AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Présages d'une réconciliation à l’horizon ? "PV Takao"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Présages d'une réconciliation à l’horizon ? "PV Takao"   Mer 24 Fév - 12:39


Présages d'une réconciliation à l’horizon ?
feat. Kazunari Takao


L
e temps semblait agité, des bourrasques de vents vivifiantes semblaient exercer de lourdes pressions sur les imposants chênes et arbustes de la grande cour. Le regard de la jeune Stones dévia quelques instants sur le morne spectacle. Elle avait tout le loisir de l’observer du dernier rang de son cours de math auquel elle ne trouvait aucun intérêt. L'assommant professeur Murinara avait inhibé toute sa passion pour la matière. Pour tromper son ennui, Gaïa s'était mise en mode hibernation. Il y avait un peu de bon dans son affliction, au moins les longs monologues ininterrompus de son enseignant lui offraient un moment de douce torpeur. Discrètement, la jeune fille posa son regard clair sur sa montre. Plus que cinq misérables minutes et elle pourrait enfin rejoindre le club. Une perspective qui lui fit supporter la fin du cours dans un calme relatif. Quand la sonnerie retentit enfin, Gaïa salua certaines de ses camarades de classe avant de se rendre tranquillement dans les vestiaires du gymnase. Ils étaient encore déserts ce qui l'arrangeait. La jolie Stones entreprit donc de retirer son uniforme scolaire pour le troquer contre un débardeur beige et un short de sport noir. Elle enfila aussi une paire de Nike, avant d'attacher en une natte haute son opulente chevelure caramélisée. Gaïa plia ses vêtements et les rangea dans le casier qui lui était destiné. Elle en sortit aussi de nombreuses boissons qu'elle avait préalablement achetées à l'attention de l'équipe et les déposa sur les bancs du vestiaire. Fin prête, elle se rendit ensuite dans le gymnase encore vide où elle accueillit les joueurs avec un sourire collé aux lèvres,  les un après les autres.  Comme toujours, Gaïa ne manqua pas de faire l'appel et un des membres de l'équipe semblait absent. Le meneur. Ce qui l'agaçait d'autant plus parce que c'était lui.

«Quelqu’un sait où est Takao?»

Les adolescents semblèrent tout d'un coup mal à l'aise. À croire qu'elle allait les manger. L'un d'eux fini tout de même par lui répondre qu'il était juste un peu en retard et qu'il n'allait pas tarder. Bah voyons ! Les horaires c'était pour les chiens apparemment! Non, mais franchement Gaïa était carrément furieuse. Toutefois, elle masqua sa contrariété pour se concentrer sur l'entrainement, en oublier presque le brun. Gaïa se sentait très impliquée au sein de l'équipe dont elle avait la responsabilité. Aussi, elle ne leur épargnait aucuns exercices de bases et contribuait à sa manière. Elle leur avait à tous concoctés un programme personnalisé. En effet, pour ceux qui voulaient développer leurs aptitudes à la détende la Stones était partit acheter des cordes à sauter le week-end précédent. Gaïa savait aussi que c'était inutile de chercher à perfectionner leurs atouts s'ils n'avaient pas des bases solides niveaux du renforcement musculaire. En somme, le gainage. Du coup, elle les forçait à faire le tour du gymnase une heure durant. Puis, ils poursuivirent avec des pompes et des abdos qu'ils réalisèrent sans broncher. Gaïa les encourageaient tout en se remémorant ses débuts au sein de l'équipe. Il l'avait tous plus ou moins intégrées à bras ouvert, la trouvant adorable. Cependant, il y en avait bien un qui s'était ouvertement moqué d'elle, Kazunari Takao. Il ne l'avait pas prise au sérieux quand elle s'était présentée en tant que Manager et l'américaine lui en avait gardé rancune. Aussi leurs rapports étaient plus que glaciale et plombaient un peu l'ambiance dans l'équipe parfois. Néanmoins, la jolie manager se montrait chaleureuse et taquine avec tous les autres, juste elle mettait un peu de côté Takao. Gaïa savait que ce n'était pas la meilleure attitude à adopter, mais c'était plus fort qu'elle. Après tout, c'était lui qui avait commencé ! Néanmoins, elle admettait volontiers que leur querelle était digne de gamins de cinq ans. Pourtant, la jeune lycéenne ne  parvenait pas à passer outre. Il y avait bien une raison à sa résistance. Involontairement Takao avait effleuré par ses commentaires désobligeants une inquiétude véritable qui s'était nichée dans l'esprit de Gaïa à son arrivée dans l'équipe. Ne pas être à la hauteur de la tâche qui lui incombait et d’échouer.

«Hey mec t'es enfin là t'as mis le temps ! Je crois que la manager est en rogne contre toi!»

Gaïa se retourna pour voir le brun qui s'était tant fait désirer. Dubitative, elle ne lui adressa pas un mot avant de taper des mains de sorte à rassembler les garçons autour d'elle.

«C'était très bien les garçons. C'est fini pour aujourd'hui. Vous avez fait du bon travail. Allez à la douche et vous avez des rafraîchissements  qui vous attendent dans les vestiaires. »

Des soupirs de contentement firent échos à sa déclaration ainsi que des remerciements.  Alors qu'ils prenaient tous la direction de la sortie, la Stones interpella le retardataire.

«Takao, si tu n'es pas capable de prendre les entraînements au sérieux, en plus de ma personne, tu peux toujours quitter l'équipe.»

Le timbre de sa voix était doux, modérée, voir aussi chaud qu'à l'accoutumé et pourtant… Il y avait bien une tension perceptible. Surtout dans ses prunelles irritées par l'agacement et la rancœur.


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



Dernière édition par Gaïa Stones le Jeu 25 Fév - 18:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Personne Mystère
Messages : 656
Date d'inscription : 05/02/2014
MessageSujet: Re: Présages d'une réconciliation à l’horizon ? "PV Takao"   Mer 24 Fév - 20:22

with Gaia

 


« T'es au courant que tu l'as vexé ? »

Takao retirait son tee-shirt d'entrainement, finissant par regarder l'un de ses sempai d'un air plus qu'étonné. Vexé ? Mais vexé qui ? Gaia, c'était évidement. Enfin, cela était évident pour tout le monde, sauf lui. Les membres de l'équipe s'étaient alors unis pour lui rappeler ce qu'il lui avait dit quand elle s'était présenté à eux. Et il était vrai que notre brun avait cru à une blague, en avait rit, avait plus ou moins plaisanté la dessus et ce jusque la fin de l'entrainement.

« Vous êtes entrain de me dire qu'elle est réellement notre manager ?! AAH mais merde ! Quel boulet ! »

Paniqué, il l'était un peu, et vu le regard que lui accordait Shin-chan, ça sentait qu'il avait été plus que maladroit. Il s'était alors mis en tête de s'excuser dès le lendemain, vu l'heure la jeune femme avait du quitter les locaux, inutile de s'en faire : et impossible de lui envoyer un message n'ayant pas son numéro. Et le lendemain avait été un peu compliqué : devoir sur devoir, il n'avait pas pu l'attraper pendant les cours, n'étant pas dans la même classe. Et une fois à l'entrainement, ce fut...plus que déplaisant.

Il aurait aimé lui parler, mais vu que cette dernière s'était lancé dans un entrainement drastique, il avait préféré suivre la directive et lui en parler après. Mais vu le regard qu'elle avait sur lui, quant elle le regardait, bien entendu, il se doutait que cela allait être difficile. Pire encore, elle avait une manière de leur faire l'entrainement qui était loin de lui plaire. Il se laissait donc le temps de réflexion, pas réellement sur de lui de venir l'aborder après l'entrainement qui avait été fort étrange.

« J'dois avouer que le coach nous a jamais dit de faire comme ça, mais c'est pas mal. »

Takao n'approuvait pas. Il s'y ferait, mais dans l'immédiat, il trouvait que cela faisait trop de changement d'un coup. Et un Takao, même si ça aime l'aventure, ça n'aime pas qu'on le bouscule. Se posant une fois chez lui sur la question, le second et le troisième entrainement le mirent sur les nerfs. Être à l'heure, faire comme ci, faire comme ça. Elle s'était crue à l'armée ou quoi ? Il l'avait prise en grippe à son tour, surtout qu'elle le snobait à moitié, ce qui n'arrangeait pas leurs cas mutuels. Il avait fini par en parler à sa mère, histoire d'avoir son avis et cette dernière lui avait botté le cul en lui disant qu'il avait intérêt à se rattraper !

Cela avait eu le don de le faire sourire. Alors en ce jour, après une bonne nuit de sommeil, il prit les choses en main. Mais cela était sans compter sur un appel de l'école primaire de sa petite soeur. Son père étant absent encore pour 4 mois et sa mère ne rentrait pas avant 23h : il était le seul que l'école pouvait contacter pour annoncer qu'elle était tombé malade. Il avait donc quitté la classe très vite, plantant Shin-chan, ramenant sa petite soeur à la maison et laissant la seconde frangine prendre le relai. Mais le temps de revenir, l'entrainement serait fini. Tant pis. Il s'entrainerait seul.

Et il eut raison. L'équipe retournait au vestiaire, Gaia planté devant lui, fronçant légèrement les sourcils. L'idée de lui coller du scotch dessus pour les remonter lui avait parcouru l'esprit, mais l'agacement était de nouveau de retour après ce qu'elle venait de lui dire. Elle le prenait comme ça ?!

« Si je ne prenais pas les entrainements aux sérieux, je n'aurais pas pris la peine de venir, même après l'heure. » Et Takao sérieux, ce n'était pas tous les jours. « L'école de ma sœur m'a appelé. J'ai du la ramener à la maison. Je suis désolé. »

Il s'était incliné. Après tout, elle était réellement leur manager, il lui devait un peu de respect. Il avait alors posé son sac sur le côté, étant déjà en tenue de sport pour avoir sprinté avec son vélo, choppant un ballon pour faire quelques paniers. Mais il reposa son regard sur elle auparavant, regardant le sol, puis à nouveau sa tignasse rousse. Takao aimait le roux. Il était persuadé que cela irait tout aussi bien sur la tête de Shin-chan que son vert. Mais il se retira ça de l'esprit.

« Je te dois des excuses je crois. Taisuke m'a fait comprendre que je t'avais vexé le premier jour. Ce n'était pas du tout mon intention. »


Hrp : Kazunari est le prénom de Takao ^^ Les japonais s’appellent par leur nom, donc c'est Takao, pas Kazunari :3
 
© 2981 12289 0


Dernière édition par Takao Kazunari le Jeu 25 Fév - 10:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Présages d'une réconciliation à l’horizon ? "PV Takao"   Mer 24 Fév - 23:27


Présages d'une réconciliation à l’horizon ?
feat. Kazunari Takao


G
aïa était une fille organisée et pragmatique. C'était une réalité que ceux qui la côtoyaient avaient fini par totalement intégrer. Elle aimait la ponctualité, l'ordre et être certaine que les choses allaient se dérouler selon un programme qu'elle avait préalablement établi. Ainsi, la jeune Stones se sentait rassurée, plus confiante pour appréhender la rudesse de la vie.  D'ailleurs, c'est ce qui la poussait à se montrer extrêmement rigoureuse dans l'organisation des entraînements du club. Ne voulant rien laisser au hasard pour être certaine d'agir au mieux. Était-ce si difficile à comprendre ? Non, probablement pas puisque les joueurs se pliaient à la moindre de ses instructions. Pour autant, Gaïa n'abusait pas de l'autorité qu'il lui avait été octroyé l'équipe. Bien qu'elle devait se montrer ferme et parfois intraitable sur certains points.  Mettez-vous à sa place, devoir gérer de grands gaillards qui faisaient au moins deux fois sa taille n'étaient pas de tout repos… Gaïa était parfois confrontée à certaines incertitudes qu'elle ne pouvait laisser transparaître. Oui, elle devait s'imposer et heureusement la jolie métisse y était arrivée. Il restait toutefois du travail à la jeune novice pour attendre le stade de manager irréprochable. La lycéenne en avait parfaitement conscience. Pour l'heure, un autre problème s'était imposé à elle, bien plus pressant.

Takao lui avait décoché une réponse qui lui avait clouée le bec et l'impétueuse Stones ne comptait pas manquer de lui balancer une réplique acerbe. Seulement, le brun enchaîna en lui expliquant la raison de son retard. Une raison tout à fait légitime qu'il exposait à la vue de la manager l'importance des liens fraternels pour Takao. Il s'était même respectueusement incliné. Étrangement, celui-ci remontait dans son estime… Gaïa garda donc le silence un instant alors que le meneur s'emparait d'un ballon pour débuter son entrainement. Alors il comptait vraiment rattraper son retard ?! Sa volonté était honorable rien à redire là-dessus.  La jeune fille croisa ses bras autour de sa poitrine, se sentant soudainement très stupide et immature d'avoir réagi avec tant de véhémence à son encontre. Surtout que pour bien l'enfoncer le meneur revint sur l'épisode qui avait signé leur mésentente. Il lui présenta même des excuses non de Dieu ! Non attendez… Etait-ce un piège ? Une manœuvre machiavélique du beau gosse brun pour la tourner en dérision ? Gaïa devait s'en assurer et pour tirer cette affaire au clair, elle plongea son regard brun dans celui de Takao comme pour le sonder. Il semblait bizarrement sincère, ce qui désarçonna la tornade Stones.  

« Je… J’accepte tes excuses .»

Depuis son plus jeune âge, son père lui avait toujours affirmé qu'il fallait beaucoup de courage à un homme pour reconnaître ses torts et c'était ce que venait vraisemblablement de faire Takao Kazunari et  sans rechigner à les admettre. Décidément, il marquait des points ! Hésitante, l'élève de première prit tout de même son courage à deux mains pour lui livrer le fond de sa pensée.

« Écoutes, je dois te présenter des excuses moi aussi. J'ai été futile et mesquine. Je t'ai jugée sur une première impression qui me semble à présent erroné. Juste pour une réflexion qui m'a déplus. Mon rôle est de vous aider à progresser, de vous soutenir et pourtant… Je t'ai mis sur la touche alors qu'il est de mon devoir de me préoccuper de chacun d'entre vous.  Tu as autant ta place ici que n'importe qui d'autre et je le sais très bien crois moi. »


En effet, malgré ses réflexions Gaïa savait que Takao était un joueur talentueux qui pouvait encore énormément progresser. Elle ne s'autorisait tout simplement pas à le penser et encore moins à lui révéler. Du moins jusqu'à ce jour. La Stones n'était pas une peste loin de là, elle se laissait juste parfois dominer par ses humeurs. Néanmoins, la manager ne voulait surement pas que son équipe en face les frais. Elle se devait d'être professionnelle. Alors, l'américaine ramassa un ballon qu'elle lança ensuite au meneur.

« Je te les lances et tu tentes des tirs à trois points ? Au moins tu n'auras pas fais le déplacement pour rien. »


Il était plus de dix-neuf heures.  Il devait déjà faire nuit dehors, mais la charmante Stones n'était pas pressée de rentrer. De toute façon, ce n'était pas comme si quelqu'un l'attendait chez elle. Sa mère était en déplacement jusqu'à la fin de la semaine et être seule dans leur énorme maison vide ne faisait que la conforter dans l'idée de s'attarder au lycée. Gentiment,  Gaïa adressa au jeune homme un sourire franc, le regard pétillant, elle se demanda si leur discussion pouvait être considéré comme étant les prémices d'un nouveau départ.


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Personne Mystère
Messages : 656
Date d'inscription : 05/02/2014
MessageSujet: Re: Présages d'une réconciliation à l’horizon ? "PV Takao"   Jeu 25 Fév - 11:31

with Gaia

 


Inquiet, il l'était quelque part. Le regard que la manager lui offrait était plus qu'inquiétant. Qu'allait-elle dire ou faire ? Takao ne se souvenait plus réellement de ce qu'il avait dit le jour de leur rencontre, si ce n'est qu'il ne l'avait pas prise aux sérieux. Il avait fait le plaisantin en réalité, comme à son habitude, ce qui agaçait Shin-chan et faisait sourire les autres. Et il devait en supporter les conséquences à présent : bien qu'il assumait parfaitement. Et contre toute attente, la réponse de Gaia fut une délivrance. Elle acceptait ?! Un sourire s'afficha alors en coin, soulagé qu'elle lui pardonne. Mais cela serait-il suffisant ?

Faisant rebondir le ballon sur le parquet, quand elle continua sur sa lancée, il écarquilla les yeux face à ce qu'il entendait. Elle s'excusait également, ce qui en soit était une bonne chose, les mettant tous les deux sur une ligne de conduite irréprochable, mais c'était plus la suite qui le choquait. Lâchant son ballon, il rattrapa alors celui qu'elle lui jetait, observant ce dernier, pensif.

« Je te les lances et tu tentes des tirs à trois points ? Au moins tu n'auras pas fais le déplacement pour rien. »

Il remonta son regard vers elle, soupirant tout en riant, comme amusé. Quelque chose clochait. Depuis le début, Takao devait lui dire, au moins lui expliquer sa façon de faire et de penser. Alors il se rapprocha de la manager, laissant quelques centimètres entre eux.

« Gaia, je vois bien que tu te démène pour nous et que c'est important pour toi. Nous avons besoin de progresser, personne n'est jamais parfait, mais ne va pas te mettre la pression pour l'équipe. D'une nous ne sommes pas habitué, même si nous finirons par prendre le plis, de deux, quand on fait partie de l'équipe, c'est jusqu'au bout, aucun d'entre nous ne serait d'accord de te voir sur la touche parce que tu nous as fait une surchauffe, tu comprends ? » Il lui souriait, avant de reprendre son humour qu'elle ne connaissait pas encore. « Et je sais que je suis indispensable à l'équipe et que j'ai ma place, je suis Takao tout de même, le coéquipier du grand SHIN-CHAN ! »

Et de faire un faux rire, avant de lui tirer la langue et de se lancer dans les tirs à trois points, comme elle lui avait demandé. Tir qu'il loupa. Il grimaça, si son fameux Midorima voyait ça, il se ferait tirer les oreilles.

« Aaah, j'ai beau m'entrainer avec Shin-chan, je suis plus concentré à lui faire des passes qu'à tirer ! »

Il se retourna alors vers elle, attendant un autre ballon. Il avait l'habitude des entrainements tard et des entrainements après les entrainements. Il vit d'ailleurs au loin la tignasse verte de son coéquipier quitter le gymnase, soupirant avant de se reporter son attention sur Gaia.

« Et donc j'ai pas tout compris...Tu n'étais pas au Japon avant ? C'est là-bas que tu as appris à être stricte ? J'veux dire, comme j'essaye de t'expliquer du moins, on a des horaires pour s'entrainer, mais on est plus cool en temps normal. » Merde, tu sais que tu vas encore la vexer là ? « Ah mais pas que tu ne sois pas cool hein ! Juste que ceux qui ne viennent pas en général s'entraine après, ou plus les prochains jours ! On a juste pas l'habitude ! »

 
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Présages d'une réconciliation à l’horizon ? "PV Takao"   Jeu 25 Fév - 22:17


Présages d'une réconciliation à l’horizon ?
feat. Kazunari Takao


U
ne discussion à cœur ouvert était un remède fabuleux pour régler les conflits à portée dérisoire.  Finalement, le retard de Takao avait eu des répercussions bénéfiques sur leur discorde.  Curieusement, la lycéenne se sentait beaucoup mieux maintenant qu'elle s'était débarrassée de tout ce ressentiment un poil excessif qu'elle lui témoignait. Elle se rendait compte que le meneur n‘était absolument pas le sale gamin condescendant qu'elle avait diabolisé. Juste, qu'il avait une façon bien à lui de s'exprimer et qu'elle ne devait pas se braquer. Difficile pour une jeune fille qui démarrait souvent au quart de tour, mais tout de même à sa portée. Surtout que l'ambiance s’était un chouïa réchauffée depuis qu'ils avaient réglés leurs contentieux. Quoique… Ce qu'ajouta Takao eu pour effet de la rendre un peu plus fébrile. Bien qu'il se montrait très gentil dans la formulation de ses propos, --surement pour éviter de la heurter une nouvelle fois- le meneur de Shutoku lui fit explicitement comprendre qu'elle leur mettait trop la pression. Sérieusement ?!  Mais… Gaïa essayait seulement de faire en sorte d'instaurer une bonne dynamique dans le groupe afin qu'ils conservent de bonnes attitudes ! Assurément, elle se montrait exigeante comme on l'avait été avec elle par le passé. Jamais la manager de Shutoku  n'aurait pensé être confronté à de tels reproches. Son regard lumineux se voila un instant de déception en songeant que Takao devait certainement être le porte parole de l'équipe et que tous les joueurs devaient dans le fond nourrir une certaine antipathie à son égard. Gaïa avait pourtant eu l'impression de s'être bien intégrée dans l'équipe. Or, ce n'était apparemment  pas le cas. Franchement, il n'y avait qu'un mot pour qualifier l'était dans lequel elle se sentait, minable.

Pour autant, la jolie métisse ne comptait pas s'effondrer devant le brun.  Elle afficha donc un sourire de façade et ne le regarda pas dans les yeux alors qu'il manquait le panier, tout en ajoutant avec humour que sa défaite risquait de désenchanter son coéquipier. La Stones songea au fait que c’était peut être le moment parfait pour lui expliquer sa manière de raisonner.

« C'est vrai que tu es un excellent meneur. En revanche, n'oublie pas que même si un joueur se spécialise plus ou moins naturellement, tu te dois d'être polyvalent de sorte à avoir plusieurs cordes à ton arc. Le plus important et ce que vous avez souvent tendance à oublier c’est de ne pas négliger les fondamentaux. Dans cette situation précise, les tirs. »

C'était ce qu'elle avait essayé de faire comprendre à son équipe durant les entraînements précédents. Apparemment elle avait grossièrement échoué vu que Takao la trouvait rigide. Pourtant, elle essayait de leur faire admettre que la nature de l'Homme lui permettait d'être perfectible. Ne rien tenter pour remédier à ses faiblesses était aux yeux de Gaïa un affront outrageant. Oui, on pouvait toujours s'améliorer, c'était cette certitude qui l'avait empêché de cesser le basket en dépit de sa petite taille. En toute sincérité, prouver ses capacités n'avaient pas été une mince affaire pour Gaïa, mais elle s'était accrochée pour pouvoir continuer à évoluer dans le monde rude des sportifs, pour que son père se sente fière d'avoir une fille aussi obstinée. Gaïa avait voulu sembler éclatante au regard de cet illustre joueur de la N.B.A et même si la fille Stones avait finalement cessé de jouer au basket en club, elle savait que son paternel lui conservait une haute estime.  

Subitement, le ballon qu'elle tenait dans les mains à l'intention de Takao lui brûla les doigts tandis qu'elle écoutait une énième maladresse du brun qui ne laissait plus aucune ambigüité sur l'impression qu'il avait d'elle. Avant de lui répondre, la jeune fille pris son élan tout en  dribblant,  abreuvée par l'ivresse de l'exaltation du jeu. Elle  s'élança ensuite  dans les airs, relâcha le ballon qui pénétra directement dans l'arceau. Gracieusement les pieds de Gaïa retombèrent sur le sol. Jamais elle ne se lasserait de ce magnifique sport. Elle aimait tellement cette sensation de puissance et de victoire qui lui parcourait l'échine.  C'était… Grisant.

Lentement, la jeune fille se retourna sur Takao afin de répondre au lycéen, le plus franchement possible.

« Je suis née au Japon mais j'ai vécu jusqu'à l'année dernière aux États-Unis. Mon père est un membre de la N.B.A et effectivement, j'ai dû apprendre avec les joueuses de mon équipe à faire preuve d'une certaine discipline que j'ai tenté d'instaurer ici.  Mon intention n'était tout de même pas de me montrer tyrannique avec vous tu sais…»

Après un instant d'hésitation la manager ajouta peu sûre d'elle.

« Dis, tu crois que les autres me détestent ? »



Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Personne Mystère
Messages : 656
Date d'inscription : 05/02/2014
MessageSujet: Re: Présages d'une réconciliation à l’horizon ? "PV Takao"   Ven 26 Fév - 11:23

with Gaia

 


Il la vexait encore et le pire dans tout ça, il n'en avait pas conscience. Malgré qu'il ait trois femmes à la maison, il était toujours incapable dans certains cas de deviner les moments ou il parlait de trop. Ceci dit, ses sœurs et sa mère étaient différentes, elles étaient comme lui après tout. Soupirant, il l'écouta à nouveau, attendant le prochain ballon. Et ce qu'elle lui disait, il le savait déjà. Seulement il connaissait ses faiblesses, il pouvait s'améliorer, mais les tirs à trois points, c'était autre chose. Ce n'était pas sa spécialité. Il savait en faire, mais il ne marquait pas à chaque fois. Ceci dit, il s'entrainerait quand même, si c'était ce qu'elle voulait. Tant qu'elle ne l'empêchait pas de s'entrainer avec Shin-chan...quoi que cela relevait plus d'un problème personnel que professionnel.

Il passa outre. Attendant toujours le ballon, il fut surpris de la voir le devancer, fonçant vers l'arceau et la voyant marquer. Il posa naturellement ses mains sur ses hanches, souriant. Elle était bonne. Oui bonne, pas dans le sens pervers...bande de vicieux !  Et puis ce fut le temps des aveux.

« Je suis née au Japon mais j'ai vécu jusqu'à l'année dernière aux États-Unis. Mon père est un membre de la N.B.A et effectivement, j'ai dû apprendre avec les joueuses de mon équipe à faire preuve d'une certaine discipline que j'ai tenté d'instaurer ici.  Mon intention n'était tout de même pas de me montrer tyrannique avec vous tu sais… »

Takao avait écarquillé les yeux et ce pour deux choses : premièrement, son père faisait partie de la NBA. J'veux dire, n'importe quel joueur de basket, quand bien même il est le plus parfait des imbéciles, se doit de reconnaitre que c'est impressionnant. De deux, il percutait enfin que ses paroles avaient été décalée et qu'il avait mal fait. Et à ce propos, ce fut le coup de grâce.

« Dis, tu crois que les autres me détestent ? »

Il aurait pu éclater sa main sur son visage comme il aurait cassé un oeuf, mais il n'en fit rien. Au fond c'était lui qui était stupide, pas elle et ce genre de réaction aurait pu être mal interprété. Et vu qu'il avait l'air super doué en ce moment...Il secoua la tête négativement, revenant vers elle avec un ballon en main.

« C'est plutôt moi qu'ils vont détester si tu comprends tout ce que je dis de travers ! » Il ria, reprenant. « Ils t'apprécient, ne t'en fais pas pour ça. Et je n'ai pas dis que tu étais tyrannique ! Tu es dure, stricte, il est vrai, mais on en a peut-être besoin après tout. On est bon, mais on est un peu dispersé il faut l'avouer, on s'efforce de s'entrainer trois fois par semaines ensembles et pour les deux jours restant on se la joue souvent solo, pour l'entrainement personnel. Mais c'est juste parce que le coach ne peut pas être là tout le temps ! Tes entrainements sont très bien, juste qu'on a pas l'habitude et que...'fin j'vais pas te cacher que ça fait juste bizarre et que j'avais fais mon train de vie en fonction de nos habitudes ! »

Il lui lança alors le ballon, se mettant en position d'attaque. Et contre toute attente, il n'eut pas le temps de faire un petit dribble avec elle, que l'un de ses sempai, le dernier à quitter les vestiaires, passaient derrière eux et répliquait un petit : « Arrête de la traumatiser Takao ! » Il s'était alors retourné vers lui, lui offrant un beau tirage de langue, qui était sa spécialité aujourd'hui.

Il le laissa quitter les lieux, avant de se retourner à nouveau vers elle. Il glissa une main dans ses cheveux, derrière sa nuque, ne sachant plus trop ou se mettre après la réflexion de son ainé.

« J'suis pas doué, j'avoue. Après tout, j'ai même réussi à faire quitter une amie de Shutoku à Rakuzan par ma faute... » Pauvre Akemi...en y repensant, ça le rendait dingue. « Change rien surtout. Rien. Ok ? » Il sourit, essayant de reprendre sur autre chose. « Donc ton père joue à la NBA. Pfouah, 'fin, on est bien loin de tout ça ! Et il est au Japon aussi ? »

 
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Présages d'une réconciliation à l’horizon ? "PV Takao"   Sam 27 Fév - 17:37


Présages d'une réconciliation à l’horizon ?
feat. Kazunari Takao


L
e sourire de Takao ainsi que ses paroles de réconforts avaient eu une portée bénéfique sur l'humeur et les remises en doutes de Gaïa. Après maints quiproquos les deux adolescents progressaient enfin sur le chemin laborieux et sinueux de la compréhension mutuelle.  La manager se sentait soulagée d'une culpabilité fictive dont elle s'était attribuée la charge. Elle n'avait certainement pas était irréprochable dans son attitude envers Takao, mais d'après ce qu'il lui affirmait, elle ne s'en sortait pas trop mal en tant que manager. Un petit rire éclatant se faufila entre ses lèvres charnues quand le meneur de Shutoku s'inquiéta des répercussions qui pourraient découler sur sa personne si elle continuait à mal interpréter ses dires. Gaïa avait beaucoup de mal à croire que qui que ce soit dans l'équipe s'en prenne sciemment à lui pour la défendre, mais cette gentillesse nouvelle l'émeut grandement. Surtout que l'un des joueurs de terminal qui rentrait certainement chez lui mit en garde Takao sur son comportement avant de s'en aller définitivement. Bien entendu sur le ton de l'humour. Néanmoins, une telle obligeance à son égard eut pour effet de la rendre plus sereine. Clairement, la Stones ne regrettait aucunement d'avoir rejoint cette équipe plutôt qu'une autre. Shutoku et elle pourraient évoluer à la même allure, ensemble sur un pied d’égalité. Quand bien même elle n'était pas encore irréprochable, elle se formerait en même temps que ses joueurs afin de devenir la manager qu'ils méritaient.

« Merci »

Un simple mot qui était pourtant lourd de signification aux yeux de la récente manager. Gaïa  lui était reconnaissante d'avoir pointé du doigt ce qui était défectueux dans son organisation. Effectivement, ses joueurs avaient eu aussi une vie sociale et elle se devait d'en tenir compte si elle ne voulait pas être confrontée à une rébellion collective. C'était décidé, au prochain entrainement Gaïa proposerait différents créneaux d'entraînements afin de choisir les heures optimales qui conviendraient au plus grand monde.

Takao semblait évoquer des regrets qu'il avait concernant une amie à lui. Alors qu'elle tenait le ballon que le jeune brun lui avait lancé auparavant,  la lycéenne se demandait s'il aurait été malvenu de poser des questions sur la révélation qu'il venait de lui concéder.

« Tu veux en parler ? Un avis féminin et extérieur peut toujours être utile. Enfin, si c'est trop personnel….»

Ainsi, elle ne lui mettait pas la pression, libre à lui de la rembarrer s'il la trouvait trop intrusive. Gaïa lui laissait justement une porte de sortie au cas où ce sujet s'avérait trop pénible à se remémorer. De prime abord, le meneur n'avait pas l'air pudique sur ses sentiments et impressions, mais elle apprenait tout juste à le connaitre. Donc la jolie américaine se perdait peut-être tout simplement en conjonctures.

Takao avait semblé impressionner d'apprendre que son père faisait partie de l'illustre équipe de la N.B.A.  C'était souvent la réaction des gens quand ils l'interrogeaient sur la profession de son père et en général Gaïa se sentait mal à l'aise par rapport à cela. Du coup, il lui arrivait souvent de mentir, ne voulant pas être connus seulement pour le patrimoine et la renommée de ses parents. Pour autant, mentir à Takao ne lui avait pas traversé l'esprit. A croire qu'il lui inspirait confiance. Surprenant.

« Un jour peut-être qu'on parviendra à élever notre équipe à un tel niveau qui sait ? Moi je crois en vous. » Puis elle sourit avec chaleur avant de poursuivre « Non mon père ne joue pas au Japon. C'est un pur américain. Il parle couramment le japonais par contre, en dépit du fait qu'il vit à temps pleins avec sa nouvelle femme à Chicago … »  Le cœur de la fille Stones se serra douloureusement à l'évocation de sa belle-mère. Elle n'avait aucun atome crochu avec Sabine. La manager ne la détestait pas pour autant bien qu'au plus profond d'elle, la jeune Stones la considérait comme une usurpatrice. Une intruse au sein de sa famille. Oui, ce n'était pas elle qui devait se tenir au côté de son père, mais bien Hinari Takada sa génitrice. Toutefois, tant que celle-ci rendait heureux son paternel, elle se garderait bien de dire quoi que ce soit sur cette union à laquelle avait accordé sa bénédiction à contre cœur.

« Si  j'en ai l'occasion  je vous le présenterai à toi et au reste de l'équipe. Du moins, si il passe me voir.  Il aura certainement des choses à vous inculquer. »

Gaïa s'amusa à faire rebondir le ballon qu'elle avait dans les mains comme une gamine qui découvrait pour la première fois les effets de la gravité. Elle se concentra ensuite et  le lança à nouveau afin qu'il termine sa trajectoire parfaite dans l'arceau. Elle se tourna à nouveau vers Takao et l'encouragea du regard à l'imiter. Finalement, l’héritière Stones se résolut à lui poser la question qui la titillait depuis plusieurs semaines déjà.

«Dis-moi, tu formes un duo très dynamique avec Midorima, est-ce que ça a toujours été le cas ? »  


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Présages d'une réconciliation à l’horizon ? "PV Takao"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présages d'une réconciliation à l’horizon ? "PV Takao"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Horizon-vw
» T-shirt HORIZON - VW
» Prowess Twin Pod 2 ou Fox Horizon ?
» Fox horizon 4 cannes
» allumage moteur horizon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: Corbeille :: RP-
Sauter vers: