AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I may be Pope, but I'm not a pope (finished)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: I may be Pope, but I'm not a pope (finished)   Mer 2 Avr - 23:34

▬ MA PRESENTATION
PHRASE PERSONNALISÉE
PRÉNOM • Alexander
NOM • Pope
SEXE • Masculin
ÂGE • 17 ans

GROUPE • Shutoku
RANG • Ailier
PROFESSION • Étudiant, même si c'est une torture
 
DESCRIPTION PHYSIQUE



A quoi je ressemble ? Hum…pas facile de vous décrire ça, j’ai jamais aimé me détailler sous toutes les coutures. Mais bon, puisque vous le demandez, j’ai pas vraiment le choix pas vrai ?

Je suis un jeune homme blond, comme il en existe sans doute plein, même si j’ai quand même la chance d’être assez grand et de jouir d’une certaine beauté physique. Je dis « certaine » parce que ce serait un peu nul de dire simplement « j’ai de longs cheveux blonds  qui partent en freestyle sur mon crâne, c’est trop beauuuu ». Avouez que j’ai raison. Donc oui, je ne suis pas laid, j’ai même parfois droit à des regards concupiscents de la part de certaines femelles en manque de sensations fortes. Oui je sais, ça fait bizarre de parler de regards concupiscents en parlant de filles mais…c’est comme ça écoutez. Bon, j’suis un peu avare de compliments, c’est vrai, mais s’il y a une chose qui me plaît sur mon visage, ce serait définitivement mes yeux bruns. Ils ont toujours cette petite expression malicieuse qui fait craindre le pire à la plupart de mes professeurs, allez savoir pourquoi ils s’imaginent que je vais les maltraiter…..ces grands idiots.

Mais revenons au sujet. Comme je le disais, j’ai la chance d’être relativement grand, ce qui peut aider pour jouer au basket, mais n’exagérons rien tout de même. 183 centimètres c’est assez petit quand on y pense vraiment. Et mon poids m’aide pas vraiment non plus, c’est pas avec mes 72 kilos tous mouillés que je peux m’imposer comme un joueur imposant. C’est donc sur ce constat de gabarit assez modeste que vous comprenez que, naturellement, j’essaie d’éviter d’affronter les gens de front lors d’un match. Oui, j’avoue, je suis assez retors quand j’essaie d’éviter de me blesser inutilement. Mais faut pas s’en faire hein ! J’suis pas grand mais j’ai les bons muscles où il faut, je mets un point d’honneur à conserver une condition physique optimal, mes muscles, s’ils ne sont pas saillants et couverts de veines verdâtres, sont bien faits et ne manquent pas d’endurance.

Au niveau des vêtements, je ne suis pas très compliqué, je mets uniquement ce qui correspond à mon humeur. Comme c’est la même chaque jour, le choix est vite fait. Ce qui signifie que je me tourne généralement vers des tenues décontractées, un blouson kaki avec une capuche en fausse fourrure me va très bien par exemple. En dessous, on trouve mon habituel tee-shirt sombre, un peu comme ma marque de fabrique. Pour le bas, je reste dans les tons clairs et pote des pantalons beiges sans prévention. Le grand classique quoi. Niveau attitude…bah classique aussi. Trop de décontraction en moi je trouve. Parfois je me trouve même un air un peu endormi. Mais sur un terrain tout change, ne vous en faites pas.

D’ailleurs, le terrain, il m’apporte quoi ? Concrètement, je deviens une toute autre personne lorsque j’enfile ce maillot blanc aux bordures orangées qui est le mien. C’est comme si toutes les cellules de mon corps devenaient d’un seul coup hyperactives, un vrai volcan. Mes yeux moqueurs deviennent effrayants de sérieux (oui je m’en étonne moi-même) et je suis hyper concentré. Tendu comme un ressort même, mais il faut bien ça pour arriver à percevoir le moindre de ces kairos que je traque inlassablement pas vrai ? C’est un sacrifice auquel je peux consentir sans trop nuire à ma nature alors je le fais.





DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE




Le plus dur quand on est surdoué, ce n’est pas les cours, comme vous pouvez vous en douter. Non le plus dur c’est de trouver la motivation pour faire quelque chose de ses journées. Et je pense que ce manque absolu de but, je le partage avec eux. Je suis un surdoué de la paresse en quelque sorte. Mouais c’est moche mais c’est comme ça. J’ai pas de but véritable. En fait, je songe même de plus en plus à sombrer dans un profond sommeil hibernal pour les décennies à venir, qui sait, peut être cela ravivera ma motivation.

Je suis un type assez solitaire, ce qui n’a rien à voir avec une quelconque asociabilité. En fait j’aime beaucoup les gens, je ris souvent avec eux et suis même invité à quelques soirées mémorables. Mais je n’ai aucun ami véritable. Personne ne prend la peine de creuser sous la façade souriante que j’affiche en société et je ne suis pas sûr de vouloir que quelqu’un le fasse non plus. C'est que j'ai mes petits secrets et il ne me plairait pas vraiment de les voir tomber entre les mains du premier venu. Donc, alors même que je vis entouré, je suis seul. Grand paradoxe de l’espèce humaine que ces deux états de fait superposés.

Si vous avez de la chance, vous ne me verrez jamais en colère. Ce serait une immense perte de temps et de concentration. J’ai pris l’habitude de toujours être dans la lune, un peu décalé de ceux qui sot autour de moi. Mon ton traînant aide aussi beaucoup, il crée autour de moi la très bette impression que je ne suis pas vraiment là, un peu en train de planer au dessus des autres. Ce qui me vat souvent des remarques moqueuses sur la drogue que je consomme quotidiennement pour paraître si allumé. Paraître, encore paraître. Sauf que la seule drogue qui soit utile est la sérotonine que sécrète mon cerveau. C’est fou ce qu’on peut manquer d’imagination de nos jours


Je vous ai déjà dit que je n’avais aucune aspiration au lycée, mais dans la vie réelle, c’est tout autre. En fait, depuis tout petit, je tiens à jour un carnet où je consigne tous les mouvements intéressants que je peux observer. Je vous vois déjà avec vos visages congestionnés, prêts à exploser de rire ! Mais je suis sérieux ! J’ai une véritable passion pour le mouvement, de puis tout petit je les observe, les guette, les traque et les consigne sur mon carnet. Et vous savez lesquels me plaisent le plus ? Ceux des sportifs. Attention ! Pas de tous les sportifs, j’ai des critères spéciaux. Ce que je recherche, c’est la beauté du mouvement, la perfection du kairos. Quoi ? Ah vous ne connaissez pas le kairos. Bon, pour faire simple, c’est le principe de « l’instant de vérité » le moment infinitésimal où chaque geste est magnifié et atteint la perfection. Ambitieux comme traque vous ne trouvez pas ?

Et c’est là qu’intervient le basket. En fait, je crois que je n’ai jamais observé plus de mouvements parfaits que dans ce sport. Comme si tous les joueurs suivaient une chorégraphie déjà connue d’avance et la maîtrisaient à la perfection, rendant tous leurs mouvements vivants, comme de petites singularités dans la trame du temps. Évidemment, c’est surtout vrai lorsque l’on regarde les joueurs de a génération des miracles. Encore qu’il y en a un qui parvenait toujours à échapper à mon regard quand je le guettais. Vous savez ! Ce fameux sixième joueur fantôme ! Je dois dire qu’il m’intrigue et m’obsède à la fois. Je meurs d’envie de jouer contre lui, juste pour voir sa façon de bouger.

Mais revenons un peu sur mes hobbies que j'ai très vaguement effleurés. Comme vous le savez (puisque vous savez lire) j'aime le basket....même si c'est assez bizarre comme affection. Mais je suis aussi un grand amateur de go. Oh allez ne faites pas semblant ! ah....vous ne connaissez vraiment pas...Bon. Je vais devoir tout expliquer alors, préparez-vous ça risque d'être long...non je blague. Vous irez voir sur internet hein ? Donc j'aime le go, j'y joue presque tout le temps d'ailleurs. Si un jour vous me cherchez, c'est dans le club de jeux de stratégie que vous me trouverez la plupart du temps, l'autre partie étant réservée au basket. Et c'est tout il me semble. Ouais je sais, je suis pas vraiment éclectique, on me le reproche souvent. Mais bon, c'est comme ça, et puis je m'aime bien comme ça moi !




 
VOTRE HISTOIRE



Ah oui tiens, il serait peut-être temps que je vous raconte mon histoire. Mais comme ça m’ennuie un peu de vous faire un récit linéaire et un peu chiant à la longue, on va innover un peu. Je vais vous laisser admirer mes petits moments d’intimité. Si ça se trouve, ils formeront une histoire cohérente, qui sait ?

Pensée profondément ennuyeuse numéro 1 : le basket, ce miracle du sport

La première fois que j’ai découvert le basket, j’avais sept ans et j’avoue que ce sport m’a laissé quelque peu perplexe. J’avais bien du mal à comprendre l’intérêt qu’avaient tous ces grands types gros comme des armoires à s’affronter en courant après un ballon que certains faisaient rebondir contre le sol. Et puis un jour, j’ai commencé à les regarder différemment. C’était un jour comme un autre, deux ans après ma première expérience désastreuse avec ce sport. Zappant machinalement les chaînes de la télé, je suis tombé sur un match de basket (y en a plein là où je vis) et, mû par une impulsion subite, je me suis assis pour regarder. En prenant bien garde de couper le son, pas envie d’entendre des commentateurs véreux s’exciter dans mes oreilles. C’est que j’étais déjà assez difficile à cet âge-là. Mais revenons à l’action. Je regardais donc tous ces joueurs s’agitant sur le terrain, une série de mouvements désordonnés qui les entrainent d’un bout à l’autre du terrain. Et soudain, quelque chose a évolué, un des joueurs bougeait différemment. Il était….ordonné. il faut que je vous explique un truc avant de continuer : quand les gens bougent, ils se « décomposent » c'est-à-dire que leurs mouvement désynchronisent l’ensemble de la structure appelée « corps ». Comme si tous leurs atomes se séparaient et se reformaient au gré des mouvements. Il n’y a en théorie aucun moyen de se soustraire à ce principe car il découle de la nature même du mouvement : on bouge vers un point précis et notre corps se déstructure pour atteindre ce point. Mais dans ce match, il y avait un joueur qui dérogeait à la règle. Il bougeait vers lui-même. Son corps restait entier, ses mouvements restaient fluides, incroyablement puissants. Il bougeait sans bouger véritablement. Le ballon semblait suivre ses mouvements, les autres joueurs aussi, c’était presque comme si ce joueur attirait le jeu à lui. Il m’a laissé entrevoir ce kairos que je traque depuis tout ce temps, la possibilité d’observer un mouvement unique en son genre et absolument parfait. A la fin du match, je souriais et j’ai remis le volume pour entendre les deux journalistes dépenser une rivière de mots pour commenter la victoire de l’équipe de « mon » joueur. Pour la première fois, j’avais appris à aimer le basketball. Après ça, j’ai continué de regarder avidement les matchs, de sortir sur le terrain observer les jeunes du quartier qui s’exerçaient. Aucun ne pouvait reproduire ces mouvements fluides et parfaits qui m’avaient enchanté. Mais l’amour du sport était né. J’ai commencé à m’entrainer en cachette, je volais réussir à jouer comme ça moi aussi. Les jeunes du quartier, tous de solides gaillards, me permirent ed faire d’énormes progrès. Et ma motivation commença enfin à se réveiller pour quelque chose.

Pensée profondément ennuyée numéro 2 : Fuir, fuir, fuir et fuir encore

Ouais ça fait assez mélodramatique comme titre, je l’avoue. Mais pour ma seconde pensée, j’avais envie d’un truc un peu…classieux. Avouez c’est classieux non ? Pff, aucune fibre dramaturgique. Vraiment je sais pas ce que je ferai de vous. Bref, revenons à ma pensée, aujourd’hui ce qui m’intéresse c’est la fuite (brillant non ?) mais particulièrement le mouvement d’un corps qui fuit. Comment ça m’est venu ? Simple, j’observais mon petit frère qui fuyait des racailles il y a un an. Il criait comme un fou en courant, essayant sans succès d’échapper à la correction qu’ils lui promettaient. Et là il a fait quelque chose d’assez intéressant : de sa course désordonnée et apeurée, il est passé à une course d’une incroyable fluidité dont je ressentais chaque mouvement comme les miens. Trouver son propre timing dans le mouvement d’un autre, ça c’est quand même fort non ? Mais comme je vous connais, vous allez me demander ce que cette histoire a à voir avec maintenant pas vrai ? Eh bien en observant mon frère ce jour-là, je me suis rendu compte que mes dons d’observations étaient plus vastes que ce que je croyais jusqu’alors. C’est une hypothèse que je me suis empressé de vérifier sur le terrain et elle a toujours fonctionné. Comme si mon corps devenait un véritable radar à kairos et me laissait m’approprier ces instants de pure folie où tout devient possible. Bien pratique de se rendre compte de ça pas vrai ? Pour la petite histoire, l’an dernier, mes parents nous ont placés dans un internat assez mal famé, manque de moyens résultats, nous nous sommes retrouvés plongés dans un monde de trafics et de magouilles sans précédent. J’ai failli être renvoyé avec toute ma classe lorsqu’on a découvert que nous faisions circuler des marchandises illégales en toute clandestinité. Personne ne soupçonne les petits collégiens apeurés, c’est la loi. Mais bon, rassurez-vous, j’m’en suis sorti sans trop de dégâts et j’ai sauvé ma scolarité, l’essentiel diraient certains –à tort évidemment. Après cette histoire bien triste, mes parents ont dû finir par réaliser enfin qu’il leur faudrait trouver quelque chose qui puisse transformer mon manque de volonté en une chose plus positive, allez savoir pourquoi, ils n’ont même pas pensé au basket…c’est con quand même un adulte.

Pensée profondément ennuyeuse numéro 3 : Du basket pour le glandeur

Ouais c’est déjà la dernière de mes petites pensées. Avouez ça vous manquera un peu. Mais vous en faites pas, j’en ai encore plein en réserve, suffira de venir me demander un de ces jours, si j’ai du temps et pas trop de flemme. Cette fois, je ne vais pas vous parler d’un mouvement que j’ai observé, je vais vous raconter mon arrivée à Shûtoku. Vous vous souvenez de ma mésaventure au collège avec quelques dealers ? Eh bien en entrant au lycée, j’étais sans doute l’adolescent le plus surveillé de toute l’Europe. Et ça ne m’a pas vraiment aidé. En fait je suis même devenu tellement paresseux qu’en désespoir de cause, mes professeurs et le directeur de mon établissement durent trouver un moyen de me transférer dans un autre établissement parce qu’ils « ne supportaient plus mon manque de volonté et d’investissement dans mes études. » Le coup classique quoi. Et là où ça aurait pu m’être préjudiciable, c’est qu’à nouveau, aucun de mes parents ne m’a choisi d’établissement avec un club de basket. Mais entretemps, j’avais appris à aimer le go, jeu auquel j’excellais d’ailleurs, mes adversaires oubliaient tout le temps que le but était de créer et faire prospérer son territoire plutôt que s’acharner à manger l’autre. Sont cons ces occidentaux. Le tuyau miracle, est donc tout naturellement venu au cours d’une partie de go jouée contre mon professeur de japonais, le seul qui appréciait ma motivation (et qui la suscitait aussi d’ailleurs). Il me fit une offre en or, intégrer un programme d’échange avec un lycée japonais de mon choix pour un an et ensuite, si l’expérience me plaisait, obtenir un logement et une bourse pour y séjourner le temps de mes études. Il avait prévu toutes les éventualités, mes parents n’ont pu qu’accepter. Et ce fut le début du rêve. En cherchant des lycées qui puissent m’accueillir, j’ai trouvé Shûtoku. Grand, beau, un club de basket avec une équipe compétitive et un de ces as qui faisaient briller le basket nippon : Midorima Shintaro. Un petit pas pour l’Homme mais un grand pas pour mon rêve de jouer sur un vrai terrain. J’ai fait ma demande, le transfert a été effectué. Et à la Toussaint, - enfin la Toussaint pour des Occidentaux – je l’ai intégré. Et son club de basket aussi




 
PHRASE PERSONNALISÉE
PSEUDO • Hum...On m'appelle lardon ou Mrr homard, mais pour vous ce sera Alaric
SEXE • J'suis un mec, enfin un homard de sexe masculin
ÂGE • En vrai de vrai ? J'ai 318 ans. Eh ouais mon gars, j'suis vieux.

DOUBLE-COMPTE • Kein
ÊTES VOUS UN PRÉDÉFINI • Nein
VOTRE PRÉSENCE SUR LE FORUM • Hum...j'dirais 5/7 pour être sûr
COMMENT AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM • J'me suis fait tirer par Kisaragi un après midi où j'étais dans mon lit sous la couette occupé à....non vous saurez pas o/

AUTRE • Votre réponse ici
 
©Dita | EPICODE °


Dernière édition par Alexander Pope le Sam 19 Avr - 3:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I may be Pope, but I'm not a pope (finished)   Jeu 3 Avr - 6:59

Welcome Mr Alaric *Q*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Personne Mystère
Messages : 656
Date d'inscription : 05/02/2014
MessageSujet: Re: I may be Pope, but I'm not a pope (finished)   Jeu 3 Avr - 16:25

Citation :
COMMENT AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM • J'me suis fait tirer par Kisaragi un après midi où j'étais dans mon lit sous la couette occupé à....non vous saurez pas o/

A faire une sieste ? Geeker sous la couette ? Faire du catch avec ton matelas ? Dis nous tout mon enfant  :29: 
*bordel faut que je trouve un smiley avec une tête de perveeeers xD*

Bienvenuuue :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I may be Pope, but I'm not a pope (finished)   Jeu 3 Avr - 22:37

Moi j'sais c'qu'il fait. c: ... *vomis*

Bref, j'te dis quand même bienvenue l'homard ! o/
Car je suis une fille bien élevée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I may be Pope, but I'm not a pope (finished)   Dim 6 Avr - 14:54

Hell-come
Bon courage pour le fifiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Personne Mystère
Messages : 656
Date d'inscription : 05/02/2014
MessageSujet: Re: I may be Pope, but I'm not a pope (finished)   Dim 13 Avr - 22:56

Hello !

Des petites news dans le coin mon petit Shutoku ?  :05: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I may be Pope, but I'm not a pope (finished)   Dim 13 Avr - 23:58

Yep ! L'histoire est en cours d'écriture, je vais assez lentement parce que j'ai pas mal de boulot à faire, les partiels approchent t'vois xD J'espère que j'aurai fini d'ici le week end prochain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Personne Mystère
Messages : 656
Date d'inscription : 05/02/2014
MessageSujet: Re: I may be Pope, but I'm not a pope (finished)   Lun 14 Avr - 14:06

Ok pas de souci !
Préviens quand tout est ok :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I may be Pope, but I'm not a pope (finished)   Sam 19 Avr - 3:20

Non non je sais ce que vous allez dire..et oui il est tard. MAIS (parce qu'il y a un "mais") j'ai enfin fini mon histoire, et donc ma fiche ! Voili voilou, bonne lecture o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Personne Mystère
Messages : 656
Date d'inscription : 05/02/2014
MessageSujet: Re: I may be Pope, but I'm not a pope (finished)   Sam 19 Avr - 15:42

Hmm, un joli blond pur souche à Shutoku !
Takao est ra-vi 8D

Petite note mise à part :: Soyons d'accord, ton personnage parle "bien" japonais, sinon il faudra que tu le fasses avoir des lacunes en rp dans cette langue qui n'est pas celle maternelle (ou paternelle)!

Validation



Hiii ! Bienvenue officiellement comme membre validé sur Kuroko No Basuke !

Comme tu peux le remarquer, ceci est un message bateau, mais c'est avant tout pour faire des petits rappels après validation, à savoir :

- Tu peux aller réserver ton avatar dans la partie appropriée (sauf si tu es un personnage du manga)

- Nous t'invitons à créer ta fiche de relation qui te servira aussi de répertoire RP !

- Ne soit pas timide pour les demandes de RP, fais-en une directement ou va chercher le joueur avec qui tu souhaites Rp par MP, personne ne mord ici !

- Passe nous voir dans le flood ou sur la CB si cela te tente, Kise aime trainer par là-bas régulièrement, y'a des chances que tu l'y chopes !


Et surtout, amuse toi bien !



© Nye-Hael sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I may be Pope, but I'm not a pope (finished)   Sam 19 Avr - 16:00

Oui niveau grammaire il gère, il aura juste des problèmes de lexique et un léger accent européen o/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I may be Pope, but I'm not a pope (finished)   Sam 19 Avr - 22:54

BIENVENUE ! :D Encore une petite orange dans nos vies !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I may be Pope, but I'm not a pope (finished)   

Revenir en haut Aller en bas
 
I may be Pope, but I'm not a pope (finished)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» rivet pop
» A tout zazard ? pope lave vitre 116
» pop corn
» (XB) Echange pignon pompe à huile ?
» [ BMW E39 525tds M51 an 1999 ] plus d'arrivée de gasoil (résolu)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: Corbeille :: Administratif-
Sauter vers: