AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [+ 10 ans] Et toi, qu'est-ce que tu deviens ? [Yukio] [Terminé !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [+ 10 ans] Et toi, qu'est-ce que tu deviens ? [Yukio] [Terminé !]   Dim 8 Juin - 12:00

Avez-vous déjà été tirés du lit par un mégaphone aux sons plus que stridents ? Non ? Tant mieux pour vous, trouvez autre chose de plus doux. Genre un poussin. C’est mignon un poussin. Puis c’est tout doux en plus. Bref. Kasamatsu dormait calmement et profondément, la respiration lente et régulière, lorsqu’une espèce d’alarme de bagnole eut l’idée magnifique de sonner tout près de son oreille. Bon, son envie première eut été d’envoyer son réveil matin contre le mur le plus proche pour l’enterrer un peu plus tard dans un sac poubelle, mais en tendant la main vers sa table de chevet, il remarqua que l’objet soi-disant incriminé tait tout ce qu’il y avait de plus silencieux.

Oooookay.

On reprend, étape par étape. Déjà, ou était son cerveau ? Ce n’est pas qu’il avait l’impression qu’on lui était passé dessus avec un char d’assaut – quoi que… - mais c’est comme si sa tête n’était autre que le vide intersidéral par excellence. Oh putain. Il lui était arrivé quoi, exactement, hier soir ? Le brun du rassembler toute sa conscience bridée pour se souvenir des récents évènements. Bon, voyons voir, en remontant la cassette, il se souvenait d’avoir recroisé Kahei à la réunion des anciens de Kaijo et… Non, un tantinet trop loin, là, il y avait eu quoi, ensuite ? Avance rapide. Lycée fermé, femme de ménage sympa, Kise, ballon, match, restaur-… oh merde, ça y est, il se souvenait qu’il avait été manger avec Ryouta et qu’ils avaient eu la bonne idée de boire. Mais genre beaucoup. Beaucoup trop, même. Argh. Jamais l’expression « la fuite des cerveaux » ne fut aussi claire dans l’esprit de Yukio, pour dire vrai.

Mais la véritable –et mauvaise surprise – se révéla lorsqu’il prit enfin la peine de se retourner – avec la vitesse de réaction d’une anguille sous somnifères – pour voir que dans son lit et dans ses draps, il n’était pas tout seul. En soit, d’ordinaire, si l’individu avait eu de longs cheveux et des attributs féminins, ça ne l’aurait peut-être pas repoussé. Mais là ce n’était pas le cas. Attention. Trois, deux un, l’information vient d’arriver au crâne….

« ….KISE ? MAIS PUTAIN QU’EST-CE QUE TU FOUS CHEZ MOI ? »

Un ange passa avant qu’il n’ajoute autre chose.

« ….ET DANS MON LIT EN PLUS ?! DÉGAGE ! »

Et bim, un bon gros coup de pied dans l’épaule pour le faire chuter et c’était fait. La tête dodelinante et douloureuse, Kasamatsu eut soudainement envie d’une bonne aspirine et d’un café. Oh, oui, un café, tiens. Première bonne idée de la journée. Aussi, attrapant de façon random, des vêtements qu’il n’avait pas eu le temps de ranger la veille avant de partir, Yukio se retrouva plus ou moins bien sapé. Mais au moins il ne se baladait pas à poil dans son appartement et c’était un bon départ.

« Trouves tes fringues, dépêches toi, espèce d’andouille. »

Sur ces sympathiques paroles, il se leva et se dirigea vers la cuisine. Enfin, le champ de bataille, plutôt. Mais que s’était-il passé ici ?! La douzième guerre mondiale ou bien ?! C’est à ce moment-là que Yukio se dit que plus jamais il ne boirait autant. Oui, car au commencement, il était prêt à prendre la responsabilité de ce bazar sur lui, ne se souvenant de rien pour le moment. Il entreprit donc de ranger au frigo ce qui pouvait donc être encore sauvé – soi, bien peu de produits….

Et là, ce fut le drame.

Il comprit de suite en trouvant un pantalon dans son réfrigérateur. Oui, un pantalon. Hors, il avait beau avoir bu, il se savait incapable d’une telle connerie. Il y avait des limites à ne pas dépasser. Surtout que ledit vêtement était trop grand pour lui, au premier coup d’œil. Ni une ni deux, il retourna dans son salon et jeta à la gueule de Kise la preuve de son forfait.

« ESPECE DE FOUINE VA ! CA TE PRENDS SOUVENT DE FAIRE COMME CHEZ TOI QUAND T’ES PAS CHEZ TO IJUSTEMENT ?! »

Gngngngngngngng aurait-il pu ajouter, en prime. Bon, maintenant, que faire ? Le tuer de suite ou…

« Je te jure que si tu recommences je te fous dans un carton et je te balance par la fenêtre ! »

Ah, bon bah au moins la prévention était faite. Et puis ça faisait du bien de crier de bon matin. Non ? Ah, oui, ça dépendait de qui on était, probablement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Personne Mystère
Messages : 1717
Date d'inscription : 09/05/2014
MessageSujet: Re: [+ 10 ans] Et toi, qu'est-ce que tu deviens ? [Yukio] [Terminé !]   Dim 8 Juin - 14:03

C'était assurément un cauchemar, c'était obligé ! Non parce que se réveiller dans le même lit que Kasamatsu, totalement nu...ça ne pouvait être qu'un cauchemar ! Et pourtant, ça n'en était pas un. Le mal de crâne de Kise était là pour lui rappeler la dure réalité. Il ne se souvenait quasiment de rien, du moins, il ne savait plus du tout ce qui s'était passé après le restaurant. Même pendant le repas. En fait, il ne se souvenait plus avoir quitté l'établissement. Et là, il n'osait même pas imaginer ce qu'ils avaient pu faire, tous les deux. Au moins, ils ne s'étaient pas endormis dans la rue, c'était déjà ça. Mais...
Alors que le blond tentait de remettre un peu d'ordre dans ses idées, Kasamatsu l'en empêcha en gueulant sur lui et en le frappant tellement fort qu'il tomba du lit comme une merde - il fallait le dire. C'est le voisin du dessous qui devait être content !

"AÏE ! PAS BESOIN DE ME FRAPPER !"

Sérieux...comme si c'était de sa faute ! Bon, d'accord, il n'en savait rien, mais...quand même ! Tandis que le brun se rhabillait et inspectait l'appartement, Kise resta allongé par terre comme un con, les fesses à l'air. Cette chute et les cris de son aîné n'avaient fait qu'aggraver son mal de crâne. Il aurait sans doute pu se taper la tête contre le sol, là, tout de suite, que ça ne lui aurait plus rien fait. Et merde... Ils n'avaient quand même pas...? Non, non, ce n'était pas possible ! Sans doute s'étaient-ils endormis tout de suite. Oui, il le fallait ! Réfléchir, ça faisait mal, là ! Mais il était au moins sûr d'une chose... il n'avait pas mal aux fesses. Donc, il ne s'était rien passé ! A moins que...

Bon ! Il ne pouvait pas rester par terre éternellement. Suivant donc les ordres du brun, il partit en quête de ses vêtements. Il trouva son sous-vêtement dans la chambre et le ramassa...pour se rendre compte qu'il était humide. What the fuck ? Dépité, il se rendit à la salle de bain pour y trouver sa chemise dans le lavabo. Trempée. Mais what the fuck ? Qu'est-ce qu'il avait foutu, la nuit dernière ? Alors qu'il tentait toujours de comprendre - en vain - et de trouver des vêtements secs, Kasamatsu revint et lui balança son pantalon sur la tronche. Trempé, également. En même temps, quand vous mettez un pantalon trempé dans un frigo, il ne séchait pas, hein.

"AAAH ! C'est froid ! C'est mouillé !"

Il fit la moue et enleva le pantalon de sa tête. C'est là qu'il se rendit compte qu'il sentait très mauvais. Comme s'il avait grimpé dans une poubelle. Il ne se doutait pas qu'il n'était pas très loin de la vérité...

"Mes vêtements sont trempés, senpai ! Tu veux bien...m'en prêter ?"

Dit-il, debout, à poil, devant Kasamatsu. Bah quoi ? Il hésita un moment avant de poser la question qui lui brûlait les lèvres depuis tout à l'heure.

"Euh...t'as pas mal au cul, rassure-moi...?"

Nul doute allait-il se prendre un nouveau coup, mais Kise devait savoir ! C'était une question de vie ou de mort ! Si, si !

"Et si ça te dérange pas, je prendrais bien une douche..."

Non parce qu'il se sentait vraiment dégueulasse, là. Il se donnait la nausée lui-même. Et ce mal de crâne !


Spoiler:
 

Merci pour cette signature tellement fab, Shoichi ! :p

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [+ 10 ans] Et toi, qu'est-ce que tu deviens ? [Yukio] [Terminé !]   Dim 8 Juin - 23:30

Kise, toujours égal à lui-même, même dix ans après. Oui, ce fait avait déjà été énoncé plus tôt, mais cette fois, Yukio constatait – avec un grincement de dents certain – à quel point le blond était resté chiant, quand il s’y mettait. Et il ne savait pas trop si l’autre le faisait exprès –cela dit il ne valait mieux pas pour le concerné- ou si c’était inné, chez lui, finalement. Peut-être que, comme le physique, chez les Kise, la connerie était aussi héréditaire ? Si tel était le cas, Kasamatsu se jurait de ne pas laisser Himari, sa douce et tendre fille s’approcher à moins de vingt mètres de Ryouta – ou de ses potentiels futurs enfants-, avec cordon de sécurité et vigils autour, en prime. Et, étrangement, il doutait fort que la dragonne nommé Kahei lui ayant tenu compagnie en tant qu’épouse pendant quelques années auparavant soit contre cette mesure. Bien au contraire. S’ils y avaient bien un sujet qui pouvait les mettre d’accord sans condition, c’était bien leur enfant.

Mais passons. Yukio, avec sa grande bonté d’âme – je vous vois rire derrière vous écrans, vous êtes médisants ! – partit en quête de fringues à pouvoir passer à Blondie. Des vêtements qu’il était sûr de ne pas regretter par la suite car peu de chance qu’il les revoit dans un futur proche. Ou alors pas vraiment dans le même état qu’au commencement. Kasamatsu ne put retenir un sourire en se remémorant la fois où il avait déjà filé des fringues à une autre personne, chez lui. Takara, pour ne pas la nommer. Une Kaijo, aussi. Le destin avait-il élu Yukio en fournisseur de vêtements pour ses camarades en détresse ? Peut-être.

Mais le destin allait alors devoir changer de généreux donateur car le brun n’agissait ainsi qu’avec les personnes qu’il appréciait un minimum. Même s’il ne le montrait pas toujours.
Tous ses habits n’étaient pas sortis, certains étaient encore dans des cartons qui s’accumulaient dans le couloir menant à la porte d’entrée. Et comme il avait déjà assez de boulot à venir pour tout ranger, Yukio finit par abandonner la bataille et attrapa ce qu’il avait de plus grand avant de retourner voir Kise – qui, au passage, se baladait toujours à poil chez lui.

« Tiens attrapes ça, espèce de sans gênes ! »

Ça, c’était dit. Maintenant, son café. Depuis le temps qu’il le réclamait. Il put ainsi engloutir tranquillement son aspirine salvatrice. Puis, parce qu’il était bourru mais tout de même gentil, au fond, il fit couler un autre café auquel il ajouta un carré de sucre. Ceci fait, il l’apporta à Kise, le plus aimablement du monde.

« Tiens, bois ça avant de dire que je te laisse crever la bouche ouverte. »

Avisant un nouveau regard vers sa cuisine dévastée, il prit un sac poubelle et y mit la totalité de ce qu’il y avait sur la table. Il n’y avait plus rien de récupérable, après une nuit hors du frigo, les aliments ne respectaient plus la chaine du froid, à ce stade. Inutile de vouloir les sauver. Au moins, ça allait forcer Yukio à faire des courses, d’une part et d’autre part, il allait pouvoir en profiter pour faire un brin de ménage après le départ de blondie. A ce propos…

« Au fait, t’habites où, déjà ? Me semble pas que tu me l’ai dit. J’vais te raccompagner sur un bout de chemin. »

Il lança un regard de haut en bas, presque moqueur.

« …Ça va les fringues ? »

Ahah, toujours le même humour. En dessous du niveau de la mer, en somme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Personne Mystère
Messages : 1717
Date d'inscription : 09/05/2014
MessageSujet: Re: [+ 10 ans] Et toi, qu'est-ce que tu deviens ? [Yukio] [Terminé !]   Lun 9 Juin - 0:12

En attendant que Kasamatsu lui trouve des fringues, Kise était parti prendre une douche, histoire de se décrasser et de se débarrasser de cette odeur de poubelles dégoûtante. Il espérait aussi pouvoir faire passer son mal de crâne, mais c'était un peu peine perdue. Il avait vraiment une grosse gueule de bois. Encore heureux qu'il n'avait pas vomi, hein...Bref, une fois tout beau, tout propre, il attrapa la première serviette qui passait par là et s'essuya avant de la nouer autour de sa taille et de sortir de la salle de bain. Il fut à peine sorti qu'il se prit des fringues sur la tronche, balancées par Kasamatsu.

"Hééé ! Doucement !"

Comme si des fringues pouvaient lui faire mal. N'importe quoi. Il n'était plus bourré, pourtant ! Bref, il se dépêcha d'enfiler les vêtements qui, évidemment, étaient trop petits pour lui. On aurait dit qu'il allait aux fraises ! Et le haut, c'était pas ça non plus. En somme, il avait l'air parfaitement ridicule. Mais bon, c'était sans doute mieux que de se balade à poil.

"T'as pas un sèche-linge ?"

Et pourquoi pas un jacuzzi tant qu'on y était ? Il finit par rejoindre Kasamatsu dans la cuisine et écarquilla les yeux en voyant le bordel qu'il y avait. Que s'était-il passé ici ? Que diable avaient-ils foutu, la nuit dernière ? D'ailleurs, ça lui rappelait que le brun n'avait pas répondu à sa question, tout à l'heure ! Cela ne voulait tout de même pas dire que...non, quand même pas ! Kasamatsu était-il tellement gêné qu'il n'osait rien dire ? Non, non ! Stop Kise ! Arrête de te faire des films ! Inévitablement, il se souvint de ces fanfictions ridicules que ses fans de l'époque avaient écrites... Non, non ! Kise secoua la tête, mais ce n'était pas une bonne idée car tout à coup, la pièce se mit à tourner. Zut. Il s'assit sur la première chaise qu'il vit et accepta le café proposé par son aîné.

"Merci...T'as une aspirine aussi ? J'ai l'impression qu'il y a un chantier dans ma tête, là..."

Oui, un chantier. Avec des marteaux-piqueurs, tout ça. Il savoura le café, même si ce n'était pas sa boisson préférée, avant de poser son regard sur Kasamatsu en soupirant.

"Tu veux déjà te débarrasser de moi ? J'habite à Tokyo...Et pas de commentaires sur les fringues ! C'est pas ma faute si t'es si petit !"

Oups ? Il voyait déjà le coup arriver. Bah, il était trop tard pour revenir en arrière. Il termina son café et se leva afin de rassembler ses affaires qui traînaient encore un peu partout. Et là, ce fut le drame. Il avait tout retrouvé sauf...sa casquette !

"Senpai ! T'as pas vu ma casquette ? Je la trouve pas ! Rassure-moi, tu l'as pas mangée, hein ?"

Quel idiot...Ah, mais il était tellement perturbé qu'il était peut-être juste passé à côté...

"T'as pas répondu à ma question...est-ce que t'as mal au cul ??"

Non, vraiment. Il devait être totalement maso pour poser une nouvelle fois la question et de cette façon... Mais il devait savoir !


Spoiler:
 

Merci pour cette signature tellement fab, Shoichi ! :p

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [+ 10 ans] Et toi, qu'est-ce que tu deviens ? [Yukio] [Terminé !]   Lun 9 Juin - 0:42

Il devait tellement donner de la tête partout qu’il n’enregistrait, au final, qu’a peine dix pour cent de ce qu’on lui disait. Pauvre Yukio. Il allait devoir attendre que le café et l’aspirine fasse effet avant de songer à partir dans des théories abracadabrantes, comme d’habitude. Cela dit, après avoir déblayé le plus gros des dégâts, il accorda enfin un peu plus d’attention aux dires de Kise. Ce dernier se prenait à peine pour un prince, d’ailleurs, à l’entendre !

« Mais bien sûr, un cocktail orange avec une rondelle de citron aussi, tant qu’on y est ? Non, j’ai pas de sèche-linge, désolé. »

Il leva les yeux au ciel, cherchant dans ce qui restait du bazar de sa cuisine un sac en plastique quelconque pour le filer à blondie dans le but de transporter ses fringues encore bien humides jusqu’à chez lui. Revenant vers Ryouta, il lui fila même deux aspirines. Avec un peu de chance, ça le plongerait un peu dans le coltar et il arrêterait d’être surexcité comme ça ! Bon sang, mais ce n’était pas vivable, il était ou le bouton off ?! C’était confirmé, Kise ne devait être supportable que quand il dormait. Et le charme se rompait dès lors qu’il ouvrait la bouche. Surtout en cette matinée. Il savait sortir autre chose que des conneries sans queue ni tête au lendemain d’une soirée arrosée, ou pas ?

Non, d’ailleurs, savait-il seulement dire quoi que ce soit d’intelligent, ce garçon ? Maintenant qu’il l’avait en face de lui, Yukio commençait à en douter sérieusement. Ou plutôt, il revenait à ses premières observations du spécimen, dix ans plus tôt. Ouai, toujours le même, impossible de nier. Et il aurait presque pu échapper à un coup de sang du capitaine s’il ne l’avait pas ouvert une fois de plus.

« ….Ouai bah tu vas devoir faire ave-… Minute, « petit » ? C’est de moi que tu parles, espèce d’asperge ridée ?! »

Il allait pour le frapper, mais finalement, non. Ca demandait trop d’efforts en comparaison à l’incriminé.

« Rah puis laisses tomber, j’ai même pas la force de te cogner dessus, ce matin. »

Surtout que la petite migraine qui pointait n’avait pas encore été balancé à la mer du néant pour le médicament. Il allait encore falloir faire preuve d’une extrême patience, ce qui n’était pas le fort de Kasamatsu, surtout en ce contexte-là. En plus, non contente de poser des questions à la con, la blondasse se répétait.

« Mais pourquoi tu me demandes ça ? Non je n’ai pas- Aie ! »

Le bas de son dos lui faisait mal. Ah, après rappel, il se souvint que ça lui arrivait souvent, ce genre de petits désagréments. Il s’installait toujours « mal » pour dormir, et forcément, parfois les muscles du bas de sa colonne le titillait méchamment au réveil. Rien d’alarmant, cela dit. Il fallait juste le savoir, mais il avait zappé qu’il ne l’avait jamais dit à son acolyte, justement. D’où le quiproquo naissant.

« Si, j’ai un peu mal, enfin, je suppose que c’est comme d’habitude alors ce n’est pas inquiétant. »

Il se massa ensuite les reins, pour tenter d’atténuer la douleur. Sauf que comme son dos n’était pas tourné vers Kise, on aurait pu croire qu’il massait… ailleurs ! Pauvre Yukio, il ne se rendait même pas compte de ce qu’il était potentiellement en train de dire sur sa propre personne.

« Enfin, pourquoi tu me demandes ça ? T’étais mal installé aussi, c’est ça ? »

Il n’aurait plus manqué que Kise demande une bouillote ou un patch chauffant pour faire passer un nœud de nerfs… plutôt le balancer par les escaliers, oui !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Personne Mystère
Messages : 1717
Date d'inscription : 09/05/2014
MessageSujet: Re: [+ 10 ans] Et toi, qu'est-ce que tu deviens ? [Yukio] [Terminé !]   Lun 9 Juin - 12:15


Kise aurait donné cher pour savoir ce qu'ils avaient fait hier soir - ou pas, en fait. Il avait peur de découvrir les conneries qu'ils avaient pu faire, notamment une. Oui, ça ne lui sortait pas de la tête et ça le mettait limite en panique, c'était dire ! Et la non réponse de Kasamatsu ne faisait qu'empirer les choses, du coup, il se devait d'insister ! Mais pas avant d'avoir fourré ses affaires mouillées dans le sac que le brun lui avait donné. Génial. De quoi il aurait l'air en rentrant ? D'un clodo avec des fringues trop petites, se promenant avec un sac plastique à la main ! Mon Dieu...pourvu qu'il ne croisait personne qu'il connaissait, sinon...il aurait tué le mythe ! Ah, c'était terrible ! C'était la fin du monde ! Oui, bon, n'exagérons pas. Il se taperait la honte, voilà tout. Il n'en mourrait pas. Il poussa un petit soupir et avala ses deux aspirines, espérant qu'elles fassent vite effet parce qu'il n'en pouvait plus ! Il avait l'impression que sa tête allait exploser.

Il avait failli se faire frapper, mais apparemment Kasamatsu n'en avait pas la force. Tant mieux. Oui, tant mieux. Toutefois, ça le fit sourire car ça lui rappelait des souvenirs. En parlant de souvenirs...il se rappelait quelque peu de la conversation qu'ils avaient eue au restaurant, avant de sombrer ! Oui, il se souvenait très bien avoir vu la photo de la fille de Yukio. Ça lui faisait vraiment bizarre de se dire que son ancien capitaine était père ! Il l'imaginait déjà en train de gagatiser devant sa fille. C'était mignon...et ça le fit rire. Comme quoi, même un mal de crâne carabiné ne lui enlevait pas son envie de rire !
Enfin...le blond voulait sa réponse. La réponse à cette question apparemment existentielle pour lui. Kasamatsu commença par dire que non, il n'avait pas mal. Et puis, ce fut le drame. Kise le regarda avec de gros yeux, la bouche grande ouverte - bref, il avait l'air d'un parfait idiot.

Kasamatsu avait...mal...aux fesses...Non, ce n'était pas possible ! Non, non et non ! Et ce con se mit en plus à se frotter l'arrière-train de façon démonstrative ! Oh mon Dieu ! Non !

"Tu te fiches de moi, hein ?"

Il se mit à rire nerveusement. Kasamatsu ne semblait pas comprendre pourquoi Kise lui avait demandé ça et sans doute ne comprenait-il pas non plus pourquoi il se mettait dans de tels états. C'était pourtant évident !

"Parce que tu t'es pas demandé pourquoi on était tous les deux à poil dans le même lit ?!"

C'était un cauchemar ! Un vrai cauchemar ! Mais stop ! Il y avait encore un espoir. Un petit espoir, mais...sans rien ajouter, Kise se précipita dans la chambre pour...inspecter les draps. Si, si. S'ils s'était passé quoique ce soit la nuit dernière, il y aurait forcément des traces ! Le voilà donc en train de soulever les draps, de tourner et de retourner la couette dans tous les sens...Non, il n'avait pas du tout l'air d'un taré, mais alors pas du touuut ! Ah, Kise et son imagination débordante...
Au bout de quelques instants, le blond poussa un soupir de soulagement en se laissant tomber sur le lit.

"Espèce de crétin ! Pourquoi tu me fais une peur pareille ? J'ai bien cru que...Non, laisse tomber, en fait."

Il n'avait rien trouvé dans le lit, du coup, il était grandement soulagé. Mais pourquoi Kasamatsu avait mal aux fesses, du coup ? Peut-être était-il tombé ? Ou peut-être...Ah ! Ne lui avait-il pas demandé tout à l'heure s'il était mal allongé la nuit ? Kise, espèce d'idiot !

"Bon...je t'autorise à me frapper, si tu veux..."

Oui parce que là...il le méritait vraiment !


Spoiler:
 

Merci pour cette signature tellement fab, Shoichi ! :p

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [+ 10 ans] Et toi, qu'est-ce que tu deviens ? [Yukio] [Terminé !]   Lun 9 Juin - 18:50

Hum ? Ouai, non. Décidément, plus Kise gueulait comme un porc épique en train de se faire épiler et moins Yukio arrivait à saisir ou il voulait en venir. La seule chose qu’il retenait, c’était que son mal de crâne n’avait fait que s’aggraver avec les minutes que le blond avait dépensé à crier encore et encore. Le brun aurait d’ailleurs volontiers lancé un magistral « Masi tu vas la fermer une bonne fois pour toute, par tous les saints ?! » mais visiblement, il s’était retrouvé seul dans sa cuisine avant de pouvoir se faire. Non mais qu’est-ce qu’il foutait encore, l’autre neuneu, au juste ?!

Soupirant de désespoir face à une telle agitation malvenue de si bon matin, Yukio se dirigea donc de nouveau vers sa chambre, à pas lent et las. Il y trouva Kise en train de reproduire – sans doute – le schéma de l’Australie avec la couette. Mais non de non, il allait parler, oui ?!

« Je peux savoir ce que tu fais ? »

Puis, finalement, après deux secondes de réflexions intenses.

« Ouai non en fait, oublie, je crois qu’il vaut mieux que je ne m’y intéresse pas davantage. »

Le blond maintenant calmé voulait être frappé, apparemment. Mais bien sûr, et un supplément tarte à cinq doigts, aussi ? Tch, vraiment, à quoi pensait-il celui-ci ?! Rah, il était encore plus chiant les lendemains de cuite que lorsqu’il demeurait le même que d’habitude, soit, un hyperactif trop joyeux pour la santé mentale de son entourage, à n’en pas douter.

« Je pourrais tout aussi bien te balancer mon café brulant à la tronche mais je vais avoir suffisamment de ménage à faire en rentrant pour ne pas m’en rajouter…. Et puis j’aime mon café, aussi. »

Il termina d’ailleurs sa tasse à ce moment-là. Puis il se souvint que Ryouta cherchait sa casquette, peu de temps avant. Son appartement n’étant pas spécialement grand – ce n’était pas un duplex non plus – il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour inspecter toutes les pièces et revenir à la case départ, n’omettant pas de poser sa tasse alors vide dans l’évier pour ne pas oublier de la nettoyer par la suite.

« Je ne la trouve nulle part. On l’a peut-être oublié au restaurant hier soir, tu veux que je les appelle ? Ça ira plus vite de savoir si elle y est plutôt que d’y aller pour rien, si jamais. »

Parfois, Yukio pouvait faire preuve d’une vivacité d’esprit impressionnante, surtout après une telle soirée passé à boire et à raconter un monceau d’âneries impressionnantes. Il ne restait plus qu’à prier pour que les gens au téléphone ne les catégorise pas comme les « fous de service ». Enfin, pas plus que ce n’était déjà le cas, sans doute ! Miracle de la médecine, l’aspirine commençait enfin à faire effet… Ce qui voulait dire que l’humeur de Yukio allait considérablement s’améliorer également. Enfin un peu de lumière dans cet obscur lendemain ! Ce n’était pas trop tôt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Personne Mystère
Messages : 1717
Date d'inscription : 09/05/2014
MessageSujet: Re: [+ 10 ans] Et toi, qu'est-ce que tu deviens ? [Yukio] [Terminé !]   Lun 9 Juin - 23:39


Quel bordel, mais quel bordel ! Autant dans l'appartement que dans la tête de Kise qui aurait payé cher pour savoir ce qui s'était vraiment passé après avoir quitté le restaurant la veille. Ou pas. A vrai dire, il valait mieux pour lui de ne jamais le savoir et Yukio encore moins. Mais bon, il avait quand même toujours envie de savoir comment il s'était retrouvé à poil dans le même lit que son ami et pourquoi ses fringues étaient trempées. Bref, il se posait tout un tas de questions qui resteraient probablement sans réponse. Il soupira et se passa une main dans les cheveux. Son mal de crâne commençait à s'atténuer, mais il était toujours présent. Quelle plaie...

"La prochaine fois, rappelle-moi de pas boire..."

Faire la fête, c'était bien, mais si c'était pour se sentir comme une merde le lendemain, ça n'en valait peut-être pas le coup. Enfin bon, au moins, il était rassuré sur le fait qu'il ne s'était rien passé entre son senpai et lui. Sinon, il aurait sans doute sauté par la fenêtre tout de suite. Oui, bon, il dramatisait un peu, mais quand même !
Kasamatsu proposa d'appeler le restaurant pour demander si sa casquette ne s'y trouvait pas. Ce n'était pas une mauvaise idée...mais serait-ce déjà ouvert à cette heure-ci ? Et n'allaient-ils pas apprendre des trucs compromettants ? Bah, peu importe ! Cela faisait partie de son uniforme de travail, il ne pouvait pas se permettre d'en perdre des bouts ! Même s'il en avait plusieurs, c'était un peu la honte, quand même !

"Attends...je vais voir dans les escaliers, on sait jamais."

Bah oui. Peut-être qu'elle était tombée lorsqu'ils étaient rentrées. Du coup, Kise ouvrit la porte d'entrée et sortit de l'appartement, inspectant le palier avant de descendre les escaliers. A cet instant, la porte de la voisine du dessous s'ouvrit. Une dame d'un certain âge se tenait dans l'encadrement et interpela Kise.

"On peut dire que vous avez fait un sacré raffut dans la nuit avec votre petit copain ! Si ça se reproduit, j'appelle la police !"

Sur ce, elle rentra chez elle en claquant la porte. Kise resta un moment comme un con, en mode bug. Petit copain ? Et puis quoi encore ! Bon sang...ils ne s'étaient tout de même pas roulé de pelle devant la porte de cette femme, hein ? Kise, ton imagination te joue encore des tours !
Et là, il la vit. Sa casquette qui trônait fièrement sur une marche. Tout content, Kise la ramassa et revint auprès de Yukio.

"C'est bon, j'ai trouvé ! Par contre...ta voisine du dessous a insinué des trucs bizarres au sujet de cette nuit..."

Il fit la moue et secoua la tête. De toute façon, ce qui était fait, était fait. Et il était sans doute temps pour lui de rentrer. Il avait quelques jours de repos, mais peut-être que Kasamatsu avait d'autres projets et voulait donc se débarrasser de lui au plus vite.

"Dis, et si on s'arrêtait en chemin pour manger un morceau ? Je commence à avoir faim et tu sembles pas avoir grand chose ici..."

La faute à qui ? On se le demande...Et puis, le jeune homme avait envie de rester encore un peu avec Kasamatsu, histoire de pouvoir l'embêter encore. Après tout, il avait 10 ans à rattraper à ce niveau-là !


Spoiler:
 

Merci pour cette signature tellement fab, Shoichi ! :p

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [+ 10 ans] Et toi, qu'est-ce que tu deviens ? [Yukio] [Terminé !]   Mar 10 Juin - 12:45

Bon, la tempête était apparemment passée, emmenant avec elle les respectives gueules de bois de nos deux compères auparavant avinés. Hors le spectre de bordel qui flottait toujours dans l’appartement de Kasamatsu et la tenue de Kise qui pouvait le faire passer pour un arriviste de la nouvelle mode, rien n’aurait pu trahir ce qui s’était passé ici hier soir ; à savoir le retour de deux types complétement alcoolisés jusqu’au bout des cheveux. Tant mieux car trainer un tel souvenir, il valait mieux l’enterrer le plus profondément possible dans les méandres des mémoires. Enfin, toute la partie gênante – pour ce que l’on s’en rappelait, en tout cas – du tout moins.

Yukio partit faire son brin de vaisselle tandis que Ryouta était parti à la recherche de sa casquette de pilote dans… les escaliers. C’aurait pu faire un superbe remake d’un film d’Indiana Jones, tout ça. Indiana Kise et la casquette égarée. Ouaiiii, bon titre de film ! Ou pas. Le brun eut un sourire en coin en pensant à de telles conneries. N’importe quoi. Il n’avait clairement pas assez dormi cette nuit et la douleur qui le lancinait quelque peu dans le bas de son dos ne faisait rien pour arranger sa fatigue. C’est qu’il commençait à se faire vieux, apparemment ! Enfin, mieux valait ne rien lui dire de la sorte si la survie était un objectif de vie en soi. De toute manière, les cernes qui soulignaient ses yeux parlaient largement assez pour qu’il n’ait pas besoin de parler.

Le blond revint, apparemment victorieux de sa quête – avait-il level-up en chemin ? – mais précisa que la voisine du dessous avait agi étrangement. Bwarf, ce n’était pas vraiment ça qui intéressait ou allait arrêter Yukio dans son début de rangement – tout ce qui importait le brun, c’était de s’avancer le plus possible dans son ménage improvisé, en fait.

« T’as bien de la chance que personne ne l’ai embarquée pendant la nuit ! Et ne t’en fais pas pour la vieille d’en dessous, je ne connais pas encore tous mes voisins mais parait-il qu’elle est réputée pour râler non-stop et faire la commère, ici. »

Oui, il était bon de se tenir informé de ce genre de choses, tout de même. Kasamatsu le savait, même s’il n’était pas la personne la plus sociable au monde, autant dire ce qui est. Cela dit, voir un peu de monde et sortir n’était pas une idée des plus désagréables.

« … Certes, il semblerait qu’un raid soit tombé sur mon frigo cette nuit et que la bouffe se soit changée en un pantalon trempé. Pas ce qu'il y a de plus comestible, j'en conviens. »

Un regard à Kise, pour essayer de lui faire comprendre. Cela dit, Yukio n’insista pas, c’était inutile.

« Si tu veux, il y a un petit restau’ de soba, pas loin d’ici et proche de la gare, en prime. Par contre, cette fois c’est moi qui invite. »

Car oui, des bribes de souvenirs lui revenaient peu à peu et il se rappelait, maintenant, que le « petit » fourbe blond avait profité de son état très alcoolisé d’hier soir pour payer le repas à sa place. Non mais vraiment, quel sale gosse !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Personne Mystère
Messages : 1717
Date d'inscription : 09/05/2014
MessageSujet: Re: [+ 10 ans] Et toi, qu'est-ce que tu deviens ? [Yukio] [Terminé !]   Mer 11 Juin - 14:33


Kise avait survécu aux escaliers et il avait retrouvé son dû, alors tout allait bien ! Ou presque. Car non seulement il s'était fait un peu engueuler par la voisine, il avait aussi très faim ! En même temps, ça n'avait rien d'étonnant après la soirée et la nuit qu'ils avaient passées...Kasamatsu insinua quelque chose au sujet d'un pantalon trempé qui aurait remplacé la bouffe dans la frigo. Kise ne comprenait pas. Non, vraiment. Il haussa un sourcil et regarda le brun comme s'il avait pété un câble ou comme s'il était encore totalement bourré. De toute façon, il ne fallait pas trop lui en demander, hein. Il semblait être capable de réfléchir sur certaines choses, de réagir face à certaines situations, mais non, il ne fallait vraiment pas trop lui en demander. Ah, foutue gueule de bois !

"Je me demande vraiment ce qu'on a foutu la nuit dernière..."

Il avait parlé à haute voix, même s'il s'était plutôt adressé à lui-même qu'à Kasamatsu. Bah, en même temps, cela ne servait à rien de le répéter sans cesse, ça n'y changerait rien. Et puis, ce qui était fait, était fait.
Lorsque son ami lui proposa d'aller dans un restaurant de soba pas loin de la gare, l'estomac de Kise se manifesta à nouveau de façon très bruyante. S'il avait encore été bourré, il aurait sans doute baissé la tête vers son ventre et dit un truc du genre: Ssshh ! Tais-toi ! Tu me fais honte !"
Mais il ne l'était plus et par conséquent, eh bien, il ne dit rien. Il y avait quand même un truc qui le dérangeait beaucoup. Sa tenue. Il n'avait pas dit grand chose à ce sujet jusque-là, mais...sortir comme ça ? Il pourrait tomber sur des connaissances, voire des amis ou des collègues ! Ils se foutraient tous de lui ! Et sa réputation en prendrait un sacré coup ! Comme si ça n'avait pas déjà été le cas la nuit dernière...Mais passons ! De toute façon, personne ne le connaissait hier !

"Kasamatsu-senpai ? Ça te dérangerait si je m'arrêtais à une boutique de fringues avant ? Parce que...je ne peux pas me montrer comme ça quand même !"

Là, il faisait clairement sa diva. Pourtant, il n'était plus mannequin et ne provoquait plus d'émeutes non plus. Mais bon, certaines choses ne changeaient pas, certaines habitudes non plus. Et puis, où était le mal à vouloir être bien habillé ? Hein ?

"Et puis comme ça, je pourrai te rendre tes affaires tout de suite ! Promis je traînerai pas. J'ai trop faim pour ça !"

Kise se souvenait à quel point Yukio adooorait faire les boutiques. Oui, c'était ironique, évidemment. Il se rappelait de cette fameuse journée shopping un jour...Le blond avait beaucoup aimé, mais ça n'avait pas été le cas du brun. Bah, chacun son truc !
Bref, il attendit que Kasamatsu soit prêt à partir avant de descendre les escaliers. Arrivé devant la porte de la voisine grincheuse, il ne put s'empêcher de s'arrêter devant et de...tirer la langue. Are you serious ? Apparemment, oui. Bien sûr, il ne s'y attarda pas, il avait trop peur qu'elle sorte comme une furie, un balai à la main pour le frapper ! Quelle imagination, j'vous jure...
Et puis, ils se retrouvèrent dehors. Il y avait moins de monde dans la rue que ce que pensait Kise, mais il y avait du monde quand même. Et évidemment, il attira tous les regards, mais pas pour les raisons habituelles. Le blond sentit le rouge lui monter aux joues. Gah ! Il se sentait tellement embarrassé ! Du coup, il marcha rapidement vers la première boutique de vêtements qu'il vit et y entra. Il se doutait déjà que Kasamatsu voudrait rester dehors. Enfin bon ! Une fois à l'intérieur, il ne traîna pas, on pouvait dire merci à son estomac !

Lorsqu'il ressortit, il se sentit bien mieux dans sa nouvelle tenue ! Une tenue classe, ça allait de soi ! Oui, il avait de l'argent à foutre par la fenêtre, et alors ? /Sbaff/ Il tendit ensuite un sac à Kasamatsu. Ses affaires à lui s'y trouvaient.

"Merci quand même. Ça m'aura évité de me balader à poil, hein..."

Il se mit à rire bêtement avant de reprendre la route. Et bientôt, il aperçut l'endroit de son salut. Le salut de son estomac. Alléluia !


Spoiler:
 

Merci pour cette signature tellement fab, Shoichi ! :p

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [+ 10 ans] Et toi, qu'est-ce que tu deviens ? [Yukio] [Terminé !]   Jeu 12 Juin - 0:10

Quelle équipée sauvage, n’empêche ! Les voici dehors, maintenant. Kise était tout simplement ridicule, dans ces vêtements bien trop petits pour lui ! Même si ça agaçait quelque peu Kasamatsu – il faut dire que sa taille ne lui avait jamais spécialement plu, autant dire ce qui est – il reconnaissait que sur ce coup-ci, il avait peut-être – et le terme est à souligner trois fois – allé un peu trop loin au niveau de la cruauté vis-à-vis de son ancien kohai. Enfin bon, ce qui était fait ne pouvait plus être changé et au moins, il garderait des images mémorables du blond en tête. Oh, Ryouta pouvait y compter, il lui ressortirait cette anecdote souvent !

Riant de sa propre bêtise, Yukio secoua la tête gentiment tout en s’étirant. Bon dieu, un bon repas ne serait pas de trop, finalement, il est vrai. Les sobas devraient avoir un effet plus que positif sur les restes de la gueule de bois récente. L’aspirine et le café avaient déjà bien agit, il fallait quelque chose de plus consistant, à présent. Mais les pensées au sujet d’un bon repas furent de nouveau dissiper par – je vous le donne en mille – un certain blond qui souhaitait s’arrêter dans une boutique de textiles pour se refaire une beauté…. A sa taille.

Allons bon. Mais Yukio n’eut guère le cœur de lui refuser ; déjà de un parce que blondie était déjà partie chercher quelque chose qui lui siérait davantage que des habits trop petits et de deux parce que la petite punition divine qui consistait à la faire se balader comme ça dans la rue avait suffisamment duré aux gouts de Kasamatsu. Ainsi il attendit, patiemment. C’était bien l’une des rares fois qu’il agissait de la sorte et ce ne serait pas à prendre pour coutume par la suite ! Certainement pas ! Mais bon, après dix ans, il pouvait bien faire une petite exception, ça ne le tuerait pas. N‘empêche, ça lui rappelait une certaine sortie qui était restée gravée dans sa mémoire tant elle avait été traumatisante pour lui, à l’époque !

Nouveau rire. Il devait vraiment être fatigué pour sourire autant à l’évocation de souvenir poussiéreux. Kise revint finalement, fleur au fusil et le remercier pour ne pas s’être « baladé à poil », comme il le disait si bien. Un sac fut tendu et aussitôt rattrapé par Kasamatsu. Au moins, il reverrait ses affaires, c’était déjà ça de pris.

« De rien, idiot et la prochaine fois, ne buvons pas tout court, toi comme moi. »

Il ne tiendrait certainement pas cet engagement mais bon, ça faisait bon genre de déclarer quelque chose pareil. Ils gagnèrent rapidement le restaurant de sobas et Yukio commanda quelque chose de simple, sans trop d’épices. Son estomac devait se remettre, tout de même.

« Vas-y, fais toi plaisir. Mais j’ai entendu dire que leur mélange au piment arrache les gencives donc… A tes risques et périls, tu ne pourras pas dire que je ne t’ai pas prévenu ! »

Kasamatsu sourit aimablement. Puis il voulut enchaîner sur un sujet un peu plus fertile que la carte de ce restaurant.

« Au fait, tu as des nouvelles des autres ? Moriyama ? Hayakawa ? Akemi ? Asuka ? Takara ? »

Il baissa un peu les yeux.

« Je me rends compte que j’ai perdu le contact avec presque tout le monde, ici. J’aimerais bien les revoir s’ils sont encore dans le secteur… Enfin, je pense que Kurokawa voudra plutôt m’étriper après avoir disparu comme je l’ai fait, ahah ! »

Une petite note d’humour ne faisait pas de mal, même si bon, il n’avait pas choisi la meilleure formulation qui soit !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Personne Mystère
Messages : 1717
Date d'inscription : 09/05/2014
MessageSujet: Re: [+ 10 ans] Et toi, qu'est-ce que tu deviens ? [Yukio] [Terminé !]   Jeu 12 Juin - 15:14

Maintenant qu'il avait des vêtements à sa taille, Kise se sentait déjà bien mieux ! Il était quand même assez surpris de la patience de Kasamatsu. Nul doute, il avait changé au cours des dernières années et c'était plutôt étrange. Le blond s'attendait toujours à l'entendre râler, voire gueuler, le tout en le frappant. Mais à part un petit coup, il s'en était très bien sorti. Les voilà donc sur le point de se rassasier après cette nuit de folie ! Kasamatsu lui dit de se faire plaisir, lui déconseillant tout de même le plat à base de piment. Sans blague ? Kise esquissa un petit sourire et secoua la tête.

"Tu t'inquiètes pour moi ? Ne t'en fais pas, je ne comptais pas prendre de truc épicé... surtout que j'ai l'estomac encore un peu barbouillé..."

Après ce qu'il avait bu, c'était normal, après tout ! Même s'il n'était pas sûr de combien il avait bu, en réalité. On leur apporta une carte, ainsi que du thé qui était traditionnellement servi gratuitement dans tous les restaurants japonais. Kise remercia la serveuse et se mit à lire le menu sans trop savoir quoi choisir. Le brun l'interrompit en lui demandant s'il avait des nouvelles des autres membres d l'équipe et de quelques connaissances. Le blond secoua la tête.

"Aucune. Enfin...Akemi et moi sommes sortis ensemble peu après ton départ. Hélas, ça n'a pas duré très longtemps...Je sais que je t'ai dit que je n'étais jamais tombé amoureux, mais en fait...je n'en sais rien. Je crois que j'avais surtout beaucoup d'affection pour elle, sans plus...et c'est sans doute ça qui n'a pas marché."

Sans doute, oui. Au final, il avait considéré Akemi davantage comme une petite soeur que comme une petite amie. Dommage. Apparemment, ils formaient un beau couple.

"Mais au final, on s'est tous perdu de vue après le lycée. C'est dommage...J'aimerais bien les revoir aussi ! Et si on tentait de réunir tous les anciens de l'équipe ?"

Ce serait carrément géant ! A vrai dire, Kise y avait déjà songé. Et pourquoi pas...essayer de retrouver les autres équipes aussi et organiser un match, juste comme ça ? A cette pensée, le visage de Kise s'illumina.

"J'ai envie de retrouver Kurokocchi et les autres, ainsi que leurs équipes ! Et j'ai envie d'organiser des matchs, comme au bon vieux temps !"

C'était beau de rêver, hein ? Surtout qu'un truc pareil demanderait une organisation monstre et Kise n'avait absolument pas le temps de s'occuper de ça !
Finalement, la serveuse revint pour prendre leur commande et Kise n'avait toujours pas choisi. Alors, il demanda à la jeune femme de choisir pour lui, précisant toutefois qu'il ne voulait rien d'épicé ! Ce serait donc la surprise ! La serveuse lui sourit et hocha la tête, les joues légèrement rouges. Pourquoi réagissait-elle comme ça ? Kise haussa les épaules et se tourna à nouveau vers le brun. A cet instant, la serveuse revint, hésitante.

"Excusez-moi...vous ne seriez pas Kise-san ? Je...KISE-SAN ! J'ETAIS TELLEMENT FAN DE TOI AU LYCEE !"

Le blond la regarda avec de gros yeux. Une...fan ? Son visage ne lui disait absolument rien pourtant. En même temps, il avait eu tellement de fans que retenir tous les noms et tous les visages était quasiment impossible. Finalement, le moment de surprise passé, le jeune homme lui adressa un sourire et retrouva bien vite ses vieux réflexes, proposant de lui signer un autographe et de prendre une photo avec lui. Elle sauta sur l'occasion, évidemment ! Avant de se faire réprimander par le patron qui la rappela à l'ordre. Du coup, elle repartit vite fait après avoir quand même eu sa photo en compagnie de son ancienne idole.

"Haha...c'était drôle. Je ne pensais pas tomber sur une fan ici..."

Il but une gorgée de thé, l'air satisfait, malgré sa gueule de bois.

"C'était vraiment bon de te revoir..."


Spoiler:
 

Merci pour cette signature tellement fab, Shoichi ! :p

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [+ 10 ans] Et toi, qu'est-ce que tu deviens ? [Yukio] [Terminé !]   Jeu 12 Juin - 21:27

Avec les années d’expériences, la naissance de sa fille et l’éducation de cette petite princesse, Yukio avait appris à relativiser… un peu. Pour faire simple, même si ça ne se voyait pas toujours – ses élèves ne le croyait jamais d’ailleurs lorsqu’il contait cette part de son passé – il était plus zen et ne s’enrageait pas à la moindre remarque, comme c’avait pu être. Et heureusement pour ses élèves car déjà qu’il leur en mettait plein la tronche façon buffet à volonté, imaginez le monstre qu’il serait devenu s’il n’avait pas acquis un peu plus de self-control ! Un massacre, c’aurait été un massacre et rien de plus.

Kise l’avait peut-être déjà remarqué, en plus. Mais Yukio n’avait pas spécialement envie de partir sur une rétrospective de sa personne, surtout en ce moment. Il l’avait suffisamment fait pour au moins trois siècles, se disait-il ! Alors, tout en profitant de la chaleur de la tasse de thé offerte dans ce restaurant, Kasamatsu écoutait son acolyte parler encore et encore. Il ne se doutait pas qu’il aurait tant à dire mais après tout… Il en faut pour remplir dix ans d’une vie, quand on y réfléchissait bien ! Et blondie paraissait avoir vécue pas mal de choses jusque-là. Différentes de celles du brun, certes, mais il les avait vécues tout de même. Le plus âgé se massa une épaule, un peu courbaturée.

« Eh ben, tu m’en diras tant ! T’es toujours un tombeur, en fait. Mais bon, ça, je le savais déjà. »

Il lança un regard qui aurait pu tuer à la serveuse, si ses yeux avaient été des revolvers.

« Par contre, cette manie d’être toujours le centre du monde des femmes, ça ne m’avait pas manqué ! Je me rappelle des migraines qu’elles nous collaient, tes harpies, en venant crier dans le gymnase dès que tu foulais le parquet ! »

Eeeeet bien non. Une décennie plus tard et l’opinion de Kasamatsu au sujet des fans de son acolyte n’avait pas bougé d’un iota. Il avait dû être traumatisé, très clairement. Le pauvre. Cela dit, il n’y avait plus de raison de penser à cela, maintenant. Ce genre d’abordage n’avait rien à voir avec ceux d’avant et heureusement ! Aussi, se détendant de nouveau, attendant sa commande toute simple – il n’était pas assez fou pour demander la surprise du chez, lui, l’alcool lui avait rendu sa lucidité et son instinct de survie !- il partit un peu dans ses pensée en même temps qu’il parlait.

« Bwarf, tu sais, vous étiez peut-être tout simplement immatures l’un comme l’autre. Je ne vais pas te jeter la pierre, vu comment je me suis moi-même ramassé dans ce domaine… M’enfin, c’est du passé, maintenant, et nous ne sommes plus des gamins, pas vrai ? »

C’était dur à admettre, mais pourtant très vrai. Yukio leva sa tasse pour trinquer, juste comme ça, avec un sourire.

« Et sinon, bien entendu que j’aimerai revoir tout le monde et disputer un match amical comme autrefois ! Mais bon, vu nos pathétiques performances d’hier, je me demande si on arriverait à tenir ne serait-ce qu’un quart-temps ! »

Il rit, pour décompresser l’atmosphère.

« Ouai, moi aussi ça m’a fait du bien de te revoir. »

Sa première vraie bonne rencontre depuis son retour à Kanagawa, ce n’était pas négligeable !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Personne Mystère
Messages : 1717
Date d'inscription : 09/05/2014
MessageSujet: Re: [+ 10 ans] Et toi, qu'est-ce que tu deviens ? [Yukio] [Terminé !]   Ven 13 Juin - 14:13

Une fan. Il fallait bien que ça arrive ! Non pas que Kise ait vraiment espéré en rencontrer une, mais ça lui avait fait plaisir parce que ça lui rappelait son adolescence, les années lycée, tout ça. Bref, il se rendait compte qu'à l'époque, la vie avait vraiment été facile pour lui, comme pour les autres sans doute. Dire qu'à l'époque, il ne pensait qu'au basket et avait l'impression que son monde allait s'écrouler lorsqu'il perdait des matchs. Oui, ça avait été très frustrant, même pire que ça - surtout quand on perdait après avoir tout donné. Mais parfois, tout ça lui manquait. L'adrénaline pendant un match, le stress juste avant...la joie qu'on éprouvait après une victoire. Peut-être devrait-il se remettre à l'entraînement, histoire de pouvoir, un jour peut-être, disputer ce fameux match amical.

En tout cas, Kasamatsu n'avait manifestement pas changé d'avis concernant les fans de Kise et ce, même dix ans plus tard. A vrai dire, quand le blond y repensait, il trouvait qu'elles avaient vraiment agi de façon excessive. Mais au moments des faits, il ne s'en était pas rendu compte, il s'en était même amusé !

"Haha...je sais que t'as jamais pu les supporter. A vrai dire, quand j'y repense, je me demande comment j'ai fait !"

Il rit doucement avant de reprendre une gorgée de thé en attendant leurs plats. Il avait mentionné la seule "vraie" relation qu'il avait eue voilà des années auparavant. Trop immatures, hein ? En ce qui le concernait, sans doute, oui. Après tout, le blond était un vrai gamin lorsqu'il était au lycée, ce n'était qu'en dernière année qu'il devint plus sérieux. Mais juste un peu, hein !
Ils parlèrent ensuite d'éventuelles retrouvailles avec les anciens joueurs et, pourquoi pas, d'un match ! Le blond ne put s'empêcher de rire en entendant les propos de Kasamatsu. Quelle bande de bras cassés ils feraient ! Sauf si certains avaient persévéré dans le basket...

"Eh bien, tu sais ce qu'il nous reste à faire ! Va falloir qu'on reprenne les entraînements !"

En fait, il ne plaisantait qu'à moitié. S'entraîner de temps en temps lui disait bien...et pourquoi pas avec le brun, hein ?

"Et si on se voyait de temps en temps pour essayer de retrouver un niveau potable ? On n'habite pas si loin l'un de l'autre finalement...Mais encore faudrait-il que mon emploi du temps le permette ! Je suis quelqu'un d'important, maintenant !"

Il tira la langue. A ce moment, la serveuse arriva avec leurs plats, l'air amusé et embarrassée en même temps. Si, si. Bref, elle repartit et Kise se jeta sur son bol de nouilles. C'était drôlement bon, ce truc !

"Wouaaah ! Je suis au paradiiiis ! C'est trop bon ! Tu veux goûter ?" dit-il en lui tendant ses baguettes avec une pauvre nouille dessus. Si, si. Il avait vraiment l'intention de donner la becquée à Kasamatsu !

"Fais "Aaaah !"


Spoiler:
 

Merci pour cette signature tellement fab, Shoichi ! :p

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [+ 10 ans] Et toi, qu'est-ce que tu deviens ? [Yukio] [Terminé !]   Ven 13 Juin - 17:57

« Ah, pitié, ne m’en parles pas, une vrai torture, ces filles-là ! »

Il s’en souvenait comme si c’avait eu lieu hier. Dans un sens, ce n’était pas tout à fait faux. Dix ans, dans une vie, c’est à la fois tout est rien. C’est paradoxal. Kasamatsu avait fait tant de choses en si peu de temps qu’il avait malgré tout toujours cette sensation d’avoir encore la vie devant lui. Et c’était tout à fait vrai. Cela dit, ce n’était pas à ce genre de réflexions que son cerveau pensait en priorité, là, tout de même.

Au final, l’idée lui était tout de même restée en tête, même s’il n’osait pas trop y penser. Reprendre le basket, après tant d’années d’inactivité ? Le simple fait d’y penser rendait les choses encore plus tentantes mais… le pourrait-il seulement ? Y songer était une chose, mettre en application, une autre. Et avec sa vie actuelle, Yukio n’était pas certain de pouvoir tenir le rythme. Cela dit, de ce côté-là il n’avait pas trop à se plaindre comparé à Blondie.

« Ah oui, c’est sûr qu’entre un pilote et un prof’ de maths… Cela dit je comprends maintenant pourquoi il y a de plus en plus d’avions qui se crashent… »

Une petite note d’humour un brin piquante et Yukio était satisfait de son œuvre. La serveuse arriva sans vraiment oser dire quoi que ce soit maintenant qu’elle savait que « monsieur Kise Ryouta » était là. Grrr, du vent, harpie ! Voulu braire le brun, mais il n’en fit rien. Pas la peine d’attirer l’attention inutilement ; premièrement parce qu’il détestait ça et en plus, il avait déjà suffisamment donné du temps de la carrière en mannequinat de son acolyte ici présent. Une seconde couche ? Alors là, non merci ! C’était bien une des choses qui ne lui avait pas manqué le moins du monde en quittant Kaijo et Kanagawa, d’ailleurs !

En plus il avait suffisamment donné à ce niveau-là avec son ex-femme… Ahem.

Sauf que Kise, même après dix longues années, gardaient certains réflexes purement gamins. Et Yukio, lui, avait acquis un répondant très paternel – forcément, avec sa fille…

« Si tu n’arrêtes pas tout de suite tes âneries, je te noie moi-même dans son bol, pigé ?! »

Sauf qu’il ne parlait pas comme ça à Himari, bien entendu ! Plutôt mourir que d’en arriver là ! Non, il tenait un discours tout à fait adapté à la blondasse, voilà tout ! Non mais alors, lui donner la becquée ? Il n’aurait plus manqué que ça, tiens !

Son portable vibra à ce moment-là et il s’en empara bien vite avant de sourire. Sa fille venait de lui envoyer un sms de « bonne journée » avec un tas de petits émoticônes et une photo d’elle en robe de saison. Adorable, comme toujours. Yukio fondait toujours devant elle.

« C’est drôle, hein ? De toi à moi, lorsqu’on était au lycée, j’étais persuadé que de nous deux, tu serais le premier à avoir des gamins… »

Cela dit, lui il était parti pour finir vieux garçon, s’il n’avait pas changé ses anciennes habitudes ou vaincu sa peur maladive des femmes. Une idée lui vint alors.

« J’y pense, tu n’as jamais vu Himari, toi. Si on arrive à rassembler les autres, prochainement, je vous l’amènerais. Ça lui fera surement plaisir. »

Et puis au moins Kise aura une personne du même âge mental que lui pour jouer avec sa personne, ahah !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Personne Mystère
Messages : 1717
Date d'inscription : 09/05/2014
MessageSujet: Re: [+ 10 ans] Et toi, qu'est-ce que tu deviens ? [Yukio] [Terminé !]   Sam 14 Juin - 14:13

Malgré quelques années de plus, Kise restait Kise et son petit côté gamin ne changerait probablement jamais. Imaginez donc Kise-papy se comporter comme un gosse de 5 ans..oui, mais non. Le blond fit mine d'être vexé à la petite plaisanterie de Kasamatsu sur les crashs plus fréquents. Mais au fond, même s'il savait évidemment que le brun avait dit ça pour rire, Kise ne trouvait pas ça particulièrement drôle.

"Ne plaisante pas avec ça."

Oh, oh. Un Kise tout sérieux et presque en colère ? Comme quoi, les miracles existaient. Ou pas. Le fait était que c'était un sujet très sensible pour tous les pilotes, chacun ayant sans doute toujours une certaine appréhension dès qu'ils montaient dans le cockpit. La peur de faire une erreur qui coûtera la vie à des centaines de personnes...Non, vraiment, il ne voulait pas plaisanter là-dessus.
Il poussa un petit soupir et ne fut pas mécontent quand leurs plats arrivèrent enfin. Oublié l'épisode du crash, les nouilles étaient trop bonnes ! Et du coup, il voulait en faire profiter son aîné ! C'était gentil de sa part, non ? Il lui tendit donc ses baguettes, voulant faire manger l'autre qui, évidemment, se mit à râler en lançant une menace ridicule qui fit rire Kise.

"J'aimerais bien te voir essayer, tiens !"

Il lui tira la langue, puis reprit ses baguettes et se régala tout seul. Tant pis pour Kasamatsu, na ! Bah oui, un gamin restait un gamin, hein...
Kasamatsu lui confia alors qu'il avait toujours cru que des deux, ce serait Kise le premier avec des gosses. Tiens donc ? Le blond sourit en haussant les épaules.

"Comme quoi, tout arrive ! Et puis, j'ai encore le temps d'en avoir, hein !"

Il n'avait que 26 ans, il avait encore tout le temps ! Et s'il pouvait déjà commencer par trouver son âme soeur, ce serait pas mal ! Elle devait bien se cacher quelque part, celle-là ! Et il la trouverait, il en était persuadé !
Kasamatsu avait reçu un sms, sans doute de la part de sa fille vu comment il souriait. C'était mignon. Tellement mignon que Kise en était presque ému. A vrai dire, il n'avait jamais vu son senpai sourire de cette façon et ça lui faisait très bizarre ! Il ne dit cependant rien, se contentant d'écouter le brun qui venait de faire une super proposition !

"C'est une excellente idée ! J'ai tellement envie de rencontrer Himari-chan !"

Il esquissa un grand sourire. Oui, il avait très envie de rencontrer la petite princesse qui rendait son senpai heureux. Et puis, elle était si mignonne !
Le reste du repas se déroula normalement et arriva le moment de l'addition. Rien que pour embêter Kasamatsu, Kise avait envie de payer, mais il abandonna l'idée. Si régler une simple addition pouvait faire plaisir au brun, eh bien soit.
Ils quittèrent le restaurant et se dirigèrent vers la gare. Il était bientôt l'heure de se quitter.

"Ça m'a fait plaisir de passer un peu de temps avec toi ! Essayons de nous voir plus souvent, tu veux ?"

Pourquoi était-il ému, tout à coup ? Bah merde alors. Il avait les larmes aux yeux, comme l'idiot qu'il était. Ce n'étaient pas des adieux, ils se reverraient vite, cette fois ! Ou peut-être était-ce tout simplement l'accumulation d'un tout et surtout des souvenirs...Et merde. Le voilà qui était en train de faire un câlin à Kasamatsu ! Il n'avait pas peur, hein ! Il le lâcha toutefois rapidement et lui sourit.

"Merci pour tout ! Et j'te préviens ! Si tu donnes pas de nouvelles, je viendrai te harceler chez toi ! Je sais où tu habites, maintenant !"

Il tira à nouveau la langue. Ben quoi ? C'était vrai !


Spoiler:
 

Merci pour cette signature tellement fab, Shoichi ! :p

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [+ 10 ans] Et toi, qu'est-ce que tu deviens ? [Yukio] [Terminé !]   Sam 14 Juin - 15:09

Oh, d’accord, à l’avenir, les blagues ou les sous-entendus sur les crashs d’avions, on allait éviter. C’était, en soit, de bien bonne guerre. Kasamatsu aussi avait des sujets sensibles qu’il ne souhaitait en aucun cas aborder. Il retenait cette petite leçon pour la fois prochaine. Parce que oui, il avait la ferme intention de revoir Ryouta sous peu –même si, à première vue, on aurait largement pu parier le contraire ; comme quoi il ne faut jamais se fier aux apparences ! Enfin, dès que leurs emplois du temps respectifs le permettrait, bien entendu. En attendant, ils dégustèrent leurs sobas respectives et au moment de l’addition, cette fois, Yukio ne se fit pas avoir et dégaina le paiement – même Lucky Luke ne tirait pas aussi vite les mains de ses poches !

« Ce sera Himari-sama, pour toi, blondie ! »

Ah ça, dès qu’il était question de sa fille, il devenait bien plus sérieux, tout à coup. Mais là n’était pas la préoccupation du moment. Sortis du restaurant, l’esprit désormais clair et purgé de toute trace d’alcool, même infime, le brun se mit en route vers la gare. Ça lui faisait bizarre d’agir de la sorte, il avait l’impression de faire des adieux alors qu’il n’en n’était rien ! En plus, il détestait ça, les adieux, donc ce n’était surement pas lui qui allait prendre l’initiative d’en faire, d’abord !

« Ça m’a fait plaisir aussi de te revoir… On s’est quand même fait les retrouvailles les plus sympas depuis mon retour à Kanagawa mais se serait bête de resté là-dessus alors…. A la prochaine, j’imagine ? »

Cela dit, il avait eu aussi le « déplaisir » de revoir son ex-femme dans la semaine de son retour ici donc bon, il n’était pas très difficile de faire mieux au niveau des revoyure. Cela dit, même s’il ne le disait pas ouvertement, revoir Ryouta, boire avec lui et évoquer un passé plus glorieux qu’il n’y parait lui avait fait un bien fou. Il se languissait déjà de la prochaine séance de parlotte, c’est dire !

Et avant même qu’il ne puisse comprendre ce qui lui arrivait, il se faisait câliner. Non mais… Ça allait bien, oui ?! Une démonstration d’affection pareille en public, ça non ! Le rouge lui était déjà monté aux joues et il vint donner un coup sur la tête de la blondasse en face de lui.

« Ça va bien oui ?! Tu veux pas que j’te pousse sur les rails aussi ?! »

Bien entendu, il ne le ferait pas mais c’était simplement pour faire atterrir le blond de son petit nuage magique sur lequel il flottait, apparemment, depuis tout à l’heure.

« Aller, ton train va partir là, casses toiiiiiii ! »

Pour assortir ses dires, il poussa lui-même Kise dans le train juste avant la fermeture des portes. Il sourit en voyant la machinerie s’éloigner. Vivement la prochaine fois. Mais présentement, il avait encore des courses et son ménage à faire. Il lui restait encore du pain sur la planche, mine de rien !

Et une fois qu’il eut tout finit et qu’il se posa sur son lit, une lanterne parut s’allumer dans son crâne. Oh putain. Il venait juste de comprendre pourquoi Kise avait psychoté tout à l’heure, avec ses histoires de douleurs dans le bas du dos. Le con ! De telles pensées, si improbables, firent de nouveau rougir Kasamatsu. Ce blond alors… il ne perdait rien pour attendre ! La prochaine fois qu’ils se reverraient, il le frapperait pour s’être imaginé pareilles horreurs ! Non mais alors !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [+ 10 ans] Et toi, qu'est-ce que tu deviens ? [Yukio] [Terminé !]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[+ 10 ans] Et toi, qu'est-ce que tu deviens ? [Yukio] [Terminé !]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» 1er Rallye de la vallée de l'Ognon (12-13/11/10) [Terminé]
» 6eme Rallye du Pays de Montbeliard (9-10/10/ 2010) [Terminé]
» Randonneuse 650 B
» Ronde de la Fayolle(07) les 12 et 13 septembre .
» Ma Honda civic ED7! nouvelle peinture terminée.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: Corbeille :: RP-
Sauter vers: