AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mon cadeau c'est toi [PV Shuzo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Arrière
Messages : 50
Date d'inscription : 07/11/2015
MessageSujet: Mon cadeau c'est toi [PV Shuzo]   Ven 17 Mar - 20:12

Mon cadeau c'est toi
feat. Nijimura Shuzo





Ce week-end était spécial.

En effet, comprit entre le 7 et le 10 juillet, il avait la particularité de se passer pile entre l’anniversaire de Midorima, et celui de Nijimura. C’était donc une bonne occasion pour le jeune couple de fêter leur naissance ensemble, partageant ainsi un moment tous les deux.

Il était même prévu que le vert dorme chez son ancien capitaine, une première ! –même si cela ne les avait pas empêché de passer du bon temps dans le lit pour autant. Sa sœur n’était toujours pas au courant, il avait eut pas mal de temps pour la prévenir mais il n’en avait pas eu le courage, de peur que Shuzo ne subisse ses foudres la prochaine fois qu’il serait passé à la maison... C’était une manière de le conserver vivant un peu plus longtemps. Pour le coup, il lui enverrait un message un peu plus tard, ce serait suffisant.

Ses parents en tous cas avaient été mis au courant et étaient ravis de voir que leur fils fêtait son anniversaire avec des amis... Quelle naïveté de penser que le brun n’était qu’un ami... Mais bon c’était de la faute de Shintaro aussi, il n’était pas encore prêt à avouer son homosexualité à ses parents... Il savait que ce moment devrait arriver mais il préférait le repousser encore un peu, autant que possible.

Du coup, le shooteur miracle s’était levé ce matin avec un léger sourire, il avait hâte de retrouver Nijimura pour ce week-end qui allait sans doute être très agréable. Ils n’avaient rien prévu de spécial, mais rien que la présence de son petit ami suffisait à le rendre heureux, même s’il ne le montrait pas forcément.

Cela faisait maintenant quelques mois que les deux adolescents s’étaient avouer leurs sentiments, cela ne s’était pas fait comme Shintaro l’avait espéré, mais le principal était que son ainé y réponde positivement, après ce n’était qu’un détail. La suite n’avait pas été un long fleuve tranquille pour autant, car il restait Takao dans l’équation, et le vert avait besoin de temps pour tourner cette page de sa vie amoureuse.

Cela n’avait pas été simple, aussi bien de lui faire accepter la nouvelle de la relation qui le liait à Shuzo, que de devoir tirer un trait définitif sur la leur. Le vert avait pris son temps, et aujourd’hui, il pouvait dire à Nijimura qu’il l’aimait, rien que lui, tandis que Takao restait son meilleur ami.

Le faucon semblait d’ailleurs aller mieux, il aurait fallu être aveugle pour ne pas remarquer la détresse sentimentale dans laquelle Kazunari avait été plongé des suites de leur séparation, mais il semblait que le basketteur avait retrouvé quelqu’un dernièrement. Un certain « Kitsu-chan » dont Midorima ne connaissait finalement pas grand-chose, même pas son vrai nom. Cela l’inquiétait un peu mais il faisait confiance à son ami.

Pour l’instant de toute façon, il ne pensait qu’au sac qu’il devait faire pour sa nuit chez Shuzo, il ne savait pas quoi prendre et avait peur d’oublier quelque chose. C’était comme si sa vie en dépendait... Alors que finalement un boxer de rechange aurait largement suffit... Mais Shintaro restait lui-même et devait se préparer à toutes les éventualités pendant ce séjour.

C’est une heure plus tard que le vert termina enfin son paquetage, il descendit les escaliers afin de prendre un petit déjeuner léger avant de faire sa toilette, tout en écoutant son horoscope. Les cancers étaient premiers, avec pour objet du jour un stylo, rien d’extravagant. Il passerait donc en acheter deux avant de se rendre au studio de son dulciné, il lui en offrirait un en plus de son cadeau reposant dans son sac. Le brun avait dit ne pas en vouloir, mais le shooteur miracle savait que ce dernier lui en avait acheté un –sans savoir quoi- alors hors de question de recevoir sans offrir, non mais !

La matinée était déjà bien avancée quand Shintaro fut enfin prêt à partir. Nijimura lui avait dit de venir un peu avant midi, il avait donc le temps de passer chercher ses stylos et de prendre la route tranquillement.

La préparation avait été un peu plus longue que d’habitude, le vert avait essayé de dompter ses cheveux, ils étaient toujours disciplinés mais il avait essayé de se coiffer un peu mieux malgré tout, sans que cela ne change grand-chose. Il avait mis du parfum aussi, légèrement pour ne pas que ce soit entêtant. Et pour les vêtements, il avait même fait l’effort de mettre un jean noir un peu moulant, changeant de ses éternels pantalons en toile ou en velours qui faisaient –d’après Takao- vieux shnock... C’était d’ailleurs avec le faucon qu’il avait acheté celui là, le mois passé, sans avoir eu l’occasion de le mettre. Vu les températures à l’extérieur, un tshirt était de rigueur en haut s’il ne voulait mouiller sa chemise de sueur...

Enfin prêt à partir, il envoya un message à Nijimura pour l’en prévenir et il enfila ses baskets avant de fermer la porte de chez lui. Hors de question de prendre le bus, en plus avec ce joli soleil il fit le trajet à pieds, avec ses écouteurs le chemin était agréable, et il pouvait s’arrêter pour prendre deux stylos. Un noir pour lui, et un multicolore pour son arc-en-ciel préféré. Il ne savait d’ailleurs pas que c’était possible d’avoir autant de couleurs disponibles sur un stylo... Il y en avait presque une dizaine...

Le vert paya ses achats avant de se rendre enfin à la demeure tant convoité, il était pressé de retrouver Shuzo bien qu’il l’ai quitté de la veille. Avec ses grandes jambes, il marchait plutôt rapidement et c’est avec presque dix minutes d’avance qu’il sonna à l’interphone pour se faire ouvrir la porte d’entrée.

Il monta les escaliers, de toute façon l’ascenseur ne marchait jamais, et entra dans l’appartement sans avoir besoin de frapper vu qu’il avait prévenu de son arrivée une minute plus tôt. Le brun venait juste d’arriver dans l’entrée et Shintaro lui sourit avant de se faire happer les lèvres pour seul salut.

Le plus grand passa ses bras autour du cou de son agresseur pour se coller à lui et profiter pleinement de ce premier baiser de la journée, avant de chuchoter contre ses lèvres.

-Bon anniversaire en avance... Senpai~

C’était bien là un petit plaisir coupable que de l’appeler de cette façon, simplement pour l’embêter et avoir presque à chaque fois le plaisir de voir sa petite moue boudeuse qu’il aimait tant.

Une fois les deux bouches séparées, Midorima se recula pour laisser ses chaussures à l’entrée et donner son stylo à son ainé.

-C’est ton lucky item, nous sommes premiers. C’est une bien belle coïncidence.

Et il remonta ses lunettes comme pour appuyer ses propos.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ailier Fort
Messages : 121
Date d'inscription : 21/07/2016
MessageSujet: Re: Mon cadeau c'est toi [PV Shuzo]   Lun 20 Mar - 18:32

...
Mon cadeau c’est toi
avec Midorima Shintaro



Le mois de juillet marquait le début des vacances d’été. Si certains planifiait déjà leur séjour au bord de la mer il n’était absolument pas question pour Shuzo de pouvoir se laisser aller à ce genre de plaisir. Ce n’était pas l’envie qui lui manquait. Mais il comptait profiter des vacances d’été pour travailler davantage au karaoké et gagner un peu plus d’argent. Il pourrait ainsi se faire davantage plaisir en s’offrant des petites sorties – avec Shintaro, évidemment – ou s’acheter quelques choses lui faisant plaisir. Sans oublier de mettre de côté pour les périodes plus difficiles. Si la vie lui avait bien appris une chose c’est qu’elle peut être imprévisible et basculer du jour au lendemain. Pour le moment, Nijimura avait l’impression d’etre sur un petit arc-en-ciel ( sans jeu de mot douteux dont Izuki aurait été capable ). Il était amoureux et sortait avec Midorima. Il avait de plutôt bonnes notes au lycée. Il avait trouvé un travail et avait même un poste dans l’équipe de basket. Rien n’aurait pu être plus parfait si ce n’est la présence de sa famille qui lui manquait.

Mais pour Shuzo, le début du mois de juillet marquait surtout un évènement particulier. C’était son anniversaire ! Le dix du mois pour être précis. Et c’était aussi, et surtout, celui de Shintaro. Le sept cette fois-ci.

Cette année serait donc doublement particulière parce que ça serait la première fois de leur vie qu’ils auraient la possibilité de le fêter ensemble. Du temps de Teiko, les deux garçons se souhaitaient juste un «  bon anniversaire » sans prendre la peine ni le temps de fêter la chose tous les deux. Chacun le faisait de son côté avec sa famille et ses amis respectifs.

Mais cette année, Shuzo avait invité Shintaro à venir passer le week end chez lui afin de fêter l’évènement ensemble. Non seulement ils pourraient souffler leurs bougies à deux pour la première fois mais en plus cet anniversaire prenait un tournant encore plus particulier vu qu’ils sortaient ensemble. Ca serait donc un anniversaire en amoureux ! Connaissez vous un plus merveilleux cadeau que celui-là ?

Shuzo avait essayé de tout prévoir pour que ce soit parfait. Il avait prit soin de demander à Na-chan une recette de gateau pas trop compliqué à faire pour qu’ils puissent poser dessus leurs bougies. Ca pouvait paraitre ridiculement niai mais Nijimura y tenait. La grosse inconnue demeurait dans les capacités des garçons à savoir le préparer, ce fameux gâteau. Shintaro était une véritable catastrophe ambulante dès qu’il approchait une recette et Shuzo se débrouillant sans être un vrai chef. Mais Na-chan ne lui avait garanti : la recette était facile ! Niveau débutant ! Il suffisait de suivre à la lettre ce qui était écrit. Et au pire Shuzo lui téléphonerait en urgence pour savoir si elle ne pouvait pas le dépanner à distance… Si en plus il pouvait ainsi la faire chier pendant qu’elle était dans les bras de cet enfoiré d’Haizaki alors ça serait parfait

En toute honnêteté il n’avait toujours pas digéré la pilule. Déjà qu’ils soient amis ça avait difficilement passé. Mais qu’ils sortent ensemble… putain… non… il n’y arrivait pas. Il n’avait évidemment rien à dire dans cette relation mais il ne la cautionnait absolument pas. Il avait déjà vu le garçon à l’œuvre et il savait qu’il n’était pas du genre à rendre des filles heureuse… il était même plutôt du genre à les faire pleurer. Pile ce qu’il voulait éviter à sa précieuse Na-chan toute nouvellement retrouvée.

Le petit studio meublé de Shuzo avait été rangé. Il n’y avait plus rien qui trainait pas terre. Pas de chaussette sous le lit ( pas de revue porno gay non plus…. Ce n’était d’ailleurs pas le genre de l’ancien capitaine). Son bureau, bien que chargé, était présentable. Pas de vaisselle dans l’évier et il avait pris soin d’aérer correctement pour qu’une belle odeur de fraicheur entre dans la pièce.

La chance faisait que le soleil était au rendez-vous lui aussi. Il n’était pas caniculaire mais la journée était belle et permettait de porter des vêtements légers et agréables. Shuzo avait porté son dévolu sur un pantacourt en jeans assez saillant et un t shirt lui mettant relativement en valeur son corps musclé comme il fallait. Il avait peigné ses cheveux et il était même allé chez le coiffeur la veille pour faire rafraichir sa coupe. Il aurait été mentir de dire que Nijimura ne prenait pas un tant soit peu soin de son apparence. Il se savait plutôt beau garçon et il entretenait cette image dans l’espoir de plaire encore davantage à Shintaro. C’est que son beau shooter était du genre à attirer l’attention et les convoitises. Tout aussi jaloux qu’il l’était – sans jamais être étouffant non plus – Shuzo faisait en sorte que le regard de Midorima ne pétille que pour lui.

La sonnerie de l’interphone retentit et Shuzo appuya sur l’interrupteur qui permettait de déverrouiller la porte d’entrée. Il jeta un dernier coup d’œil à l’appartement et il se rendit à la salle de bain pour vérifier que tout était comme il faut. La porte de l’appartement s’ouvrit quelques minutes plus tard et s’est avec précipitation que Nijimura alla accueillir son petit ami par un baiser. Il n’attendait même pas qu’il soit complétement entré dans la pièce pour passer ses bras autour de son cou et s’emparer de ses lèvres avec une tendresse qui lui était exclusivement réservée. Le baiser était doux. Il était désiré et ardemment attendu. Shuzo le prolongea quelques instants avant de se détacher de lui et de lui adresser un sourire

« Salut ! »


Il garda les bras autour de son cou jusqu’à ce que Midorima lui souhaite bon anniversaire en utilisant le petit «  senpai » que Shuzo détestait tant. Mais de la part de Shintaro ce n’était rien de plus qu’un jeu, il le savait parfaitement. Tout comme il savait qu’il l’utilisait exprès pour voir la mine boudeuse typiquement Shuzo dont lui seul avait le secret. Et il n’allait pas lui refuser une nouvelle fois ce plaisir. Fronçant les sourcils et pinçant les lèvres en gonflant légèrement les jours, Shuzo s’appliqua à paraitre le plus grognon possible

« J’aime pas que tu m’appelle comme ça » répéta-t-il pour la énième fois.

Mais rapidement sa petite mine boudeuse s’effaça pour laisser place à un sourire plus sincère et rayonnant. Il tendit la tête pour voler un chaste baiser

« Merci ! Bon anniversaire à toi en retard Shintaro ! »

Ce n’était pas réellement du retard dans la mesure où il avait pu lui souhaiter le jour même au lycée. Mais comme ils étaient ensemble ce week end pour leur anniversaire commun, il ne lui paraissait pas déplacé de lui souhaiter une seconde fois.

-C’est ton lucky item, nous sommes premiers. C’est une bien belle coïncidence.


Shuzo regarda le lucky items qu’il lui tendit et il haussa un sourcil. Il s’agissait d’un gros stylo multicolore qui contentait toutes les couleurs de l’arc en ciel. Shuzo était ravi. Lui qui n’avait aucune couleur préférée et qui galérait toujours à se décider quelle couleur choisir n’avait que l’embarras du choix

« Premiers ? Cool ! C’est pas étonnant…. Nous sommes ensemble tout le week end ! Je ne vois pas pourquoi on se ferait chier à une autre place que celle-là ! »


Il laissa Shintaro retirer ses chaussures et il profita qu’il soit penché en avant pour défaire ses lacets afin de lui glisser à l’oreille

« C’est vraiment gentil pour le stylo mais tu sais bien que mon lucky item, c’est toi ~ »


Il se redressa et lui fit un clin d’œil. Shintaro avait rougit et c’était une couleur qui allait merveilleusement bien au son teint. Ça le rendrait encore plus beau… plus sexy…. Ce n’était pas peu dire !

Nijimura s’écarta un peu et le laissa entrer

« Fais comme chez toi ! Si tu veux déposer tes affaires, il y a une place dans l’armoire. J’ai laissé tes chaussons dans l’entrée »


Il fallait dire que depuis qu’ils sortaient ensemble, il arrivait à Shintaro de passer un peu plus de temps ici qu’auparavant. Ainsi, Shuzo avait acheté une paire de patins pour lui éviter à avoir à transporter toujours les siens. Une belle paire de pantoufles vertse avec une petite grenouille dont Shuzo n’arrivait jamais à se souvenir du nom. Kéroquelquechose.

De la même manière, la salle de bain de Shuzo s’était vu doucement envahir par les affaires de toilette de son petit ami. Une brosse à dents, des produits de toilettes propres à Shintaro prenaient maintenant place à côté de ceux de Nijimura. L’ancien capitaine avait même laissé des cintres libres dans son armoire pour que son compagnon puisse y accrocher son uniforme. Ils n’habitaient pas ensemble mais ils avaient pris cette petite habitude de se voir et de passer un peu plus de temps ici, dans ce studio qui avait été le témoin de la naissance de leur relation.

« Tu veux boire quelque chose ? Ce midi j’ai préparé des spaghettis bolognaises. Ça te va ? J’espère que ça sera bon j’ai trouvé la recette sur Internet….. J’ai jamais autant cuisiné que depuis que je suis revenu à Tokyo…. Truc de fou ! Bientôt je vais ouvrir un resto »


Il ne put s’empêcher de rire un peu alors qu’il songeait que le plus dur restait à venir avec le fameux gateau qu’il n’avait pas encore réalisé. Mais il ferait ca avec Shintaro après le repas. Ca serait leur gouter.

« Na-chan m’a donné une recette de gâteau au chocolat ! J’aimerai bien qu’on essaie d’en préparer un ensemble. T’en dis quoi Shin ? »

Il le regarda tout en croisant les bras

« Je sais tu vas me dire que tu es nul en cuisine mais j’ai une proposition : je fais le gâteau et tu m’encourages en me câlinant. C’est mieux non ? »

Parce que sous ses airs de capitaine autoritaire et sévère se cachait en fait un garçon relativement affectueux qui avait un besoin assez important de câlins, de baisers et d’attention. Une facette de sa personnalité qu’il dévoilait doucement à son compagnon qui était ainsi la seule personne au monde à savoir ce petit secret sur le capitaine arc en ciel autrefois redouté.



Kuroko's Basket
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mon cadeau c'est toi [PV Shuzo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un beau cadeau d' anniversaire de ma copine
» Super cadeau pour le Capitaine
» Affiche pour cadeau d'anniversaire.
» Offrir un abonnement (cadeau)
» Cadeau au fofo: peinture rouge Ducati en bombe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Extérieurs :: Villes :: Centre ville-
Sauter vers: