AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [PV Takao Kazunari] Équilibre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Pivot
Messages : 75
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 28
MessageSujet: [PV Takao Kazunari] Équilibre   Sam 29 Oct - 20:09



Avec Takao Kazunari

Équilibre


"L'individu équilibré n'a pas toute sa raison."




La cloche venait de sonner. Alraun s'étira longuement avant de regarder d'un air mal réveillé par la fenêtre de la salle de classe et soupira silencieusement. Enfin les cours de la matinée se terminaient. Elle avait eu encore plus de mal à suivre que d'habitude. La faute à sa nuit courte, sans doute : elle s'était couchée à 3h du matin, encore. Ça faisait maintenant une semaine qu'elle était rentrée et elle restait chaque soir des heures au téléphone avec son frère afin de s'assurer qu'il allait effectivement mieux et qu'il n'avait pas feint une amélioration de sa santé dans le but de la pousser à rentrer au Japon sans se faire de soucis.

Heureusement qu'elle avait un forfait illimité à l'international, songea-t-elle, sinon ses factures téléphoniques auraient été salées. Fetzen n'avait de cesse de le lui rappeler en riant, ajoutant au passage que son énergie, elle, n'était pas infinie et qu'elle allait finir par s'endormir sur un terrain de basket au cause de la fatigue accumulée. Impossible, rétorquait-elle en soufflant bruyamment, elle n'était pas une débutante ! Mais après une semaine à ce rythme, elle commençait effectivement à considérer l'idée de raccourcir un peu leur temps de conversation. D'autant que ses devoirs s'accumulaient sur son bureau, aussi sûrement que sa culpabilité vis-à-vis de ces derniers. Damn.

Commençant à ranger ses affaires, Alraun nota d'un œil distrait qu'il faisait beau et décida qu'elle allait manger dehors. Il faisait froid, il y aurait donc assez peu d'élèves dans la cours. Et elle avait envie d'être un seule, pour une fois, trop fatiguée qu'elle était pour faire la conversation avec ses camarades de classe.

L'air de rien, ses allées et venues entre l'Allemagne et le Japon avaient été épuisantes. Retrouvailles, séparations, encore des retrouvailles... Et des papiers à n'en plus finir, ce qui était fort réjouissant quand on connaissait son amour de l'administratif. Cependant, être à nouveau avec sa famille lui avait permis de parler et de faire le point avec son frère sur sa volonté de faire briller les filles au basket. Il lui avait rappelé quelques fondamentaux... Du genre qu'elle n'avait pas à porter toute la cause féminine sportive sur ses épaules ; et que battre la Génération des Miracles n'était pas une étape obligatoire pour montrer qu'elle avait du talent.

Oh, elle le savait, tout ça. Mais se l'entendre rappeler avait déclenché en elle un déclic. Un peu comme si elle avait compris quelque chose qu'elle avait toujours su uniquement en théorie et qu'elle était enfin à même de mettre en pratique. Bien sûr , elle avait toujours envie de faire ses preuves au basket mais... différemment. Davantage pour elle, en fait.

Enfilant son blouson d'un geste rendu amorphe par la fatigue, Alraun attrapa son panier repas avant de faire coulisser la porte donnant sur le couloir. Et s'arrêta net. Bon, ok, elle n'avait plus ce même désir cuisant de foutre une raclée magistrale aux membres de la Génération des Miracles, mais ça ne voulait pas dire qu'elle était à l'aise en leur présence pour autant. Or, Takao était à l'autre bout du couloir, une pile de papiers et de bouquins dans les bras, tanguant dangereusement. Et elle savait d'expérience que là où se trouvait Takao, Midorima n'était jamais bien loin.

Secouant brièvement la tête, elle haussa les épaules et s'engagea dans le couloir. Elle n'allait pas s'amuser à éviter Carote-Man et son acolyte tout au long de l'année à cause d'une bête histoire de fierté. D'autant que cette année, elle avait la chance de ne pas être dans leur classe. Autant ne plus se prendre la tête à ce sujet.

Refoulant un bâillement, elle remonta la fermeture éclaire de son blouson et avança d'un pas vif vers la porte du couloir en prenant bien soin de ne pas poser ses yeux sur le jeune homme aux cheveux de jet.


© Code par Yamashita sur épicode



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goopil.tumblr.com/
avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 19/08/2016
MessageSujet: Re: [PV Takao Kazunari] Équilibre   Sam 29 Oct - 22:51


► Equilibre ◄
feat. Alraun Fuerbach



Takao Kazunari aimait bien son lycée. Il était en seconde année d’études à Shutoku et il avait réussi à y trouver sa place. Ses notes n’étaient plus aussi désastreuses grâce à Shin-chan. Son hyperactivité avait été acceptée par son entourage et constituait même un atout avantageux pour son sport préféré. Et Takao avait réussi à se faire de nombreux amis bien au-delà des frontières de sa classe et de son club de basketball. Il fallait dire qu’il aimait rendre service. Si on lui demandait quelque chose et que c’était sans ses capacités, alors il ne voyait aucune raison de refuser. Selon Shin-chan, c’était de la pure bêtise. Un jour viendra, disait-il, où ça allait mal finir. L’inquiétude principale de Shintaro Midorima était que les gens abusent de la gentillesse de Kazunari. Il ne tenait pas à ce que son ami soit pris pour une bonne poire et il n’avait pas envie que cela puisse blesser ou nuire à Takao d’une quelconque manière.

Mais Kazunari n’envisageait pas du tout les choses sous cet angle. Quel négatif ce Shin-chan, toujours à voir le mal partout. Kazunari lui, pensait que si tous les humains de la Terre étaient un peu plus enclin à la solidarité et à l’entraide, le monde ne pourrait s’en porter que mieux et il y aurait moins de misère et de malheureux. Amen.

Ce jour-là, Kazunari n’était pas accompagné de son fidèle acolyte aux cheveux verts. C’était un fait assez exceptionnel pour être signalé. Il était rare de voir l’ombre sans sa lumière. Quoique depuis ces dernières semaines, cela se présentait plus souvent. Kazunari et Midorima n’était plus en couple – un nouvelle qui avait rapidement fait le tour de tout le lycée – et cela rendait leur relation un petit peu plus compliquée. Oh… Bien sure que Kazunari n’était pas fâché. Il ne cherchait pas à fuir non plus. Juste… parfois…. Il avait un petit peu besoin de s’isoler pour ne pas que ses sentiments encore si forts ne le poussent à agir d’une façon qu’il pourrait regretter.

S’il devait se confier, Takao dirait qu’il avait l’impression de marcher sur des œufs. Il avait constamment envie et besoin d’être en présence de Shin-chan. Comme avant…. Mais il avait perpétuellement peur de dépasser des limites qu’il n’avait plus le droit de franchir. La tentation était si grande…. Effleurer la main de Shin-chan quand il lui tendait un crayon. Respirer son parfum quand il marchait à ses côtés. Vouloir lui voler un baiser dès qu’il le regardait…. C’était à en devenir fou…

Alors pour une fois, Takao ne se plaignait pas d’être séparé de son ex petit ami. Cette semaine, il était de service, ce qui voulait dire qu’il devait rester un peu plus tard durant la pause du déjeuner pour effectuer des corvées. Etant donné que la liste des élèves de service suivait l’ordre alphabétique, Midorima avait déjà eu droit à sa semaine et Takao devait faire équipe avec une jeune demoiselle aux cheveux caramel du nom de Toriyama.

Pendant que Toriyama lavait acidument le tableau noir de leur classe, Takao devait rapporter des livres à la bibliothèque située au rez de chaussée du lycée et apporter les copies d’un contrôle d’histoire à Monsieur Sumeragi, leur prof qui devait se trouver dans la salle de repos.

A cette heure de la journée, les couloirs étaient relativement déserts. Tout le monde était parti manger dans le réfectoire ou dans la cours du lycée. Le long couloir droit ne comptait qu’une seule personne dont Kazunari voyait la chevelure d’un blond étrange peu commun au Japon. Au vu de l’uniforme qu’il observait et des cheveux longs attachés en une queue basse peu structurée, Kazunari en déduisit qu’il s’agissait d’une fille. Pour autant, il ne se souvenait pas de l’avoir déjà vu ici. Mais comme il n’était pas particulièrement physionomiste cela ne le choqua pas outre mesure.

La pile de livres pesait une tonne. Combien y en avait-il ? Il ne les avait pas comptés mais les bouquins commençaient à tanguer dangereusement. Toriyama lui avait bien proposé de l’accompagner mais Takao avait refusé en lui souriant. Elle n’avait pas de soucis à se faire, il pouvait s’en occuper tout seul comme un grand.
Ha, elle était gentille Toriyama. C’était une petite brune pétillante. Mais dès qu’elle regardait Kazunari, elle ne pouvait s’empêcher de bafouiller et de rougir. Ou bien était-ce Kazunari qui se faisait des idées ? Toujours est-il qu’il n’allait pas lui demander de porter ces livres épais.

Takao passa devant la fille blonde et il lui fit un sourire

« Attention ! Convoi exceptionnel ! »


Il rit un peu avant de tourner à l’angle du couloir pour emprunter les escaliers. La pile était tellement haute qu’il devait tourner la tête sur le côté pour réussir à voir un minimum où il mettait les pieds. La pile de livre vacilla et Kazunari s’arrêta

« Oula…. »


Il stabilisa son chargement avant de se remettre en route. Il était à la moitié des escaliers quand son pied ripa sur le nez de marche. Sans qu’il ne puisse rien faire pour l’éviter, Kazunari se sentit chuter avec impuissance. Les livres se répandirent partout autour de lui et il tomba jusqu’aux pieds de l’escalier où il resta un instant immobile.

Un cri lui avait échappé quand il s’était sentit partir en avant et maintenant c’est une grimace douloureuse qui déformait son visage habituellement si joyeux. Les livres inondaient les marches tout comme les copies volantes du contrôle d’histoire éparpillées et froissées

Il posa ses mains sur le sol pour se redresser lentement mais dès le premier appui, il sentit une douleur foudroyante lui transpercer le poignet

« Oh non…. Non non non…. »


Kazunari se redressa en position assise tout en massant son poignet douloureux. Tout sauf ça ! Il ne voulait pas être blessé et encore moins au bras. Le basket était toute sa vie. C’était son lien principal et si particulier qui l’unissait à Shin-chan. Il refusait d’être blessé. Il ne voulait pas. Il ne devait pas.



Kuroko's Basket RPG


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pivot
Messages : 75
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 28
MessageSujet: Re: [PV Takao Kazunari] Équilibre   Lun 31 Oct - 18:26



Avec Takao Kazunari

Équilibre


"L'individu équilibré n'a pas toute sa raison."



Si elle avait encore la tête légèrement dans le brouillard quand Takao lui fit un sourire aimable auquel elle ne répondit pas, le bruit qu'elle entendit dans les escaliers quelques secondes après la sortit totalement de sa torpeur. Des bruits de chutes à n'en pas douter, mais aussi le bruit plus sordide de quelque chose qui se casse... Se ruant dans la cage d'escalier plus par réflexe que par réelle compassion, elle se stoppa net devant le désastre qui s'offrait à elle.

Les livres qui étaient en pile ordonnée dans les bras du basketteur n'étaient plus qu'un souvenir, à présent éparpillés dans l'escalier en un spectacle grotesque alors que des feuilles de cours voletaient encore ici et là achevant de donner une allure ubuesque à la situation. Takao se trouvait au bas des marches, le visage fermé en une expression douloureuse.

Aïe, aïe, aïe... Pas bon ça. Un sportif qui se vautre, c'était toujours promesse d'angoisses à venir. Sans vraiment s'en rendre compte, Alraun pria pour que ça ne soit pas grave... ou au moins réparable. Takao était un bon joueur, elle avait eu l'occasion à quelques reprises d'observer le tandem de talent qu'il formait avec Midorima. Qu'il soit obligé d'arrêter le basket, même temporairement, c'était juste... tellement naze.

Dévalant l'escalier, Alraun s’accroupit auprès du jeune homme et posa une main qu'elle voulait réconfortante sur son épaule.

« Hey... Ça va ? Tu peux te lever... ? »  


© Code par Yamashita sur épicode



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goopil.tumblr.com/
avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 19/08/2016
MessageSujet: Re: [PV Takao Kazunari] Équilibre   Mar 1 Nov - 14:54


► Equilibre ◄
feat. Alraun Fuerbach



Takao avait toujours été quelqu’un de particulièrement casse-cou, au grand damne de ses parents. Son hyperactivité aidant, c’était un garçon qui ne tenait pas en place depuis son plus jeune âge. Sa mère ne comptait plus le nombre de fois où elle avait dû le rattraper de justesse pour lui éviter de tomber du canapé, des chaises et des tables sur lesquels il grimpait dès qu’il avait appris à marcher.

Son coté téméraire ne l’avait jamais quitté. Il s’éclatait toujours à faire de salto arrière, il allait dans le skate-park près de chez lui pour faire des figures en skate avec ses potes du quartier ou l’idiot avec son vélo sur les rampes ou dans des escaliers. Pour autant, il ne s’était jamais blessé gravement. Il revenait avec des bleus, des ecchymoses et des bobos sans gravité au grand soulagement de ses parents qui avaient appris à composer avec les prises de risques inutiles du jeune homme.

Mais là, pour le coup, Kazunari ne l’avait pas fait exprès. Il ne savait même pas comment expliquer ce sui s’était passé. Il s’était sentit attiré vers l’avant sans qu’il puisse éviter la chute. Son pied avait sans doute manqué une marche. Ne pouvant éviter l’inévitable, Kazunari avait laissé tomber sa pile de livre et avait inconsciemment mit ses mains en avant pour amortir sa rencontre avec le reste des marches. Un réflexe stupide, vraiment, surtout quand on est basketteur de son niveau

Assis au pied des escaliers, Kazunari était encore un peu sonné par sa chute. Il avait l’impression que tout son corps était courbaturé. Il allait avoir des bleus partout, c’était certain. Mais s’il ne s’en sortait qu’avec ça il serait plutôt satisfait vu la cascade qu’il venait de réaliser. Seulement voilà…. La très vive douleur qu’il ressentait à son poignet lui faisait prendre conscience qu’il n’allait pas s’en sortir si facilement.

Kazunari avait ramené son bras contre lui et il tenait son poignet blessé comme pour le protéger. Qu’allait-il faire si son poignet était cassé ? Est-ce que ça voulait dire qu’il était forcément forfait pour cette saison ? Est-ce qu’il pourrait reprendre le basket plus tard ? Est-ce que c’était la fin de toute pratique du basket pour lui ? Il ne savait pas de quoi il en retournait réellement mais il sentait l’angoisse l’envahir tout entier.

Perdu dans ses sombres pensées, il n’avait pas entendu que l’on arrivait derrière lui. Il sursauta un peu en sentant une main sur son épaule et il tourna la tête pour s’apercevoir qu’il s’agissait de la fille blonde qu’il venait de dépasser peu de temps auparavant.

Comme à son habitude, Kazunari s’appliqua à garder un visage jovial. Il voulait faire paraitre les choses moins graves qu’elles ne l’étaient en réalité. Un petit sourire désolé s’afficha sur son visage et de sa main valide il se frotta les cheveux

« Ca va t’en fais pas ! Je me suis viandé bien comme il faut. C’est ça de vouloir faire le kéké en se chargeant comme un mulet ! Moi qui voulait me la péter, j’ai gagné ! »

Il rit et il se remit debout doucement tout en gardant bien son poignet abimé contre lui pour éviter d’empirer les choses. Un rapide coup d’œil à son articulation avait suffi pour qu’il réalise qu’il avait considérablement gonflé. Aie aie aie, pas bon ca….

« Oh lala…. Je me suis pas loupé » dit-il en embrassant du regard tout le capharnaüm répandu dans les escaliers. «  Je dois ramener tous ça à la bibliothèque mais je pense que je vais faire plusieurs voyages cette fois »

Il sourit un peu crispé avant de tourner le dos à la lycéenne. Il se pencha et prit un à un les livres avec son unique main valide. Il commença à former une pile ordonnée avant de s’attaquer aux copies de ses camarades. Espérons que le prof ne disent rien de les retrouver dans un tel état…. L’une des copies était carrément déchirée par endroit. Takao la ramassa en soupirant avant de regarder quel était le pauvre élève propriétaire de ce chiffon imprésentable…. Midorima Shintaro…. Ola….. Il allait en faire une tête quand le prof lui rendrait sa copie déchirée ! Autrefois, il aurait suffi d’un bisou pour calmer sa colère mais maintenant, Takao ne pouvait plus compter sur cet argument irréfutable pour se tirer de mauvais guêpier. Mah…. Il lui offrirait un oshiruko… Ca marchait plutôt bien autrefois… avant… avant qu’ils ne sortent ensemble.

Un soupire lasse lui échappa et une grimace de douleur contractait les traits de son visage alors que son poignet plus gonflé que jamais se rappelait à son bon souvenir. Mais hors de question qu’il laisse passer quoi que ce soit à la fille qui l’avait rejoint. Non pas qu’il n’avait pas confiance en elle, il lui était même très reconnait qu’elle vienne à son secours. Mais Takao ne voulait pas l’inquiéter. A coup sur elle allait insister pour le conduire à l’infirmerie et elle avait sans doute mieux à faire que de perdre son temps avec lui.

« T’es nouvelle à Shutoku non ? Je me rappelle pas de t’avoir déjà croisé avant. Si ce n’est pas trop abusé, tu crois que tu pourrais me donner juste un petit coup de main à apporter les livres ? Après promis, je te laisse tranquille et je ne t’embête plus ! »


Kuroko's Basket RPG


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pivot
Messages : 75
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 28
MessageSujet: Re: [PV Takao Kazunari] Équilibre   Jeu 24 Nov - 18:43



Avec Takao Kazunari

Équilibre


"L'individu équilibré n'a pas toute sa raison."



Alraun cligna plusieurs fois des yeux quand elle vit Takao se relever et agir comme si de rien n'était,  babillant sur tout et sur rien. Dans deux minutes, si ça continuait, il allait lui parler de la pluie et du beau temps. Comment était-il seulement possible d'avoir autant de tchatche même quand on venait de se blesser gravement ? Alraun n'aurait même pas été surprise de le voir pleurer à cause de la douleur. Elle ne s'était jamais vraiment cassé quoi que ce soit, mais elle avait déjà eu à endurer des foulures, et rien que la douleur de ces dernières lui avait laissé un souvenir plus que désagréable. Alors une fracture... elle n'osait pas imaginer.

Parce que c'était bel et bien une fracture qu'avait Takao, à n'en pas douter. Alraun était fille d'une médecin et d'un coach sportif, elle savait de quoi elle parlait. Même si le jeune homme cachait son poignet blessé du mieux qu'il pouvait, son aspect rouge et enflé ne laissait pas tellement de doute sur la situation.

Pendant quelques secondes, la basketteuse sentit une colère sourde l'envahir : sérieusement est-ce que tous les mecs étaient comme ça ? À ne pas écouter leurs limites, à toujours aller au delà de ce que leur corps ou leur mental pouvait supporter ? Elle venait tout juste de passer une année avec son grand frère qui s'était détruit la santé pour ses études, et maintenant voilà qu'elle avait à faire à un basketteur de talent qui se pétait le poignet et agissait comme si tout allait bien. Helloooo, si les poignets se réparaient par la seule force de la volonté, ça se saurait !

C'était n'importe quoi.

Elle ne l'écoutait plus vraiment quand elle se releva à son tour, d'un bond, et lui arracha des mains les quelques papiers qu'il venait de ramasser.

« Non mais, tu es complètement inconscient ou quoi ? »  s'exclama-t-elle avec verve en serrant les papiers dans son poing, faisant assez peu cas du fait qu'ils étaient sans doute importants et qu'ils n'avaient pas besoin d'être abîmés davantage.

Devant le regard choqué de son vis-à-vis, elle se rendit compte qu'elle avait crié un peu trop fort. Détournant le regard, elle baissa la tête et radoucit son ton immédiatement.

« Je... je veux dire...»  bafouilla-t-elle mal à l'aise -bon dieu ce qu'elle aurait souhaité avoir l'aisance de Tali pour parler aux gens dans cette situation- « T'es blessé. Ça a l'air plutôt grave. Va sans doute falloir que tu ailles aux urgences. On s'en fout des papiers, là. T'es basketteur, nan ? Ta santé est plus importante que ces copies débiles ! »

Argh, elle s'enfonçait. Ce type avait beau avoir la réputation d'être quelqu'un de gentil et de fun, il n'allait sans doute pas apprécier de se faire engueuler par une parfaite inconnue. Ça faisait à peine une semaine qu'elle était de retour à Shutoku et elle se mettait déjà des gens à dos. Bien, très bien, remarquable, bravo Alraun, tu peux être fière de toi.

Takao la regardait toujours d'un air interdit. Alraun soupira profondément, plus mal à l'aise que jamais et enchaîna. « Je t'accompagne à l'infirmerie, je m'occuperai de ranger tout ça après, t'inquiète pas. Mais sérieux, la priorité c'est ton poignet. »



© Code par Yamashita sur épicode



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goopil.tumblr.com/
avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 19/08/2016
MessageSujet: Re: [PV Takao Kazunari] Équilibre   Sam 26 Nov - 23:39


► Equilibre ◄
feat. Alraun Fuerbach



Pour parler avec honnêteté, Takao n’avait jamais apporté le moindre crédit aux histoires  d’horoscope de Midorima. Il  trouvait cela amusant et mignon mais ça se limitait à ça. Il avait toujours fait partie de ceux qui pensent que les choses se dérouleront comme elles devaient se dérouler. On avait beau collectionner les amulettes, les gri-gris et autres lucky items de Oha-asa, rien ne pourrait changer la fatalité ou le destin. Sa rencontre avec Shin-chan tenait elle-même de la pure fatalité. Ils étaient destinés à se retrouver dans le même lycée, dans la même équipe, pour jouer ensemble. Deux destins mais qu’un seul avenir commun.

Il en allait de même pour cette chute dans les escaliers. C’était arrivé parce que ça devait certainement être écrit comme ça quelque part. Kazunari avait beau se maudire et se répéter qu’il aurait été plus prudent de moins se charger pour éviter de tomber, rien ne pouvait maintenant permettre aux choses de revenir en arriéré. Il était tombé, il était blessé, voilà, fin de l’incident.

Kazunari sursauta un petit peu face au ton colérique de la fille qui venait de le retrouver au pied de l’escalier fautif.

Non…. Bien sûr que non, Kazunari n’était pas inconscient. Comment aurait-il pu l’être d’ailleurs ? le bruit sinistre qu’avait fait son articulation lors de la chute ne laissait que peu de place à l’imagination ou à un diagnostic favorable. Il songeait et redoutait en même temps, que son poignet soit fracturé. Un petit coup d’œil à son bras qu’il protégeait contre lui ne faisait qu’accentuer sa peur. Alors non, il n’était pas inconscient. Il avait même pleinement conscience de ce qui venait de lui arriver. Le basket, c’était fini pour lui cette année….

Kazunari fronça légèrement les sourcils, tourmenté de se faire ainsi rabrouer alors qu’il faisait tout son possible pour essayer de dédramatiser la situation. C’était la première fois qu’il allait être déclaré forfait pour une saison toute entière. Dire que l’inter-lycée venait à peine de commencer…. Et qu’en serait-il pour la suite ? Est-ce que son poignet serait de nouveau capable de supporter le rythme des matchs et des entrainements intensifs ? Est-ce que sa petite carrière de basketteur s’achevait ici, au pied d’un escalier moisi à cause d’une pile de livres et de quelques copies ? Qu’en serait-il de Shutoku ? Si l’équipe perdait cette année à cause de son absence, Kazunari ne saurait pas se le pardonner. Qu’en serait-il aussi de Shin-chan ? Est-ce que leur duo magique sur le parquet n’était déjà plus qu’un vieux souvenir ? Dire que pratiquer le basket avec Shin-chan était tout ce qui lui restait encore de lui….

Alors non… Kazunari n’était pas inconscient. Mais parler de tout, de rien et sauver les apparences comme il s’appliquait à le faire était encore le mieux à mettre en œuvre pour ne pas s’effondrer sous cette masse d’interrogations et d’incertitudes qui venait de s’abattre d’un coup sur lui.

«  Je vais bien….. » articula-t-il entre ses dents crispées par la douleur de plus en plus vive

Peut-être que sa camarade venait de prendre conscience de se brusquerie et du ton sec sur lequel elle venait de lui adresser la parole. Elle semblait essayer de se radoucir tout en cherchant les mots justes pour ne pas enfoncer davantage le couteau dans la plaie. Elle était inquiète pour lui et Kazunari trouvait cela très gentille de sa part. Ils ne se connaissaient pas, elle aurait très bien plus n’avoir aucun ressenti à son égard. Mais au lieu de ça, elle paraissait encline à vouloir l’aider et à l’&accompagner jusqu’à l’infirmerie. Bien qu’étant particulièrement réticent à cette idée, Kazunari devait se rendre à l’évidence : il devait aller se faire soigner rapidement.

Elle n’avait pas l’air d’être le genre de fille à apprécier les attentions du genre mais Takao prit malgré tout le risque de poser sa main sur sa tête pour une petite caresse affectueuse.

« Tu es vraiment gentille de t’inquiéter autant pour moi alors qu’on ne se connait même pas… »


Mais si les rôles avaient été inversé, Takao aurait réagi exactement pareil. Il aurait essayé de la persuader d’aller se faire soigner et il ne l’aurait pas lâché avant d’être certain qu’elle était entre de bonnes mains. Voilà peut-être un premier trait de caractère similaire qui les rapprochait un peu.

Quand elle avait évoqué le fait qu’il était basketteur, Takao s’était rembrunit. Force est de constater qu’il était dans une très mauvaise période en ce moment. Shintaro avait rompu, ses notes étaient en chutes libres depuis, son moral rasait les pâquerettes quasi quotidiennement et son poignet cassé venait s’ajouter au sommet de cette pyramide d’emmerdes. A tout bien réfléchir, Takao se disait qu’il ne pouvait pas être plus mal qu’à cet instant présent. Vu sous cet angle, il pouvait en déduire que ça ne ferait que s’arranger avec le temps…. Quand on est au fin fond du trou, la seule issue est de remonter la pente.

Kazunari grimaça avant de s’assoir sur l’une des marches de l’escalier. Plus les minutes s’égrenaient et plus il avait du mal à gérer sa douleur. Il ne s’était jamais rien cassé avant et il avait sous-estimé la puissance de la souffrance qu’un os cassé pouvait déclencher. C’est bien joli de vouloir jouer les durs à cuire. Il existait certaines limites que son corps se faisait un plaisir de lui rappeler de la plus cuisante des façons.

« Je veux bien que tu m’accompagnes…. En vrai, j’ai trop trop mal…. »
un petit ricanement s’échappa de ses lèvres alors qu’il gardait la tête baissée «  Je ne sais pas trop si ce qui fait le plus mal c’est mon poignet ou devoir accepter d’arrêter le basket cette année »

Cette année…. Ou pour toujours, lui murmura la petite voix perfide de sa conscience qui avait mal choisi son moment pour faire irruption dans ses pensées.

Le corps tout entier de Takao se vouta. Il avait soudainement l’impression qu’un immense poids venait d’être posé sur ses épaules. Une enclume de plomb qui l’accablait de tout son poids. Le poids de la responsabilité. De la culpabilité aussi…. Le poids de la peur, de la tristesse, de la souffrance….

«  Je dois être maudit…. Je ne vois pas d’autres explications…. Mon petit copain me laisse tomber, je me casse le poignet… et je ne pourrai peut être plus jouer au basket ….. ni même pédaler mon vélo et sa charrette…. L’angoisse »

D’un revers de main discret il essuya ses yeux si bleus qui commençaient à s’humidifier. Il se remit debout tout en faisant attention et en affichant un de ses sourires sur son visage. Il n’y avait bien que lui, Takao Kazunari, pour arriver encore et toujours à sourire malgré la situation.

« Bon…. on doit aller à l’infirmerie… enfin si tu veux toujours m’accompagner »




Kuroko's Basket RPG


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pivot
Messages : 75
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 28
MessageSujet: Re: [PV Takao Kazunari] Équilibre   Dim 12 Mar - 17:56



Avec Takao Kazunari

Équilibre


"L'individu équilibré n'a pas toute sa raison."




Alraun fit la grimace quand la main de Takao vint se poser sur sa tête. Ça faisait bizarre qu'un mec d'une tête de moins qu'elle la traite comme une fille frêle et féminine... En temps normal, on la traitait plutôt comme un garçon et ce genre de geste doux et affectueux lui étaient épargnés. Et au final, elle n'était pas vraiment sûre de savoir si ça l'arrangeait ou pas. Dans l'ensemble de toute façon, quelque soit la manière, elle n'aimait pas trop qu'on la touche, mais heureusement, son camarade de classe sembla le remarquer et écourta sa marque d'affection.

Elle afficha un demi-sourire alors que Takao la remerciait et se pencha pour ramasser les feuilles et les livres qui avaient voleté un peu partout dans l'escalier. Alors qu'elle commençait à en faire rapidement un tas contre le mur histoire de pouvoir accompagner Takao rapidement à l'infirmerie sans laisser les copies en vrac au sol, elle l'entendit s'asseoir lourdement sur une des marches.

Manifestement, le poignet cassé n'était pas son seul problème... Alraun se mordit la lèvre. Elle n'étais pas très douée pour remonter le moral des gens. Surtout qu'elle-même se serait sentie effondrée à l'idée de ne plus pouvoir jouer au basket. Quant aux problèmes de cœur... Elle n'avait jamais eu d'histoires de ce genre, on pouvait donc difficilement faire pire comme conseillère en amour. Argh.

Se levant, elle jeta un rapide coup d’œil au tas qu'elle avait terminé en bas de l'escalier -ça suffirait pour l'instant- et se plaça devant Takao, lui tendant la main.

« - En règle générale, un poignet cassé, ça se répare vite » fit-elle en priant pour que ce soit le cas du poignet de Takao - elle ne voulait pas lui donner de faux espoirs, « pour le reste, je suppose qu'il faudra laisser faire le temps. Si on essaye de voir le bon côté des choses, maintenant, ça peut que aller vers du mieux, non ? »

Bon, c'était complètement naze comme manière de remonter le moral. Sa main toujours tendue dans une proposition d'aide à se relever, elle détourna cependant le regard, gênée. Elle aurait pu exprimer le fait qu'elle trouvait aussi terriblement dommage que Takao ne puisse plus jouer – il était terriblement talentueux, après tout, et le duo qu'il formait avec Midorima était incroyable – mais la timidité avait pris le dessus. Elle n'avait pas envie d'être prise pour une groupie, non plus.


© Code par Yamashita sur épicode



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goopil.tumblr.com/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [PV Takao Kazunari] Équilibre   

Revenir en haut Aller en bas
 
[PV Takao Kazunari] Équilibre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'équilibre acido-basique de notre corps
» Problème avec selle barefoot : je perds l'équilibre !!
» [2L16V - Freins] Problème : déséquilibre
» Déséquilibre au freinage.
» Probleme d'équilibre de freinage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Lycées :: Shutoku :: Salles de cours et couloirs-
Sauter vers: