AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Beurk... Pas du sport [PV Ryouta Kise ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 08/10/2016
MessageSujet: Beurk... Pas du sport [PV Ryouta Kise ]   Lun 10 Oct - 11:06

⎡Beurk… Pas du sport…. ⎡
avec Kise Ryouta


   
En toute franchise, Kureha détestait le sport. Et elle ne s’en était jamais caché ! C’était quelque chose qu’elle répugnait au plus haut point. Déjà parce que faire du sport ça fait transpirer. Et sentir le bouc en plus d’être toute moite ne faisait pas partie de ce qu’elle préférait. Sans parler du souffle coupé, du cœur qui bat la chamade et des courbatures affreuses que l’on pouvait ressentir encore plusieurs jours après.

Non, vraiment elle n’aimait pas ça ! Et si elle se forçait à pratiquer du sport c’était uniquement parce que son métier d’idoles l’exigeait. Et aussi parce qu’un de ses principal défaut était d’être gourmande. Si elle souhaitait pouvoir s’enfiler des gâteaux à la crème sans devenir obèse, il fallait bien qu’elle pratique une activité physique pour contrebalancer et bruler ses calories si rapidement prit !!

Depuis qu’elle était levé, Kureha arrêtait pas d’essayer de se motiver. Mais si ça n’aurait tenu qu’à elle, la jeune fille serait restée toute la matinée sous sa couette. Mais ça…. C’était sans compte sur son amie Hideaki… Sa jeune colocataire pouvait entre un amour tout comme elle pouvait être effroyablement redoutable. Et des fois, elle était même les deux en même temps ! Comme ce matin-là justement. Hideaki était venue extirper Kureha de sa couette sans aucune pitié ! Elle avait ouvert en grands les volets avant de soulever la couette pour forcer son ainée à se réveiller non sans grogner.

Kureha l’aurait maudit sur place si seulement une délicieuse odeur sucrée n’avait pas envahi tout l’appartement. Ça sentait…. Les pancakes tout chauds ! Ça sentait les muffins aux pépites de chocolat sortant à peine du four. Comment voulez-vous détester votre colocataire quand celle-ci vous prépare un véritable petit déjeuner de roi ? Pour le coup, Kureha avait quitté son sommier en râlant un peu moins. Sa mauvaise humeur et sa fainéantise matinale s’étaient envolées dès les premières bouchées avalées.

Kureha et Hideaki habitaient ensemble depuis le début de la nouvelle rentrée scolaire. La première devait d’intégrer la fac d’histoire située à une dizaine de minutes à pieds de l’appartement. Quant à la seconde, elle était en dernière année au lycée Kirisaki Daiichi lui aussi pas trop éloigné du logement. Il était de coutume que les jeunes filles prennent leur petit déjeuner ensemble avant de vaquer chacune à leur occupation. Elle se retrouvaient ensuite le soir pour se raconter ce qu’elles avaient fait. La première à rentrer faisait le diner. Souvent, c’était Kureha qui s’y collait avec plaisir. Hideaki avait de nombreuses choses à faire entre ses études et le club de basket dont elle était manager. Kureha, elle, devait jongler entre la fac et son job d’idoles mais son emploi du temps d’étudiant était plus allégé que celui de lycéenne. Elle ne savait pas si ça allait durer où si ça allait empirer en cours d’année. Toujours est-il que pour le moment elle profitait de ce temps libre plus que bienvenu !

Après s’être préparé, Kureha déposa en voiture Hideaki à son lycée. Ce matin, la chanteuse avait rendez-vous à son agence. Sa manager avait un job assez intéressant à lui proposer et la curiosité de la belle idole avait été piqué au vif.

Etre idole au Japon c’était pas rien ! Il fallait savoir chanter, danser, jouer la comédie, poser…. Il n’était pas rare de voir une idole chanteuse faire de la publicité ou une apparition dans une série TV. Et le fameux contrat qu’on lui proposait était justement une publicité ! Et pas n’importe laquelle. On lui proposait d’être la nouvelle égérie féminine d’une grande marque de vêtements. Kureha était enchantée ! Elle adorait les shootings photos ! Mais ce qui l’emballait encore davantage c’est qu’elle allait devoir poser avec l’égérie masculine de cette même marque : Kise Ryouta ! Son meilleur ami !

Kureha trépignait ! Elle avait déjà envie d’y être. Mais avant ça c’est quelque chose de beaucoup moins motivant qui l’attendait : son heure de sport à la salle de l’agence…

C’est en trainant les pieds que Kureha se rendit jusqu’aux vestiaires. Elle enfila un petit top rose framboise relativement moulant et un legging noir confortable. Ses cheveux attachés en une queue de cheval relativement haute n’allaient pas lui poser de problème. Elle prit une grande bouteille d’eau, une serviette éponge et hop, en route vers la salle des tortures !

La salle de sport était lumineuse. Remplie de miroirs et de machines de musculations, elle permettait aux membres de l’agence de gérer eux même leurs séances selon leurs envies. Comme à son habitude, c’est vers un velo que Kureha se dirigea. C’était une bonne alternative le vélo, moins fatiguant que le tapis de course et plus efficace que le rameur !

Kureha avançait dans la direction de l’engin quand elle aperçut une silhouette blonde bien connue. Celle de son précieux confident. Un sourire radieux prit naissance sur son visage et elle se dirigea vers lui d’un pas plus rapide

« Ryo-chan !! »

Elle écarta les bras et alla se blottir contre lui comme elle le faisait souvent. Il fallait dire que ça faisait un bon moment qu’elle n’avait pas pu le voir. Même s’ils s’envoyaient régulièrement des messages sur leurs portables, ce n’était pas pareil

La jeune fille resta contre lui le temps que dura leur étreinte. Elle était si petite qu’elle arrivait à peine à la hauteur de sa poitrine. Finalement elle se détacha de lui sans pour autant se défaire de son sourire radieux qu’elle lui adressa. Des milliers de filles sur terre auraient tué pour être a sa place et avoir la chance de câliner Ryouta Kise de la sorte. Mais Kureha n’avait jamais vu le beau mannequin comme un petit copain potentiel. Il était magnifiquement beau, elle le reconnaissait, mais leur relation était purement amicale, presque fraternelle. Et le cœur de la jeune femme battait pour une autre personne dont elle gardait secret l’identité. Même Ryouta n’était pas au courant. Même Hideaki…. Surtout Hideaki à vrai dire…

« Tu m’as manqué ! On ne se voit plus autant qu’avant maintenant que je ne suis plus à Kaijo…. Comment vas-tu ? »

Kureha posa sa bouteille d’eau et sa serviette sur le banc juste à côté. Elle tourna la tête vers Kise avant de frapper dans ses mains avec excitation

« Oh !! Tu ne sais pas ce que m’a appris Karen ? Il parait qu’on va bosser ensemble pour le catalogue de printemps d’Harajuku !! Je suis trop contente ! C’est la première fois qu’on nous propose un contrat ensemble »

Karen, la manager américaine de Kureha était une femme d’âge mure sulfureuse et croqueuse d’homme. Elle avait déjà plusieurs fois essayé ses charmes sur Kise…. Mais visiblement, le beau mannequin n’était pas du genre à apprécier les cougars. Ou alors il cachait bien son jeu….

Kureha fit une petite moue tout en haussant les sourcils

« Je suis bien moins à l’aise que toi lors des séances photos…. Je compte sur ton indulgence ! »

Finalement, toujours à contre cœur, elle s’installa sur un des vélos de la salle de sport et elle régla la difficulté du pédalier. Niveau 1 pour débuter en douceur…. Pas certain qu’elle passe le niveau 2 d’ailleurs….

« Alors quoi de neuf ? Raconte-moi, je veux tous savoir !! »


   Kuroko's Basket
   


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Personne Mystère
Messages : 1717
Date d'inscription : 09/05/2014
MessageSujet: Re: Beurk... Pas du sport [PV Ryouta Kise ]   Sam 31 Déc - 1:21


© Yamashita sur épicode

Vive le sport !



Feat. Kureha


Le sport faisait partie intégrante de la vie de Ryouta, que ce soit au niveau de son équipe de basket ou au niveau de son travail de mannequin. Il fallait être en forme pour exercer ces deux activités et toujours être au top ! Même si ce n'était certainement pas facile tous les jours. Mais le blond aimait ce qu'il faisait, du coup, ça le motivait d'autant plus. Il n'était de toute façon pas du genre à être négatif ou un truc du genre. L'optimisme primait ! Sauf en quelques rares occasions, mais nous n'allons pas nous attarder là-dessus. Aujourd'hui était une bonne journée, tout simplement parce qu'il avait appris une excellente nouvelle. Son prochain shooting se ferait en compagnie de sa meilleure amie, Kureha. Il était vraiment ravi car c'était la première fois qu'ils avaient une telle opportunité. C'était toujours plus agréable de travailler avec quelqu'un qu'on appréciait qu'avec quelqu'un qui était désagréable à souhait. Il n'y avait donc aucune raison que ça se passe mal.

Il s'était donc rendu à l'agence pour faire un peu de sport avant de travailler, comme il avait l'habitude de le faire. Se lever tôt n'était jamais très agréable, mais on n'avait rien sans rien et Ryouta ne le savait que trop bien. Evidemment, il rencontra quelques fangirls sur le chemin. A croire qu'elles campaient devant chez lui, parfois. Se prêtant au jeu comme à chaque fois, il signa quelques autographes et fit des photos avec elles avant de se diriger vers l'agence. Il alla se mettre en tenue de sport – simple débardeur noir et pantacourt blanc - avant d'entrer dans la salle, muni de sa serviette et de sa bouteille d'eau. S'hydrater était important quand on faisait de l'exercice ! Il était en train de s'échauffer lorsqu'il entendit une voix familière l'appeler. Il se retourna pour se retrouver avec sa meilleure amie dans les bras.

Il lui rendit évidemment son étreinte, un grand sourire aux lèvres. Il était content de la voir car ça faisait un moment. Il fallait dire que leurs emplois du temps ne coïncidaient souvent pas et ils devaient se contenter de simples messages. Mais rien ne valait un bon moment passé ensemble, dans les bras l'un de l'autre, à rire ensemble et à se raconter les derniers petits potins du showbiz.

« Je suis vraiment content de te voir ! Tu m'as manquée aussi ! Tu vas bien ? »

Il lui ébouriffa gentiment les cheveux comme il aimait le faire, le tout avec un grand sourire. La séance de sport serait assurément moins ennuyante avec Kureha à ses côtés. Ils pourraient se motiver mutuellement comme ça ! Et puis, Ryouta savait que son amie n'affectionnait pas particulièrement cette activité et qu'elle avait sans doute besoin de plus de motivation que quiconque.

« Oui, je sais ! C'est génial ! Je suis sûr qu'on va bien s'amuser ! Depuis le temps que j'espérais pouvoir travailler avec toi ! »

Oui, il était ravi et il avait même hâte de commencer. Il comptait évidemment rassurer la jeune fille pendant le shooting, la guider et lui donner quelques conseils étant donné qu'il avait bien plus l'habitude que lui.

« T'en fais pas ! Tu seras sûrement super ! »

Il s'accapara le vélo voisin de celui de Kureha et commença à pédaler aussi. C'était bien pour s'échauffer. Ensuite, il soulèverait quelques poids. Il fallait travailler cette musculature, après tout !

« Oh, la routine, tu sais. J'ai fait quelques shootings récemment et... je soupçonne mes fans de camper près de chez moi. Certaines sont là dès le matin ! C'est pas croyable ! »

Il émit un petit rire. Il n'avait jamais compris ce comportement, mais il ne reniait en aucun cas ses fans. Après tout, sans elles, il n'aurait pas un tel succès dans le mannequinat, il le savait très bien. Alors tant qu'elles lui restaient fidèles, pour ainsi dire, il ne les renierait jamais et se prêterait volontiers au jeu des autographes et tout ce qui allait avec.

« Et toi alors ? Bon sang, j'ai l'impression que ça fait vraiment une éternité ! Faudra qu'on s'organise une petite soirée télé tranquille, un de ces quatre ! »

Il jeta un œil au niveau de son amie et pouffa doucement de rire, juste pour la charrier.

« Niveau 1 ? T'es sérieuse ? Allez, un peu de nerf ! »

Vive la façon de motiver de Ryouta. C'était certainement très efficace. Ou pas.



Spoiler:
 

Merci pour cette signature tellement fab, Shoichi ! :p

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 08/10/2016
MessageSujet: Re: Beurk... Pas du sport [PV Ryouta Kise ]   Mar 14 Fév - 10:31

⎡Beurk… Pas du sport…. ⎡
avec Kise Ryouta


   
Accaparée par son emploi du temps personnel entre son job d’idole et celui d’étudiante, Kuréha n’avait pas le loisir de voir son meilleur ami. Ajouté à ceci que lui-même était fort occupé et qu’il fallait faire coïncider leurs temps libres pour espérer passer du temps ensemble. C’était loin d’être quelque chose de facile. Alors autant le dire franchement, la jeune fille était la plus heureuse du monde en ce moment ! Avec Ryota auprès d’elle, une bombe atomique pouvait menacer de s’écraser sur Tokyo qu’elle ne s’en irait pas ! Non non non ! Quitte à devoir pédaler sur son vélo de malheur ! Si faire du sport était un moyen de rester près de Ryota alors elle ne ferait autant qu’il faudra !

Un petit rire et un rougissement de son visage s’empara d’elle quand Ryota passa sa main dans ses cheveux pour les ébouriffer. Il faisait toujours ça bien qu’elle soit beaucoup plus âgée que lui. Mais elle aurait aussi beaucoup plus petite…. Et puis elle aimait bien ces petites démonstrations d’affection. C’était encore plus adorable quand ça venait de lui. Il était, de toute façon, le seul qu’elle autorisait être aussi familier à son égard

« Je vais bien merci ! J’ai l’impression d’avoir tellement de choses à te raconter ! »

Elle prit son air le plus sérieux et se pencher vers son ami qui venait de prendre le vélo juste à côté du sien. Ancrant son regard ambré dans celui de son camarade, elle le regarda en croisant les bras

« Ryota Kise, il ne faut plus qu’on reste si longtemps sans se voir. Même si on est occupés, il faut au moins trouver un moment pour se téléphoner ! »

Un sourire vient adoucir ses propos alors qu’elle se mit à pédaler de nouveau. Bon… pédaler doucement hein… faut pas forcer et puis elle n’a pas envie de ne plus être en état de pouvoir papoter. Et comme Karen, sa manager aussi adorable qu’autoritaire n’est pas là, et bien elle pouvait en profiter ! Quand le chat n’est pas là les souris dansent

Elle avait beau le savoir, elle était rassurée d’entendre que Ryota était tout aussi enthousiaste qu’elle a l’idée d’effectuer ce shooting photo tous les deux. C’est sure que Kureha avait un peu – beaucoup – la pression. Ryota était un garçon magnifique et talentueux. Il était mannequin, les shootings c’étaient son truc. Kureha, elle, était davantage dans la musique et les séances photos étaient quelque chose d’annexe. Mais comment est-ce que ça pourrait mal se passer vu qu’elle serait en présence de son adorable meilleur ami ? Elle savait que si elle était stressée ou si elle aurait un doute, elle pourrait en toute circonstance compter sur lui.

« Oh, la routine, tu sais. J'ai fait quelques shootings récemment et... je soupçonne mes fans de camper près de chez moi. Certaines sont là dès le matin ! C'est pas croyable ! »

Kureha se mit à rire un peu

« Des fans chez toi ? Elles sont folles décidément » Elle le regarda avec un peu plus d’inquiétude « J’espère sincèrement qu’elles ne vont pas te harceler…. On ne sait jamais de quoi elles peuvent être capable. Faut se méfier de nos jours… »


Le visage de la jeune fille se referme et elle dirigea son regard sur son propre vélo. Le souvenir de son agression récente lui revenait en mémoire. Ce soir-là, après un concert, où elle avait été attrapée par des garçons qui l’avait secoué et giflé pour lui voler son sac à main. Elle ne remercierait jamais assez l’inconnu l’ayant aidé. Mais elle n’avait pas parlé de cet incident avec Ryota pour ne pas l’inquiéter. Le pauvre avait déjà suffisamment de tracas comme ça…

Mais d’un autre côté, la base de leur amitié était posée sur la confiance et sur le fait de n’avoir rien à se cacher. Il n’y a rien de plus désagréable qu’une amitié dans laquelle on ne peut pas être entièrement sincère avec la personne. Ne pas oser de dire des choses ou faire des secrets… Si cela vire comme ça peut-on encore dire qu’on est ami ? Selon Kureha, un( e) ami( e) était une personne à laquelle on pouvait tout confier… parfaitement tout…

« Je…. Tu sais Ryota… Le week end dernier j’ai été agressé en sortant d’un concert que je donnais. Je n’osais pas trop t’en parler par téléphone parce que je ne voulais pas te déranger…. C’est un inconnu qui m’a aidé »

Elle lui adressa un petit sourire désolée puis elle se penche pour déposer un bisou tendre sur sa joue afin de se faire pardonner pour lui avoir caché quelque chose d’aussi important. Elle espérait que ce petit élan d’affection suffirait à obtenir son pardon…

« Et toi alors ? Bon sang, j'ai l'impression que ça fait vraiment une éternité ! Faudra qu'on s'organise une petite soirée télé tranquille, un de ces quatre ! »


Une sourire repris place sur le visage de la belle idole.

« Si tu savais tout ce qui a changé ! Déjà je n’habite plus à la pension où j’étais avant. Tu te souviens du match amical contre Haizaki ? Tu sais cette fille avec laquelle je me suis bagarrée… et bien.. Tu vas pas me croire mais on est devenue amie et on habite maintenant ensemble. C’est ma colocataire, elle est au lycée Kirisaki Daiichi. Il faudrait que tu viennes à l’appartement pour que je te la présente ! »

Elle lui adressa son plus charmant sourire alors qu’elle continua

« On se fera une soirée comme autrefois ! Pizza télé ! Et je préparerai des gâteaux pour le dessert ! Je ne sais pas combien de kilomètres on devra pédaler pour éliminer tout ce qu’on va manger ! »

Elle se mit à rougit vivement quand Kise fit une remarque sur la vitesse à laquelle elle avait réglé son vélo

« Ha… euh… c’est juste pour démarrer… je… »

Elle se mit à rire un peu avant de se passer la main sur la nuque. Elle tira la langue et fit un clin d’œil dans une moue adorable et parfaitement contrôlée

« Démasquée…. Tu ne diras rien à Karen hein ? Tu sais bien que j’ai horreur du sport….. »

Toutefois elle régla de nouveau l’intensité de son vélo pour augmenter la difficulté. Niveau 3, faut pas trop exagérer non plus. Immédiatement elle ressentir plus de résistance dans les pédales. Elle regrettait déjà son petit niveau un si facile et tellement agréable


   Kuroko's Basket
   


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Beurk... Pas du sport [PV Ryouta Kise ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Beurk... Pas du sport [PV Ryouta Kise ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Adhésifs (stickers) Suzuki Sport
» sport études escalade (iut chambéry)
» Vend Bulle Sport Ermax bb125
» LA TRIPLE COURONNE SPORT COMPACT BESTBUY
» l'équitation un sport dangereux...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: Corbeille :: RP-
Sauter vers: