AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fujita Seiichi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 15/12/2016
Age : 18
Localisation : Tokyo
MessageSujet: Fujita Seiichi   Jeu 15 Déc - 16:39

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Fujita Seiichi
© Fukuwa ~ Nico Nico Singer


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Id card
PRÉNOM • Seiichi.
NOM • Fujita.
SEXE • Alors, aux dernières nouvelles je suis un homme. J'pense que j'devrais vérifier, non ?
ÂGE • 17 ans.
GROUPE • Le Lycée de Too.
ORIENTATION SEXUELLE • Homosexuel ambidextre

RANG • Meneur de jeu
PROFESSION • Lycéen en deuxième année à Too.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Capacités & faiblesses
« Passons au joueur suivant... Fujita Seiichi. » Le président du club bois une gorgée de café, observant les données reportées sur son dossier. L'entraîneur, lui, les jambes croisées, explique doucement. « Ah... c'est un joueur assez spécial. Notre équipe s'est toujours vantée d'être parmi les plus offensives mais, pour le coup, nous sommes face à un soutien plus qu'un attaquant. » Retirant ses lunettes, le président s'enfonce dans son fauteuil, portant à nouveau la tasse jusqu'à ses lèvres pour boire une gorgée. « Il possède de grandes capacités pour être un bon meneur de jeu... mais cela reste quelqu'un d'assez spécial à côtoyer. » Le plus âgé lève alors légèrement sa main, secouant doucement sa tête. « Je ne m'occupe pas de ce genre de problème. Je veux savoir... ce qu'il peut apporter, concrètement. » L'entraîneur se décroise les jambes, hochant alors la tête. Il ouvre son propre dossier pour aller aux pages destinées au joueur en question. « Si nous nous concentrons, d'abord, sur ses capacités globales, nous sommes face à un joueur qui fixe ses actions sur la vitesse et l'agilité. Il manie extrêmement bien la balle. Pourtant, des défauts accompagnent ces différentes qualités. » Le président observe d'un œil intéressé l'exposé, faisant un simple geste pour lui ordonner de poursuivre. « Eh bien, il reste un joueur avec une force physique assez inférieure. Ce n'est pas un joueur qui peut traverser les lignes adversaires en utilisant sa force. Il compte sur son agilité et sa vitesse d'action... Ainsi que sa réflexion rapide. »

Il passe une main dans ses cheveux, allant glisser un dvd contenant des vidéos d'entraînement. Cherchant le bon moment, il reprend tout en présentant le joueur en question. « Comme vous le voyez ici, ses passes sont toutes assez précises. Mais lorsqu'il tente un trois points, par exemple là, le ballon ne fait que cogner l'anneau dans le meilleur des cas. Son taux de réussite est de 15 %. » Le président fronce doucement les sourcils, terminant sa tasse de café. « Fujita utilise aussi sa maîtrise du ballon pour dribbler ses adversaires et... Voilà, il dribble et passe dans le même mouvement. » Il met pause à cet endroit, avant de retourner s'installer. Le président lui, reste sceptique, avant de poser la question. « S'il ne possède pas de capacité offensive à longue distance... Comment se débrouille-t-il à courte distance ? » Il espère une réponse intéressante... mais est rapidement déçu lorsque l'entraîneur lui explique qu'il est très rare que le jeune homme arrive à marquer. Plus petit que la plupart des joueurs, possédant une force physique peu importante et une endurance satisfaisante, mais limitée, il ne semble pas réellement fait pour attaquer. « Alors.. pourquoi l'avoir ? »

Un sourire apparaît sur les lèvres de l'entraîneur, qui montre l'écran de la télévision. « Justement pour ça. Le dribble et la passe sont totalement fluide, il ne cherche pas du regard une personne précise. Que ce soit pour passer, pour voler la balle, ou même se relever s'il tombe, tous les mouvements sont fluides. Il semble ne pas réfléchir, mais je ne dirais pas ça. » Le président caresse son menton, tandis que son subordonné continue son exposé. « Fujita possède un sens de l'observation unique, qui s'associe à une capacité de jugement et de réflexion rapide et efficace. Ce qui reste ironique, connaissant le style nonchalant du bonhomme. Il comprend rapidement le rythme des joueurs... ce qui lui permet ensuite d'agir, selon une logique qu'il établit. C'est un joueur extrêmement intelligent, qui apprend les habitudes de ses adversaires sur le terrain et dont le but est de valoriser le jeu de ses coéquipiers. » Un intérêt commence à naître dans le regard du président, qui l'invite à continuer par le même geste. « Ce n'est pas un meneur offensif, il est différent... C'est un meneur qui exploite à 100% l'aspect technique et tactique de son rôle, pour faire briller ses coéquipiers. Il peut aussi modifier son propre rythme et feinter ses adversaires. » Il observe à nouveau l'écran, cherchant ses mots pour la suite de l'exposé, avant de continuer, d'une voix tout aussi neutre. « Selon lui, il a déjà assimilé la musicalité de tous les joueurs avec qui il fait habituellement équipe. Par musicalité il parle, bien entendu, des habitudes ainsi que du rythme des mouvements de ses partenaires. Grâce à cela il peut prévoir de façon logique les actions les plus efficaces à aborder. Il y a pourtant un « mais », dans l'histoire... »

Il attire à nouveau le regard du président, qui se demande comment l'entraîneur va conclure cet exposé. Il se doute, bien entendu, que le "mais" ne signifie pas quelque chose de positif, ce qui attire sa curiosité... Inspirant doucement, l'entraîneur continue. « Il reste instable. Bien qu'il soit très présent durant les entraînements, il ne sait pas très bien gérer son sommeil. C'est ce qui le rend assez fatigué. Il a pourtant une concentration presque extrême de sa part dans le match. Il m'a expliqué que le problème est plus du fait que son sommeil est mauvais, plus que chaotique. Et c'est vrai qu'il paraît tout de même assez réveillé, durant les entraînements. Bon... par contre, dès qu'il peut ronfler, il le fait. L'autre problème est un risque qu'il ne s'intègre pas totalement, bien qu'il reconnaisse les capacités de ses partenaires et les valorise. C'est une personne distante... » Le président commence ainsi à réfléchir, faisant tourner son stylo contre sa main... avant de prendre une feuille, commençant à noter quelque chose. « Nous le surveillerons durant sa première année. Je ne préfère pas titulariser d'autres premières années, notre équipe est suffisamment équilibrée et puissante comme cela. Il suivra l'entraînement commun... et peut-être un peu plus. Si tout se passe bien, en deuxième année, nous le ferons titulaire. Il faudra aussi lui dire d'apprendre à réguler son sommeil. » L'entraîneur ose alors le couper, levant légèrement sa main pour montrer son souhait de rajouter quelque chose. « Le « plus » serait superflue. Il s'entraîne déjà beaucoup. Nous devrions concentrer nos efforts sur le développement de son endurance, pour qu'il puisse passer les 40 minutes sans difficulté. Et je lui dirais... » Le président hoche alors doucement la tête, tandis que sa voix résonne... Il est temps de passer au joueur suivant.

Physique


« Suivant ! » Aucune réponse... je lève les yeux, soupirant lourdement. Personne. Me levant alors, j'approche de la porte, passant ma tête pour alors regarder la silhouette patientant contre le mur. Écouteurs dans les oreilles... Et voilà, il faut toujours qu'il y ait un gamin comme ça. Soufflant alors, je répète, d'une voix plus forte. « Suivant ! ! » Je le vois sursauter, un de ses écouteur sortant de son oreille. Je l'invite alors à rentrer tandis qu'il s'excuse d'une voix assez faible et distante. D'un seul geste, je lui dis de s'installer devant mon bureau. Les visites médicales, un calvaire pour les gamins... mais aussi pour moi. Et pourtant, je suis médecin scolaire. Enfin, j'ouvre le dernier dossier, lisant le nom du jeune homme, tout en le prononçant. « Fujita... Seiichi... c'est bien cela ? » Il répond par un hochement de tête, silencieux. Installé sur un tabouret, j'entends encore sa musique. Légèrement dérangé par le son, je lève un œil qui se veut inquisiteur sur lui. « La musique s'il-vous-plaît. » Je déteste ce genre de musique en plus... Enfin, qu'importe. Détaillant un peu le visage, je remarque quelques cernes que je note sur le dossier. Enfin, me redressant. « Enlevez vos chaussures et collez vous à ce mur. » J'arrive presque à observer dans son regard sombre une étrange lueur... cette lueur d'une blague qu'il ne doit pas faire et qu'il évite de faire. Le genre... « eh bien, si tôt. Vous ne voulez pas mangez un truc avant. » Enfin, qu'importe. Dès qu'il se trouve contre le mur, j'attrape le mètre que je fais glisser jusqu'à sa tignasse.

J'arrête du bout de mes lèvres une critique, du genre : vous auriez pu vous coiffer. Si ses cheveux sont propres, ils sont, par contre, un vrai tas de nœuds. « Uhm... 170 centimètres. » Il reste dans les normes. Je continue le programme « souris blanche en examen » en lui ordonnant d'aller sur la balance. Il essaye de regarder. « Droit. » Une légère toux traverse sa gorge, alors qu'il ne gigote plus. Je commence alors à griffonner sur le dossier, ajoutant ainsi 59,7 kilogrammes à la section poids. « Retournez vous asseoir. » Il reste silencieux... Sûrement l'élève le plus silencieux que j'ai pu voir aujourd'hui. Alors qu'il commence à sortir son téléphone, je lui lance un nouveau regard inquisiteur, qui a l'effet souhaité. « Un peu de respect. » Il s'empêche de bailler. Il semble épuisé.. j'imagine que c'est normal, si je suis son dossier : il est joueur de basket-ball. Un match dans la semaine ? « Vous ressentez du stresse à cause de votre dernier ou prochain match ? » Il me regarde, clignant rapidement des yeux. C'est moi où il ne comprend pas ma question ? Je croyais que son QI était plus élevé que la normale... ? Puis, enfin, a monte jusqu'à son cerveau. « Ah... non... Je fais tellement de choses que je n'ai pas toujours le temps de bien dormir. » Ah... Enfin, notant les informations sur son dossier, je lui demande ensuite de retirer sa chemise. Il reste alors plutôt calme... voir totalement immobile. « J'ai besoin d'ausculter vos fonctions respiratoires et cardiaques, ainsi que de prendre votre tension. » Il hésite encore... puis soupire légèrement. Il se redresse, ouvrant la chemise de son uniforme. En parlant de ce dernier, il semble ne pas apprécier d'avoir la chemise bien rangée, comme plusieurs personne, nœud desserré, chemise hors du pantalon. Même les boutons aux manches sont ouverts. Enfin... Quelques marques commencent à attirer mon attention... je préfère garder ceci en tête, écoutant déjà son cœur, puis prenant sa tension. Il semble faire tout pour éviter le moins de mouvements possible. « D'où viennent ces marques... ? »

« J'imagine que vous allez pas me croire... mais j'suis du genre sanguin quand j'm'énerve. » Lui ? Sanguin ? Cette crevette ? Enfin, je continue de le regarder, écoutant. « Je me suis battu quelque fois... ça tournait mal par moment... et voilà. » Si je le crois ? Oui et non. L'histoire peut être vraie mais... mon instinct me murmure qu'il y a autre chose. Mais je ne peux pas le forcer à m'en parler... Je le noterais dans le dossier. Continuant de l'ausculter sommairement, je peux quand même conclure que pour une crevette, il a une légère musculature. La conséquence directe, j'imagine, du basket-ball. Il continue de bailler, semblant de plus en plus s'ennuyer, comme si ma présence l'empêcher de rester concentrer à quelque chose. Il commence à m'énerver... vraiment.

Le jeune homme rhabillé, je vérifie alors sa vue à la fin, il m'explique d'ailleurs qu'il porte parfois des lunettes, surtout pour la lecture, ou lorsque la fatigue devient trop grande même pour lui. Son dossier le mentionne bien entendu, mais au moins il me donne l'information de lui-même. « Bon... ce sera tout. Vous pouvez retourner en classe. » Il se redresse, commençant à partir, mais s'arrête lorsque je lui lance. « Par contre... attention à vous. » Je ne le regarde pas, alors que je sens ses yeux sur moi. Notant quelques informations, je retire mes lunettes après qu'il ait quitté la pièce, ayant laissé entendre de simples mots avant.

« Merci Madame. Je ferais attention... »


Caractère


Cher ordinateur,

Je sais que tu ne répondras pas, ce qui est une bonne chose. Bah oui, tu ne pourras pas me juger comme ça... Normalement, ton programme est suffisamment intelligent pour savoir le nom de ton propriétaire, alors passons sur les présentations sans intérêt. Non, ce que je veux te dire est plus... simple que de parler de mon passé, ou te dire ce que je voudrais être. Enfin, même si je voulais, je pourrais pas réellement t'en parler. Je ne sais pas qui sont mes parents biologiques. Est-ce que cela me gêne ? Pas vraiment... Je peux imaginer qui ils sont, me faire une histoire, etc... Mais justement, c'est de cela que je voudrais te parler...

Qui suis-je ? Je ne le sais pas réellement moi-même. Enfin, je connais mon nom, mon âge, je sais - en partie - qui est mon père adoptif et même ma mère adoptive, bien que mes contacts sont totalement inexistants. Non, la vraie question est... qui suis-je par rapport à moi ? Par rapport à ce que je ressens. Non, car je commence à comprendre qui je suis par rapport aux autres, ça c'est de plus en plus clair.

Pour mon père adoptif ? Je suis un déchet qui « participe avec son ex-femme à pomper son fric ». Assez ironique quand on sait que j'ai payé moi-même cet ordinateur ainsi que mes console et mes jeux. Je crois que je remercierais jamais assez Aki', il me fait des prix si je l'aide pour deux-trois trucs. Enfin, voilà, je sais que pour mon père adoptif je ne suis pas quelqu'un qu'il apprécie. Je crois que je lui rappelle sa faiblesse – le genre de faiblesse qui l'empêche d'avoir des gosses, t'vois le genre ? - et il me le fait payer. De plein de façon. Enfin, c'est le point commun que nous avons lui et moi – le seul – : je le déteste autant qu'il me hait. C'est viscéral... il me dégoûte autant qu'il me terrifie. C'est à cause de lui que je dors mal... chaque nuit, j'imagine qu'il va trop loin... Beaucoup trop loin. Enfin... qu'importe. Je sais jamais si je dois en parler ou non. Je crois que j'ai honte. Mais de quoi ? De lui ou de moi ? Ouais, je sais bien que quand tu dis à ton ami « mon père adoptif, toujours le préciser, c'est un alcoolique, il me frappe avec une ceinture ou au poing et n'a aucun respect me concernant » la première chose en tête c'est pas la honte. Mais... j'ai pas envie de faire partager ça à des amis.

Enfin, pour ce que j'en ai. Bon, pour le coup, tu le sais aussi bien que moi, voir plus. Vu le nombre d'heures que je passe à écrire, lire, jouer en t'utilisant. Voir... … non, on va arrêter de citer les activités possibles avec un ordinateur. Bref, tout ça pour dire que je n'ai pas beaucoup d'amis, pas que je suis parfaitement asocial, cherchant à me cacher dans ma forteresse de solitude, tout ça. Non, le problème est que je ne sais pas trop avoir de bonnes relations, enfin je n'arrive pas à bien intégrer les codes. Pour les regards extérieurs, je suis très nonchalant, blasé, ce genre de choses – ce qui est le cas – et donc, parfois, je n'attire pas trop une sympathie totale ! Et pourtant, moi ça me gêne pas qu'on vienne m'emmerder pour parler du beau temps... Bon parler QUE de la météo, ça risque de me faire chier, mais j'ai rien contre un petit échange civilisé – sauf si on me réveil pour ça –. Après, j'ai aussi un petit groupe de personnes que je qualifie d'amis. Il y a Akira déjà, qui est vraiment sympa. Ensuite, il y a des personnes que j'ai rencontré sur le net. Ah et bien entendu... Il y a Kazu-kun : Takao Kazunari. Dans la liste, il est sûrement mon meilleur ami... ou au moins une personne extrêmement importante pour moi. Nous nous connaissons depuis l'enfance et il est au courant, en partie, de la situation que je vis. J'évite, tout de même, de lui parler de plus douloureux. Pas par manque de confiance, mais plutôt par honte, comme toujours.  C'est Kazu-kun qui m'a appris à jouer au basket-ball, lorsque nous étions plus jeunes et... un jour il faudra que je le remercie comme il se doit pour ça. J'aime à dire que ce sport est une boîte à souvenirs. Je n'ai que peu de trésors émotionnels (cette amitié avec Kazu en fait parti, et mon amour pour l'écriture, la lecture, ou même le rythme, sont aussi des choses essentielles pour moi), mais je dois avouer qu'il est l'un des plus important. J'ai découvert que j'étais capable d'exprimer d'autres choses que de la fatigue ou même de l'ennuie. J'ai appris que je pouvais détester autre chose que moi-même : la défaite. Et j'ai frissonner d'excitation la première fois que j'ai gagné.

Ce sport est une bouée. Peut-être vais-je un jour arrêter de l'aimer, quand j'aurais trouvé quelque chose d'aussi fort... Alors pour le moment je me plonge parfaitement dedans et j'apprends de nouvelles choses. Pourtant, cela me frustre aussi. Je ne peux, actuellement, que me cantonner à des rôles parfaits pour moi... Observer, deviner, comprendre, réagir... J'essaye d'être un pilier. Ou du moins de faire partie de la construction de celui-ci.

… Ordinateur, je viens de comprendre quelque chose. Peut-être que je me connais plus que je l'imagine. Au final, les gens suivent l'image que je donne de moi. Si j'apprenais à être plus ouvert, peut-être pourrais-je montrer autre chose. Pourquoi je ne le fais pas ? Je ne sais pas. Et c'est là où en fait, je sais qui je suis. Je suis, comme tout le monde finalement, un ensemble d'éléments plus ou moins paradoxaux, des questions sans réponses, à l'âge actuel. Je suis quelqu'un qui aime jouer, qui a des rêves. Comme tout le monde, j'ai quelques manies, du genre à jouer avec une mèche de cheveux quand je suis contrarié, ou de bouger mes jambes en suivant un rythme que je m'impose. J'aime la musique ! Beaucoup de style, que cela soit très rythmé, ou moins. Que cela provienne des jeux, ou non. Alors ouais, j'ai mes défauts, mes qualités, comme tout le monde. Je suis peut-être plus intelligent que la moyenne, mais ça ne m'empêche pas d'être un petit con quand je m'y mets. Soyons honnêtes, mes professeurs ont raison sur ce point. Voilà... je suis simplement humain. Certes, tout le monde n'est pas là, à dire « je ne m'apprécie pas », mais c'est ce qui intégré, actuellement, en moi. Un jour, peut-être cela disparaîtra. Ou alors peut-être serait-ce moi qui m'effacerait ? Je ne sais pas... la partie la plus nihiliste de moi considère que, de toute façon, un jour, je ne serais qu'un souvenir, voir même une image floue, dans la mémoire de mes relations. Une autre partie de moi a peur de cette réalité... Mais je fais avec...

Il faut toujours faire avec.


***

Je regarde ce que j'ai écris, avant de fermer la page. Un petit écran apparaît, me demandant si je souhaite enregistrer. J'ignore l'avertissement... la page se ferme, le texte se perdant dans les données. « Si seulement c'est aussi simple. »


Histoire


Le réveil sonne... c'est la troisième fois. Ouvrant difficilement les yeux, je lève ma main pour aller éteindre l'appareil, avant de me redresser, observant les alentours. Frottant mes cheveux, je pose mes pieds sur le sol, avant de regarder l'heure. Ah... Il est encore tôt, enfin, suffisamment pour prendre une douche puis grignoter un truc tout en marchant. Traînant les pieds, je vais jusqu'à la salle d'eau après avoir récupéré des vêtements. Uhm ? Qui je suis ? Fujita Seiichi, né un 21 mars dans ce pays aux animes sportifs tellement « WTF » que cela te fait réfléchir sur le sens de ta vie. Bah oui, pouvoir faire un retourné et frapper le ballon avec autant de facilité, alors que tu es en primaire ou au collège – j'ai jamais su – bah c'est quand même incroyable. Et toi tu es là, dans ta petite vie triste. M'enfin ! Allant donc dans la salle de bain, je retire le seul vêtement qui me recouvre – un caleçon – pour ensuite sous l'eau en frissonnant. De l'eau froide ! Il n'y a que ça pour bien me réveiller, surtout après avoir si peu dormi.

Eh ? Encore qui je suis. Fujita Seiichi ! Dire autre chose ? Euh... eh bien, vous pouvez m'appeler Sei, ce serait plus simple déjà et ensuite... Bon, je vais être honnête, répondre à cette question est difficile. Je suis né à Kyoto, mais voilà, je ne connais ni ma mère, ni mon père. Pourquoi ? J'ai été adopté. L'épave qui me sert de père – actuellement absent, si je ne me trompe pas et j'espère ne pas faire erreur – est celui qui m'a donné ce nom de famille, donc... Fujita. J'ai quelques souvenirs de ma mère adoptive, mais elle a disparue. Une histoire de divorce et de voyage à l'étranger. C'est pour cette raison que je ne vis pas à ces côtés : il semble que le voyage n'ait pas été considéré comme une bonne chose pour moi. Enfin, ce sont les souvenirs que j'ai... Dieu seul sait – et pourtant je suis athée – ce qui a pu véritablement se passer. Tout ça pour dire que je vis seul, avec mon père adoptif. Une personne que je ne recommande pas pour les plus sensibles... et que j'espère, chaque matin, ne pas voir. Par chance, il travail beaucoup à cause des lourdes dettes qu'il s'est infligé. Parfois, quand il rentre, il insulte son ancienne femme – bien que ses mots soient difficiles à comprendre à cause de l'alcool – qui participe à la « ruine de son logis » en lui « pompant tout son pognon ». Je doute que ma mère adoptive possède des casinos clandestins ou autre lieux de ce genre. Mais bon, on ne connaît pas les gens !

BAM ! Je sursaute légèrement, passant la tête hors de la douche avant de regarder en direction de la porte. « Eh... ? » Mon père est là ? Ça me surprendrait vraiment. Attrapant une serviette pour la mettre autour de mon bassin, j'avance jusqu'à la porte avant de déverrouiller, sortant doucement. La seule chose que j'entends ce sont quelques plaintes de douleur à l'étage inférieur. Fronçant un peu les sourcils, je descend sans un bruit, pour arriver... devant une silhouette féminine. « Oh ! C'est quoi cette mignonne petite chose ? ! » Sursautant à nouveau je recule d'un pas alors que la femme me regarde. Euh... attendez... Mignonne petite chose ? ! « Je savais pas qu'il avait un fils... » Et voilà... pour une fois, je ne l'avais pas vu venir. Outre l'alcoolisme, mon père possède deux défauts. Le premier est que c'est un coureur. D'autres gens utiliseraient des termes plus durs, mais restons poli. Enfin, il lui arrive donc de ramener une femme facile et plus ou moins éméchée. Enfin, je n'ai jamais eu l'occasion d'en voir une suffisamment longtemps. Pour des raisons précises qui sont... Non... pas maintenant. J'entends une porte s'ouvrir en haut, alors que la brune commence à prendre ses affaires. « Tu diras à ton père... non tu sais quoi, dis rien. Bye bye. Et petit conseil: ta serviette glisse. » Je tousse alors que je la vois quitter la maison, en remontant un peu la serviette. Elle n'a rien de vue de compromettant... mais à quelques centimètres et... Par contre, elle me dit quelque chose... Je comprends pas ce qu'elles trouvent à cet homme. En parlant de lui, le voilà qu'il descend. Me donnant une torgnole à l'arrière du crâne, assez forte, il accompagne son geste par un simple propos. « Fais moi à bouffer. J'dois partir bientôt. » Voici son troisième défaut : il ne possède aucun respect pour moi. Je ne sais pas s'il était toujours comme ça avec les autres personnes de son entourage mais, il se montre toujours assez... violent avec moi. Moralement, comme physiquement. C'est pour cette raison que j'évite de me retrouver seul dans la même pièce avec lui. Et que j'évite, aussi, catégoriquement, de le rencontrer lorsqu'il est soit bourré, soit accompagné d'une personne. Dans les deux cas, soit il est plus violent, soit il se venge plus tard. J'ai quelques cicatrices... mais il semble que l'autre n'ait rien vu. Encore heureux.

« 'k » Sans rien d'autre, je vais donc m'habiller rapidement, enfilant mon uniforme scolaire, pour ensuite rejoindre la cuisine et faire de quoi bouffer pour le paternel. Il m'ordonne de me dépêcher, car j'dois aller en cours juste après. C'est vrai que c'est l'heure de partir. Je vais sûrement être en retard. Je ne suis pas souvent en retard... sauf dans ces rares occasions. La vérité est que je dors mal. Certes, il y a les nuits durant lesquels je peux ne pas dormir, mais celles-ci sont bien moins présentes que par le passé, mais les cauchemars, mes pensées, m'empêchent d'avoir un sommeil extrêmement agréable. J'ai essayé beaucoup de choses... Le plus gros soucis venant dans la journée : n'ayant peu d'intérêt à ce que j’étudie – j'expliquerais pourquoi un peu plus tard – il m'arrive de ronfler en cours. Certains disent que c'est à cause de ma trop grosse consommation de jeux vidéos qui m'empêche de dormir correctement. Pourtant, même après avoir passé une heure ou deux à lire, mon sommeil reste assez désastreux. Oh bien entendu, c'est au fil des jours, des mois, que j'ai appris l'une des raison... peut-être la raison principale, à ces problèmes de sommeil. La peur. Mais bon, j'essaye, encore maintenant, de trouver un moyen de régulier correctement mon sommeil.

Bref, j'arrive à payer mes loisirs en faisant quelques petits boulots, en économisant j'ai ce qu'il faut – et je remercie aussi une connaissance, qui vend du matos d'occasion –. Mon père me taxe parfois de quoi payer ses clopes, mais j'arrive à bien ranger et... voilà. Après lui avoir servi son repas, je grimpe rapidement les escaliers, prenant mes affaires avant de partir. « Oulaaa. » Je sautille au niveau des dernières marches, manquant de tomber. « Arrête de faire le con et dégage. » Oui papa, bien papa.

Voilà l'environnement dans lequel je vis. Et mon propre comportement n'aide pas rendre le reste de ma vie très facile. Par exemple, il est presque certain que je m'endormirais en cours. Si j'ai de la chance je ne serais pas foutu dehors par l'un de mes professeur... par contre, si je suis malchanceux, j'aurais le droit à l'éternel sermon. « Pourtant, tu as des capacités. Pourquoi ne travailles-tu pas suffisamment ? Ce n'est pas comme ça que tu auras un quelconque avenir scolaire ou professionnel. » C'est vrai, j'ai des capacités... des facilités même. Je comprends les choses rapidement, j'arrive à suivre la logique des choses. Ma mémoire ? Très bonne. Alors quoi ? Je n'y arrive pas. Soit je n'arrive pas à me concentrer à cause du sommeil, soit je n'arrive pas à garder mon esprit fixer sur une seule idée. C'est un bordel monstre et c'est comme ça depuis que j'ai l'âge de penser et réfléchir correctement. Je ne peux lire une histoire seulement qu'en écoutant de la musique par exemple, si je ne le fais pas, je n'arrive pas à intégrer le rythme, l'idée, le contexte. Ce n'est pas, selon moi, de l'hyperactivité. Que je bouge ou pas n'est pas le problème... j'ai juste besoin de plusieurs rythmes. C'est en partie pour ça que j'ai commencé à m'enfermer dans les jeux. Seulement pour ça ? Pas vraiment...

M'arrêtant alors, je regarde le terrain de basket-ball, approchant légèrement du grillage qui l'entoure. Je crois que je me plains trop... car la vérité est que si ma vie est aussi négative que cela, c'est que je ne fais pas grand chose pour la rendre meilleure. Et pourtant je pourrais ! Après tout, je fais partie d'une équipe... Oh, je ne l'ai pas dit ? Je suis joueur de basket-ball dans l'équipe de mon lycée. Quoi pas possible ? C'est pas vraiment l'esprit de ce sport, mais je peux te botter le cul pour te montrer que je suis pas qu'une « crevette geek » ! Bon, pour être honnête, au départ je ne pensais pas y jouer. C'est grâce à un ami – mon meilleur ami, Takao – que j'ai pu apprendre à jouer. Lorsque nous étions en primaire, il en faisait déjà. Si les premiers jours je ne semblais pas inspirer ou motiver, j'ai rapidement apprécié et, en grandissant et en comprenant mes propres faibles, j'ai développé un véritable besoin dans cette activité. Tout comme les jeux vidéos, la lecture, ou même l'écriture, j'arrivais à utiliser ce dynamisme, ces capacités de compréhension... Mais plus que ça, ce sport est devenu une boîte à souvenirs. Quelque chose d'important, qui me ramène à des sentiments moins négatif, nihiliste... Une boîte à souvenirs que j'ouvre, pour y apprécier chaque instant. Des défaites, bien entendu. Mais aussi des moments durant lesquels je n'aurais jamais cru pouvoir vivre, des pensées, une motivation... une envie de gagner, jamais ressenties avant. Est-ce que j'aime ce sport ? Oui... sûrement. Peut-être qu'un jour, je ne trouverais plus aucun désir, plaisir, pour ce sport. Mais pour le moment, la musicalité, le rythme, des entraînements, des matchs... font partis des rares choses qui ne me blasent pas. Alors je continue.

Mais je ne lui fais pas suffisamment honneur avec mes activités nocturnes... Je reste surpris de la façon dont mon corps a de me rappeler à l'ordre avant un match. C'est comme si la perspective d'une rencontre m'aidait à oublier certaines mauvaises habitudes... Décrochant mes yeux du terrain de basket-ball, je m'éloigne suffisamment pour ne plus ressentir l'envie, le besoin, de chercher un ballon et faire quelques lancés. Oh, ils seront mauvais, comme d'habitude... « C'est pas à ça que j'suis bon de toute façon. » Je rigole, avant de reprendre tranquillement ma marche, chantonnant en silence.

Le lycée s'approche, comme chaque jour je passe devant une boutique... cette fois je n'ai pas le temps de prendre un manga ou quoique ce soit, mais pas grave. J'écouterais ma musique, comme je le fais actuellement, gardant mon téléphone portable entre mes doigts. Enfin, c'est en passant devant l'école primaire que je me rappelle enfin de la raison de cet air de déjà-vu au visage de la brune qui se trouvait à la maison. Bien qu'elle se soit changée, je reconnais tout de même son regard lorsque nos yeux se croisent. Rougissant légèrement, j'accélère le pas. La seule raison qui me fait rougir ? Elle a failli me voir totalement nu, ça suffit non ? ! Je suis homosexuel... je ne le crie pas réellement sur tous les toits et mes expériences amoureuses sont quasi inexistantes. En fait, pour plusieurs raisons – que j'ai déjà pu citer – je n'arrive pas réellement à me lier aux gens... et comprendre leurs sentiments est encore plus difficile – sans faire de moi un être totalement insensible, attention –. En fait, j'ai par exemple failli, une fois, avoir quelqu'un. Son nom m'échappe... peut-être que j'arriverais à le retrouver à un moment. Enfin, c'était au lycée junior et le garçon était assez mignon, très mignon même. Tempérament sympathique, il a souvent essayé de me faire rire – et il y est souvent arrivé, bien que mon rire reste affreux lorsque je suis cerné, selon moi – et je pense que j'ai réussi à le mettre dans ma liste « amitié ». Pourtant, un jour, sans que je puisse réellement comprendre, il m'a fait une véritable déclaration. Il me trouvait « drôle » - la drogue fait des ravages –, un peu teigne et mon côté « j'm'enfoutiste » me rendait plus craquant. Ce sont ces mots. Voici les miens. « Eh... ah... euh... Eh bien... merci... ? Je sais pas … ? » Voilà ! La crevette geek dans toute sa splendeur ! Je n'ai jamais pu avoir de contact normaux avec lui après cette... discussion.

Arrivant alors à l'Académie Too, je glisse mes mains dans les poches, baillant avant de me faire attraper au col par un surveillant. J'entends quelques mots, que je comprends rapidement. Le genre de phrase : encore en retard. Je me fais donc traîner... « Meh. » La crevette n'a jamais eu une grande répartie. C'est connu. Bon, c'est faux, mais j'ai un peu la flemme.


Derrière l'écran
PSEUDO • Appelez-moi Nico.
SEXE • Eh bien, j'ai envie de répondre... après vérification, je suis bien un homme.
ÂGE • Trop vieux, malheureusement ! (1/4 de siècle, c'est vieux.)

DOUBLE COMPTE ? • Non.
PRÉSENCE SUR LE FORUM • 3-4/5
COMMENT AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM ? • On m'en a parlé, je voulais rejoindre des amies. Voilà.
AUTRE • Bazinga ! Meh. (et désolé pour l'attente...)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
© renako_dream


Dernière édition par Fujita Seiichi le Jeu 2 Fév - 11:35, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Personne Mystère
Messages : 1717
Date d'inscription : 09/05/2014
MessageSujet: Re: Fujita Seiichi   Jeu 15 Déc - 17:07

Bienvenue à toi ! ^.^

Je te souhaite bon courage pour ta fiche et si tu as des questions, surtout n'hésite pas !


Spoiler:
 

Merci pour cette signature tellement fab, Shoichi ! :p

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Fujita Seiichi   Jeu 15 Déc - 19:21

Ça y est tu as finis par t'inscrire ! ♥ :D
Bienvenue sur le forum ! Bon courage pour la fin de ta fiche ;p
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Meneuse
Messages : 99
Date d'inscription : 31/01/2016
MessageSujet: Re: Fujita Seiichi   Jeu 15 Déc - 20:32

Bienvenue ♫
(oui, je sors la tête de mes révisions, mais obligée!)
Est-ce que! On peut prendre une minute de silence pour ce vava *^*
Voilà, c'était ma remarque inutile du jour ^^"
Sur ce, bon courage pour ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ailier Fort
Messages : 495
Date d'inscription : 30/04/2015
MessageSujet: Re: Fujita Seiichi   Ven 16 Déc - 17:55

BIIIIIIIIICCCCCCCCCCCCCCCHHHHHHHHHHHHHHHOOOOOOOOOOOONNNNNNNNNNNN ♥♥♥

Bienvenue chez nous ♥
J'ai hâte de lire ta fiche =)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/cloudygirl.p/
avatar
Étudiant en communication et journalisme
Messages : 175
Date d'inscription : 28/09/2015
Localisation : Probablement non loin d'un terrain de basket
MessageSujet: Re: Fujita Seiichi   Ven 16 Déc - 20:50

Bienvenue beau gosse :D

Dis pas que 25 ans c'est vieux...

*Sinon n'a plus qu'à aller mourir chez les vrais vieux t_t*


♥ I'm sexy and I know it ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 19/08/2016
MessageSujet: Re: Fujita Seiichi   Sam 17 Déc - 13:20

COPAIIIIIIIIIIIIIIIN DE MOIIIIIIIIIIIIIIIIII

* lui saute dessus le dos * Copain !!!!

C'est cool que tu sois la !!!
Hey mon courage pour ta fiche hein ! Enfin, vu tout ce que je sais ( ouais ouais je suis privilégié moi ! ) ca devrait le faire ^^

A plus !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 15/12/2016
Age : 18
Localisation : Tokyo
MessageSujet: Re: Fujita Seiichi   Sam 17 Déc - 19:10

:93:

Alors, désolé pour la longueur que j'ai eu à répondre aux messages de bienvenue. La prise de tête est constante avec ce personnage ahah ^^" Donc voilà, merci à vous pour les messages et je continue d'écrire (la psychologie vient d'être terminée... j'ai failli me frapper pour la poster ahah.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Personne Mystère
Messages : 1717
Date d'inscription : 09/05/2014
MessageSujet: Re: Fujita Seiichi   Ven 27 Jan - 16:13

Hello !

Où en es-tu avec ta fiche ? ^.^


Spoiler:
 

Merci pour cette signature tellement fab, Shoichi ! :p

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ailier Fort
Messages : 495
Date d'inscription : 30/04/2015
MessageSujet: Re: Fujita Seiichi   Sam 28 Jan - 18:41

C'est de ma faute, j'ai oublié de prévenir ! >.<

Délai accordé par moi ♥


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/cloudygirl.p/
avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 15/12/2016
Age : 18
Localisation : Tokyo
MessageSujet: Re: Fujita Seiichi   Dim 29 Jan - 2:43

Bonjour ! Enfin bonsoir (ouille je vais me faire disputer si on me voit là en pleine nuit *se cache et met un papier avec inscrit dessus ces mots*)

Désolé de ne pas encore avoir terminé, sincèrement :/ Je n'arrive pas trop à réfléchir en ce moment, j'ai eu quelques, disons, problème pour mettre mes idées en place et tout. Actuellement je travaille donc à modifier mon personnage. J'essaye de faire ça le plus rapidement possible (le brouillon de l'histoire est terminé et je vais utiliser les bases de mes deux descriptions pour le réécrire sans avoir à tout refaire.)

Je suis franchement et sincèrement désolé :/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 15/12/2016
Age : 18
Localisation : Tokyo
MessageSujet: Re: Fujita Seiichi   Mar 31 Jan - 13:47

Petit double-post (désolé !) pour prévenir que j'ai terminé ma fiche (miracleee !)
Voilà, désolé pour l'attente :/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Personne Mystère
Messages : 1717
Date d'inscription : 09/05/2014
MessageSujet: Re: Fujita Seiichi   Mer 1 Fév - 15:19

Super !! Je m'occupe de toi ce soir si Aominecchi ne passe pas par là entretemps ;)


Spoiler:
 

Merci pour cette signature tellement fab, Shoichi ! :p

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Personne Mystère
Messages : 1717
Date d'inscription : 09/05/2014
MessageSujet: Re: Fujita Seiichi   Jeu 2 Fév - 2:30

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Validation
#Kise Ryouta


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Liens
AVATAR[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
EFFECTIFS[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
FLOOD[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
DEMANDE DE RP[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Commentaire(s)


Te voilà donc validé ! o/ J'ai juste repéré quelques petites fautes par ci par là, fais donc attention lors de tes RPs ^.^ Sinon, rien à signaler, j'aime beaucoup ton style en tout cas et j'ai hâte de voir ce que ça pourra donner en jeu.

Voilou, j'espère que passeras un bon moment parmi nous en tout cas !



© renako_dream


Spoiler:
 

Merci pour cette signature tellement fab, Shoichi ! :p

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 15/12/2016
Age : 18
Localisation : Tokyo
MessageSujet: Re: Fujita Seiichi   Jeu 2 Fév - 3:45

Merci à toi pour cette validation et je ferais plus attention... ! Je m'occupe de suite du reste !

À très vite en RP !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Fujita Seiichi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fujita Seiichi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Transfert d'action chez Yamaha.
» Intake, Cold-air intake, Short ram intake, p-flow, ect.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Présentations :: Présentations acceptées-
Sauter vers: