœur semblent avoir été adoucis par l’amertume de sa défaite contre Seirin. Ça n’avait sans doute pas été un moment facile à passer pour lui. Et je ne peux m’empêcher de penser que j’aurai peut-être pu l’aider et le soutenir dans cette épreuve délicate.

Enfin… il revient aux entrainements, c’est une excellente chose. Meme s’il n’est pas ponctuel ! Qu’il se réjouisse que je ne sois plus son capitaine ! Car je serai allé moi-même le cherché par la peau du cou et c’est à coup de pied au cul que je lui aurai appris qu’il valait mieux pour lui d’etre à l’heure !

- Tu me fais penser à un ancien ami en Espagne, t'es exactement comme lui, ça en devient même flippant à force. Enfaite, t'es dans un club ou pas ?


Je lance mon ballon à Haiko. Je ne renonce pas à notre petit un contre un mais le garçon semble avoir beaucoup de chose dans le ventre… Et je ne parle pas là de ses prouesses au basket. Je pense plutôt à une certaine forme de violence contenue, à de la colère, à du dégout, à de la lassitude et de la résignation…à de la souffrance. Tout un mélange extrêmement destructeur qu’Haiko ferait mieux d’exhorter au plus vite. Et si se déchainer contre moi peut lui permettre d’une façon ou d’une autre d’aller mieux, alors soit, j’accepte.

« Et tu sais faire autre chose avec un ballon ? »

Je recule de deux pas pour lui laisser le champ d’action libre. Je croise les bras et j’apporte une réponse à sa question

« Je ne fais pas parti d’un club. Je suis au lycée Shutoku…. Mais je refuse de faire partie de leur club de basket »

Même si Shintaro me casse les pieds à longueur de journée avec ça ! Il est tenace !

Quand il me parle de son ancien ami espagnol, j’ai l’impression de déceler quelque chose d’important pour Haiko. J’ignore ce qui, chez moi, lui fait penser à cet ami. Mais j’ai bien envie de creuser un peu le sujet

« Je ressemble à un ami à toi ? Qu’est ce qui te fait dire ça ? Si je comprends bien tu as grandi un moment en Espagne et tu as appris beaucoup là-bas. J’imagine que tu as dû découvrir pas mal de choses différentes d’ici. Pourquoi être revenu au Japon ? »



Kuroko's Basket
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rencontre sur le terrain [Avec Nijimura]   Ven 26 Aoû - 19:42

Rencontre sur le terrain



-----------------------------------------------


Enfaite, une question me turlupine depuis un moment, pourquoi me fait-il autant la morale ? C'est vrai, on ne sait jamais vu avant, c'est la première fois qu'on se voit. Il n'a pas mieux à faire ? Plusieurs gars en essayé de me faire chier avant avec des belles paroles et tout le tralala sur le travail, la détermination, la foi, bref, tout les choses qui me donnent envie de gerber. Mais lui alors, je ne jamais vu quelqu'un s'acharner autant avec moi, c'est bizarre. Enfin jamais, il a avait bien cet ami que j'ai mentionné avant. Il me relance le ballon.

- Et tu sais faire autre chose avec un ballon ?

Est-ce une simple provocation ? Ou veut-il vraiment savoir de quoi je suis capable. De toute façon, je ne vais pas me donner à fond sur un one-one. S'il veut voir vraiment de quoi je suis capable, il verra ça lorsqu'on s'affrontera lors de l'inter-lycée ou encore la prochaine Winter-Cup.

- Je ne fais pas parti d’un club. Je suis au lycée Shutoku…. Mais je refuse de faire partie de leur club de basket.

Et bah merde alors, c'était pas vraiment prévu ce qu'il vient de dire. Mais il est complètement débile ce gars enfaite. Avec ses compétences, il pourrait facilement être sur le papier des cinq titulaires. Pourquoi est-ce qu'il ne le rejoint pas ce club ? Personnellement, je trouve que c'est un peu du foutage de gueule, enfin même pas, à ce niveau, c'est comme si tu avais un lave-vaisselle mais que tu lavais la vaisselle toi-même.

- Je ressemble à un ami à toi ? Qu’est ce qui te fait dire ça ? Si je comprends bien tu as grandi un moment en Espagne et tu as appris beaucoup là-bas. J’imagine que tu as dû découvrir pas mal de choses différentes d’ici. Pourquoi être revenu au Japon ?

- Tout simplement parce que ma mère est décédée là-bas et vu que j'étais en Espagne juste pour son boulot, je suis revenu ici vivre avec mes grands-parents. En ce qui concerne mon ancien ami, tu as exactement le même caractère que lui, tu t'acharnes, inutilement.

Je continue ...

- En ce qui concerne ce one-one, je vais arrêter là. On le finira lors d'un match officiel, lorsque tu auras rejoint l'équipe, c'est là que tu verras mes vrais compétences. En plus, il aura deux duels lors de ce match, Aomine contre Midorima et Haiko contre Nijimura. T'as pas envie de voir ça ? En tout cas les spectateurs oui.

J'avoue que c'est une technique pour le faire rejoindre l'équipe, mais je suis sûr que ça ne va pas marcher.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rencontre sur le terrain [Avec Nijimura]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre sur le terrain [Avec Nijimura]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 250 XT 1981 + rando tout-terrain avec 2 250 Xt !!
» je suis tout terrain avec 4 roues mais un guidon
» 1ère, 2ème sortie tt terrain... avec nos Betas ! C'est où le club de bridge ?
» UN NOUVEAU SALON DU TOUT TERRAIN AVEC UN SECTEUR CAMION
» Barre stab et tout terrain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: Corbeille :: RP-
Sauter vers: