AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Akashi Seijuro ▬ Mes ordres sont absolus [U.C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Akashi Seijuro ▬ Mes ordres sont absolus [U.C]   Mar 4 Fév - 20:23

▬ MA PRESENTATION
Les présentations sont-elles nécessaires ?
PRÉNOM • Akashi
NOM • Seijuro
SEXE • Masculin
ÂGE • 16ans

GROUPE • Rakuzan
RANG • Meneur
PROFESSION • Elève
 
DESCRIPTION PHYSIQUE




Un homme marche le sourire aux lèvres, seule la victoire illumine ses pensées.
Il avance doucement, la tête haute, le corps droit et rien ne semble le déranger. Il ne regarde personne, pourtant tout le monde a les yeux tournés vers lui. Ce sont des regards timides, apeurés, impressionnés, qui ne font que passer sur le dos de cette figure connue. Il a les épaules larges, on peut les décrire même derrière ce gilet blanc qu'il porte au-dessus d'un tee-shirt de même couleur. Mais ce n'est pas ce qui distingue cet homme. Si tout le monde l'a reconnu, c'est à cause de sa chevelure flamboyante qui danse avec le vent des rues de Tokyo. Ce sont son symbole, ce qui le différencie, des cheveux coiffés en épis qui descendent jusqu'en bas de sa nuque. Les passants qui ont croisé ce garçon savent de qui il s'agit, son nom est Akashi Seijuro, ancien capitaine de la génération des miracles.

Mais ne parler que de sa silhouette n'a rien d'intéressant, il faut le peindre tel un tableau, d'abord une description générale puis quelques précisions pour parfaire le tout. Akashi est tout d'abord un homme, cela va de soi, et si l'on devait comparer sa taille à celles des autres membres de l'équipe de Teiko, il serait le joueur le moins grand après Kuroko. Mesurant un mètre soixante-treize, on ne peut pas dire que le joueur avait toutes les cartes en main pour devenir un meneur. Et pourtant il l'est, cela ne s'explique pas, c'est une évidence. Et puis, ce n'est pas comme si Akashi restait à se reposer chaque jour devant sa télévision, il entretient son corps au mieux et s'entraîne sans relâche. Il est ainsi bien bâti malgré sa petite carrure, c'est un véritable sportif. Passons à présent à ce la partie la plus intéressante, les yeux du capitaine Seijuro. Ils sont grands, inexpressifs la plupart du temps, et jusqu'à peu ils étaient tous les deux d'un rouge cramoisi avec des pupilles ovales, mais l'un est devenu jaune sans qu'on en sache la réelle raison. Ils sont donc vairons, et c'est ce qui attise le plus de questions sur ce personnage.

Pour finir, intéressons-nous aux statistiques physiques d'Akashi. Celui-ci s'entraînant tous les jours, il a développé une endurance hors du commun, et bien que ses aptitudes physiques soient inférieures à celles de Kise ou d'Aomine, il demeure à un bon niveau sur tous les points. Sa grande force réside dans son agilité ainsi que dans les techniques qu'il a développées au cours de ses années d'entraînement. Mais ses meilleurs atouts resteront ses yeux, avec lesquels il peut tout analyser. Sa longue chevelure retombant devant ceux-ci, il ferait bien de les couper pour avoir une vision optimale.


DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE




Si le jeune garçon est devenu le capitaine de la génération des miracles, ce n'est pas seulement grâce à ses capacités physiques, mais surtout pour son mental. C'est le genre d'hommes qui impose le respect, qui nous donne envie de le suivre et contre qui il est impossible de s'interposer. Akashi a fait ressentir ce sentiment à ses coéquipiers et c'est pour cela qu'il a occupé ce poste de leader. Il lui suffit de donner un ordre pour que celui-ci soit effectué, c'est un contrôle total sur les autres qui est loin d'être dû à la chance. On n'écoute pas Akashi en se disant que c'est une personne gentille et aimante, on lui obéit soit par peur, soit par la confiance absolue en ses capacités. Il ne faut pas se fier à son air d'enfant sage et sérieux, Akashi a une personnalité très changeante et il peut devenir violent si on ne se plie pas à sa volonté. Nous avons donc d'un côté l'oeil rouge du capitaine sérieux et réfléchi, analysant chaque situation avec lucidité, et de l'autre l'oeil jaune du caractère violent d'un roi déterminé à ce qu'on le respecte. C'est de là que viendrait la couleur de ses pupilles, elles reflètent simplement deux facettes d'un même visage.

Akashi a toujours été intelligent, il est né avec l'esprit critique et a toujours été bon en cours. Avec le basketball, il met à profit ce sens de l'analyse afin de créer des tactiques, mais aussi pour défaire celles de ses adversaires. Mais ce n'est pas pour cela qu'il se croit toujours supérieur aux autres, il a foi en ses coéquipiers et en leurs capacités. Et autant qu'eux, il aime gagner, pour lui un jeu n'est amusant que s'il y a une raison de s'y prêter. Ce besoin de compétition n'a cessé de grandir chez lui, la victoire est à présent un besoin aussi vital que l'air qu'il respire. D'après lui, c'est même une évidence. Une personne lambda n'a pas le droit de le regarder dans les yeux, c'est un privilège dont seuls ceux qui le servent ont accès. Akashi est un homme qui impose ses règles, désobéir n'est pas une option. Il mènera son équipe à la victoire, et si celle-ci vient à perdre, il n'hésitera pas à prendre des mesures extrêmes afin de se repentir. Il se doit de tout assumer, mais la défaite lui sera à jamais inenvisageable. Confiance rime avec arrogance, et cela est d'autant plus vrai pour notre capitaine.

 
VOTRE HISTOIRE



La vie est vraiment amusante. Elle est faite de joie, de peine, et d'autres sentiments lui donnant sa saveur. Parfois, on rencontre des personnes qui tiendront une place plus ou moins importante en notre esprit. Enfin, nous trouvons une activité pour nous divertir, pour passer le temps, ou alors pour être le meilleur. Gagner devient un but, une pensée nous envahissant à chaque instant de notre journée. C'est ce genre d'objectif que j'ai eu pendant longtemps ; sauf qu'à présent, la victoire n'est plus un but, c'est une évidence.

Nous voilà donc ici, en haut du bâtiment de Rakuzan. J'ai toujours aimé regarder les couchers de soleil, ils sont magnifiques depuis cet angle de vue. La traînée orangée endort doucement les couleurs, et bientôt tout s'éteindra. Ce sera alors au tour des fenêtres d'ouvrir les yeux afin d'éclairer les familles qui n'attendent que le lendemain. J'attends aussi. Seul. Cela va faire bien longtemps que j'ai quitté ma famille, je l'appréciais bien pourtant, enfin, peut-être que ce n'était pas si réciproque.

Je suis né dans un milieu plutôt aisé, mes parents avaient des postes assez importants et collaboraient ensemble dans une grande entreprise de Tokyo. Nous le savons tous, ils n'avaient pas le temps de s'occuper de moi mais je ne leur en voulais pas pour autant ! Non, après tout, tout ce dont j'avais besoin était à ma disposition. Des livres, la télévision, des tas de jeux de société, et une nourrice qui faisait tout pour me rendre heureux. Comme tout le monde, j'allais à l'école et je me faisais rapidement des amis. A l'époque, j'avais déjà un goût marqué pour les jeux d'équipes et j'aimais diriger. Nous n'étions que des enfants, nous amuser était tout ce qui importait. Bien entendu, je ne laissais pas les cours à l'abandon ! J'écoutais, je participais et apprenais rapidement. A vrai dire, les premières années étaient intéressantes et pleines de découvertes, je souriais souvent et mes journées passaient tranquillement. Pourtant, un sentiment de manque, comme s'il y avait quelque chose d'incomplet en mon être, grandissait au fil du temps. Plus rien ne me motivait et je ne voyais plus l'intérêt de jouer avec les autres. Je m'ennuyais.

"Allons-jouer Akashi-kun !" A quoi bon ? Pourquoi gaspiller du temps si le résultat ne change rien. Où était l'enjeu, quel était l'intérêt... C'étaient les pensées qui me tourmentaient depuis peu. J'avais beau regarder autour de moi, analyser ces sourires sur les terrains de jeux, je ne comprenais pas. Il fallut attendre un certain soir. On m'avait installé devant la télévision, enfin plutôt devant une chaîne de dessins animés. Cela ne m'intéressait pas, alors je changeai discrètement d'émission, et ce fut très certainement la importante décision de toute mon existence. Il y avait un match de basketball, j'avais seulement entendu le nom de ce sport une fois ou deux à l'école. Je fus émerveillé. La foule qui acclamait les joueurs, les encourageant de toutes leurs forces, ces hommes qui donnaient tout sur le terrain avec la volonté la plus féroce de gagner... Voilà ce qui avait un sens, leur sourire, leur épuisement, c'était un effort utile.

Je me souviens, le lendemain j'étais allé voir mes amis pour leur proposer une nouvelle idée de jeu. Nous allions former deux équipes et jouer à ce que j'avais vu la veille. Un ballon adéquat était à notre disposition, tout était en place, enfin presque. J'instaurais une nouvelle règle : l'équipe perdante devrait donner son goûter aux gagnants ; c'était simple et loin d'être la chose la plus importante qui soit, mais cela me motivait. Je décidais de mener mes coéquipiers, de leur dire à quel moment faire des passes et à qui. Ce jour-là, nous l'emportâmes et cela ne changea plus jamais.
Je souriais de nouveau, je m'amusais et prenais goût à ce sport qui n'était au départ qu'une proposition parmi tant d'autres. Le collège approchait et j'allais pouvoir pratiquer cette activité, c'est ce que je souhaitais de plus profond de mon coeur.

J'intégrais Teiko, une grande école où mon père avait décidé de m'inscrire. Je n'avais pas eu mon mot à dire, mais puisqu'il était censé y avoir un club de basket, cela m'était égal. Le bâtiment était immense et il y avait bien plus d'élève que ce à quoi je m'attendais. On me plaça dans une classe et je découvris mes compagnons. Je me souviens d'un garçon, déjà grand à son âge, aux cheveux bleus et à la peau mate, il me semblait bien détendu et peu intéressé par les cours. Si j'avais su ce que cet enfant deviendrait, je serai surement allé lui parler dès le premier jour. Mais rien n'est dû au hasard, il fallait seulement patienter, tout allait se mettre en place. Je fus donc inscrit au club, où je retrouvais le jeune garçon de ma classe et un autre à lunettes. A cette séance, nous ne parlâmes pas avant l'entraînement, il n'y avait que l'anxiété de jouer dans cette équipe que je ne connaissais pas. Pourtant, un premier match eut lieu afin de tester nos capacités, et ceux à qui je n'avais pas adressé la parole se tenaient derrière moi. Nous affrontions d'autres garçons de notre âge, et à les juger, ils n'avaient jamais touché à un ballon de leur vie. Une victoire facile, étonnante, écrasante, voilà ce qui résultait de ces quarante minutes de jeux. L'un avait une vitesse et une force écrasante et l'autre n'avait raté aucun de ses tirs à trois points. C'était Aomine et Midorima, et je sus dès ce match que je ne pourrai jamais perdre à leurs côtés. Je souriais à pleines dents, mon oeil gauche me faisait étrangement mal mais cela importait peu, nous ne pouvions perdre.

Bien que mes deux amis étaient forts, je n'étais pas non plus derrière. Je m'entraînais, j'analysais les adversaires et je commençais à comprendre quel était mon rôle. Je devais être le meneur, celui qui trouve les stratégies et qui motive ses coéquipiers, j'étais très certainement ce genre de personne. Plus tard, dans la même année, Atsushi nous rejoignit et notre équipe devint encore plus féroce. L'heure des tournois approchait, je me devais de trouver d'autres joueurs d'exception, je sentais qu'il y en avait de cachés dans cet établissement. C'est durant ces moments de réflexion en classe qu'un garçon fut interrogé pour aller au tableau. Je ne l'avais jamais vu alors qu'il était dans notre classe depuis toujours. Je le regardais, il avait pourtant une chevelure bleue et sa petite taille ne justifiait pas son manque de présence ! Mais quelque chose chez lui m'intriguait, il était différent. Je ne saurai dire pourquoi, même aujourd'hui, mais je lui avais demandé de rejoindre notre équipe. Son invisibilité deviendrait une arme, quelque chose que jamais ni moi ni personne ne pourrait acquérir. Nous étions donc cinq, le petit nouveau faisait de merveilleuses passes mais ne pouvait tenir pendant un match entier. Il nous manquait encore quelque chose. Les mois passèrent et c'est au milieu de l'année qu'un grand blond vint nous rendre visite durant l'un de nos entraînements. C'était Kise, le top-modèle reconnu par tout le collège. Je l'avais vu pratiqué différents sports, il était fort et avait la faculté d'apprendre très vite, s'il n'était pas venu je serai très certainement allé vers lui. Je ne fus pas déçu, il arrivait à suivre Aomine en un contre un alors qu'il n'avait auparavant jamais touché à un ballon. Avec lui, nous étions fin prêts, l'équipe était complète et les tournois à notre portée.

La première année fut un succès total, les talents de chacun avaient su nous faire gagner tous nos matchs et jamais nous n'avions réellement été en danger. J'étais heureux et rassuré, les forces à mes côtés étaient telles que nous ne craignions rien. Au fil des mois, tout le monde s'améliorait, Aomine devenait impossible à suivre, Midorima pouvait tirer de plus en plus loin, et mes propres techniques se concrétisaient. Je n'avais jamais réellement besoin de les montrer durant les championnats, et plus le temps passait, moins il m'était nécessaire d'en faire. Confiance, assurance et arrogance grandissait en chacun de nous. Ce n'était pas quelque chose de mal, la victoire amène le succès, c'est une suite logique. L'année suivante ne fut pas différente, l'écart entre les équipes grandissait et nous étions à présent au sommet. Nous étions surnommés la "Génération des Miracles", tous nous craignaient et nous admiraient, Teiko brillait de notre lumière. Enfin, toutes les choses ont une fin, à la fin du troisième championnat, il fut temps de nous séparer. Chacun allait se rendre dans un lycée différent. Nous n'étions pas tristes, nous nous étions fait une promesse. Un jour, nous nous affronterions de nouveau, et c'est à ce moment que le meilleur de nous six serait décidé. Je gagnerai, comme un grand frère qui connait ses cadets, il m'est impossible de perdre contre ce que je connais.

Nous voilà donc ici, en haut du bâtiment de Rakuzan. L'hiver approche et sera signe de victoire, tout comme l'été. Je les attends, ils ne me décevront pas. Au fond, si gagner est une évidence, la volonté est maîtresse du dénouement. Je suis plutôt motivé je l'avoue, je tremble d'impatience... Enfin, il se fait tard, la ville dort et je vais la rejoindre.


 
Derrière l'oeil jaune
PSEUDO • J'en ai tellement qu'il serait inutile d'en citer un, donc je vous donne mon prénom : Killian o/
SEXE • Masculin
ÂGE • 15 ans

DOUBLE-COMPTE • Non
VOTRE PRÉSENCE SUR LE FORUM • Au maximum, mais l'avenir avant tout !
COMMENT AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM • Belle coïncidence, je cherchais aujourd'hui-même un forum RP sur Kuroko No Basket, et voilà que celui-ci est créé ce même jour. ~

AUTRE • Non, je pense que cela ne sera pas nécessaire ~
 
©Dita | EPICODE °


Dernière édition par Akashi Seijurou le Jeu 6 Fév - 21:13, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Personne Mystère
Messages : 591
Date d'inscription : 27/01/2014
MessageSujet: Re: Akashi Seijuro ▬ Mes ordres sont absolus [U.C]   Mar 4 Fév - 20:30

Yooosh !

Bienvenue parmi nous, Akashi-kun !
Bon courage pour ta fiche :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kurokonobasuke.forums-actifs.com
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Akashi Seijuro ▬ Mes ordres sont absolus [U.C]   Mar 4 Fév - 20:32

J'te l'ai déjà dit, mais bienvenue ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Akashi Seijuro ▬ Mes ordres sont absolus [U.C]   Mar 4 Fév - 20:40

Bienvenue à toi sur le fofo ! Et bon courage pour ta fiche ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Akashi Seijuro ▬ Mes ordres sont absolus [U.C]   Jeu 6 Fév - 21:08

Quelques fautes d'orthographes mais moi-même j'en fais alors bon ! Ton style est très agréable à lire ! Donc bienvenue ! :D


Validation



Hiii ! Bienvenue officiellement comme membre validé sur Kuroko No Basuke !

Comme tu peux le remarquer, ceci est un message bateau, mais c'est avant tout pour faire des petits rappels après validation, à savoir :

- Tu peux aller réserver ton avatar dans la partie appropriée (sauf si tu es un personnage du manga)

- Nous t'invitons à créer ta fiche de relation qui te servira aussi de répertoire RP !

- Ne soit pas timide pour les demandes de RP, fais-en une directement ou va chercher le joueur avec qui tu souhaites Rp par MP, personne ne mord ici !

- Passe nous voir dans le flood ou sur la CB si cela te tente, Kise aime trainer par là-bas régulièrement, y'a des chances que tu l'y chopes !



Et surtout, amuse toi bien !




© Nye-Hael sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Akashi Seijuro ▬ Mes ordres sont absolus [U.C]   Jeu 6 Fév - 21:14

Désolé pour les fautes, j'aurais mieux fait de relire davantage... Mais je me rattraperai en RP /o/
Merci pour la validation Kise !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Personne Mystère
Messages : 591
Date d'inscription : 27/01/2014
MessageSujet: Re: Akashi Seijuro ▬ Mes ordres sont absolus [U.C]   Jeu 6 Fév - 21:16

Les fautes sont minimes & nous nous en faisons surement bien plus o/
C'était un plaisir de lire ta fiche !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kurokonobasuke.forums-actifs.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Akashi Seijuro ▬ Mes ordres sont absolus [U.C]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Akashi Seijuro ▬ Mes ordres sont absolus [U.C]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» voilà Carmen,vos désirs sont des ordres.
» vos souhaits sont des ordres !....
» Comment savoir si les injecteurs sont morts ou à changer
» Quelles sont les dimensions du caison d'origine pour 206cc
» "Quels sont les dommages causés par la moule zébrée ?"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: Corbeille :: Administratif-
Sauter vers: