AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [ - 10 ans ] #The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan ϟ feat. Kosuke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: [ - 10 ans ] #The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan ϟ feat. Kosuke   Dim 8 Juin - 23:58


precious memories of childhood friends

« Maman est très occupée aujourd'hui, je n'ai pas le temps de m'occuper de toi et Papa est... trop Papa pour que je me permette de te laisser seule avec lui. » souffla la jeune mère de famille en arrangeant la tignasse ébouriffée de sa fille aînée, replaçant une mèche de cheveux noir derrière l'oreille de cette dernière.

Un cri plaintif résonna dans la maison des Kurokawa. « C'est pas gentil ça chérie ! Tu pourrais avoir un peu plus confiance en l'homme que tu as épousé tu ne crois pas ? » Nadeshiko leva les yeux au ciel, ignorant royalement son mari, et offrit un sourire radieux à sa fille, laquelle regardait, sans trop savoir comment elle devait réagir, son père se tortiller comme une anguille, les larmes aux yeux et en baragouinant des inepties à propos de l'amour de sa mère et de comment elle était une femme glaciale, 'mais c'est pour ça que je t'aime Na-chan !'

Takara, sept ans, bouille de fripouille et genoux écorchés, reporta son attention sur sa mère, choisissant judicieusement de l'imiter et donc de ne plus prêter la moindre attention aux imbécilités de son père. Effectivement, cela valait mieux. Ce dernier prit une pose dramatique, main sur le cœur et comme s'il venait de se faire foudroyer sur place.

Nadeshiko retint l'envie de frapper le crâne de son mari qui la titillait et prit sa fille par les épaules. « Donc, tu vas passer la journée chez les Wakamatsu. Tu pourras jouer avec Kōsuke-kun jusqu'à ce soir et Maman viendra te rechercher tout à l'heure avec Natsu, d'accord ? »

La fillette gonfla les joues, vexée de ne pouvoir accompagner sa mère à ses rendez-vous alors que son petit-frère de même pas deux ans avait le droit. Et elle ne pouvait pas non plus rester à la maison étant donné que sa mère n'avait aucune confiance en son père pour garder leur fille toute une journée, ce qui équivalait quasiment à laisser Takara toute seule. Elle était responsable et avait déjà beaucoup de liberté pour une enfant de son âge, mais tout de même. Il y avait des limite à l'insouciance de Nadeshiko.

Du coup, l'affaire fut entendue et Takara n'eut pas son mot à ajouter tandis que sa mère l'installait dans le siège de voiture à côté de son petit-frère qui dormait profondément et démarrait le moteur. Elle passerait la journée chez les Wakamatsu. En vérité, ce n'était pas trop problématique pour la fillette, elle était même assez contente.

Kōsuke, elle le connaissait bien. Elle n'allait pas à la même école que lui, vu qu'il était à Tokyo et elle à Yokohama, mais ils se voyaient de temps en temps. Nadeshiko était très proche de la mère de Wakamatsu et souvent les deux femmes s'invitaient tour à tout l'une chez l'autre pour prendre le thé et discuter pendant des heures de tout et de rien. Ces discutions étaient très ennuyeuses du point de vue de la petite Takara.

Heureusement il y avait Kōsuke.

Il avait son âge et il était bien plus intéressant puisqu'il jouait avec elle à chaque fois. Takara l'aimait bien, sauf quand il disait qu'elle pouvait pas faire certaines choses parce que c'était une fille. Du coup elle le frappait et ils finissaient par jouer à la bagarre et c'était drôle parce que Takara gagnait toujours parce que comme c'était une fille, Kōsuke osait pas frapper trop fort. Mais il tapait quand même et du coup ça rendait Takara vachement fière quand elle montrait ses bleus et ses vêtements déchirés à sa mère en lui disant qu'elle était « l'égale de Kōsuke » – bizarrement toutefois, Nadeshiko appréciait beaucoup moins de voir sa fille se comporter comme un garçon-manqué.

Lorsque sa mère se gara devant l'immeuble des Wakamatsu après une demie-heure de route et ouvrit la portière pour finalement la libérer, elle lui caressa les cheveux, souriant doucement. « Évite de déchirer tes vêtements cette fois-ci. Pour une fois que tu portes une robe, ce serai dommage. Amuses-toi bien surtout. »

La fillette hocha vigoureusement la tête, embrassa son petit frère en prenant garde de ne pas réveiller, fit de même avec sa mère et jaillit hors de la voiture, saluant avec un empressement enthousiasme Madame Wakamatsu qui les attendait sur le perron de l'immeuble et lui indiqua en riant de sa vivacité que Kōsuke était au petit parc derrière le bâtiment ou les deux enfants avaient l'habitude de jouer.

Laissant donc les deux femmes adultes discuter entre elles, Takara fila sans perdre de temps, contournant l'immeuble pour rejoindre l'endroit arboré. Il n'y avait pas encore grand monde pour le moment et la fillette se mit à chercher des yeux son ami, qui ne devrait pas être difficile à trouver étant donné qu'il faisait une tête de plus que tous les enfants de leur âge et avait un regard intimidant.

Ah, il était là. Takara sourit en repérant le dos de son ami, agenouillé dans l'herbe et occupé à faire Dieu seul sait quoi. Il ne l'avait pas encore repéré.

Le sourire de la fillette se transforma en grimace malicieuse tandis qu'elle s'approchait à pas de loup dans son dos, s'assurant de faire le moins de bruit possible. Comme elle avait retirée ses sandales – pourquoi faire, ne le demandez pas, mais à sept ans Takara passait son temps à courir pieds nus –, l'herbe épousait parfaitement ses pieds et étouffait le moindre bruit de ses pas. Takara se rapprochait lentement de sa victime, laquelle ne se doutait absolument de rien. Encore quelques mètres et...

« Kō ! » s'écria-t-elle en lui sautant sans prévenir sur le dos, s'agrippant à ses épaules comme un koala à une branche d'arbre.

Ce qui devait arriver arriva bien évidemment et les deux enfants, emportés par l'élan bien trop vigoureux du bond de Takara, basculèrent la tête en avant et roulèrent dans l'herbe. La fillette se retrouva à califourchon sur son ami, les cheveux en bataille et la bretelle de sa robe d'été bleue ayant glissée de son épaule. Elle rigola et se passa une main derrière la tête, se frottant la nuque, sans pour autant bouger de son nouveau siège très confortable.

« Oups ! Désolé Kō ! » souffla-t-elle en grimaçant un sourire, avant de le regarder de ses grands yeux bleus pétillants. « Tu fais quoi ? »

Bah là pour l'instant il te sert de siège, Takara. Faudrait peut-être qu'elle pense à bouger de là d'ailleurs, mais en même temps elle a pas tellement envie, il est confortable le ventre de Kōsuke, même si elle un peu affalée n'importe comment.

HRP:
 



codes par shyvana


Dernière édition par Kurokawa Takara le Mar 6 Jan - 16:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ - 10 ans ] #The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan ϟ feat. Kosuke   Mer 11 Juin - 13:07



The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan
feat Takara ♥

« Kosuke vient un peu ici ! » s’exclama le père de la pièce où il était, c’est-à-dire du salon. Le petit garçon sursauta au cri de son paternel alors qu’il était dans sa chambre en train de lire. Aie Aie, il avait sûrement vu son dernier bulletin… Il était mal, très mal. Préférant rêver en classe plutôt  qu’écouter en ce moment, le fils unique des Wakamatsu avait eu pas mal de mauvaises notes. De plus, maintes fois il avait osait lever le poing contre ses camarades de classe. Malgré qu’il ait eu un bon comportement en dehors de l’école, son père allait le tuer.

Marchant en direction du salon, il commença déjà à trembler de peur. Sa mère était partit pendant quelques minutes, au magasin du coin chercher de quoi manger, pour le soir.  Les larmes roulaient déjà doucement sur ses joues. Il ne le sentait pas ce coup là, mais alors vraiment pas. Cependant lorsqu’il arriva dans la petite pièce, il ne la vit pas arriver. Une gifle. Son père l’avait accueilli comme cela. La trace rouge de la main de son père sur sa joue, Kosuke éclata en larmes. Ignorant ce qu’il appelait « sa jérémiade » le chef de famille se saisissait de son bulletin, et le lui colla sur son visage en criant :

-Alors ces quoi ces notes ?! Ta maîtresse dit que tu n’écoutes pas !  Réponds-moi Kosuke ! En plus j’vois que tu t’es battu plusieurs fois dans la cour ! Fils indigne !

Gémissant de douleur, le petit garçon se massa la joue tentant d’abord de se calmer. Puis il lui répondit la voix assez basse, tout en sanglotant:

-J’y arrive pas … *sanglot* c’est dur l’école *sanglot* en plus la maîtresse m’aime pas. Les autres *sanglot* n’arrêtent pas de me maltraiter *sanglot* disant que je n’ai pas de copains, que j’suis tout seul! Alors *sanglot* comme je supporte pas ça *sanglot* je les frappe !

Et il repartit de plus belle craignant la réaction de son paternel. Ce dernier s’abaissa pour se mettre à la hauteur du cou de son fils puis, le prit par le col. Heureusement pour Kosuke, ils entendirent le cliquetis de la porte, montrant que sa mère était revenue.  Le chef de famille lâcha son fils et lui murmura un « on en reparle plus tard » avant d’aller se rassoir dans le salon, devant son match de foot. Kosuke ne chercha pas alors midi à quatorze heures, et se précipita dans les bras de sa mère. Cette dernière ignora les larmes de son fils. Après tout elle sait ce qu’il venait de se passer. Mais elle n’arrivait pas à réagir. Tout ce qu’elle put faire c’est le câliner ainsi que lui sourire :

-J’ai une bonne nouvelle  pour toi mon cœur!, s’exclama-t-elle. Takara vient pour toute l’après-midi -midi !

La phrase de sa mère rendit le sourire au petit-garçon, qui courut mettre ses chaussures avec un petit gilet. Oui Takara venait, il était plus qu’heureux à l’entente de cette nouvelle. Comme plusieurs fois par mois, la mère de Takara venait discuter avec sa mère de tout et de rien. C’était tellement barbant pour les deux énergumènes, que ces derniers préféraient jouer entre eux. Se battre, rire, s’amuser, faire des bêtises … cela résumait parfaitement leurs activités.

-Je vais dans le petit parc derrière l’immeuble maman, tu lui diras de m’y rejoindre !, s’écria-t-il ayant retrouvé le sourire.

Sa mère lui répondit par un hochement de tête positif. Et sans attendre, il se précipita dans le petit parc quittant son appartement en vitesse. Ses larmes avaient cessé de couler, une joie débordait à travers tout son corps. Courant comme un demeuré, il s’arrêta pour finir dans un coin. S’asseyant dans l’herbe fraiche, il prit en main 2 petites fleurs avec un brin d’herbe. Après tout il fallait bien qu’il s’occupe avant l’arrivée de Takara. Pendant plusieurs minutes, le petit garçon s’amusa à triturer ce qu’il avait dans les mains se demandant quand est-ce que son amie allait arriver. Cependant il ne s’attendit pas à ce qu’elle lui saute dessus, pour finir par s’attacher à lui tel un koala sur un arbre. Surpris, car il n’avait rien entendu ni sentit de présence, Kosuke tomba sous l’élan et poids de son amie. Alors qu’elle était à califourchon sur lui suite à leur petite chute, le petit garçon soupira. Mais ne put s’empêcher d’esquisser un léger sourire.

-Taka ! C’que j’suis content de te voir !, il la regarda avec ses yeux brillants. Ba t’es assise sur moi donc je fais rien de spécial.

Mais apparemment la jeune fille refusait de bouger. Elle était peut être bien là, assise sur son ventre. Lui, il s’en foutait un peu du moment qu’elle était là. Il lui remit sa bretelle comme il le fallait, en marmonnant un « Désolé ça me dérange » avant de bailler tel un paresseux.

-J’suis content que tu sois là tu sais Taka !

Kosuke lui avait dit cela avec un énorme sourire, le cœur battant à tout rompre. Il la fixa pendant un moment, puis détourna le regard comme gêné. Aucun doute ils allaient passer une belle après-midi !

© Dragibus
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ - 10 ans ] #The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan ϟ feat. Kosuke   Jeu 12 Juin - 16:09


precious memories of childhood friends

La fillette grimaça un grand sourire à son ami. Elle aussi était bien contente d'être avec lui ! Cela arrivait souvent après tout qu'elle vienne jouer chez Kōsuke, ou bien l'inverse, quand leurs mères voulaient se voir ou bien simplement quand elles ne pouvaient s'occuper de leur enfant respectif et avait besoin de le confier la journée – ce dernier point concernait surtout Takara. Sa mère était une femme très occupée après tout et son père était un incapable irresponsable à qui on ne confierait même pas le poisson rouge de la maison.

Clignant des yeux innocemment, parfaitement inconsciente de l'inconvenance de se retrouver ainsi à califourchon sur un garçon – heureusement qu'ils étaient jeunes et innocents – Takara fronça soudain les sourcils en remarquant quelque chose qui la dérangeait sur le visage de son ami. Sa joue droite abordait une teinte rouge encore bien prononcée, bien plus colorée que la gauche en tout cas. Posant ses doigts dessus, la fillette fit la moue. Elle était brûlante.

« Ko, t'as quoi là ? C'est qui qui t'as fais ça ? » demanda-t-elle, grondant intérieurement à l'idée que quelqu'un s'en soit prit à son meilleur ami.

La fillette n'était pas vraiment consciente de ce qui se passait dans le foyer Wakamatsu, sa mère prenant soin de jamais aborder le sujet devant elle. Toutefois, bien qu'un peu naïve sur certains points, Takara n'était pas idiote et déjà à sept ans, elle avait une certaine maturité et intelligence qui pouvaient surprendre. Bien qu'à côté, elle restait une enfant, avec ces moments de caprice et d'innocence enfantine propres à son âge.

Mais bref. En attendant, elle ne voulait pas voir Kōsuke triste et pour changer les idées de son ami, rien de tel que de l'embêter et de jouer avec lui des heures durant. Ils avaient toute l'après-midi devant eux en plus, de quoi remplir des heures d'amusement.

Une idée effleura son esprit et Takara sourit soudain. Elle n'avait qu'à faire la même chose que lui faisait sa mère quand elle se blessait ! Le bisous magique ! Certaine que cela allait tout arranger, elle se pencha et déposa un bref baiser sur la joue de Kōsuke, espérant ainsi guérir sa joue meurtrie. Elle se redressa, toute fière d'elle et lui tira la langue.

« Et voilà, bisous magique ! Par contre d'habitude Maman rajoute un pansement, mais tu saignes pas donc t'en as pas besoin ! » déclara-t-elle le plus sérieusement du monde, en croisant ses bras sur son torse plat.

L'enfant sentit la main de son camarade remonter sa bretelle et elle le regarda sans comprendre pourquoi il détournait le regard, totalement non-réceptive à sa gêne – oui, déjà à sept ans, elle était une brêle en relations humaines... quoi qu'à cet âge ça passait encore, mais dans dix ans... Elle décida de laisser passer et se pencha vers le visage de Kōsuke, toujours assise sur son ventre et décidément bien trop proche – encore une fois, heureusement que ce sont des gosses innocents.

« Dis, dis Ko ! A quoi on joue ? » demanda-t-elle, excitée à l'idée de pouvoir s'amuser avec lui.

Bien qu'à chaque fois que les deux enfants jouaient ensemble, ça tournait souvent à la dispute pour déterminer le jeu en question, ensuite pour déterminer qui avait gagné parce bien évidemment, aucun des deux n'admettaient sa défaite face à l'autre... le tout se finissait généralement en bagarre, mais Takara était loin de se laisser faire, rendant coups pour coups à son ami et se fichant bien qu'elle soit moins forte physiquement que ce dernier ou qu'elle se retrouvait souvent avec de la terre dans les cheveux et les vêtements en vrac. Et puis, même s'ils se disputaient souvent – pour ne pas dire les trois-quarts du temps – ils s'adoraient et ces bagarres enfantines n'étaient qu'une preuve de leur amour, à leur manière bien évidemment.

Du coup, Takara se décida finalement à se lever du ventre de son ami, pleine d'entrain. Elle se tourna vers lui, tout sourire, sautillant presque sur place. « J'ai une idée ! On va jouer aux explorateurs ! »

Oui, elle s'y voyait déjà. Obligée de traverser une jungle du malheur, pleine de monstres et de dinosaures en furie, traversant des rivières déchaînées, escaladant des montagnes emplies de danger et de pièges... Que voulez-vous, à sept ans l'imagination d'un enfant est tellement débordante et fructueuse, de véritables mines d'or pour inventer tout un univers coloré de jeu et d'aventures.

Takara balaya le parc du regard et sentit son sourire se transformer en moue boudeuse. Explorateurs, oui c'était bien, mais c'était un peu petit ici pour explorer. A peine de quoi faire la taille d'un bosquet d'arbres ce parc.

La fillette se tourna vers Kōsuke. « Mais on joue où ? C'est trop petit ici, on peut pas explorer ! » gémit-elle.

Se souvenant brusquement qu'elle était pieds-nus, l'enfant se hâta d'aller remettre ses sandales qu'elle avait laissée à l'entrée du parc. En voyant le portail de ce dernier grand ouvert et qui donnait sur la rue, une idée lui effleura l'esprit. Une idée tout à fait Takarattesque.

« Ko, j'ai trouvé ! On est des Explorateurs de Tokyo ! » s'exclama-t-elle en se retournant vivement vers son camarade de jeu, avec les majuscules s'il vous plaît parce que c'est un métier très dangereux et très important. Elle sourit d'un air taquin. « Sauf si t'as la trouille. Et dans ce cas là ça veut dire que je suis plus forte que toi ! »

Provocation, quand tu nous tiens. La logique des enfants. Ne chercher pas à comprendre. En tout cas Takara était très fière de sa trouvaille et très excitée à l'idée d'explorer la grande ville comme de vrais explorateurs. Sa mère ne lui avait-elle pas dit de ne pas s'éloigner ? Et bien non justement, elle ne lui avait pas dit. Comme quoi, Papa Kurokawa n'était pas le seul à être un peu irresponsable de temps à autre.



codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ - 10 ans ] #The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan ϟ feat. Kosuke   Jeu 12 Juin - 21:59



The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan
feat Takara ♥

« Ko, t'as quoi là ? C'est qui qui t'as fais ça ? »

Cette phrase avait laissé le jeune garçon perplexe. Il ne voulait rien dire à sa meilleure amie. Il ne voulait absolument pas l’inquiéter. Après tout cela n’était pas son but ! Aujourd’hui, Kosuke avait juste envie de passer une après-midi « du tonnerre », comme il le disait souvent, pour oublier cette gifle douloureuse. Cependant d’un côté mentir à Takara ne servirait à rien et, ne lui plaisait pas non plus. Aie que fallait-il faire ? Gros dilemme pour le petit blond allongé dans l’herbe, son acolyte à califourchon sur lui. Il ne savait pas pourquoi mais cette position le gênait :

-Taka … c’est … c’est … mon père qui m’a fait ça à cause de mon bulletin et de mon comportement dans la cour … Mais t’inquiètes pas hein ! Je vais bien ! Il m’en faut plus pour pleurer haha …, finit-il par dire détournant la tête vers la gauche avec un faux sourire.

Jamais l’herbe ne lui avait paru aussi verte qu’elle l’était à présent.

Afin de changer vite de conversation, Kosuke remit une mèche des cheveux de Taka derrière ses oreilles. « Ca me perturbes » lui avoua-t-il encore un peu rouge. D’abord la mèche, puis la bretelle. Mais qu’avait-il aujourd’hui ? D’ailleurs, rien ne s’arrangea lorsque Takara vint lui poser délicatement ses petites lèvres sur sa joue « blessée ». Le petit fripon sentit son cœur s’accélérer bizarrement, ne comprenant pas du tout ce sentiment. Il avait envie de faire la même chose à sa meilleure amie, et par la suite voir sa réaction. Mais au lieu de cela, il passa une de ses mains sur sa joue et la caressa.

-Un bisou magique hein ? J’aimerais être plus souvent blessé alors …, lui répondit-il dans un léger murmure tout en la fixant intensément. Et moi j’pourrais faire pareil si tu as mal ?

Ce fut sur ce, que Ko sentit Takara se baisser jusqu’à en être très proche de son visage. Il déglutit doucement et profita de pouvoir observer le regard de la petite Kurokawa de près. Le petit-garçon se surprit à se perdre dans ses yeux. De magnifiques yeux. Ko ne l’avait jamais trouvé aussi mignonne. Cependant il n’eut pas le loisir de continuer son observation, que Takara s’était exclamée haut et fort :

-Dis, dis Ko ! A quoi on joue ?

Pour toute réponse, le dit « Ko » gonfla ses joues. Il n’aimait pas quand elle posait cette stupide question. Puisque à chaque fois cela se terminait à l’unanimité en bagarre. Les deux énergumènes n’étant jamais d’accord sur le jeu bien évidemment … Mais bon lorsque cela arrivait, donc très souvent, le jeune Wakamatsu savait retenir ses coup. Hé oui, il ne voulait quand même pas faire de mal à sa précieuse amie !

Il n’eut même pas le temps d’en placer une que la petite Takara avait décidé, pour eux deux, de jouer au plusbeaujeudumondequandonestgamins. En d’autres termes d’aller explorer les alentours ! Sauf que bon, dans un petit parc pensa Kosuke, c’est nul. Après tout il n’y a rien de bien intéressant à explorer, vu qu’ils connaissaient le parc sous le bout de leurs doigts.

Cependant l’idée de Takara vis-à-vis de la ville de Tokyo lui plut grandement. La petite Kurokawa débordait d’imagination décidément et le petit Wakamatsu de même !

-Oh ouai à nous les rues de Tokyo ! J’ai trop hâte de voir ça !!!, s’exclama-t-il sans retenue courant dans tous les sens les bras en l’air. Et genre j’aurais la trouille ! C’est celui qui le dit qu’il l’a d’abord !

A la suite de sa réplique il se dépêcha de courir jusqu’à la grille comme un dératé. Un sourire immense sur son visage apparut alors alor qu’il sautait sur place :

-Allez Taka grouille, maman m’a rien dit de toute façon donc ça veut dire que je peux aller où je veux !

Et c’est sur ce qu’il l’a pris par la main sans hésitation, et qu’ils partirent tous deux pour l’aventure, sortant du parc. Le petit garçon n’avait après tout pas eut de restriction de sa mère, et il voulait jouer aux explorateurs dans Tokyo. Cette ville où il habitait et qui animait le pays. Oui il voulait la voir.


© Dragibus
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ - 10 ans ] #The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan ϟ feat. Kosuke   Ven 13 Juin - 22:56


precious memories of childhood friends

Son père ? C'était Monsieur Wakamatsu qui avait fait cette marque à Kōsuke ? Pour Takara, cela semblait inconcevable qu'un père frappe son enfant. Faut dire que son paternel à elle, c'était l'opposé radical de l'image du père qui frappe ses enfants. C'était plutôt les enfants et la femme qui frappaient sur lui – pas méchamment bien sûr, mais il foutait rien ce parasite !

Cependant, comme Kōsuke affirmait que ça allait, elle ne dit rien, se contentant de froncer les sourcils et de faire la moue, pas très convaincue. Pour l'instant du moins. Par contre, la petite Takara, bien plus dégourdie qu'elle pouvait le paraître, décida de classer cette information dans un coin de son esprit et se promit de ne pas l'oublier. Et à partir de maintenant, lorsqu'elle dira bonjour à Monsieur Wakamatsu, elle le fera de très mauvaise volonté, voilà.

« Bah non tu peux pas faire un bisous magique. Ça marche que si c'est les filles et les mamans qui le font ! » répliqua innocemment Takara, ne comprenant pas les rougeurs soudaine de son ami. « Puis moi je me fais jamais mal de toutes façons ! »

Hum vraiment ? Rien qu'il y a deux semaines, Takara avait décidé de s'entraîner à faire le mur – oui oui tout à fait – en fuyant par la fenêtre de sa chambre, qui est située au premier étage, en se faisant une échelle en corde avec ses draps.

Bien évidemment les draps avaient lâché, heureusement alors qu'elle était à deux mètres à peine du sol, mais la gamine casse-cou s'en était tirée avec une cheville foulée tout de même et la paume des mains écorchées. De toutes manières, elle avait toujours un pansement ou une ecchymose sur le corps, une vraie petite guerrière.

Et justement, la guerrière en question allait partir à la conquête des rues de Tokyo avec son fidèle allié, qui bien évidemment mordit à la provocation de la fillette, et à pleines dents en plus.

« Mais, attends-moi d'abord, c'est moi qui décide, c'est mon jeu ! Et j'ai pas la trouille, idiot de Ko ! » protesta la gamine, agrippée à la main de son ami tout en lui courant après.

Voici donc comment Takara, main dans la main avec Kōsuke et entraîné par ce dernier, tout aussi enthousiaste, se retrouva bientôt à s'éloigner dangereusement de l'immeuble de la famille Wakamatsu, marchant à tout hasard dans les rues en regardant tout autour d'elle, très excitée par cette nouvelle aventure.

En tant qu'explorateurs, il leur fallait un objectif, une quête à réaliser avec pleins de dangers à braver. Comme Indiana Johns là, le gars dont son père avait toutes les aventures en DVD et qu'il préférait regarder plutôt que de travailler, en disant qu'il y trouvait l'inspiration quand Maman se fâchait après lui et se mettait à le frapper avec un journal ou une louche – Takara comprenait pas toujours, mais c'était rigolo, surtout que sa mère disait plein d'insultes très intéressantes que même les autres enfants à l'école connaissaient pas.

La fillette fouilla dans sa mémoire, se souvenant soudainement de la rivière devant laquelle elle et sa mère passait en voiture souvent quand elles venaient à Tokyo en empruntant l'autoroute. C'était une belle et grande rivière, sa mère disait qu'elle s'appelait la Sumida.

Les rivières, c'est cool. Puis c'est marrant, il y a plein de choses à faire, comme des bateaux en papier, des ricochets avec des cailloux et puis même que ce serait une rivière de l'Enfer déchaînée, avec des crocodiles et des requins et des trolls des eaux, si ça existe d'abord ! Ils sortent de l'eau pour venir piquer les culottes de maillot de bain des filles c'est son père qui lui avait dit d'ailleurs c'est pour ça qu'il ne voulait pas que Takara porte un maillot deux pièces et qu'il préfère qu'elle garde un short. Et un t-shirt. Et qu'elle n'aille pas dans l'eau parce qu'il veut pas qu'on voit sa « Ta-chan d'amour adorée en maillot, c'est que Papa qu'à le droit ».

Bref, on ne va pas s'attarder sur les mœurs étranges du papa-poule Kurokawa, de toutes manières, dans dix ans sa fille est une dépravée qui attire la flotte comme un aimant dès qu'elle porte du blanc. Pour l'instant, Takara est une enfant pure et innocente, un peu bravache mais bien loin de l'image de dragonne qui a constamment ses règles qu'elle reverra une fois le cap de l'adolescence – ou comme on l'appelle, la Descente aux Enfers – entamé.

« Ko, il faut qu'on trouve une rivière ! C'est la première piste qui mène au Grand Trésor ! » déclara la petite Takara, très sérieuse et toujours en mettant des majuscules aux choses importantes, parce qu'à cet âge ce qui est important l'est vraiment beaucoup donc ça fait mieux avec des majuscules – qu'est ce que le grand trésor en question, elle ne le savait pas elle-même c'est pour ça qu'il fallait trouver la rivière en premier.

Une rivière ben voyons. Le fleuve Sumida est long et vaste et facilement repérable certes, mais on parle de deux gamins de sept ans qui n'ont pas la moindre idée de ce qu'ils font. Et les deux gamins en question s'appellent Takara et Kōsuke, donc forcément, ça ne pouvait que dégénérer.




codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ - 10 ans ] #The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan ϟ feat. Kosuke   Lun 16 Juin - 15:10



The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan
feat Takara ♥

Main dans la main les deux meilleurs amis s’étaient mis à courir, un peu partout, dans les rues de Tokyo. Kosuke avait un énorme sourire qui s’était affiché sur son visage d’enfant. Le fait qu’il s’éloignait de son appartement ne lui faisait pas peur. Après tout, il était un jeune garçon en quête d’aventure ! Puis, cela avait l’air de plaire à Takara alors… si sa meilleure amie était heureuse il l’était aussi !

De plus, il adorait explorer, surtout lorsqu’il s’agissait d’un endroit énorme. Ses yeux brillaient déjà d’excitation rein qu’en pensant à tout ce qu’ils allaient découvrir. Chez lui, Kosuke possédait plusieurs DVD que ce soient dessins-animés ou films, retraçant des aventuriers en quête de trésors ou autres choses. Mais bon il savait très bien que là déjà, ce n’était pas une jungle, ou même forêt, mais une ville. Et pas une petite non plus vu, que c’était la capitale du Japon.

Les gratte-ciels commencèrent tout doucement à se dessiner distinctement, alors qu’ils arrivaient proche du centre-ville. Et toujours en courant. C’est qu’ils avaient de l’énergie ces gosses tout de même ! Encore quelques petits kilomètres et ils avaient couru un marathon. Et cela, Kosuke s’en foutait royalement. Il avait de l’endurance à dépenser, Takara aussi vu qu’il la connaissait comme sa poche.
Enfin bref, alors que les deux énergumènes continuaient leur course Takara se mit à s’exclamer, soudainement : «Ko, il faut qu'on trouve une rivière ! C'est la première piste qui mène au Grand Trésor ! » . La rivière… ce n’était pas une mauvaise idée ! Pour une fois que le petit garçon était d’accord avec elle, fallait faire péter le champomy ! Dans Indiana Jones il y avait des alligators, piranhas, ou encore d’autres créatures incroyables. Mais bon là, fallait pas rêver, ils étaient à Tokyo Ce n’était pas comme si ils allaient y trouver des requins, ou autre bête marine de ce genre. Non là ce serait plutôt de petits poissons tout mimi et inoffensifs. Mais bon il aimait l’idée. Il allait pouvoir essayer de mettre Taka à l’eau… Ouai mais non s’ils rentraient trempés qu’est-ce que leurs parents diraient ? Son père le punirait sûrement. Rien que d’y penser Kosuke déglutit difficilement.Oh et puis zut ils étaient des aventuriers, quittes à se mettre à l'eau ce n'était pas grave!

Et puis, Takara avait raison, il y avait sûrement un grand trésor caché au bout. Et la première piste serait certainement le fleuve Sumida. C’était un des seuls cours d’eau qu’il connaissait de noms alors. Rien que d’y penser, le petit Wakamatsu rigola puis lui répondit, heureux comme tout :

-Ouai pourquoi pas bonne idée ! Go pour le fleuve Sumida alors !

Il s’arrêta alors de courir, cherchant des yeux la route qui les mènerait au fleuve Sumida. Mais là on parlait de deux enfants âgés de 7 ans bien évidemment. Même si le fleuve était important et qu’on le voyait de loin parfois, il fallait encore trouver le chemin pour y aller. Le fils unique des Wakamatsu se retourna alors vers sa meilleure amie, et fit une légère grimace. Il finit par lui demander, avec un air hésitant :

-Mais faut aller par où tu crois ? Dans les DVD ils ont des cartes et tout et nous on n’a rien… J’aurais dû prendre celle de maman dans son tiroir.

Alors là, bonne question mon petit Kosuke ! Tu es aussi nul en orientation qu’en maths alors pour trouver le chemin…

Il soupira par la suite son ventre commençant à gargouiller. Génial, le Wakamatsu venait de manger il y avait même pas une heure. Cette petite course lui avait, apparemment, ouvert l’appétit. Et comme il mangeait comme 3 … Mais bon un aventurier se devait d’être courageux et d’aller de l’avant, tant pis pour son estomac ! De toute façon ils n’avaient rien apportés à manger alors.

-Allez Taka dis c’est par où !!!

Décidément Kosuke Wakamatsu était du genre très impatient. Et cela ne faisait que commencer.


© Dragibus
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ - 10 ans ] #The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan ϟ feat. Kosuke   Mar 17 Juin - 14:29


precious memories of childhood friends

Tokyo, c'était grand, décida Takara alors que son regard émerveillé balayait les immeubles gigantesques et les rues emplies de passants qui passaient près d'eux sans vraiment les voir. Vraiment très grand même et cela rendait les choses encore plus excitantes.

Un terrain de jeu immense, voilà ce que représentait actuellement la mégalopole du Japon aux yeux des deux enfants. Nullement apeurés de se retrouver seuls et loin de leurs mères, les énergumènes en question déambulaient un peu au hasard, très fiers de leur petite escapade – Takara ne s’inquiétait pas du tout pour le retour, après tout ils n'auraient qu'à faire le chemin en sens inverse !

Le ventre de Kōsuke gargouilla soudain et la fillette se tourna vers son ami, les sourcils froncés. « Ko c'est pas le moment de penser avec ton ventre. On doit trouver la rivière, concentre-toi un peu ! » le sermonna-t-elle, pas dupe et comprenant bien que le gamin espiègle avait faim.

Après tout, il était encore plus ventre sur pattes qu'elle, ce qui était un sacré exploit en soit. Mais si Takara mangeait autant pour sa part, c'était simplement parce qu'être un enfant était une activité épuisante qui requiert toute son énergie.

Bien oui, vous n'avez pas idée à quel point ça donne faim de courir, sauter partout, jouer et inventer de nouvelles bêtises ! Donc forcément du coup, Takara mangeait beaucoup pour avoir plein d'énergie et continuer à être aussi débordante – et épuisante par moments même.

« Euh... c'est par là ! » déclara Takara avec toute l'assurance du monde suite à la demande empressée de son camarade, bien qu'en réalité elle avait désigné une direction tout à fait au hasard.

Après tout, en plus d'être une enfant, la fillette n'était absolument pas accoutumée aux rues bondées de la capitale, n'étant pas originaire de cette ville. La seule chose qu'elle connaissait de Tokyo, c'était l'appartement des Wakamatsu après tout, ou les locaux de l'agence de mannequinat ou sa mère travaillait et ou cette dernière l'emmenait parfois – c'était toujours très marrant d'ailleurs, même si désormais sa mère avait de moins en moins le temps de la prendre avec elle.

Mais hors de question de passer pour une idiote qui ne sait même pas où elle va devant Kōsuke. Donc elle entraîna sans hésitation son camarade à sa suite, prenant une rue totalement au hasard.

Le ventre de Takara la rappela soudain à l'ordre, l'informant que c'était bien gentil de se taper un sprint comme elle venait de le faire et que oui bravo elle courrait très vite et très longtemps, mais désormais ce serait pas trop mal de penser à se nourrir. La fillette posa une main sur son estomac, faisant la moue. Elle avait ignorer celui de Kōsuke tout à l'heure, prétextant qu'un explorateur se devait d'être plus fort que la faim mais...

« Changement de plan ! » s'exclama soudain Takara en faisant brusquement volte-face vers son ami, plus terrible qu'une girouette. « On va d'abord trouver à manger ! On peut pas explorer le ventre vide après tout ! »

Oui voilà, elle avait faim aussi donc ça devenait urgent de trouver quelque chose à se mettre sous la dent. Problème, elle n'avait quasiment rien sur elle. Takara plongea sa main dans la poche de sa robe... pour en ressortir un bouton, un trombone, un papier de bonbon sans le bonbon, mais pas d'argent ni quoique ce soit de mangeable d'ailleurs.

Misère, pourquoi sa mère ne lui avait-elle pas laissée de quoi s'acheter une canette de soda ou un sachet de gâteaux au distributeur automatique ? Simplement parce que normalement, Takara devrait être avec Kōsuke dans la maison de ce dernier, et Madame Wakamatsu leur aurait servit un goûter elle-même. C'est quand même mal fait la vie des fois...

« Ko... J'ai faim. Fais quelque chose. » gémit Takara en s'accrochant au bras de son meilleur ami comme un koala à sa branche d'arbre.

C'est ce qu'elle faisait constamment après tout ; elle prenait les commandes du vaisseau, mais dès que quelque chose n'allait pas comme elle le voudrait, la fillette  cessait de jouer les dures – pour quelques secondes seulement – et s'en remettait à son ami. Lâche ? Non pas du tout c'était juste stratégique voyons ! Comme ça, Kōsuke était obligé de s'occuper un peu d'elle !

Déjà son âge actuel, Takara était connue de sa famille et ses amis pour ses petites entourloupes ses stratégies tirées par les cheveux qui plus tard lui permettront de devenir une capitaine de basket-ball redoutable et redoutée, qu'on surnommerait « la Lionne de Kaijou ». Même si à l'heure actuelle, ses petites tactiques étaient d'un genre légèrement différent... Comme la fois ou elle avait réussi à convaincre ses camarades de classe d'aller dérober une boîte de gâteau dans la salle des professeurs.

En attendant, Takara avait seulement sept ans et elle avait faim. Hors il n'y avait pas plus terrible équation possible.

HRP:
 



codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ - 10 ans ] #The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan ϟ feat. Kosuke   Lun 30 Juin - 14:47



The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan
feat Takara ♥

Non Ko n’avait absolument pas peur. En même temps, ayant à peine 7 ans, le petit garnement n’avait pas conscience de ce qu’était la 3ème mégalopole mondiale. Même une mégalopole tout court, en fait. C’était bel et bien une définition compliquée qu’à son âge, si on la lui expliquait, il ne comprendrait rien se contenant de sourire pour faire genre « Ah ouai j’ai compris ! » Mais non en fait.

Enfin bref, deux bambins de 7 ans qui trainaient dans une ville telle que Tokyo, sans s’inquiéter de ce qui pourrait leur arriver, n’étaient pas sans conséquences. C’était sans compter la faim qui rongeait le petit Kosuke à présent. Décidemment qu’importe l’heure qu’il était, ce petit monstre avait toujours un peu faim. Et qui dit affamé, dit qu’il n’arrivait plus à bien réfléchir. C’est pourquoi il avait posé cette question à sa meilleure amie. Ils étaient perdus ? Non n’exagérons pas. Ils cherchaient juste le chemin à prendre pour aller vers ce fleuve. A leur retour ils feront juste le sens inverse, et le tour était joué ! Enfin, ça c’était ce que pensait le Wakamatsu.

Lorsque son ventre gargouilla un peu plus fort que la normale, Takara s’était tourné vers lui d’un air mécontentant. Hé bien quoi ? Il avait faim c’est tout. C’est que faire dix mètres ça creuse quoi ! Si la petite Kurokawa ne comprenait pas cela, Ko ne savait plus quoi faire.

-Mais j’ai faim moi ! Tu n’avais qu’à pas me trainer comme ça d’abord ! Puis c’est l’heure du goûter donc j’ai une raison. Sans nourriture je ne peux pas me concentrer.


Oui c’était d’ailleurs pour ça que le petit Kosuke se baladait souvent les poches remplies de bonnes petites choses à manger. A l’école, son goûter, c’était parfois ceux qu’il piquait à ses camarades qui avaient tendance à l’énerver. Ou encore des bonbons que sa mère lui achetait chaque semaine. Malgré cela, ce gamin ne prenait pas un kilogramme de plus, sous le regard étonné de ses parents. Plus tard il s’en foutait, il brûlerait tout ça avec le basket. Oui parce qu’il était fada de ce sport mondial, plus tard il rentrerait dans un célèbre lycée et jouerait pour son plus grand plaisir.

« Euh... c'est par là ! »

La petite Kurokawa avait enfin désigné par où ils devaient aller. Kosuke ne pouvait que faire confiance à sa meilleure amie. Après tout, elle avait toujours été plus douée que lui en termes d’orientation. Bien plus forte … C’est à peine si Kosuke pouvait se perdre dans la cour de l’école. Même s’il était de Tokyo cela n’empêchait pas qu’il ne connaisse pas les environs.

De ce fait, le Wakamatsu se laissa entraîner avec plaisir par la petit fille. Il n’avait pas conscience que cette rue était prise totalement au hasard. Il croyait en elle. De toute façon s’ils se perdaient, il n’avaient qu’à trouver des policiers ou des autres gens capables de les ramener chez eux . Non le gamin était en mode cool et affamé. Cependant, soudainement Takara changea d’avis.

-Quoi changement de plan ?! , il entendit son ventre grogner, Oh mais toi aussi tu as faim ! Dire que tu me disputais tout à l’heure pour ça…

Il finit par faire la moue devant elle. Puis, la voyant fouiller ses poches, il fit de même n’y trouvant rien bien évidemment. Cela aurait était trop beau hein ! Même pas une pièce, ni même une petite miette de rien du tout. Kouke maudit sa mère de lui avoir laver son short le matin même !

« Ko... J'ai faim. Fais quelque chose. »

Ça y est, Takara se plaignait. Et par-dessus tout, il fallait que ce soit le jeune Wakamatsu qui arrange les choses. Bon il ne voyait rien d’inconvénient. Surtout que Takara s’était accrochée à lui, presque en le suppliant. Mais comment résister à un pareil regard ? Nous sommes d’accord c’est impossible. C’est pourquoi un peu rouge, Kosuke lui répondit :

-Ok ok je vais faire quelque chose. Viens avec moi !

Décidé, il entraîna Takara avec lui vers un supermarché installé en plein centre-ville. Ils y entrèrent et Kosuke n’hésita pas une seconde. Il avait déjà vu faire cela à la télé. Les gens qui le faisaient ne s’étaient pas fait prendre. Heureusement d’ailleurs.

Demandant à Taka de faire le guet, il prit donc deux kinders buenos qu’il mit soigneusement dans ses poches. Ce n’était pas la première fois qu’il volait, seulement la troisième. Mais là c’était par nécessité et il était prêt à tout pour Takara. Faisant mine de rien il sortit du magasin devant les vigiles prétextant qu’ils allaient attendre leur mère après la caisse. Puis dès que le garde eut le dos tourné il entraina sa meilleure amie dans une course la prenant par le poignet. Heureusement pour eux qu’il n’y avait pas de portique de sécurité, sinon ses parents seraient passé par la case commissariat. Et ça Kosuke ne le voulait pas.



© Dragibus
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ - 10 ans ] #The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan ϟ feat. Kosuke   Mer 2 Juil - 15:21


precious memories of childhood friends

Dans les moments difficiles – ou bien quand son estomac criait famine – Takara était toujours bien contente de pouvoir compter sur son ami Kōsuke. Elle se sentait toujours en sécurité avec ce presque frère, qui répondait toujours présent quand elle le réclamait et n'hésitait jamais à combler le moindre caprice de la fillette comme il le pouvait, quitte à enfreindre les règles et faire des bêtises. Comme c'était le cas actuellement.

La fillette affamée se laissa docilement entraînée par son ami jusqu'au supermarché du centre-ville devant lequel ils se trouvaient, confiante et certaine que Kōsuke saurait trouver une solution pour remplir leur estomac ne serait-ce qu'un minimum – bah oui c'était pas comme si les deux garnements étaient sous-alimentés au quotidien non plus…

Quand le jeune garçon lui demanda de faire le guet, elle comprit enfin où il voulait en venir. Oh mais oui, c'était comme dans les films, génial ! Et après, ils seraient recherchés par la police et l'armée et il faudrait qu'ils fuient dans un autre pays avec des faux noms comme par exemple Monsieur et Madame Smith – tous les héros dans les films de course-poursuite s'appelaient Smith après tout, ça devait être un truc de voleurs en fuite.

Se postant donc devant le rayon, se balançant d'un pied sur l'autre pour se donner l'air de rien, Takara surveillait discrètement que personne n'arrivait pendant que son camarade s'attelait à la tâche « d'emprunter » un peu de nourriture. Ce n'était pas comme le magasin manquait vraiment de bonbons et biscuits vu la taille des rayons du kombini, une ou deux barres chocolatés ne devrait pas beaucoup leur manquer. En tout cas c'est ce que se disait Takara pour se donner bonne conscience et se justifier.

« Ko dépêche-toi ! » chuchota la fillette en se retournant expressément vers son ami, voyant d'autres clients se diriger vers le rayon.

Heureusement il en avait fini et revint vers Takara. Les deux enfants se dirigèrent vers la sortie, passant devant le vigile de sécurité et la fillette devait se retenir à grande peine de se mettre à courir tant elle avait le cœur qui battait fort, à la fois d'excitation et un peu par crainte de se faire attraper aussi.

Fort heureusement pour eux, ils sortirent du magasin sans se faire attraper ni déclencher la moindre alarme – heureusement que c'était une petite supérette de quartier et pas une grande surface, sinon c'était direct le poste de police et Maman Kurokawa aurait été drôlement ravie de venir y chercher sa voleuse de fille tiens !

Sitôt sortie, Takara et Kōsuke se mirent à courir comme des dératés, mettant de la distance entre eux et la boutique par pur sécurité. Main dans la main, ils finirent par se stopper quelques rues plus loin et Takara se pencha en avant, s'appuyant les mains sur ses genoux pour reprendre son souffle et tenter de calmer les battements endiablés de son cœur. Elle croisa le regard de son ami et éclata de rire, sautillant presque sur place en battant des mains.

« Ko c'était génial ! J'avais tellement peur que j'ai crû que mon cœur allait exploser, haha ! » s'exclama-t-elle tout en riant allègrement sans parvenir à se calmer totalement.

L'excitation et l'adrénaline ne retombèrent que lorsque ses yeux gourmands se posèrent sur les barres chocolatés que le jeune garçon tenait dans son autre main. Une lueur ravie s'alluma dans le regard de la fillette et Takara sauta au cou de son meilleur ami, lui plantant un bisous sur la joue dans un élan spontané d'affection.

« T'as réussi, t'es trop fort ! C'est comme si t'avais piqué le trésor à des bandits ! »

Oui parce que son Kōsuke n'était pas un mauvais garçon et le premier qui osait dire le contraire se retrouverait aussitôt avec la marques des dents de la petite Takara avant d'avoir eu le temps de comprendre ce qu'il se passait. Dans l'esprit de la jeune fille, son ami était un héros qui était parvenu à déjouer les pièges de leurs ennemis pour ramener le trésor à son chef – à savoir les kinder bueno, et la chef bien évidemment c'était elle !  

Prenant une des barres chocolatés et laissant donc l'autre à son ami, Takara croqua dedans avec plaisir et en quelques coups de crocs bien placés, elle eut réglé son sort à la friandise. Satisfaite, elle passa sa langue sur ses lèvres pour récupérer une éventuelle petite trace chocolaté qui resterai.

Bien maintenant que ce petit interlude, qui aurait pût se transformer en véritable catastrophe heureusement qu'ils avaient des anges gardiens ces deux inconscients, il était temps de repartir en chasse et de trouver cette fichue rivière ! Takara se tourna sur elle-même plusieurs fois, cherchant du regard une quelconque indication. Dans les films, les héros avaient des cartes ou se repéraient grâce à la position des étoiles. Hors elle n'avait pas de carte sur elle – et aurait été incapable de la lire de toutes manières – et il faisait jour donc il n'y avait pas d'étoiles visibles à cette heure-ci.

Dans ce cas, il leur fallait des indices ! Comme les policiers qui traquent les méchants ou pour les chasses au trésor caché ! Et justement, un indice, il y en avait un sous son nez à la petite Takara … la fillette releva la tête vers le panneau directionnelle sous lequel les deux enfants se trouvaient et fronça les sourcils en essayant de déchiffrer les sinogrammes.

« Pont … de Sumida … gawa … Pont ! » s'exclama-t-elle soudain avant de se tourner vers son ami avec un grand sourire « Ko regarde, il y a un pont par là ! S'il y a un pont, il y a forcément une rivière ! Viens ! »

Elle le prit par la main et l'entraîna à sa suite dans la direction indiquée par la flèche, toute joyeuse d'avoir trouvé une piste, sans même faire attention qu'ils s'éloignaient de plus en plus du quartier du jeune Wakamatsu, partant même dans la direction totalement opposée pour le coup … Seigneur, quels gosses épuisants.




codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ - 10 ans ] #The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan ϟ feat. Kosuke   Ven 11 Juil - 15:30



The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan
feat Takara ♥

Cette petite escapade au supermarché n’avait pas été de tout repos pour les deux bambins. En effet, il avait fallu faire preuve de discrétion, ce qui n’était pas la tasse de thé du petit Kosuke. Heureusement que sa presque sœur avait été là. Sans elle, le petit garçon n’aurait jamais pu voler de quoi manger.

Il eut du mal à détacher les barres chocolatées les unes des autres, si bien qu’un gros mot s’échappa de sa petite bouche d’enfant innocent. Le blond disait souvent ce genre de choses, habitué par le père Wakamatsu qui ne cessé d’en dire sans se soucier de son enfant. C’est donc un « putain fais chier ! » qui sortit de sa bouche alors qu’il essayait soigneusement de détacher ces foutus barres. Il espérait que Takara ne l’ait pas entendu. Si la petite Kurokokawa sortait ce genre de mots à sa mère, cette dernière allait se demander d’où cela venait. Et sans faire exprès Takra répondrait que c’était Kosuke qui le lui avait dit. Puis après elle irait se plaindre à la maman de Kosuke et l’interdirait de rejouer avec sa fille. Et ça, non, Kosuke n’en voulait absolument pas, la petite fille étant un des piliers de sa dure vie. Il ne s’imaginait pas être séparé d’elle.

Secouant sa tête de manière assez vive, il se reprit et arracha les paquets d’un mouvement plutôt violent. Pile à ce moment-là, la petite Kurokawa lui chuchota :

-« Ko dépêche-toi ! »

Content de son exploit, il sourit et les mit dans sa poche. Puis il se tourna vers elle, la prit vivement par la main et lui murmura à son tour:

-C’est bon j’ai ! Allez on se taille !

Hé oui le vocabulaire de ce petit fripon ne voulait pas haut. Sa maitresse le disait souvent, ce qui avait pour effet de mettre en colère Ko.

Bien heureusement, les deux enfants réussirent à sortir du magasin sans encombre. Le petit Wakamatsu pouvait remercier sa bonne étoile à présent. Il ne se le serait jamais pardonné si sa meilleure amie avait été convoquée chez la police. Jamais. Lui non plus d’ailleurs, sous peine de se prendre deux-trois coups par son père une fois arrivé chez lui. Rien que cette pensée eut pour réaction de faire arrêter le petit garçon quelques rues plus loin du combini.

Un peu essoufflé, il essaya de reprendre son souffle avec patience, lâchant la main de son acolyte par la même occasion. Mine de rien, s’il voulait devenir basketteur plus tard il avait intérêt à devenir plus endurant que ça. Relevant sa tête, sa main droite sur son cœur il parvint à croiser le regard de la petite Kurokawa.

« Ko c'était génial ! J'avais tellement peur que j'ai crû que mon cœur allait exploser, haha ! »

Elle s’était exclamée soudainement, laissant un petit sourire sur la mine pâle du Wakamatsu. Lui aussi avait cru que son cœur allait exploser. Pourtant ce n’était pas la première fois qu’il faisait ce genre de choses. Mais bon, pour l’instant leurs estomacs respectifs criaient famine et il ne fallait pas les décevoir. Alors qu’l s’apprêtait à lui donner la nourriture, la jeune fille lui sauta au cou et lui fit un petit bisou sur sa joue. Ses joues se colorèrent dans les secondes qui suivirent.

Là, Kosuke avait comme l’impression d’être le héros de Takara, ou un truc du genre. Comme à la télé quoi ! Ce fut sur ce, dans sa petite tête de gamin pressé, qu’il se promit une chose : il la protégerait toujours, et cela quoi qu’il arrive et quoi qu’il lui en coute.

Toujours aussi gêné, Kosuke offrit deux barres chocolatées à son amie, les tendant dans sa direction. Son geste se compléta par des paroles qu’il prononça avec un soupir de soulagement :
-Oui moi aussi j’ai eu peur ! L’important c’est qu’on se soit pas fait chopés hein, il fit un clin d’œil à Takara, tiens on l’a bien mérité ! Des explorateurs ne doivent pas partir l’estomac vide, ça tout le monde le sait !

Il avala par la suite les deux barres qui étaient dans le paquet, vite fait bien fait ! Après tout , elles étaient faites pour être manger et pas pour décorer. Et vu à quel point Kosuke avait faim, elles furent finies en quelques secondes.

L’estomac à présent rassasié, il regarda Takara tourner sur elle-même. Il n’arrivait pas à détacher son regard de sa petite silhouette. Pour la première fois, souriant sans sans rendre compte, Kosuke Wakamatsu se disait qu’il avait de la chance d’avoir pour meilleure amie une aussi belle fille. Oui … vraiment belle. Et marrante aussi !

Il fut tiré de sa rêverie par son amie qui s’était exclamée vivement :

-« Pont … de Sumida … gawa … Pont ! Ko regarde, il y a un pont par là ! S'il y a un pont, il y a forcément une rivière ! Viens ! »

Quoi un pont ? Vraiment ?! Mais oui forcément, qui disait pont disait rivière. Ses yeux devinrent ronds avec quelques étoiles dans les yeux. Enfin, ils avaient trouvé !

-Tu as raison ! Han Takara tu es géniale je t’aime !, s’exclama le petit blond.

Et il la serra fortement dans ses bras, puis se laissa traîner par la main avec plaisir. Sans le savoir, les deux garnements s’éloignaient de plus en plus de l’immeuble du Wakamatsu. De plus en plus … Décidément, on ne s’ennuyait pas avec eux !


© Dragibus
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ - 10 ans ] #The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan ϟ feat. Kosuke   Mar 15 Juil - 15:34


precious memories of childhood friends

Du haut de ses sept ans et des poussières, Takara n'avait bien évidemment absolument pas conscience de la chance incroyable que les deux garnements avaient eu de pouvoir sortir de ce magasin avec leur butin précédemment dérobé.

Toute cette histoire aurait put très mal finir pour la petite demoiselle et son comparse si jamais le vigile ou le gérant du kombini les avait découvert et prit la main dans le sac. Cela aurait forcément attiré beaucoup d'ennuis à la petite Kurokawa et surtout à Kōsuke, chose dont la petite fille ne se serait jamais pardonnée, parce qu'on ne touchait pas à son ami. Sinon elle mordait. Très fort en plus.

Fort heureusement pour eux, leur bonne étoile avait apparemment décidé de reprendre du service … pas pour longtemps certes, mais au moins cette escapade – qui risquait de toutes manières de leur attirer beaucoup d'ennuis bien qu'ils n'en étaient pas conscients pour le moment, trop prit par l'excitation de l'aventure et le jeu – ne s'était pas malencontreusement fini dans la salle d'un commissariat pour les deux enfants turbulents. Takara en aurait entendu parler certainement longtemps avec sa mère, qui ne se mettait pas souvent en colère mais quand elle le faisait, c'était la chose la plus terrifiante du monde.

Avalant goulument les barres chocolatées dérobée par son ami, la fillette se sentait mieux à présent qu'elle avait quelque chose dans l'estomac. Elle avait de la chance d'avoir un camarade comme Kōsuke pour s'occuper d'elle, même si elle aussi s'occupait du garçon ! C'était une relation qui fonctionnait à double-sens après tout.

Et maintenant, elle pouvait repartir à l'aventure ! Takara avait même trouvé – ou du moins le pensait-elle naïvement – son chemin, si c'était pas signe ça !

La petite fille sentit son cœur se gonfler de fierté alors que Kōsuke la complimentait pour sa trouvaille et la serrait dans ses bras. Une autre raison pour laquelle elle adorait son meilleur ami, c'était parce que contrairement à certains de ses camarades qui avait peur de la petite démone qu'elle était, lui était toujours très gentil avec elle et elle savait pertinemment qu'il l’adorait – ce qui était parfaitement réciproque. Même s'ils se chamaillaient souvent, les deux petits diables s'adoraient totalement, même malgré leurs défauts respectifs.

« Evidemment que je suis géniale ! On est des supers explorateurs après tout ! » s'exclama-t-elle, poings sur les hanches et menton fièrement dressé.

Entrainant donc son ami dans la direction indiquée par le panneau, Takara laissait son regard s'égarer un peu partout, enthousiaste et totalement imperméable à l'idée que cette escapade risquait de leur attirer de gros ennuis par la suite.

Soudain, son regard se fit happer par un chat, assis sous un banc de l'autre côté de la rue. L'animal semblait encore jeune et avait le pelage sale, signe qu'il devait probablement être à la rue. Il était beau cependant, avec son pelage tout noir.

Une bouffée d'amour et de désir s’empara du cœur de l'enfant en voyant l'animal, ayant toujours eu un faible pour les félins en particulier d'ailleurs et voulant absolument en avoir un rien qu'à elle à la maison, qui n'avait plus qu'une idée en tête désormais ; aller voir le chat.

Ignorant donc le fait que le jeune Wakamatsu regardait ailleurs pendant ce temps, Takara lâcha la main de son ami et se dirigea vers le chat, sans même regarder autour d'elle et faisait fît de tout danger, traversant la route pour rejoindre le félin.

Si elle avait regardé un peu mieux, si elle avait traversée au passage piéton et non en plein milieu de la route comme une petite écervelée, Takara aurait sans doute vu le camion qui arrivait droit sur elle. Gigantesque et massif, comparé à son si frêle corps d'enfant qui, assurément, ne résisterai nullement à la collision si choc il y avait. Mais la fillette était insouciante et inattentive et personne dans la rue ne faisait attention à cette petite fille toute seule.

Et le camion se rapprochait, de plus en plus vite, de plus en plus près …




codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ - 10 ans ] #The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan ϟ feat. Kosuke   Mer 30 Juil - 14:48



The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan
feat Takara ♥

Du haut de ses sept ans, le petit bonhomme était assez fier de sa meilleure-amie il fallait le dire. Soi-disant que les autres enfants la trouvaient effrayante, du genre un petit démon. Kosuke, lui, pas du tout. Justement il aimait sa Takara pour ce qu’elle était. Pour rien au monde l’enfant n’aurait voulu qu’elle change.

« Évidemment que je suis géniale ! On est des supers explorateurs après tout ! »

Le petit Wakamatsu leva son poing, pour la peine, en direction du ciel. Puis, il s’écria soudainement :

-Ouai des explorateurs qui vont découvrir un gros trésor ! J’ai hâte d’y être !

Sans crier gare, Takara entraîna alors ce petit blond surexcité en direction du panneau qui leur indiquait clairement le pont. Heureux de la situation, le petit se laissa donc faire un sourire s’étirant sur son visage innocent. Devant tant de bâtiments et tant de personnes, Kosuke ne pouvait être qu’émerveillé mais également enthousiaste. Cependant ces deux énergumènes ignoraient à quel point leur petite  « mission » d’explorateur pouvait être dangereuse et, leur apporter de gros ennuis.

Soudainement le garçonnet, qui continuait de regarder les édifices avec des yeux pétillants, s’aperçut que la main de Takara avait lâché la sienne. Il n’avait pas remarqué que la petite Takara avait été attiré par, ce qui semblait être, un petit chat noir. N’arrivant pas vraiment à sentir ce coup là, le cœur du petit garçon se mit à battre plus rapidement. Bon sang mais où était-elle passée ? Il avait beau tourner la tête dans tous les sens, mais il n’arrivait pas à l’apercevoir. Une femme le bouscula tout à coup, laissant un Kosuke sur les fesses l’insultant intérieurement de tous les gros mots qu’il avait appris.

Cependant grâce à cela, il put observer sa meilleure amie traverser la route en plein milieu … En plein milieu … Le cerveau du blond eut du mal à capter l’information dans un premier temps, lui laissant un doute sur ce qui était en train de se dérouler. De ce fait, Kosuke tourna la tête vers la droite et vit qu’un gros camion se dirigeait vers la petite Kurokawa.

-TAKARA ATTENTION !, cria le plus grand à lui en faire exploser les poumons.

Sans réfléchir plus, de toute façon Kosuke détestait réfléchir, il se précipita sur la route sans regarder à gauche et à droite comme le lui avait expliqué sa mère. Il ne s’aperçut même pas que des larmes avaient commencé à rouler le long de ses joues sales. Il s’inquiétait. Il ne voulait pas qu’elle se fasse renverser sinon Takara pourrait …non le garçon ne préférait pas y penser !

Voyant que le camion fonçait à la vitesse maximum autorisée, l’explorateur se jeta littéralement sur la jeune fille les yeux fermés. Cette dernière dans ses bras, le petit garçon fit quelques petits roulés boulets  jusqu’à la fin de la voie d’à côté. Au passage, il s’écorça presque violemment le genou qui n’avait pas tardé à saigner. La douleur s’était fait sentir de suite, cependant le petit homme fit semblant de ne pas la sentir et rouvrit les yeux.  Et c’est là qu’il la vit. Elle était bel et bien vivante. Son regard se perdit dans le sien, il ne cessa de l’observer. Quel soulagement !

-Taka, me fait plus peur comme ça, plus jamais …, lui murmura t-il assez fort pour que elle l’entende.

Des gens avaient commencé à se précipiter vers les deux bambins. Kosuke tenta alors de se relever, l’ignorant totalement. Il y parvint mais avec quelques difficultés. Il ne lâcha pas pour autant la main de sa meilleure-ami pour finir par lui offrir un sourire.

-Si j’attrape le chauffeur je le tue !, s’exclama-t-il sans retenue.


© Dragibus


HRP:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ - 10 ans ] #The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan ϟ feat. Kosuke   Dim 17 Aoû - 11:05


precious memories of childhood friends

Tout s'était passé très vite. La scène n'avait duré en réalité qu'une poignée de secondes, même si pour les deux acteurs principaux, le temps s'était écoulé presque au ralenti. Les jeunes enfants pouvaient encore entendre les battements de leur cœur effrénés et sentir le sang battre leurs tempes alors qu'ils réalisaient qu'ils étaient bien en vie, tous les deux.

Takara avait d'abord entendu le hurlement paniqué de Kōsuke qui criait son nom. Ne comprenant pas tout de suite, elle s'était arrêté et avait tourné la tête vers lui … avant d'entendre les crissements des pneus du camion, tout contre son oreille. La fillette avait donc fait volte-face, se retrouvant face au véhicule qui lui fonçait dessus. Elle s'était figée, incapable de bouger malgré que son esprit lui hurlait de fuir et de courir se mettre à l'abri. Mais ses jambes refusaient de lui obéir présentement. Takara assistait donc, tétanisée, à l'arrivée du camion droit sur elle.

C'était sans compter sur Kōsuke, qui n'avait aucune envie que son amie se fasse écraser sans pouvoir rien faire. Le petit garçon s'était jetée sur cette dernière et l'avait prise dans ses bras par réflexe. Les deux enfants roulèrent au sol, pressés l'un contre l'autre et allèrent finir leur course sur le trottoir d'en face, sains et saufs heureusement.

La petite fille rouvrit les yeux, grimaçant un peu à cause de la douleur de la chute tout de même, s'étant éraflée les paumes des mains, bien que cela était un moindre mal comparé à ce qui aurait pût se produire si le jeune Wakamatsu ne s'était pas précipité à son secours. Voyant cependant les genoux en sang et croisant le regard de son ami, Takara sentit les larmes lui monter aux yeux. Elle ne voulait pas lui faire peur elle ! Elle voulait juste … le chat …

Se rendant compte toute seule à quel point elle avait agit stupidement, la Kurokawa se jeta sans plus réfléchir dans les bras de Kōsuke, les faisant par conséquence retomber au sol de nouveau. Elle enfouit sa tête contre l'épaule de son ami, pleurnichant pour de bon – alors qu'il en fallait normalement beaucoup pour lui arracher une larme, mais là, de savoir qu'elle avait fait de la peine et blesser Kōsuke, tout cela uniquement par sa faute, c'était plus que la fillette de sept ans ne pouvait en supporter, surtout compte tenu qu'elle avait tout de même faillit mourir, bien qu'elle ne s'en rendait pas vraiment compte.

« Pa... Pardon Ko ! Je voulais pas, je suis désolée ! Je voulais juste … le chat … pardon ! Me déteste pas Ko, pardon ! » sanglotait la jeune enfant, ne sachant même plus ce qu'elle disait.

Réussir à calmer la fillette prit quelques minutes, Takara refusant obstinément de répondre aux adultes qui tentaient de lui demander comment elle allait et où étaient leurs parents. Agrippé à Kōsuke, elle ne voulait rien d'autre que de rester dans les bras de son ami pour se rassurer, le cœur battant encore à tout rompre de la peur ressentit.

C'est un miaulement qui la ramena dans le monde des vivants et lui fit relever un peu le menton, ses petits points toujours fermement serrés sur le t-shirt du jeune Wakamatsu qu'elle avait apparemment décidé de ne plus jamais lâcher. Le chat, il était toujours là. La fillette renifla, s'essuyant son nez coulant avec le revers de sa mange et distingua à travers ses yeux brouillés de larme la silhouette sombre et maigrichonne du félin qui était juste à côté des deux jeunes enfants.

Takara ouvrit la main et la tendit vers lui. « Bonjour Neko-chan … » souffla-t-elle d'une toute petite voix, encore un peu enrouée d'avoir trop pleuré.

Le chat s'approcha, reniflant ses doigts, avant de frotter sa tête contre ceux-ci, s'approchant sans crainte des deux enfants. Takara renifla encore un peu, mais elle avait arrêté de pleurer. Elle se tourna vers Kōsuke tandis qu'elle prenait le chat sur ses genoux, constatant sa maigreur au passage, et baissa la tête, n'osant plus croiser son regard, se sentant toujours affreusement coupable.

« Je veux plus jouer, je veux rentrer chez ta maman … Je veux pas que tu te fasses encore mal à cause de moi, je veux pas que tu te blesses par ma faute. Dis Ko, on rentre hein ? »

Rentrer ne serait pas une mauvaise idée oui … Seulement, cela risquait de ne pas être aussi simple, les enfants. Avez-vous seulement la moindre idée d'où vous vous trouvez tous les deux ? Nous avons donc une Kurokawa qui a failli mourir et un Wakamatsu aux genoux écorchés complètement paumés, plus un chat des rues qui semble avoir jeté son dévolu sur les deux enfants désormais. Merveilleux, si cette bande de bras cassés survit à Tokyo, ce sera un miracle !

HRP:
 




codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ - 10 ans ] #The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan ϟ feat. Kosuke   Jeu 4 Sep - 14:48



The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan
feat Takara ♥

Ce jour-là, Kosuke Wakamatsu eut ce que l’on appelle la plus grande peur de sa vie. La seule personne à qui il ne tenait comme pas possible, c’était elle Takara Kurokawa. Alors forcément il ne pouvait s’imaginer la perdre, ce qui failli se passer quelques secondes avant. Le jeune garçon remercia sans tarder ses réflexes, grâces auxquels il avait pu parvenir au secours de sa meilleure-amie.

Le souffle toujours coupé, il revoyait sans cesse cette scène traumatisante dans sa petite tête d’enfant. Ce maudit chat, ce camion meurtrier, sa Takara qui s’était retrouvée au milieu de la route comme tétanisée, ces gens qui regardaient avec effroi la scène ne réagissant même pas. Tout cela tourmentait à présent le cerveau du blond, au point qu’il en tremblait même si tout était finit.

Kosuke jeta rapidement un regard noir au chat, maudissant ce dernier avec colère. Après tout si ce crétin de félin n’avait pas été là, rien de tout cela ne se serait passé. Les deux garnements auraient continué de jouer aux grands explorateurs comme bon leur semblait, insouciants des choses qui pourrait leur arriver. Cependant là, il s’était passé quelque chose qui avait failli tourner au drame. Le petit bonhomme sortit soudainement de ses pensées, sentant un liquide chaud couler le long de ses genoux. Ah oui c’est vrai les genoux … Mais bon, pour lui l’important c’était que Takara n’ait rien ! Les paumes de la petite Kurokawa éraflées, Kosuke les prit dans ses mains et y mit un bisou « magique » sur chacune d’elle. Ce fut sans compter que la petite fille se jeta dans les bras de son meilleur-ami comme pour se pardonner, ou bien y chercher du réconfort.

Sans tarder, les bras de son héros l’enlacèrent et ce dernier finit par laisser couler une larme de soulagement le long de sa joue droite. Il avait eu peur, si peur … peur de ne plus jamais la revoir sourire, rigoler, jouer etc … Lentement, il enfouit sa tête dans son cou et la serra aussi fort qu’il pouvait ne voulant plus la laisser partir.

-Taka … Arrêtes de t’excuser s’teuplait … C’est ce chat, tout est de sa faute ! Si …s’il n’avait pas été là tout ça serait pas arrivé !, s’exclama-t-il ignorant royalement les passants qui regardaient.

Lâchant quelques « Allez-vous faire voir ! » à l’égard des adultes, le jeune Wakamatsu continuait de tenir fermement la petite Takara dans ses bras. Il ne cessait de lui murmurer que ce n’était rien, que l’important c’est qu’elle allait bien et qu’il ne fallait plus penser au passé. C’était certes plus difficile à dire qu’à faire, mais Kosuke savait qu’il y arriverait un jour ou l’autre. A présent, tout ce qu’il voulait c’était rentrer chez lui quitte à se prendre une belle baffe de la part de son paternel ainsi que des cris de sa mère.

Lorsque le chat s’approcha d’eux, Wakamatsu eut comme une envie particulière de meurtre. Pourtant il ne fit rien quand son amie tenta de lui adresser un « Bonjour » tout en lui tendant sa petite main, l’autre tenant toujours sur le t-shirt de son sauveur. Il esquissa même un petit sourire en la voyant le prendre sur ses genoux, alors que ses pleurs ne cessaient. Kosuke ne voulait intervenir dans cet échange entre Takara et le petit chat qui s’était mis à ronronner de plaisir sous les caresses.
-Oui on rentre. Je veux plus moi non plus que tu souffres … Tu diras à papa et maman que c’est de ma faute, comme ça tu te prendras rien !

Bon mon jeune Wakamatsu c’est bien de rentrer, mais comment tu fais quand t’es paumé dans une si grande ville ? Oui parce qu’il fallait l’avouer, les deux enfants étaient perdus et ce depuis une heure bientôt. Kosuke se releva avec grande peine, tremblotant de temps en temps. Magnifique tableau me diriez-vous. Un jeune garçon les genoux écorchés, ainsi qu’une petite fille sont les paumes sont éraflées et qui avaient failli mourir, seuls dans Tokyo. Il n’y avait pas le choix, il fallait qu’ils demandent leur chemin ou jamais ils ne rentreraient.
Se retournant vers un passant inconnu, le blond lui attrapa le pantalon de sa petite main.

-Dis monsieur, on est perdus ! On veut rentrer !

Étais-ce vraiment le meilleur moyen ? Non peut être pas, mais au point où ils en étaient il n’y avait plus d’autres choix possibles.



© Dragibus


HRP:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ - 10 ans ] #The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan ϟ feat. Kosuke   Jeu 11 Sep - 11:13


precious memories of childhood friends

Longtemps après cette journée qui pourtant avait bien commencée, Takara allait garder en elle une certaine culpabilité, se sentant totalement responsable et surtout étant pour la première fois de sa vie consciente qu'elle avait, par son comportement insouciant, causé du tord à son ami et faillit faire beaucoup de peine à sa famille également. Cela n'allait pas la rendre plus soucieuse d'elle-même pour autant, mais à partir de ce jour, la petite Kurokawa avait commencé à porter une attention toute particulière à son proche entourage, veillant sur ses amis et sa famille avec la jalousie et l'attention d'une maman lionne.

Le premier à avoir bénéficié de ce comportement protecteur était celui qui l'avait déclenché, à savoir Kōsuke évidemment. Car même s'ils se chamaillent et se bagarraient souvent, cela n'empêchait que le jeune garçon était un de ses meilleurs amis et qu'elle avait pour lui une affection enfantine toute particulière. Aussi, quand il proposa d'assumer la responsabilité de leur petite virée inconsciente, la fillette secoua la tête négativement. Bien qu'elle était très touchée de cette attention de la part de son ami, elle refusait de se reposer encore une fois sur lui et de se cacher derrière son dos.

« Non... C'est ma faute Kō, c'est moi qui voulait jouer aux explorateurs. Je veux pas que tu te fasses gronder moi, ce serait pas juste ! Et je peux pas que ton papa s'énerve encore contre toi, donc je dirais que c'est moi qu'il faut punir ! » s'exclama-t-elle en relevant la tête.

On distinguait encore aisément les traces de larmes sur ses joues salies par son roulé-boulé sur la route, et ses yeux étaient toujours rouges. Mais au moins les gouttes d'eau avaient cessé de dévaler ses pommettes et ses tremblement s'étaient apaisés, calmés par les étreintes rassurantes de Kōsuke. La présence du chaton l'apaisait également et l'animal ne protesta nullement quand la petite Takara se releva finalement, calant le félin dans ses bras et s'assurant qu'elle avait une bonne prise pour ne pas qu'il s'échappe ou soit mal installé.

Ses jambes étaient un peu faibles encore et elle avait les genoux qui menaçaient de flancher, mais au moins elle tenait encore sur ses deux pieds tout comme le jeune garçon. C'était déjà cela. Maintenant, rentrer. Chose qui risquait de se relever plus compliquée que prévue cependant, car les deux garnements n'avaient bien évidemment aucune idée d'où il fallait aller.

Voyant le Wakamatsu s'approcher d'un passant inconnu, la petite fille le rejoignit et l'attrapa par la main libre – l'autre tenant toujours le chat qui ne se débattait nullement contre elle –, chuchotant à son oreille d'un air un peu inquiet :

« Ko non attends ! Il faut pas parler aux inconnus, ma maman me l'a déjà dis. »

Elle jeta un coup d'oeil méfiant à l'homme et tira son ami par la manche pour l'éloigner, n'ayant pas envie de rester avec une personne qui ne lui inspirait que moyennement confiance. Heureusement, l'homme n'insista pas en voyant les deux enfants s'éloigner de quelques pas et le regard sauvageon qui lui lança la fillette à travers ses mèches tombant sur son visage.

Takara jeta des coups d'oeil autour d'elle, hésitante. Elle reconnaissait la rue qu'il avait longé pour venir jusqu'ici, mais après... L'enfant se tourna vers son ami.

« Quand on est perdu, faut revenir sur ses pas il paraît. Ou alors faut trouver un policier, comme ceux dans le magasin de tout à l'heure. Ils pourront sûrement nous aider à retrouver le chemin et si on leur demande gentiment, ils diront rien à nos parents et on se fera pas gronder ! »

La naïveté enfantine... eh, elle a seulement sept ans, laissez là rêver un peu se prendre une claque dans la gueule – aussi bien dans le sens métaphorique que littéral dans le cas présent, ce n'était pas souvent que l'intrépide gamine se faisait punir de manière physique mais pour le coup, même elle comprendrait que sa mère lui donne une torgnole pour son acte aussi inconscient que stupide.

Tenant toujours Kosuke par sa main de libre, il était de toutes manières totalement exclu qu'elle le lâche de nouveau jusqu'à ce qu'ils soient en sécurité dans l'appartement des Wakamatsu, Takara commença à avancer pour remonter l'avenue d'où ils étaient arrivés, regardant tout autour d'elle nerveusement en cherchant du regard des hommes en uniforme qui auraient pu venir en aide aux deux garnements complètement perdus et toujours légèrement amochés qu'ils étaient.




codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ - 10 ans ] #The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan ϟ feat. Kosuke   Lun 20 Oct - 15:38



The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan
feat Takara ♥

Décidément, pour le petit garçon cette journée n’avait pas du tout était de tout repos. D’abord il y avait eu sa nuit plutôt agitée, durant laquelle il fit deux cauchemars et prit sur lui-même sanglotant dans son petit lit. Puis était venu le moment de donner le petit bulletin, que Kosuke tenait dans son poing à en froisser la feuille. En signe de mécontentement, il avait reçu une bonne claque de la part de son très cher père, dans le but de le punir. Et enfin … il y avait eu cet accident. Celui qui avait été le clou du spectacle. La pire des choses, qui pouvait arriver au jeune Wakamatsu, avait fallait avoir lieu. Si bien qu’il en garderait des séquelles durant une période assez longue. La petite Takara était, après tout pour lui, une partie de sa vie enfouit dans son cœur d’enfant. C’était sa seule véritable amie, celle avec qui il désirait gardait ce lien incassable pour toujours. Il serait toujours là pour la protéger, étant loin d’imaginer la Kurokawa du futur haha.

Lorsqu’il la vit secouer négativement la tête, Kosuke n’eut pour réflexe que de la tenir fermement dans ses bras. Certes elle désirait se faire punir à place du petit garnement, mais pour ce dernier c’était chose impossible. Qu’il soit fautif ou pas, il était dans le même panier et ça son père allait bien le comprendre. Ce ne serait que la énième claque qu’il se prendrait depuis sa naissance.

-Oui mais moi aussi je voulais y jouer ! De toute façon … je ne suis plus à une claque près. Ta maman ne va plus nous laisser se voir, comme la mienne et là je refuse !, s’exclama-t-il catégorique.

Puis, il la laissa se relever restant bien auprès d’elle. A présent, le jeune blond avait peur qu’il n’arrive quoi que ce soit et était constamment sur ses gardes. Le chat paraissait détendre sa meilleure amie, et ça Kosuke en fut tout particulièrement ravie. Certes elle venait de risquer sa vie pour aller voir ce petit matou, mais si le Wakmatsu devait dire ce qu’il aimait le plus au monde c’était de voir Takara sourire. Or cet animal avait la particularité de le lui donner.

Par contre, demander son chemin à des inconnus ne la fit pas sourire loin de là ! Elle avait même l’air paniquée. Sur le coup Kosuke n’avait pas réellement pris conscience de ses paroles. Bien sûr que ses parents lui avait interdit de parler aux inconnus. Mais le garnement savait qu’ils n’avaient pas le choix, s’ils voulaient à tout prix retourner à l’appartement. Cependant il ne fit aucune résistance, pour finir par se laisser entraîner par la brunette. Alors que les deux enfants s’arrêtèrent dans une rue semblable à une de celles qu’ils avaient traversées en temps qu’explorateurs, Kosuke écouta attentivement ce que la petite Kurokawa avait à lui dire.

-Mon père dit que les policiers ce sont des connards, qui aident jamais les gens aussi …, marmonna-t-il tout en regardant ses pieds avec intérêt. Ils vont nous amener au poste pour appeler nos papas et mamans. Puis après ils nous enfermeront dans une cellule, on aura que du pain et de l’eau.

Non, vraiment le blond n’avait pas du tout envie d’aller les voir. Mais … si c’était l’idée à Takara elle ne pouvait qu’être bonne non ? Puis, au point où ils en étaient il fallait bien réagir.

-Mais je te suis ! Je veux rentrer, lui dit-il relevant la tête avec un faible sourire.

Afin d’accompagner sa phrase, il resserra un peu plus l’étreinte de leurs deux mains. Lentement ils remontèrent donc la rue, le genou de Kosuke commençant à le lancer. Ils devaient trouver vite une personne en uniforme. C’est alors qu’il en vit une. Sans attendre, il accéléra la cadence si bien que la petite Takara avait sans doute du mal à le suivre.

-Hey Monsieur !

Kosuke et sa discrétion encore et toujours … Sauf que, certes le monsieur était en uniforme, mais il s’agissait tout bonnement du mauvais. Comment avait-il pu confondre une blouse d’ambulancier avec la chemise d’un policier.

-Nan en fait rien, pardon !, s’excusa-t-il auprès de l’ambulancier qui semblait ne rien comprendre.

Et de nouveau, le blond entraîna son amie dans la rue toujours à la recherche d’un représentant de l’ordre. Et ils le trouvèrent. Bon au bout d’une demie heure presque, mais ils l’avaient trouvé. Juste devant un supermarché en plus. Non sans gêne, le petit garçon s’approcha de lui la main de la Kurokawa toujours dans la sienne.

-Monsieur ! On est perdus !, s’exclama-t-il à l’égard de l’homme plutôt costaud.

En attendant la réaction du policier, le futur basketteur se mit à observer sa voisine cherchant à se rassurer. Il n’aimait juste pas cela.




© Dragibus


HRP:
Spoiler:
 
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [ - 10 ans ] #The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan ϟ feat. Kosuke   Mar 6 Jan - 16:44


precious memories of childhood friends

Bon trouver un policier ne fut pas chose aisé pour les deux gamins. Forcément. Et Takara redoutait tout autant que Kōsuke de se faire punir, mais désormais qu'ils étaient sales, amochés et surtout complètement paumés, ils n'avaient plus vraiment le choix. Ils étaient des gosses après tout. Seuls, dans la grande Tokyo. Du coup, main dans la main, les deux enfants étaient partis en quête d'un représentant des forces de l'ordre pour leur venir en aide.

La fillette s'était finalement calmée et avait séchée ses larmes, apaisée par la présence de son ami et du félin dans ses bras, qu'elle ne lâchait pas non plus. Elle suivait Kosuke, s'en remettant un peu à lui pour le coup, tandis qu'il la trainait à travers les ruelles. Le garnement blond s'était élancé soudainement, mais il s'était trompé de personne en uniforme.

Finalement, au bout de quelques minutes supplémentaires à déambuler dans les rues, Takara étant de plus en plus harassée et ne désirant qu'une chose, rentrer à la maison et se reposer, ils finirent par apercevoir un policier faisant une patrouille devant le supermarché. Kosuke n'avait pas hésité et s'était rué pour l'aborder, sa camarade sur les talons. Takara expliqua la situation de son mieux, avec ses mots d'enfants. Elle expliqua le jeu des explorateurs, la ville qu'est trop grande, la rivière qu'ils n'ont jamais trouvés, le chat, la voiture et que c'était pas la faute de son ami mais la sienne donc il ne fallait pas le dire à ses parents. Elle évita cependant de préciser qu'ils avaient volés des barres chocolatés, ça par contre c'était peut être pas très utile.

Le policer s'était gratté la tête, un peu confus, mais il avait été très gentil avec eux. Il les avait conduit à l'intérieur et fait asseoir. On s'était occupés de mettre des pansements sur les paumes de Kosuke et les genoux de Takara et on avait même amenés des jus de fruits pour les enfant et une brique de lait versée dans un bol pour le chat qui ne quittait plus les genoux de Takara. Pendant ce temps le policier avait prit leurs noms et appelez leurs parents.

Les deux gamins avaient finalement vu débarquer leurs mères, paniquées et un peu furieuses aussi. Takara s'était, comme prévu, fait passer un savon monumentale, pour avoir entraîner son camarade dans ce genre d'imbécilités. Sa mère avait soupirer et l'avait prise par la main pour la ramener à la voiture. La fillette se tourna vers Kosuke, lui faisant un sourire et un signe d'au revoir, épelant silencieusement les mots « a bientôt », tandis que sa mère l'entraînait vers le parking.

Takara s'était assise sur le siège arrière, tête baissée. Bon, la journée avait pas été si mal. Certes elle avait faillit mourir – un détail –, mais Kosuke l'avait sauvé. Et puis, elle ne rentrait pas les mains vides, avait songé la fillette en souriant, sa main s'égarant dans le poil du chat noir, désormais baptisé Kuro. Ouais, ça aurait pût être pire.

HRP:
 



codes par shyvana
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [ - 10 ans ] #The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan ϟ feat. Kosuke   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ - 10 ans ] #The not-so-incredible adventure of little Ta-chan and Ko-chan ϟ feat. Kosuke
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eliminatoire Chan 2011: Les groupes
» Vol MOTO KTM 990 ADVENTURE
» 2 ème BABYBOOMER'S ADVENTURE RAID AUTOS MAROC 2010
» SITE MOTARD : le tour de la Mediterranée en Ktm 990 Adventure
» Milan 2010: KTM RC8 1190 R, Rally 450 et l'Adventure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: Corbeille :: RP-
Sauter vers: