AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retour aux sources [PV Imayoshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Takara Tariki
Elève


Messages : 272
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 17
Localisation : Tokyo

MessageSujet: Retour aux sources [PV Imayoshi]   Lun 13 Juin - 22:06

Après environ six heures de trajet, enfin ils y étaient.

Le Genmyoan était un fabuleux ryokan de Miyazu, la ville d'enfance de Tariki, où sa famille -du moins de qu'il en restait- avait ses habitudes depuis son déménagement à Tokyo. C'était un lieu reposant, loin de la cohue des grandes cités, perché au sommet d'une colline et offrant des vues imprenables sur la baie et le célèbre pont Amanohashidate. Ce n'était pas mince affaire d'y parvenir : au départ de Tokyo, il avait fallu prendre le shinkansen pour Kyoto, et de là prendre un autre train à destination de Miyazu. Le voyage, bien qu'agréable, avait été épuisant. Tariki avait hâte de poser ses affaires pour la semaine à venir.

Elle adressa un sourire à Shoichi. Elle n'avait pas eu beaucoup de mal à le convaincre de l'accompagner dans ce périple à moindre frais, puisque la quasi-totalité du séjour était offert par son père. Depuis la rédaction d'un élogieux article au sujet de l'établissement dans un journal national, celui-ci avait vu sa fréquentation doubler voire tripler en quelques mois. Pour l'en remercier, la directrice réservait toujours une chambre aux Takara lors des vacances de printemps, et ce avec une réduction non négligeable. Puisqu'il était devenu presque impossible de faire bouger l'homme en question, c'était sa fille et ses accompagnants qui bénéficiaient du geste.

"- Je suis bien contente d'être enfin arrivée ! Tu vas voir, on est vraiment bien ici."

Aidés de quelques membres du personnel, les deux adolescents furent escortés avec leurs bagages jusqu'à l'entrée du ryokan. Conforme aux traditions, l'édifice exhibait fièrement ses armatures de bois et de bambous, ainsi que ses cloisons de papier.

"- Tu te souviens : la directrice est une amie de mon père. On est ici parce qu'elle lui doit en partie le succès de son établissement. Si on fait une bêtise c'est sur lui que ça retombera et je ne voudrais pas gâcher le peu de bonnes relations qu'il lui reste. Faisons attention ensemble, d'accord ?"

Elle ne doutait pas que Shoichi se montrerait poli et respectueux mais jugeait bon de le lui rappeler. Il ne semblait guère apprécier son père, du fait qu'il la délaissait beaucoup, mais il demeurait sa famille et Tariki ne voulait pour rien au monde lui porter préjudice. Après avoir enfilé les chaussons réservés aux clients de l'auberge, ils s'adressèrent à l'okamisan. Cette dernière, dans la cinquantaine, portait un chatoyant kimono dont la raffinerie soulignait sa posture hiérarchique. Elle souhaita la bienvenue aux adolescents en les saluant bien bas, s'assura des conditions de paiement auprès de Tariki et fit monter leurs valises dans leur chambre où elle les escorta.

Située au premier étage, tout au bout d'un couloir, elle offrait une vue panoramique sans pareil sur la baie de Miyazu et le célèbre pont grâce à ses deux immenses fenêtres. Très sobrement décorée, pourvue d'une table basse, de deux chaises et d'une petite alcôve servant de balcon intérieur où trônaient deux fauteuils, s'y respirait une agréable et discrète odeur d'encens. Leurs bagages patientaient dans un coin de l'espace de vie où, le soir, seraient posés leurs futon. L'okamisan leur indiqua la présence de yukata à enfiler le plus tôt possible et proposa de repasser d'ici quelques minutes afin de leur faire visiter le reste de l'édifice. Elle referma la porte coulissante derrière elle.

"- La vache, je n'étais encore jamais venue dans celle-ci ! Deux fenêtres, c'est superbe ! Regarde comme on voit loin !"

Extatique, Tariki s'avança vers l'une des baies vitrées pour observer le paysage. La météo de Mars n'était pas la meilleure mais tant qu'il ne pleuvait pas, ils pourraient admirer la vue mais surtout en profiter pour visiter les environs. Et il y avait largement de quoi faire à ce niveau entre les temples, les montagnes, les plages et les divers commerces. Elle se tourna vers son ami avec un grand sourire.

"- Alors, qu'est-ce que tu en dis ? Ça valait le coup de passer six heures le cul vissé dans le train, non ?!"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vege-tali.tumblr.com/
Imayoshi Shoichi
Capitaine & Meneur


Messages : 139
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Imayoshi]   Dim 26 Juin - 22:33



feat. Tariki

Retour aux sources

Après environ six heures de trajet, enfin ils y étaient.

Ah... Shoichi était aux anges, il adorait partir en vacances... Surtout qu’il en avait bien besoin actuellement alors qu’il venait tout juste de terminer ses examens de fin de lycée et qu’il se préparait à entrer en faculté après ces trois semaines de vacances... Ce séjour dans ce ryokan tombait donc à pic, surtout qu’il n’avait rien eu à payer pour cela, mis à part le voyage de Tokyo à Miyazu, car le tout lui avait été offert par la charmante Tariki qu’il accompagnait.

Pas qu’il voulait profiter de la demoiselle... Mais franchement toute une semaine en sa douce compagnie ne se refusait pas.

-Je n’en doute pas, et puis je te fais confiance~

Le jeune homme suivait donc sagement la jolie brune et le personnel qui les conduisaient à l’entrée de l’établissement qui était décoré dans les plus anciennes coutumes de ce genre d’endroit. Il aimait bien ce traditionalisme ambiant, cela lui changeait les idées par rapport aux décors si modernes et urbains de Tokyo.

Et puis c’était calme, et le calme ça valait tout l’or du monde à ces yeux en ce moment. Comme si tout le monde avait décider de lui faire vivre un enfer ces derniers temps, notamment sa famille...

Il eut un petit sourire en entendant les consignes de Tariki et lui répondit tout bas.

-Je n’ai plus 4 ans enfin donc... Je sais me tenir, même si cela ne se remarque pas tout le temps~


Et puis de toute façon même à cet âge le petit Shoichi était un modèle de tenue, il n’était pas du genre à faire des caprices, à crier ou à courir partout. C’était quelqu’un de cérébrale, et encore maintenant. Il avait donc la présence d’esprit de ne pas faire n’importe quoi, aussi bien pour lui que pour son amie ou son géniteur. De plus, il avait reçu une éducation, certes assez laxiste, mais très à cheval sur la politesse. Il représentait donc ici le nom de famille des Shoichi et il se devait d’y faire honneur.

Les deux adolescents suivirent donc l’okamisan jusqu’à leur chambre qui tira un petit sourire au garçon. Il aimait ce genre d’atmosphère reposante et agréable. Et puis partager une chambre avec son amie...Mah... Il aimait bien l’idée... Surtout qu’il allait pouvoir l’admirer dans un yukata... Le rêve.

-C’est une très jolie vie en effet... Ca doit être beau au coucher et au lever du soleil. Ca donnerait presque envie de se réveiller ax aurores pour l’admirer...

Il laissa son regard glisser de la fenêtre à la pièce en appréciant la disposition de chacun des éléments et la douce odeur émanant de la pièce.

-Pas mal du tout en effet, je dois bien avouer que pour l’instant je suis agréablement satisfait~

Il servit un petit sourire à son amie avant que son regard ne glisse vers les yukata pliés à la perfection sur une petite table. Bien qu’il avait hâte de voir Tariki dans ce vêtement de coton, ce n’était pas la seule chose qui l’intéressait chez elle... Parce que c’est l’impression qu’il donne depuis tout à l’heure, mais le cerveau de la demoiselle est encore au dessus de sa plastique intéressante.

Enfin, on s’égare...

Le jeune homme se saisit donc des deux yukata et en tendit un à la brune.

-Tu peux le mettre devant moi, ça ne me gêne pas le moins du monde~

Et il laissa échapper un petit rire.



(c) codée par mayuyu



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takara Tariki
Elève


Messages : 272
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 17
Localisation : Tokyo

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Imayoshi]   Mer 29 Juin - 17:54

L'adolescente eut un sourire en coin.

Shoichi n'avait jamais rien tenté de physique, ni même prononcé une moindre parole claire sur la façon dont il la considérait ; tout n'était que sous-entendus, des mi-mots qui laissaient croire certaines choses sans que jamais elle ne puisse savoir réellement ce que ça voulait dire. Elle savait très bien de quel jeu il s'agissait et une chose était sûre : ils y jouaient ensemble. Ce genre de flirt ne la mettait pas à l'aise d'ordinaire. Elle préférait les déclarations nettes et précises car elle n'avait pas de temps à perdre en exercices de séduction ou en techniques d'approche approximatives. Pourtant, avec Shoichi, il n'y avait rien de rebutant. C'était au contraire distrayant et complaisant. Elle se sentait flattée par ses allusions. Tant qu'il ne s'agissait que de ça.

Ce qui la retenait d'aller plus loin, c'était Daiki. Elle éprouvait quelque chose de profond pour lui, pour ne pas dire qu'elle en était amoureuse. Mais le jeune homme ne semblait pas réceptif à ses charmes. Il la regardait, la touchait, lui souriait, mais seulement en tant qu'ami. Il n'y avait vraisemblablement rien à attendre de plus. Malgré tout, l'adolescente ne parvenait pas à enterrer ses sentiments. Aussi, être courtisée par Shoichi contrebalançait sa déception et regonflait son ego mis à mal. Elle se demandait même s'il ne faisait pas exprès de la draguer en sachant qu'elle éprouvait quelque chose pour Daiki. Ils n'en avaient jamais parlé de vive voix mais intelligent qu'il était, son senpai se doutait très probablement de quelque chose.

Le problème selon elle était que les deux jeunes hommes ne semblaient pas bien s'entendre. Quand elle avait expliqué à Daiki qu'elle partait en vacances avec son capitaine, il s'était mis en colère. Tariki aurait adoré qu'il s'agisse de jalousie, mais elle en doutait fortement. C'était tout simplement dû au fait qu'il n'aimait pas Shoichi. Et ça la rendait coupable : elle avait peur que draguer quelqu'un qu'il ne pouvait pas voir en peinture ne détériore leur relation. L'affaire n'était pas simple. Parfois, elle se demandait comment tout ça allait finir, puis se permettait d'envoyer paître ses craintes. Qu'y avait-il de mal à flirter lorsque celui qu'elle aimait ne le lui rendait pas ? Shoichi partirait bientôt à l'université, les occasions de le voir seraient plus rares ; autant profiter de ses subtiles avances tant qu'elle le pouvait.

"- Vu qu'il n'y a pas de salle de bain dans cette chambre, je n'ai pas d'autre choix. Si on veut se laver, c'est direction les onsen quoi qu'il arrive."

Elle ne lui avait encore jamais montré son corps. Du moins pas plus que ses bras et ses jambes, ou encore son buste lorsqu'elle portait des hauts décolletés. Un frisson la parcourut. Ils allaient passer une semaine collés l'un à l'autre et n'importe qui, y compris elle, savait ce que ça voulait dire. Elle mentirait en disant qu'elle ne l'espérait pas, qu'elle n'en avait pas envie. Shoichi était beau et cultivé, mais même si Daiki n'avait pas été impliqué, demeurait un fait qui l'empêchait de dépasser le stade du flirt. Si quoi que ce soit devait arriver, il lui faudrait en parler au jeune homme et c'était la dernière chose dont elle avait envie durant cette semaine qui promettait d'être fantastique.

Tariki ôta le manteau qui l'avait protégée du froid jusqu'à présent, prit le yukata qu'il lui tendait, le déplia et l'enfila par-dessus ses vêtements, non sans lui adresser un sourire malicieux. Elle allait se changer devant lui, certes, mais pas de la façon dont il l'avait espéré. Elle ricana en anticipant sa déception alors qu'elle retirait ses chaussures et son pantalon.

"- Change-toi aussi, ça ne serait pas poli de faire attendre l'okamisan."

Elle lui lança un dernier regard avant de se retourner pour retirer son haut sous les pans du yukata sans faire tomber ce dernier. Le spectacle devait être ridicule mais elle y parvint sans trop de difficulté. Discrètement, elle glissa un oeil du côté de Shoichi. Le mois de Mars n'était pas chaud, ils allaient certainement grelotter pendant la visite du bâtiment mais déroger aux règles était hors de question.

Une fois tous les deux en tenue, et avant même de pouvoir s'admirer convenablement, l'okamisan refit son apparition dans la chambre. Voyant les jeunes gens prêts à partir, elle les invita à passer le seuil de la porte d'un élégant geste de la main. À son rythme et comme convenu, elle leur fit visiter l'édifice : au fil des couloirs et des quelques escaliers, elle leur montra les deux salles de banquet tout en précisant qu'ils pouvaient manger dans leur chambre selon leur préférence, le salon rempli de livres divers et de fauteuils, le vestibule doté d'une immense baie vitrée donnant vue sur le pont Amanohashidate et menant à la terrasse extérieure, et bien entendu les bains. Deux avec vue sur l'extérieur et quatre à l'intérieur, tous communs mais pas mixtes ; les premiers offraient des vues superbes sur le pont tandis que les autres se refermaient sur le flanc de la colline. Elle leur en donna les horaires d'ouverture ainsi que ceux des repas. Revenus à l'accueil, elle leur confia quelques prospectus sur les visites à faire dans la région, les restaurants à fréquenter pour le midi ainsi qu'une petite fiche de satisfaction à remplir à la fin de leur séjour.

Après les avoir salués respectueusement, elle les laissa à leur sort pour s'occuper d'autres clients. Durant toute la visite, Tariki n'avait pas manqué de profiter de l'étroitesse de certains passages pour se rapprocher de son ami. Juste assez pour qu'il le remarque mais pas suffisamment pour être impertinent. Elle haussa les épaules pour ensuite pousser un petit soupir.

"- Je connais tout ça par coeur à force, j'aurais presque pu le faire moi-même. Bon, il n'est pas tard, à peine dix-sept heures je crois. On peut retourner à la chambre pour installer nos affaires, aller directement prendre un bain chaud, se promener... qu'est-ce que tu veux faire ?"

Bien qu'éreintée, la jeune fille avait envie de tout faire à la fois. Et qu'importe ce que Shoichi proposerait, elle serait partante à présent qu'ils avaient tout le temps du monde pour faire ce que bon leur semblait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vege-tali.tumblr.com/
Imayoshi Shoichi
Capitaine & Meneur


Messages : 139
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Imayoshi]   Mer 17 Aoû - 10:55



feat. Tariki

Retour aux sources

La drague, c’était un jeu amusant pour Shoichi.

Un jeu qu’il adorait et qu’il jouait à sa manière. Si pour certain cela revient à une parade de paon, en se montrant physique de plus en plus attirant, cela relevait de dialogues biens choisis pour notre ancien capitaine.

Pour courtiser la femelle, Imayoshi ne pouvait pas compter sur son physique atypique, même si lui-même se trouvait beau, au sens ou son corps était très bien proportionné et ses cheveux brillants, le pauvre n’était pas aux goûts de tout le monde. « Effrayant » revenait souvent, surement à cause de son air un peu sadique... Mais il arrivait à passer outre grâce à quelques phrases bien tournées, et au final il arrivait toujours à ses fins.

Et dans tout ça, Tariki était une proie difficile. Et cela lui donnait encore plus envie d’elle.

Il avait d’abord cru à une de ces nombreuses groupies d’Aomine, comme quoi, tout le monde peut se tromper, et il avait découvert une femme intelligente et intéressante. Elle ne se laissait pas berner par quelques compliments –mérités évidemment- et l’exercice montait en difficulté à chaque fois. C’était un vrai délice.

Et en ce moment même l’objet de ses convoitises était en train de changer de vêtements devant ses yeux avides d’en découvrir plus...

Enfin...plus moins, car cette manière totalement ridicule de se changer donnait plus envie de rire au brun qu’autre chose. Elle l’avait bien eu pour le coup...

-Désolé, j’admirais juste le spectacle, j’espère que tu ne m’en veux pas~

Le jeune homme ricana doucement avant de retirer ses vêtements sans aucune gêne jusqu’à se retrouver seulement en boxer. Surement un des avantages des vestiaires collectifs, la barrière de la pudeur tombe rapidement en toutes circonstances. Il déplia le yukata afin de l’enfiler et se pressa pour ranger et plier ses vêtements, ce serait bête de foutre le bordel tout de suite n’est-ce pas ?

Maintenant qu’ils étaient tout les deux changés, Imayoshi s’octroya le droit de laisser son regard glisser sur la silhouette de son amie, que c’était beau et attirant.... Seulement le plaisir fut de courte durée car il fut tiré de sa contemplation par l’arrivée de l’okamisan... Tristesse dans son kokoro.

La visite était agréable et l’établissement vraiment charmant. S’il le pouvait, il vivra la en tout temps tiens... Avec évidemment la précieuse présence de Tariki, la coquine, comme s’il n’avait pas remarqué ses petits rapprochements dans les couloirs étroits... Elle ne payait rien pour attendre, elle voulait du rapprochement, elle allait en avoir pour le coup.


-Je suis sûre que la visite aurait été encore mieux si cela avait été toi la guide~

Un petit rire lui échappa avant qu’il ne se mette à réfléchir un instant à sa question. S’en suivit un petit sourire désolé.

-Je commence à me faire vieux et tout ce voyage m’a fatigué... Sans parler du changement d’air, pas assez de pollution ici... Du coup je propose de faire quelque chose de pas très fatiguant... allons déjà ranger nos affaires... On pourra toujours aviser plus tard... Cela ne te gêne pas ?

Il pencha la tête sur le côté avec un air penaud, avec ça, il pouvait lui faire accepter presque n’importe quoi.

En vérité il n’était pas si fatigué que ça, bien que le voyage l’ait un peu tué malgré tout. Seulement il avait grand besoin de calme, et la chambre semblait l’endroit le plus propice à cela pour le moment. Peut-être qu’il se laisserait tenter ensuite par un bon bain... Sans sa jouvencelle malheureusement.

Les deux adolescents remontaient les couloirs jusqu’à leur chambre qui sentait toujours aussi bon, il espérait que ce soit le cas tout le long du séjour.  Il traina son regard dans la pièce et pointa du doigt une armoire.

-On doit les mettre la dedans j’imagine ?

Surement oui, même pas la peine de poser la question, mais il aimait parfois poser des questions idiotes, il avait l’impression de se sentir dans la peau d’Aomine, en moins bronzé.

D’ailleurs en parlant de lui, Shoichi se demandait comment ce dernier avait pris la nouvelle du départ en vacances de son capitaine préféré avec la jolie brune... Mal sans doute, le connaissant, la pauvre avait du subir une sacrée crise... Mais il ne lui demanderait pas, il savait qu’elle allait finir par lui en parler, elle ne pourrait pas s’en empêcher.




(c) codée par mayuyu



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takara Tariki
Elève


Messages : 272
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 17
Localisation : Tokyo

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Imayoshi]   Jeu 18 Aoû - 21:52

Ce fut avec le sourire qu'elle remonta à la chambre en compagnie du jeune homme.

Il n'avait pas tort : installer leurs affaires leur permettrait de se sentir plus à l'aise dans ce chez eux qui serait leur pour quelques jours. En poussant la porte coulissante, elle fut de nouveau subjuguée par la vue. Il n'y en avait pas de plus belle à ses yeux. La vision du pont lui apportait toujours un lot d'émotions qu'elle chérissait : douceur, admiration, sécurité, et une pointe de nostalgie qu'avec le temps, elle était parvenue à rendre agréable. Ce pont avait bercé son enfance et lui rappelait les bons moments vécus avec sa mère. L'adolescente rêvait parfois de retourner à cette époque naïve où rien n'était grave, où l'avenir n'était pas encore voilé et angoissant. Elle haussa les épaules et s'avança vers ses bagages.

À la question de Shoichi, elle se tourna vers le meuble indiqué tout en rangeant ses cheveux derrière son oreille.

"- Tout à fait !"

Elle s'en approcha pour l'ouvrir et lui montrer.

"- Il y a de quoi suspendre les manteaux et les chemises, on peut mettre nos pantalons et nos hauts dans les petits casiers là, et pour les sous-vêtements, ma foi, je vais garder les miens dans ma valise. Ce n'est pas que je ne veux pas te les montrer mais j'ai toujours fait comme ça."

Tariki lui adressa un sourire mutin avant de repartir en direction de ses sacs. Elle n'eut aucun mal à deviner les pensées de son ami. Il y aurait forcément, tôt ou tard, par hasard ou fait exprès, un moment où il la verrait sans rien de plus sur le dos. Elle se mordit la lèvre alors qu'elle s'accroupit pour fouiller dans son sac à main : il s'en fichait sûrement mais elle devait avertir son père de sa bonne arrivée dans l'établissement. Elle saisit son téléphone portable et découvrit un message en attente.

Son coeur fit un bond formidable en voyant le nom de l'expéditeur : Daiki. Sa colère à l'annonce de son départ avec Shoichi lui revint en tête et c'est avec appréhension qu'elle lut ce qu'il avait à dire après s'être installée sur le sol : "Désolé de m'être énervé, passe de bonnes vacances.". La jeune fille poussa un profond soupir de soulagement, un immense sourire aux lèvres. Par plaisir, elle relut le message plusieurs fois, luttant contre l'envie de serrer son téléphone contre sa poitrine.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vege-tali.tumblr.com/
Imayoshi Shoichi
Capitaine & Meneur


Messages : 139
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Imayoshi]   Sam 20 Aoû - 22:00



feat. Tariki

Retour aux sources

Tariki avait l’air aux anges.

La demoiselle souriait souvent, mais depuis qu’ils étaient là, elle souriait tout le temps. Visiblement ce petit séjour allait lui faire autant de bien à elle qu’à lui, et rien que cela suffisait à Shoichi pour qu’il soit encore plus content d’être ici. Si tout se passait aussi bien que jusqu’à maintenant, cela allait être des vacances fantastiques. Mais de toute façon il n’y avait aucune raison pour que cela se passe mal...

L’ancien meneur écoutait la demoiselle avec ce petit sourire qui lui était caractéristique. « Suspendre les chemises »... Il venait à peine de laisser tomber l’uniforme de Too, ce n’était pas pour remettre une chemise... Il fallait son corps laisser respirer en paix dans un tshirt en coton bon sang.

-Ne t’en fais pas, je préfère les voir directement sur toi~

Et puis de toute façon regarder des sous-vêtements ça fait un peu pervers non ? Bon certes, le brun l’était un peu...beaucoup... mais pas dans ce sens ! Pas comme les vieux dégueu qui reniflent des culottes ou qui se frotte aux lycéennes dans le métro. Il est un pervers gentleman, celui qui attend le coup de vent qui soulève les jupes.

Imayoshi adressa tout de même un petit sourire énigmatique à sa colocataire de la semaine, plein de sous-entendu, comme à l’accoutumé. C’est vrai qu’il aimerait bien qu’elle lui fasse un petit défilé de lingerie pour le coup... Même sans... Il n’est pas difficile de ce côté.

Shoichi laissa ses pensées dépravées de côté afin de commencer son rangement, surtout qu’il était un peu nul pour le pliage de vêtements alors il devait se concentrer davantage pour ne pas se taper la honte devant la demoiselle. Il se retourna quand il l’entendit soupirer et haussa un sourcil en se demandant ce qui pouvait bien lui arriver...

Si elle souriait depuis le début, ce n’était rien à côté de ce sourire là... Un peu plus et le brun en aurait été jaloux pour la peine.

-Une bonne nouvelle peut-être ?


A voir sa tête, c’était sans doute Aomine. A force Imayoshi avait l’habitude, elle avait toujours les yeux si brillants en parlant de lui, cela ne pouvait pas être une autre personne qui la mettait dans cet état. Et cet idiot qui ne voyait rien, rha qu’il est bête par moment. M’enfin, ça l’arrangeait bien pour cette fois.  

Au moins il l’avait un peu pour lui. Par qu’il ne veuille la posséder complètement, Shoichi n’était pas près à assumer ce genre de relation constituer de sentiments, confiance, affection et tout le blabla, mais il aimait avoir une certaine exclusivité sur certaines personnes. Evidemment il ne pouvait pas blâmer Tariki pour sa relation avec le bronzé, mais il ne pouvait s’empêcher de la supporter de moins en moins. Il l’aimait bien.

-Ca me fait penser... Je n’ai toujours pas prévenu ma mère que j’étais dans le coin... Peut-être que je ne vais pas le faire après tout...


C’est qu’elle était un peu chiante... de pire en pire, le passage à la quarantaine avait eu un effet très néfaste sur la dame que Shoichi avait de plus en plus de mal à supporter plus de 10 minutes au téléphone. Sans parler de sa sœur qui devenait le clicher parfait de l’adolescente énervante. Tout le contraire de son amie ici présente.

-Qu’en penses-tu ?

Elle était souvent de bons conseils.




(c) codée par mayuyu



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takara Tariki
Elève


Messages : 272
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 17
Localisation : Tokyo

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Imayoshi]   Ven 26 Aoû - 19:43

À la question de Shoichi, l'adolescente sortit de ses pensées et se dépêcha de répondre à son autre ami.

"Ne t'inquiète de rien, c'est déjà oublié ! Je te recontacte vite, prend soin de toi.". Elle appréciait vraiment que Daiki lui présente des excuses. Elle se doutait que ce n'était pas aisé de reconnaître qu'il avait eu tort, son message n'en était que plus précieux. Rangé dans ses archives, elle pourrait le lire et le relire, encore et encore. Une fois son téléphone mis de côté, elle se concentra sur ses bagages et sur la question de son camarade.

Silencieusement, alors qu'elle sortit quelques vêtements de sa valise pour ensuite se diriger vers l'armoire murale, elle réfléchit. Shoichi avait quelques fois évoqué sa mère mais elle ne savait que peu de choses à son propos. La jeune fille s'était dit qu'un tel silence cachait quelque chose de sensible.

"- J'en pense que si tu n'as pas envie qu'elle sache, ne lui dis pas. Après tout, c'est pas parce qu'on est dans le Kansai qu'on est obligé de faire le tour de la famille. Si j'en avais dans le coin et que j'avais la flemme d'aller la voir, je ne me forcerais pas."

Elle haussa gentiment les épaules en le regardant, avant d'installer ses habits dans ce qu'elle avait décrété être son coin de l'armoire. Elle fit demi-tour pour prendre d'autres vêtements et les placer à leur tour.

"- D'un autre côté, si tu ne la vois pas souvent, ça peut lui faire très plaisir d'avoir de tes nouvelles. C'est chiant de se forcer avec la famille quand il y a des tensions mais ça peut aussi les apaiser. Tu ne m'as pas beaucoup parlé d'elle, je ne sais pas comment ça se passe entre vous alors je suppose que tes sentiments priment."

Une façon indirecte de lui demander des détails. Et pas du tout japonaise. Dans cette société basée sur le groupe et non sur l'individu, l'abnégation de soi était de rigueur. Tout nippon qui se respecte aurait fait une croix sur son malaise ou sa fainéantise pour valoriser les liens sacrés de la famille. Ce n'était plus un secret pour Shoichi, son amie agissait de façon très européenne. Aussi allait-elle peut-être, en l'y confrontant, renforcer son aspect japonais. Ou l'inciter à passer du côté obscur de la pensée occidentale.

Elle le laissa faire son propre choix tout en finissant d'installer ses affaires dans l'armoire. Une fois ça fait, elle investit le coin gauche de la table au centre de la pièce, face aux fenêtres, pour y poser son ordinateur portable et ses différents chargeurs. Dehors, la luminosité baissait petit à petit, laissant deviner les premières lumières artificielles de la ville en contre-bas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vege-tali.tumblr.com/
Imayoshi Shoichi
Capitaine & Meneur


Messages : 139
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Imayoshi]   Mer 14 Sep - 14:04



feat. Tariki

Retour aux sources

Tout finit par se savoir.

Du coup, à un moment ou à un autre, la mère de Shoichi finirait par prendre connaissance que son fils bien aimé est revenu dans sa région natale le temps d’une semaine de vacances. Et si jamais ce dernier avait le malheur de ne pas lui rendre visite... Ah... des heures et des heures de morale soulante en perspective sur le fait qu’il est un fils ingrat...ce genre de choses.

Le brun s’était toujours bien entendu avec ses parents en règle général, parce qu’il n’était pas un enfant à problèmes, il avait de bons résultats scolaires et il n’était pas du genre à rechigner à la tâche. C’était un peu le genre d’enfant qu’un parent aurait souhaité avoir en fin de compte.

Il ne demandait rien à ses parents, et en contrepartie ces derniers ne lui demandaient rien non plus.

Sauf que, depuis un ou deux ans, sa mère devenait de plus en plus agaçante. Cela faisait maintenant un peu plus de 10 ans que Shoichi avait aménagé avec son père à Tokyo, et les moments avec l’autre partie de sa famille se faisaient de plus en plus rares jusqu’à ne se résumer à une semaine à noël et un week-end pour son anniversaire. Et c’était amplement suffisant pour lui qui n’était pas porté famille...

Et il ne savait pas ce qui lui prenait dernièrement, elle ne faisait que de l’appeler, pour rien en plus, et elle bavassait des inepties à n’en plus finir. Elle avait même été jusqu’à séjourner une semaine à l’hôtel en plein Tokyo pour garder un œil dessus lors de ses examens de fin de lycée. Non mais... Un cauchemar.

Et sa sœur dans tout ça... Là par contre les relations étaient un peu plus tendues, depuis que cette dernière s’intéressait plus au maquillage et aux chaussures qu’au monde qui l’entour. Pauvre sotte.

Enfin bref, tout ça pour dire qu’il n’avait aucune envie de gâcher sa semaine avec un entretiens familiale, et surtout, il ne voulait présenter cette pauvre Tariki à ce côté de sa famille. Déjà il ne voulait pas répondre aux éternelles questions quant à leur relation, et puis il savait que cela ne se passerait pas forcément bien... Shoichi ne tient pas son caractère que de la volonté divine...

-Tout compte fait c’est surement une mauvaise idée... Et puis elle va te voir, et déjà t’imaginer avec la robe de mariée... Et même si je ne suis pas contre une nuit de noces avec toi, cela ne m’enchante pas des masses...

Il lui servit un petit sourire avant de remonter ses lunettes et de terminer consciencieusement son rangement.

Imayoshi se releva une fois qu’il eu terminé et se tourna vers la demoiselle qui portait définitivement trop bien le yukata... Ou alors c’était lui qui faisait une fixette la dessus.... ? Ha voilà peut-être un fantasme inavoué...
D’ailleurs, elle n’avait pas répondu à sa question tout à l’heure concernant le message qui l’avait mis dans tous ses états... Omission volontaire ? A moins qu’elle ne soit tellement haute dans son nuage qu’elle ne l’ai pas entendu... Enfin si c’était Aomine, ce n’était pas franchement étonnant en fait.

Son regard se glissa ensuite vers les fenêtres ou le paysage était tout aussi beau qu’en plein jour, cet endroit était vraiment superbe, et les lumières de la ville semblaient si différentes de celle de Tokyo... Plus douces... Presque apaisante...

Mais malheureusement les lumières ne suffisaient pas à remplir son estomac qui lui, était bien vide actuellement, et surement que ses grognements furent entendus par l’autre douceur de cet endroit.



(c) codée par mayuyu



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takara Tariki
Elève


Messages : 272
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 17
Localisation : Tokyo

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Imayoshi]   Dim 25 Sep - 21:00

Ne pas rougir.

Trop tard. Les joues colorées, Tariki camoufla sa gêne mêlée d'euphorie derrière un sourire. Une fois encore, Shoichi l'avait prise au dépourvu avec cette histoire de nuit de noces... mettant Daiki de côté, elle s'imagina un instant mariée à son aîné, ses bras forts la portant jusqu'au lit conjugal en vue d'une nuit d'ébats passionnés. Elle avait déjà fantasmé sur lui, plus d'une fois d'ailleurs ; il hantait certains de ses rêves les plus érotiques. Parfois, Daiki les y rejoignait. La jeune fille refréna son imagination lorsqu'elle sentit dans son bas-ventre les petites palpitations typiques de l'excitation sexuelle.

"- C'est toi qui vois, c'est toi le boss."

Son portable à la main, elle se reconcentra sur le texto à envoyer à son père. Peu suffisait, l'homme n'était pas féru de contacts sociaux même avec elle. Une fois ça fait, elle regarda l'heure sur le coin droit de son téléphone.

"- Le dîner est généralement servi entre 18 et 19h, mais comme on n'a rien spécifié je ne sais pas si on mange ici ou s'il faut descendre au réfectoire."

À peine l'eut-elle dit qu'une main délicate toqua à la porte avant de la faire coulisser. Une employée, vêtue d'un kimono simple mais élégant, leur signala la mise en place du repas dans la salle de banquet principale : leur présence était souhaitée dans les minutes à venir. Elle repartit après les avoir respectueusement salués. Amusée, Tariki lança un regard à son camarade.

"- Eh bien voilà, comme ça c'est réglé ! C'est la belle salle tout en bois laqué avec des tatamis  vieux comme le monde qu'on a vue tout à l'heure, j'adore. Bon allez..."

Elle se releva et réajusta son yukata avant de tendre la main vers Shoichi.

"- T'es plus un gosse mais j'ai pas envie de te perdre dans le dédale des couloirs."

Une excuse minable pour occasionner un contact physique. Exaltée par ses précédents fantasmes, l'adolescente ne souhaitait pas se refuser quelques frissons supplémentaires. Ces derniers la parcoururent de long en large quand la main du garçon se logea dans la sienne. Essayant de faire mine de rien, Tariki les mit en route vers la salle de réception, un immense sourire accroché aux lèvres.

En chemin, ils croisèrent d'autres vacanciers, eux aussi habillés de leur yukata. Une employée les accueillit tour à tour à l'entrée de la grande pièce, désignant à chacun un emplacement bien précis. Ce fut à regret que Tariki relâcha la main de son compagnon pour s'installer à sa place, face aux grandes baies vitrées qui laissaient observer le superbe paysage plongeant rapidement dans la pénombre de la nuit. Elle s'étonna du peu de monde présent : la saison était pourtant idéale. Il n'y avait pas de crise financière particulière en ce moment, peut-être les gens préféraient-ils tout simplement une destination plus chaude et donc plus au sud ? Elle tourna la tête vers Shoichi, assis juste à côté d'elle. Un instant, elle culpabilisa de ne pas y voir Daiki mais aussitôt le regard du brun posé dans le sien, elle se rappela les raisons de son choix.

Face à eux, le personnel se mit à genoux pour saluer les convives, invités à faire de même. L'okamisan, au centre, expliqua le déroulé du repas : ce soir leur serait servi un ichiju sansai, littéralement "une soupe, trois plats", à base de poisson de l'antarctique, précédé de quelques mises en bouche et conclu de petites douceurs. Tandis que les plats étaient apportés et déposés devant chacun, elle confia maintes détails sur la préparation traditionnelle de chaque portion et spécifia le soin apporté à la qualité de la cuisine. Des formes aux couleurs en passant par la disposition des assiettes, tout se devait d'être harmonieux. Impressionnée, Tariki ne cacha pas son impatience.

Elle savait en plus qu'un soin particulier avait été accordé à son repas, entièrement végétarien.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vege-tali.tumblr.com/
Imayoshi Shoichi
Capitaine & Meneur


Messages : 139
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Imayoshi]   Dim 25 Sep - 22:52



feat. Tariki

Retour aux sources

Imayoshi n’était pas quelqu’un de sentimental.

N’allez pas croire qu’il n’avait pas d’émotions non plus, bien au contraire, mais il n’était pas spécialement sensible en général. Pourtant, rien que de voir ces quelques rougeurs sur le visage de sa douce compagne le ravissait complètement. Déjà, parce que sa petite remarque avait fonctionné, et ça le rendait fier, mais aussi parce qu’il la trouvait vraiment adorable...et ça, c’était tout autre chose.

M’enfin le brun fut rapidement tiré de ses rêveries lorsqu’on les appela pour aller diner, et pile au bon moment en plus. C’était à se demander si la femme n’attendait pas derrière la porte le moment où Tariki allait en parler à voix haute.

-Tu aimes ce qui est vieux ? C’est donc pour ça que tu as craqué sur moi, ton cher senpai~

Il ricana doucement en s’approchant de la porte afin de sortir quand la demoiselle lui tendit la main, qu’il regarda avec un petit sourire en écoutant l’excuse de cette dernière.

-C’est vraiment gentil de ta part, j’avoue que je ne me souviens pas de la position de chacune des pièces~

En vérité, il s’en souvenait parfaitement grâce à sa mémoire infaillible, mais il n’allait pas rater une occasion de rapprochement servie sur un plateau, quand même. Du coup, il passa ses doigts le long de la main qui lui était tendue jusqu’à s’en saisir entièrement, sans quitter la brune des yeux le temps de cet instant, toujours ce même sourire aux lèvres.

Sa main était chaude et douce, c’était agréable, vraiment. Il espérait qu’il en soit de même pour elle, bien que ses mains à lui s’évertuaient à toujours rester froides... Enfin elles n’en restaient pas moins douées pour certaines choses, pas d’inquiétudes à avoir...

Durant le trajet, le pouce de Shoichi caressait doucement le dos de la main de Tariki, un petit élan de tendresse, effectué tout en discrétion jusqu’à ce que leurs mains se séparent pour qu’ils puissent prendre place l’un à côté de l’autre.

Depuis qu’ils étaient là, il ne pouvait réussir à détacher son regard de la demoiselle trop longtemps, peut-être le fait qu’ils soient tout les deux loin de tout le tumulte de la capitale, mais en tout cas, il abordait leur relation différemment, même si cela ne faisait que peu de temps qu’ils étaient là. Il se sentait d’autant plus attiré par sa personne maintenant qu’il n’y avait plus qu’elle. Etait-ce justement parce qu’il n’avait plus qu’elle ? Ou parce qu’il pouvait enfin ne s’occuper que d’elle ? Il ne le savait pas encore, mais il comptait répondre à cette question pendant la semaine.

Après avoir salués les autres convives, les plats firent petit à petit leur apparition, et rien qu’à leur vue, il savait qu’ils allaient ravir ses papilles... Surtout le dessert, mais bon ça c’est son côté gourmand, merci de ne pas juger... Il pourrait se vexer. Par contre le petit truc aux champignons il s’en serait bien passé... Et ce serait mal vu de le laisser dans l’assiette ou de le passer discrétos à sa voisine... A moins que...

D’ailleurs il remarqua que la jolie brune avait eu droit à un repas végétarien. Il ne comprenait toujours pas comment elle arrivait à vivre comme ça, c’était tout bonnement impossible pour lui, han... Il avait essayé une fois. Ils avaient fait un pari tout les deux, et s’il tenait 3 jours avec des repas confectionnés par Tariki, cette dernière devait lui payer le restaurant un soir. Bien sûr Imayoshi ne perdait jamais un pari. Et il avait été gentil en ne demandant qu’un repas au Maji burger... Quel homme.

Il se pencha légèrement vers Tariki avant de chuchoter pour l’embêter un peu.

-Tu ne trouve pas que les boulettes de viande son très bonnes~ ?

Pourquoi ce genre de niaiseries le faisait toujours rire ? Personne n’avait de réponse, malheureusement... En tout cas cela lui faisait le plus grand bien de manger, et chaque petit plat était un réel bonheur pour ses papilles. S’il pouvait, il passerait sa vie à manger... et à regarder sa voisine en yukata....et sans yukata...

Les pensées du brun se mirent d’ailleurs à dériver... Et il pensa à ces nuits qu’ils allaient passer ensemble. Mah... Ce serait mentir que de ne pas dire que Shoichi espérait beaucoup de cette semaine, et il ne pouvait s’empêcher d’imaginer Tariki le rejoindre en plein milieu de la nuit dans son futon, toujours parée de son yukata qui glissait négligemment de son épaule pour découvrir une petite partie de son opulente et trop attirante poitrine qu’il ne manquerait pas de marquer avec amour.

Ces pensées coquines rendaient le repas encore meilleur.



(c) codée par mayuyu



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takara Tariki
Elève


Messages : 272
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 17
Localisation : Tokyo

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Imayoshi]   Lun 26 Sep - 15:54

Baguettes en main après une nouvelle salutation générale, Tariki les précipita sur le morceau de brocoli.

L'assiette des entrées était un ravissement pour les yeux. Elle avait beau l'avoir vue et goûtée de nombreuses fois, la jeune fille ne s'en laissait pas. Le cadre, majestueux et serein, ajoutait du charme aux aliments. En sentant Shoichi se pencher vers elle, elle fit de même tout en mastiquant son brocoli au goût discret mais agréable d'huile de sésame.

C'était devenu une habitude : Shoichi ne pouvait pas s'empêcher de lui faire des petites remarques sur son alimentation. Combien de fois avait-elle entendu ça ? Si au départ elle avait pris la mouche, elle s'était aperçue qu'il s'agissait davantage d'un jeu que d'une attaque ou d'une remise en question. Il lui avait plusieurs fois laissé l'occasion d'expliquer en quoi le végétarisme ne représentait aucun danger pour la santé et d'exposer ses opinions socio-politiques quant au droit animal ; il s'était montré réceptif et même s'il n'abandonnait pas la viande pour autant, l'adolescente avait bien vu ses neurones s'agiter face à son point de vue.

"- Les miennes sont au pois-chiche, c'est bien meilleur !"

Elle en saisit une entre ses baguettes pour la porter à sa bouche, narguant son camarade du regard avec un sourire.

L'appétit venant en mangeant, elle eût tôt fait d'avaler toutes les petites bouchées. Voyant que Shoichi délaissait les champignons marinés, elle proposa de les manger à sa place ; l'okamisan et les cuisiniers seraient très vexés qu'un client refuse un de leurs plats. Il était dans les exigences de la tradition de terminer son assiette quoi qu'il arrivait. Sans gêne mais avec discrétion tout de même, elle les attrapa du bout de ses baguettes et n'en fit qu'une bouchée. La femme assise de son autre côté observa le spectacle sans rien dire mais n'en pensant pas moins. Tariki lui adressa un sourire confus.

Alors que les assiettes étaient remportées vers la cuisine et que celles de l'ichiju sansai arrivaient, l'adolescente invita son ami à poser les yeux sur une grande estampe florale accroché au mur de droite.

"- Elle a été peinte au 18ème siècle par un artiste local, je ne me souviens plus qui. Elle n'a rien de particulier mais je la trouve jolie."

Tariki admira les formes et les couleurs de la peinture avant de rabaisser la tête vers son nouveau plat. Elle appréciait grandement de ne pas avoir à spécifier son alimentation chaque fois qu'elle venait, l'okamisan se chargeait de tout à sa place. En remplacement des sashimi et de la petite friture de poissons lui étaient proposés de fines tranches de courgette et des mini-tempura de fleur de lotus.

"- Franchement, Sho... regarde cette merveille et dis-moi que tu es jaloux."

Elle attendit ses réactions les yeux braqués sur lui, prête à lui faire regretter de ne pas manger la même chose.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vege-tali.tumblr.com/
Imayoshi Shoichi
Capitaine & Meneur


Messages : 139
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Imayoshi]   Sam 1 Oct - 21:47



feat. Tariki

Retour aux sources

Shoichi souriait, comme toujours.

Il était content de voir que son amie ne prenait pas mal sa petite boutade, ou plutôt, qu’elle ne le prenait plus mal. Il fut un temps au début de leur relation, où cette dernière paraissait assez succeptible sur le sujet, du moins, elle ne semblait pas apprécier l’humour –certes douteux- dont faisait preuve notre ancien capitaine à lunettes sur le sujet. Mais après moult discussions, la jolie brune avait fini par comprendre que Shoichi n’était pas hostile envers sa pratique, il aimait juste en rire. Comme de tout le reste.

-Comment diable peux-tu savoir si c’est meilleur alors que tu n’as pas goûté ? Je trouve que tu prends des raccourcis un peu trop faciles ma grande~


Il la regardait du coin de l’œil toujours avec son petit rictus qu’on lui connaît tous si bien.

Le brun n’était pas difficile niveau nourriture, il aimait quasiment tout, certaines choses plus que d’autres, comme l’anguille grillée qui est son plat favori, mais il avait aussi horreur de certains aliments... Et le champignon arrivait en tête de liste. Ce n’était pas possible qu’une telle infamie existe. Lorsqu’il était plus jeune, il allait jusqu’à prétendre y être allergique lorsqu’il devait en manger chez des amis afin d’expliquer le fait qu’il en laisse au coin de son assiette. On ne pouvait ainsi rien lui dire.

Mais bon, là il n’avait plus aucun problème concernant ces horreurs, car la douce Tariki venait de lui shipper à même l’assiette pour lui en débarrasser proprement. Il lui devait maintenant une reconnaissance quasi-éternelle. Et cela devait se voir grâce à son sourire presque pas flippant –signe qu’il était vraiment très très content.

Shoichi tourna la tête vers le mur que lui indiquait son amie afin d’admirer la superbe peinture au mur. C’est vrai que c’était joli.

-Un peu comme les filles de l’équipe de handball... Elles n’ont rien de particulier mais elles sont plutôt jolies...

Le brun ricana doucement avant de jeter un petit coup d’œil sur sa voisine qui devait bien avoir l’habitude de ce genre de remarque, bien qu’il sache que ce n’était pas ses préférées. Il aimait l’embêter, vraiment beaucoup. Et puis surtout en parlant des autres filles, parce qu’elle était sa préférée malgré tout.

Il tourna à nouveau la tête mais en direction de son assiette cette fois avant que ses yeux ne se pose sur celle à côté.

-Je peux te dire que je suis jaloux mais ce ne sera pas sincère... Du coup j’hésite un peu...

Un petit sourire désolé cette fois étira ses lèvres, bien qu’elle soit très fière de son assiette, la sienne lui donnait beaucoup plus envie, et puis même si c’était le contraire, il n’allait certainement pas lui faire le plaisir de lui avouer, manquerait plus que madame prenne ses aises.

Enfin elle peut tout de même le faire au niveau de sa tenue... mais plus tard, m’voyez. D’ailleurs le renard se pencha à nouveau vers Tariki afin de chuchoter doucement afin que personne mis à part elle n’entende.

-Tu sais... passer toute la journée assis sur des sièges inconfortables... ça à tendance à me donner mal au dos... Je me fais vieux en plus... Du coup lorsqu’on retournera dans notre chambre, il serait judicieux que tu me masse le dos...

Nue. Et avec tes seins. Mais bon il n’allait pas lui donner l’idée lui-même, elle devait aussi faire sa part du travail. Malgré tout, Shoichi continua à manger comme si de rien était, tout en observant les réactions de sa camarade.



(c) codée par mayuyu



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takara Tariki
Elève


Messages : 272
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 17
Localisation : Tokyo

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Imayoshi]   Lun 3 Oct - 15:39

Tariki l'observa d'un air faussement blasé.

Elle savait très bien que de son aîné, on n'obtenait pas les choses simplement en les voulant. Ce trait de caractère l'avait fortement déstabilisée au début ; qu'y avait-il de si amusant à contredire tout le temps les autres et surtout à ne pas leur céder l'évidence même lorsqu'elle crevait les yeux ? La jeune fille avait d'abord cru à du sadisme, ce qui n'avait pas été sans lui rappeler une ancienne amitié dont la conclusion lui laissait toujours un goût amer en bouche. Mais à force d'observations et d'échanges, Tariki avait fini par comprendre qu'il s'agissait pour Shoichi d'une forme de communication et qu'il ne fallait guère s'offusquer de la manière, et encore moins se tirailler la tête à en comprendre le but précis. Personne ne le changerait ; à dire vrai, c'était aussi ce qu'elle lui trouvait de charmant.

Elle commença à manger, croquant dans un tempura tout en restant attentive aux paroles de son ami. "Partir en vrille" aurait été un euphémisme pour décrire l'état de son palpitant lorsqu'il glissa l'idée de lui... masser le dos. Ses fantasmes allant bien plus vite que sa raison, l'adolescente se retrouva dans l'incapacité de répondre immédiatement. Si elle répondait sans émettre la moindre résistance, elle risquait de passer pour une bonne poire et pour une opportuniste ; d'un autre côté, elle savait que Shoichi savait qu'il l'attirait. Elle lui avait quand même pris la main dans les couloirs quelques un quart d'heure plus tôt...

"- "Il serait judicieux" ? La forme manque cruellement de classe, monsieur. Rattrapage !"

Sauvée. Peut-être.

La grande salle n'était pas spécialement chauffée malgré les températures externes qui en ce mois-ci pouvaient s'approcher du zéro durant la nuit. Pourtant, la jeune fille aurait volontiers ôté une partie de ses vêtements tant elle avait chaud. Son cerveau fusant d'idées et de questions, elle se contenta d'oser un regard en direction de son voisin tout en continuant de manger, espérant qu'il jouerait le jeu et reformulerait sa demande, lui laissant ainsi le temps de trouver une réponse qui ne ferait ni trop enthousiaste, ni trop hypocrite.

Mine de rien, elle aurait aimé que Daiki lui fasse cette proposition.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vege-tali.tumblr.com/
Imayoshi Shoichi
Capitaine & Meneur


Messages : 139
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Imayoshi]   Lun 3 Oct - 23:03



feat. Tariki

Retour aux sources

Un petit rire discret s’échappait des lèvres de Shoichi.

Sa voisine avait l’air visiblement retournée par cette demande de massage, son petit jeu avait bien fonctionné. Outre le fait qu’il aurait vraiment aimé se faire dorloter de la sorte, le fait qu’il le lui demande pendant le repas n’était pas anodin. Rien n’était fait à la légère avec notre ancien capitaine.

Il espérait bien la mettre mal à l’aise, ou du moins la gêné un peu devant tout le monde, c’était quelque chose qu’il trouvait amusant. Bien sur il n’y avait de méchant derrière cela, c’était de bonne guerre. Et puis le tout était effectué avec une grande discrétion afin que les idées des autres ne soient pas faussées au sujet de la demoiselle. C’était juste histoire de s’amuser un peu.

-Ma phrase était très bien...m’enfin... je ne peux rien te refuser...

Il fit un léger sourire avant de reprendre une bouchée de son plat tout en réfléchissant un instant à la tournure de sa phrase. Puis, une fois la nourriture avalée il reprit, d’un ton doux et presque minaudant.

-Tari, ma douce, suite au voyage que nous avons effectué ensemble, il se trouve que mon corps accablé par les années, subis les dommages du temps et il me fait affreusement souffrir. C’est pour cela que je me permets, si tu le concède, de te demander s’il serait possible que tes charmantes mains viennent effleurer ma peau dans le but de masser mon dos endoloris, et que je puisse ensuite profiter du reste de ces vacances dans le bien-être le plus total...

Et Shoichi ouvrit légèrement les yeux pour sourire à son amie de manière innocente. C’était impossible qu’elle refuse, il y avait mis tout son talent là...

Même si bon, d’un côté il se doutait bien qu’elle ne dirait pas non, après ses petites tentatives de rapprochement dans les couloirs, ce serait un peu idiot de ne pas en vouloir plus. A moins que cela ne soit pas assez subtile... ? Enfin, après des mois de sous-entendu, le brun avait tout de même envie de plus, pas qu’il allait devenir un gros lourd pour autant, il resterait le même, mais des actes, cela lui ferait du bien.

Et d’un côté, cela serait rassurant, au moins pour son égo. Pas que le renard ait un complexe d’infériorité, loin de là, mais quand on se bat contre Aomine, on peut vite se découragé... Notamment qu’il avait déjà remarqué à quel point son amie semblait affectionner le joueur miracle... Elle avait parfois des réactions et des gestes à son égard, qu’elle n’avait jamais eu envers lui-même. Il n’était pas jaloux, mais envieux. Et c’était un sentiment bien embêtant par moments...

Imayoshi se pencha à nouveau vers Tariki, en chuchotant à nouveau.

-A ton avis, tu penses que c’est parce que tu portes vraiment très bien le yukata que celui d’en face ne fait que te regarder depuis le début du repas ?


Et il tourna le regard vers l’homme en question qui l dévorait du regard, ce qui ne lui plaisait pas du tout.




(c) codée par mayuyu



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takara Tariki
Elève


Messages : 272
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 17
Localisation : Tokyo

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Imayoshi]   Mar 4 Oct - 14:22

Dès les premiers mots de son plaidoyer, Tariki sut qu'elle s'était fait manipuler.

Elle leva les yeux au ciel, soulagée et plus amusée qu'autre chose d'être encore une fois tombée dans le panneau. Ce n'était qu'une fois embringuée dedans qu'elle découvrait les petits jeux de son camarade. C'était parfois agaçant, voire vexant, mais dans le contexte actuel la jeune fille se sentit d'humeur à en rire. Détecter ses manipulations mentales offrait en soi une porte de sortie. Elle attendit donc la fin de son discours, qu'elle reconnut fort plaisant au passage, avec un sourire en coin. Et tout aurait été parfait s'il n'avait pas précisé le regard lubrique de l'homme qui leur faisait face.

Voilà qui lui déplut réellement. Loin de vouloir faire une esclandre dans cet établissement si cher à son coeur, Tariki se contenta de regarder froidement l'énergumène, adoptant l'expression faciale qu'elle avait portée des années durant, alors que les liens de sa famille se dissolvaient inexorablement et que sa scolarité vacillait du côté obscur. Une expression rude, agressive, qui assurait de passer un mauvais quart d'heure si les choses continuaient ainsi. L'homme dévia son regard, pour quelques minutes du moins. Satisfaite, l'adolescente réadapta son visage pour sourire à Shoichi comme si de rien n'était.

"- J'ai l'habitude des vieux pervers. Entre mes yeux et mes seins... Crois-moi que si celui-là insiste, un petit mot à l'okamisan et ça sera réglé."

Mais elle espérait ne pas en arriver là.

Portant un autre tempura à sa bouche, elle se concentra sur la demande délaissée de son aîné. Qu'y avait-il de mal à lui toucher un peu le dos ? Elle en avait envie et lui faisait suffisamment confiance pour ne pas transformer la séance de massages en quelque chose de plus... inapproprié. Ce n'est pas qu'elle y aurait forcément dit non mais si une telle chose devait se produire, il y aurait des secrets à avouer au préalable et ça, Tariki ne le souhaitait pour rien au monde. Sans compter Daiki.

"- Pour ton dos, je pense qu'une bonne trempette dans les eaux chaudes des bains pourrait largement suffire mais comme tu as fourni beaucoup d'efforts pour formuler une requête acceptable, c'est d'accord. En plus, ça me permettra d'essayer quelques exercices de Zheng Gu Tui Na que j'ai étudiés !"

Au final, elle s'en sortait bien. Contente d'elle, elle acheva ses assiettes non sans se délecter une dernière fois du goût subtil des sashimi de courgette. Les desserts promettaient d'être divins eux aussi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vege-tali.tumblr.com/
Imayoshi Shoichi
Capitaine & Meneur


Messages : 139
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Imayoshi]   Mar 4 Oct - 22:43



feat. Tariki

Retour aux sources

Shoichi était-il un homme étrange ?

Beaucoup seraient tentés de dire que oui... Et encore plus en sachant qu’actuellement, alors que Tariki était en train de tuer du regard ce pervers en train de la mater sans vergogne, il la trouvait mignonne. Et foutrement attirante...

A aucun moment il ne cautionnait l’attitude de leur voisin –bien que lui-même ne se gêne pas pour mater son amie- mais ce regard qu’elle lui offrait lui donnait des frissons. Elle avait l’air tellement sauvage... Un peu de plus et cela aurait fait naître de l’excitation au fond de son caleçon...

Enfin, il préférait quand même son regard habituel, au moins il n’avait pas peur de trépasser après ce dernier...

-Et les jeunes pervers tu en pense quoi ? Je sais de source sûre qu’il y en a un que tu apprécies beaucoup~

Et le brun ricana doucement, une petit pique envers Aomine ne faisait jamais de mal. Même si elle n’allait surement pas trop apprécier, Tariki n’aimait pas les savoir en mauvais terme et leur petite guerre la fatiguait plus qu’autre chose.

Mais c’était totalement de la faute du plus jeune, c’est lui qui détestait Imayoshi et non le contraire. Au bout d’un an il avait même fini par lui trouver des bons côté et l’apprécier, pas trop non plus, parce que l’attachement de Shoichi n’était pas facile à se procurer, mais il avait le mérite de l’intéresser.

Malheureusement, il était trop difficile de discuter pour les deux garçons, entre un qui prend la mouche et s’énerve pour un rien, et l’autre qui se fait un malin plaisir à le titiller... Impossible d’aligner deux mots sans que le ton ne monte. Dommage pour celle qui se retrouvait entre les deux...

Shoichi délaissa ses pensées concernant son ancien kohai, pour écouter son amie accepter sa demande de massage.

-Tu peux faire ce que tu veux, mon corps est tout à toi~

Vraiment tout le corps... mais on se contentera du dos pour ce soir, chaque chose en son temps quand même. Imayoshi avait aucune idée de ce qu’était le Zheng Gu Tui Na, il savait juste que cette appellation était beaucoup trop longue... Il verrait bien une fois devant le fait accompli, il faisait de toute façon confiance à la demoiselle.

Le brun retourna à son plat qu’il termina assez rapidement, avant que leurs assiettes ne leur soient retirées pour qu’on apporte le dessert. Un petit sourire s’afficha sur ses lèvres, ce n’était surement plus un secret pour Tariki, mais Shoichi adorait les desserts et les choses sucrées. Bien sur il savait faire preuve de modération, de peur d’en être dégouté à trop fortes doses, mais qu’est ce qu’il aimait les desserts... Surtout ceux au caramel, ah, il vendrait Makoto contre son poids en éclairs au caramel...

Bon, le dessert ne serait pas au caramel, mais les wagashi lui allaient aussi très bien, il avait un faible pour la pâte de haricots rouges sucrée, son père faisaient des dorayaki à manger sur la tête d’un galeux tellement ils sont bons... Rien que d’y penser que la salive monte à la bouche... Enfin, ils ne sont pas le sujet du jour.

Il lança un coup d’œil à sa voisine avant de commencer à manger, et un petit sourire étira ses lèvres. C’était vraiment délicieux, il en aurait bien mangé une trentaine comme ça...

-Tu pourras me faire les même en rentrant ? S’ils sont aussi bons je vais vraiment reconsidérer l’histoire du mariage...

Non ce n’était pas du tout un mariage par intérêt, c’était un mariage d’amour...D’amour de la nourriture.



(c) codée par mayuyu



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takara Tariki
Elève


Messages : 272
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 17
Localisation : Tokyo

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Imayoshi]   Jeu 6 Oct - 18:46

En voyant les wagashi arriver, Tariki crut redevenir enfant.

Gourmande de nature, elle adorait tout ce qui était sucré. Comme la plupart des japonais. C'était probablement son trait de personnalité le plus commun avec ses pairs, et l'un des plus prononcés avec Shoichi. L'archipel fourmillait de mignardises en tout genre : bonbons, gâteaux, biscuits, crêpes, beignets... et la gastronomie traditionnelle regorgeait de ces petites douceurs, d'autant plus délicieuses qu'elles étaient préparées avec des ingrédients subtils, contrairement aux produits industriels. Les desserts du Genmyoan étaient conçus avec un soin remarquable. Enfant, elle avait eu la chance lors d'un de ses séjours d'assister à leur confection. Elle gardait le souvenir d'une rigueur intransigeante mais aussi d'une délicatesse hypnotique.

Ce fut cette réminiscence qui la ramena au stade enfantin, excitée d'y goûter et de connaître l'avis de son aîné à leur sujet. Ce fut donc de bon coeur qu'elle rit lorsqu'il lui fit part de son opinion, non sans la flatter au passage.

"- Je pense que je me débrouille plutôt bien à ce niveau, mais ces wagashi-là, personne ne pourra jamais les refaire à l'identique. Ils ont un goût unique. Le goût du bonheur."

Elle lui jeta une oeillade complice tout en apportant l'une des pâtisseries à sa bouche. Comblée aussi bien par son goût que par les souvenirs qu'elle réveillait, elle ferma les yeux pour la savourer mieux encore. Oubliant un instant la discrétion de rigueur, elle relâcha un profond soupir de bien-être.

"- Si tu veux en manger souvent, c'est au chef-pâtissier que tu dois te marier ! J'ai oublié son nom mais peut-être qu'avec mon pass VIP, on pourra s'approcher des cuisines pour le remercier."

Même si elle aurait voulu prendre le temps de déguster chaque wagashi, son enthousiasme la poussa à les consommer rapidement. Le ventre plein, elle posa une main dessus, satisfaite de son repas. Il n'y restait plus qu'un tout petit espace, celui nécessaire à l'état de satiété. Objectivement, c'était un repas idéal tant pour la qualité que pour la quantité ; à cela, il était possible d'évaluer la valeur d'un restaurant et le talent d'un cuisinier, et le Genmyoan était définitivement l'un des meilleurs établissements du Japon pour cette raison.

Fut proposé aux convives un petit digestif alcoolisé afin d'achever le repas sur une note purement traditionnelle. N'étant pas majeurs et jouissant déjà d'un statut particulier, les deux jeunes gens eurent à la place une tasse de thé vert. De qualité supérieure, bien évidemment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vege-tali.tumblr.com/
Imayoshi Shoichi
Capitaine & Meneur


Messages : 139
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Imayoshi]   Sam 8 Oct - 22:22



feat. Tariki

Retour aux sources

Shoichi laissa échapper un petit rire.

Il la trouvait vraiment adorable comme ça, en train de manger ses wagashi. Pas que le brun soit un adepte de tout ce qui est adorable, les bébés panda et les chiots, il s’en fou complètement... mais Tariki avait l’art d’être mignonne dans une jolie manière, de façon attirante, alors il aimait la voir mignonne.

Et en y réfléchissant bien il aimait la voir de toutes les façons, que ce soit mignonne, sexy, sauvage, agressive, amusée, gênée,... A chaque fois cela réveillait une part de sa personne, elle allait finalement avoir sa peau à ce rythme.

-Non le goût du bonheur est sur mes lèvres tu ne pourras le connaître qu’après m’avoir embrassé demoiselle~

Et un nouveau petit rire discret de la part du brun.

-Et je ne veux pas me marier au chef pâtissier, il sera forcément moins beau que toi en yukata alors j’aurais toujours cet arrière-goût d’amertume quand je serais à ses côté dans notre lit conjugal...


Shoichi lui fit un petit sourire amusé.

Il savait que la demoiselle n’allait pas se formaliser de cette allusion homosexuelle, vu qu’il lui avait avoué avoir déjà essayé. A plusieurs reprises, mais sans jamais citer de nom. De toute façon la question n’était de savoir qui, elle ne s’intéressait pas vraiment aux ragots... Sauf s’ils concernaient Aomine, mais ce dernier n’était pas passé dans le lit de son capitaine. Ceci dit ce dernier n’aurait sans doute pas dit non, il était pas mal quand même.

Arriva la fin du repas, et heureusement car Imayoshi ne pouvait de toute façon rien avaler de plus, du moins rien sous forme solide. Un petit digestif n’aurait pas été de refus mais il devait attendre encore un peu pour cela, et même si son père le laissait faire à la maison, il n’était pas à la maison. Enfin ce n’était pas bien grave, le thé qui leur fut servit était très bon, alors Shoichi n’avait pas à s’en plaindre.

Une fois sa tasse avalée, la pièce se vida peu à peu de ses convives et il était temps pour eux de vaquer à leurs occupations après avoir remercier et saluer tout ce beau monde. A l’heure actuelle, la digestion était déjà en marche, et il devait bien avouer qu’en plus de la fatigue du voyage, il n’avait vraiment la force de rien du tout.

-Je suis épuisé... Je dois bien avouer que là... J’ai seulement assez de forces pour recevoir ton massage~

Il la regarda d’un seul œil ouvert en s’en rapprochant discrètement, jusqu’à être assez près pour passer une main dans son dos et le lui caresser doucement tout en avançant dans le dédale des couloirs. Il caressait parfois quelques mèches plus longues de ses cheveux qui tombaient sous sa main, emmêlant ses longs doigts dedans.



(c) codée par mayuyu



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takara Tariki
Elève


Messages : 272
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 17
Localisation : Tokyo

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Imayoshi]   Mer 12 Oct - 19:53

Son coeur risquait de lâcher avant la fin du séjour.

À le faire battre aussi vite et de manière aussi aléatoire, la jeune fille craignait qu'il ne s'épuise et qu'à peine plongée dans l'eau chaude de son premier bain, il ne lui fasse faire un malaise. Mais que pouvait-elle y faire alors que la main de Shoichi caressait son dos d'une manière aussi douce et agréable ? Elle n'avait pas cinquante mille façons de réagir à ce contact. Accélération du rythme cardiaque, précipitation de la circulation sanguine, affaiblissement des membres porteurs, impression de chaleur, grand sourire bêta... c'était exactement les mêmes réactions qu'avec Daiki. Tariki se demanda un instant : était-elle en train de tomber amoureuse de Shoichi...? Était-ce seulement possible alors qu'elle aimait déjà quelqu'un d'autre ?

De retour dans la chambre, elle sourit poliment à son camarade avant de s'emparer de son téléphone portable, espérant y trouver une réponse de Daiki. Et peut-être une forme de raisonnement. Mais rien. Personne ne lui avait écrit durant le repas, pas même son père. Déçue, elle soupira et s'installa à plat-ventre sur l'un des futon qu'une employée avait installés au sol durant leur absence. Après avoir reposé son téléphone, elle tendit son bras et tapota sur l'autre matelas avec sa main, le regard tourné vers Shoichi.

"- Allez viens l'athlète, que je te fasse ton massage ! Après j'irai prendre un bon bain."

Il lui fallait de toute façon attendre une heure avant d'y aller, afin de ne pas gêner la digestion. Malgré ses questions, elle était encore affectée par les tendres caresses que le jeune homme avait prodiguées sur son dos et elle n'avait plus qu'une envie : toucher le sien. Le basketball avait le mérite de sculpter admirablement les épaules, les bras et le ventre. Les jambes n'étaient pas en reste mais Tariki avait un faible pour les torses... masculins comme féminins. Pour s'éviter un instant de gêne à seulement l'observer dénuder le haut de son corps finement musclé, elle continua de parler.

"- Je propose qu'on aille faire un tour dans Miyazu demain. Il y a des choses à voir, comme des petites échoppes typiques et quelques monuments sympa. Et si on est assez vaillant, on pourra traverser le pont. Comme ça on sort mais on ne va pas trop loin, ça me paraît bien pour le premier jour. Qu'est-ce que tu en dis ?"

Qu'il y répondit aussi bien "oui" que "non" que "pâte à choux", Tariki n'y prêta guère d'attention, hypnotisée par la vision de son dos alors qu'il s'était allongé à côté d'elle. Elle déglutit avec une certaine difficulté. Au diable les questions, tout compte fait. Et au diable Daiki et son incapacité à répondre à ses sentiments : elle n'allait décemment pas refuser de poser les mains sur cette peau si alléchante. Soudainement d'humeur taquine, elle se mordit furtivement la lèvre avant de se redresser et de s'installer à califourchon sur son fessier, qu'elle devina ferme. Se frottant les mains afin de les réchauffer, elle osa une légère ondulation de son bassin, prétextant de façon tacite de mieux prendre appui sur lui.

Puis enfin, ses paumes touchèrent la peau tiède du garçon.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vege-tali.tumblr.com/
Imayoshi Shoichi
Capitaine & Meneur


Messages : 139
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Imayoshi]   Jeu 13 Oct - 22:04



feat. Tariki

Retour aux sources

Shoichi était grand.

Et il était mince. Il avait ce corps dont toutes les femmes du monde rêvent, vous savez, ce genre de corps énervant qui peut avaler n’importe quoi sans prendre un gramme...

Du coup, on serait tenté de penser qu’il n’a pas besoin de faire du sport... mais que nenni ! Si ce n’était pas pour maigrir c’était au moins pour se musclé afin de ne pas arboré un corps de faible fœtus. Aves ses longs membre, il aurait tôt fait de paraitre squelettique et ce ne serait pas aussi beau à regarder.

Mais maintenant qu’il avait réussit à se sculpter une silhouette agréable à l’œil, il n’allait pas se priver de la montrer à la demoiselle. Même s’il avait toujours été à l’aise avec son image, ce sentiment s’était renforcé en même temps que ses abdominaux. Ne vous attendez pas non plus à une silhouette de body builder, c’était fin, c’était discret, mais beau.

Il pouvait voir dans les grands yeux bleus de Tariki que la vision lui plaisait et il n’en était que plus heureux.

-Un massage par ne déesse et un bain... Serait-ce ça que l’on appelle le paradis ?

Shoichi s’allongea en regardant l’adolescente par-dessus son épaule avec un petit sourire taquin avant de retirer ses lunettes, par précaution afin de pouvoir mettre sa tête dans ses bras pour en profiter encore plus.

-Je te fais confiance, tu connais mieux le coin que moi... En tout cas le programme m’a l’air intéressant. En plus il parait qu’il fait beau alors autant en profiter.

Beau mais frais, et ça c’était un peu moins sympa, mais en même temps que pouvait-on espérer en plein mois de mars ? L’hiver ne devrais pas exister... Ou alors Shoichi devrait-il aller ailleurs ? Ou le soleil ne se couvre jamais ? Ha... Mais il apprécierait moins la chaleur... C’était une question bien compliquée.

Une question à se poser plus tard, pour l’instant il devait se concentrer uniquement sur les soins que la belle jeune femme allait lui prodiguer. Il sentit soudainement un poids sur son fessier et il regarda par-dessus son épaule pour vérifier et un petit sourire étira ses lèvres avant qu’il ne regarde à nouveau devant lui. Et elle osait bouger, la garce, c’était le tenter de façon gratuite ça !

Il n’eut pas le temps de faire semblant de s’en plaindre qu’il sentit ses mains douces contre la peau de son dos. Rien que ça était agréable, et il sentit un frisson le parcourir tout entier. Il était certain que Tariki l’avait sentit celui là.

Quelques minutes à peine suffisaient pour que le garçon ne laisse échapper un petit soupire de bien-être, c’était réellement une sensation agréable et reposante. Shoichi ne regrettait absolument pas de lui avoir demander ça, c’était tout bonnement délicieux.

-Tu es vraiment douée...

Et le brun se demanda si ses dix doigts l’étaient autant avec autre chose... De forme tronc d’arbre... Non non ce n’était pas de la vantardise, pas le genre de la maison.

-Je vais t’en demander tout les jours je crois~




(c) codée par mayuyu



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takara Tariki
Elève


Messages : 272
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 17
Localisation : Tokyo

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Imayoshi]   Ven 14 Oct - 16:14

Sa peau était un plaisir à masser.

Souple ou ferme selon les endroits, Tariki l'admirait se modeler entre ses doigts. Elle la palpait, la pressait, la caressait, la roulait au gré de ses envies, n'y imprimant finalement aucun exercice précis, se fiant uniquement aux réactions du jeune homme. Au fil des minutes, elle l'avait senti se détendre et ses oreilles attentives enregistraient chaque respiration, chaque soupir témoins de son bien-être. C'était un moment d'une grande sensualité qu'elle ne partageait malheureusement que trop peu avec ses proches. Le contact physique était pourtant pour l'adolescente un véritable système de communication : poser sa main sur l'épaule de quelqu'un pour souligner un soutien moral, prendre une main dans la sienne pour confirmer la complicité, s'offrir comme actuellement un instant de détente... Tariki aimait toucher les autres. Mais les nippons, d'une manière générale, n'étaient guère friands de contact charnel. Elle ne pouvait cependant pas en vouloir à sa mère de lui avoir conféré l'amour des caresses et des câlins. À Rome, elle devait vivre comme les romains.

Ses mains naviguèrent plusieurs fois entre la nuque de Shoichi et son bassin, de ses épaules à ses flancs. Son coeur avait cessé de palpiter, elle ne manqua toutefois pas de glisser ses doigts parfois assez bas sur ses hanches pour masser le haut de son fessier ou de les approcher très près de ses oreilles, un endroit du corps qu'elle trouvait particulièrement érotique. Le jeune homme devait très certainement se douter que ces gestes n'étaient pas dénués d'intentions plus... grivoises. Et si Tariki était elle-même influencée par les bienfaits de ses palpations, elle n'en demeurait pas moins grisée. C'était facile d'imaginer son aîné se retourner pour qu'elle lui touche le torse alors que ses mains remonteraient sur ses cuisses, ou qu'il inverse la situation et ne la déshabille avec une lenteur à devenir dingue.

Ce fut d'ailleurs en se sentant un peu trop émoustillée par l'un de ces fantasmes qu'elle décida d'arrêter. Elle administra quelques dernières caresses le long de la colonne vertébrale du garçon et s'immobilisa, un sourire aux lèvres, sans quitter son confortable fessier. Elle se pencha vers son oreille et parla d'une voix douce pour ne pas l'extirper trop brutalement de sa sérénité.

"- Et voilà monsieur. Ça fera 8000 yens* s'il-vous-plaît."

Elle se retint d'y déposer un baiser et délicatement, se déplaça pour s'allonger un instant à côté de lui, veillant à remettre les pans de son yukata en place pour couvrir ses cuisses. Le visage tourné vers le sien, elle lui sourit. Les muscles de ses mains et de son propre dos chauffaient un peu, un bon bain chaud s'imposait.

*un peu moins de 70€


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vege-tali.tumblr.com/
Imayoshi Shoichi
Capitaine & Meneur


Messages : 139
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Imayoshi]   Sam 15 Oct - 12:02



feat. Tariki

Retour aux sources

Shoichi était l’entre-deux.

Ouvert d’esprit, il avait un comportement bien plus libre que la plupart de ses compères japonais qui parfois osaient à peine toucher leur propre femme. Cependant, il restait tout de même bien plus réservé qu’un américain ou un européen, surement à cause de son éducation. Ses principales barrières étant placée lorsqu’il se trouvait en public, il ne faisait que de simples gestes très discrets afin de ne pas se faire remarquer ni mettre mal à l’aise la personne en question.

Jamais de la vie il n’oserait tripoter sa copine ou quiconque devant tout le monde comme ils le font dans certains films... C’était un total manque de respect plus qu’un manque de pudeur à son avis. Pourtant il n’était pas contre quelques accolades ou tout simplement donner la main à sa dulcinée. Il avait aussi une vision toute réduite de l’espace vital et il n’hésitait pas à coller littéralement les gens.

Par contre une fois dans la sphère privée, Shoichi était largement plus libéré et il se laissait aller à beaucoup de gestes du plus tendre au plus pervers avec les personnes en sa compagnie. Mais ce qu’il préférait, c’était ces gestes au milieu, tendres mais à forte connotation sexuelle. Sensuels et érotiques. Comme maintenant.

Il sentait bien que ce n’était pas un simple massage comme peut en faire un kiné, de toute façon il l’avait prévu dès le départ. C’était agréable, doux, mais aussi chaud et lascif. S’il n’écoutait que lui, il se serait déjà retourné pour offrir un massage à l’opulente poitrine de son ami, ainsi qu’au reste de son corps auquel il aurait offert mille caresses et tout autant de baisers.

Cela faisait maintenant plusieurs mois qu’ils se cherchaient, et plus le temps passait, plus les gestes devenaient démonstratifs. Les allusions de Shoichi se faisaient plus nombreuses et appuyés. Il devait bien avouer que son envie d’elle n’avait jamais été aussi puissante, et c’était de plus en plus difficile de résister à ses pulsions.

Un nouveau frisson le parcouru lorsqu’il sentit son souffle chaud contre son oreille, elles étaient sensibles les coquines, et ce bon moment de bien-être prit fin.

Il releva la tête en tâtant à côté de lui pour remettre ses lunettes et pouvoir regarder la demoiselle en haute définition, un petit sourire aux lèvres.

-Ce n’est pas donné, à ce tarif tu aurais pu le faire nue~

Il ricana doucement avant de se redresser pour s’étirer un peu. Ce petit massage lui avait vraiment fait un bien fou au final, il ne manquait plus qu’un bon bain pour rendre le tout parfait.

-Ceci dit si je peux payer en nature cela ne me dérange pas...

Il lui fit un petit sourire avant de se pencher vers elle et de déposer un petit bisou léger sur sa joue pour la remercier. Il se releva du matelas afin d’aller vers la petite armoire.

-Je ne sais pas ce qu’il en est de ton côté, mais j’ai bien envie d’un bon bain... Pas toi ?

Il la regarda par-dessus son épaule afin d’avoir son feu vert pour sortir ses affaires de bain.



(c) codée par mayuyu



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takara Tariki
Elève


Messages : 272
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 17
Localisation : Tokyo

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Imayoshi]   Sam 15 Oct - 15:49

Le temps sembla s'arrêter.

Par réflexe, Tariki porta ses doigts à l'endroit où son aîné venait de déposer un baiser, comme pour retenir la sensation désireuse de fuir le grain de sa peau. Une émotion particulière s'empara de tout son corps. Une impression de flottement, de contentement intense et de désir ardent. Un bien-être toutefois mêlé de frustration. La dernière fois qu'elle s'était sentie ainsi, elle avait mis sa vie en jeu et avait récolté une promesse de mort prématurée. Pourtant, ce ne fut pas à ça qu'elle pensa en observant Shoichi se relever.

Elle soupira brièvement et se redressa, assise en tailleur sur le futon.

"- Grave ! C'est ouvert jusqu'à 23h alors on a tout notre temps. On a qu'à se retrouver ici quand on aura fini. Si ça te dit j'ai apporté un jeu de cartes, on pourra y jouer avant d'aller se coucher."

Elle lui adressa un sourire avant de se lever pour le rejoindre devant l'armoire, dans laquelle elle prit ses affaires. Elle se dirigea ensuite vers ses bagages pour y prendre sa trousse de toilette et son paquet de cigarettes. Une fois certaine de ne rien oublier, elle envoya un dernier regard à Shoichi et passa la porte sans l'attendre. Elle avait besoin d'être seule. De réfléchir posément, ou au contraire de ne pas réfléchir. Trouvant rapidement l'entrée des bains ouverts aux femmes à cette heure-ci, elle ôta ses chaussons et pénétra dans les vestiaires. Elle s'y dénuda, déposa ses effets personnels dans un petit panier et passa aux douches. D'autres femmes se détendaient déjà dans le grand bassin, deux autres se préparaient à y entrer, prenant soin de laver l'entièreté de leur corps, des cheveux à la pointe des doigts de pied. Tariki fit de même.

Puis enfin, après avoir relevé ses cheveux, elle entra dans l'eau brûlante. La sensation fut aussi saisissante qu'agréable. Veillant à ne pas déranger ses voisines, la jeune fille s'installa dans un coin en retrait, adossée à une pierre tiède et les yeux clos. Elle demeura ainsi de longues minutes à simplement profiter des bienfaits de la chaleur et de la solitude. Parfois, elle tendit l'oreille pour écouter les conversations alentours et c'est en cherchant une nouvelle position, certaine d'être dans un état relaxé, qu'elle s'autorisa à reprendre le cours de ses pensées.

"Je suis amoureuse.".

Cette phrase la hantait. À dire vrai, cela faisait un moment que l'adolescente s'interrogeait sur la nature de ses sentiments pour Shoichi. Elle éprouvait une attirance physique et intellectuelle très forte, c'était certain, mais ce qu'elle avait ressenti tout à l'heure... c'était exactement les mêmes sensations que lui procurait Daiki. Elle se sentit comme l'héroïne du film Splendor, incapable de choisir entre la tête du brun et le corps du blond. Héroïne dont le choix final avait été... de ne pas choisir. Elle était parvenue à conserver ses relations avec les deux hommes qui, même s'ils ne s'entendaient guère, par amour, avaient accepté de vivre tous ensemble sous le même toit. Tariki doutait avoir autant de chance qu'un personnage de fiction.

Daiki ne semblait pas répondre à ses attentes. Peut-être resterait-elle pour lui une amie et rien de plus, même si elle finissait par se déclarer. Auquel cas, pourquoi se priver de vivre une situation romantique et/ou charnelle avec son aîné ? Elle soupira profondément, lassée de toujours se répéter les mêmes questions sans que rien n'évolue. Si elle voulait quelque chose, il paraissait clair qu'elle devrait se l'approprier elle-même. Et à l'instant présent, elle voulait Shoichi. Il n'y avait que peu de doute sur le fait qu'il la veuille également. Le risque à jouer depuis des mois était qu'il finisse par se lasser et diriger ses attentions vers quelqu'un d'autre. Décidée à faire le premier pas et consciente que cela impliquerait une conversation difficile, avec l'un comme avec l'autre, elle se plongea jusqu'au cou dans l'eau chaude et profita de quelques minutes supplémentaires d'isolation.

Une fois sortie, elle s'essuya promptement, salua les autres femmes et se rhabilla dans le vestiaire. Détendue, elle passa par l'entrée du ryokan pour fumer une cigarette bien méritée. La nuit et la température étaient pleinement tombées à présent. Tariki ne traîna pas, ce n'était pas le moment de tomber malade. Ses affaires entre les bras, elle remonta les escaliers jusqu'à la chambre dans laquelle Shoichi n'était pas encore revenu. Étrangement, elle aurait pensé qu'il reviendrait avant elle, mais peut-être avait-il lui aussi besoin de temps pour réfléchir ?

Elle s'installa dans l'un des fauteuils près de la grande fenêtre et, munie d'une bouteille d'eau dont elle s'était servie dans le petit réfrigérateur, se plongea dans la lecture du roman qu'elle avait emporté, attendant que son ami ne revienne.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vege-tali.tumblr.com/
Imayoshi Shoichi
Capitaine & Meneur


Messages : 139
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Imayoshi]   Dim 16 Oct - 22:36



feat. Tariki

Retour aux sources

Shoichi aimait les cartes.

C’est donc naturellement qu’il hocha la tête pour signifier à son amie que l’idée lui plaisait, sans se douter dans l’état intérieur dans lequel il l’avait mise avec son petit bisou.

Le nez dans son placard, le brun cherchait un boxer confortable pour la nuit, puis il se tourna vers son sac pour prendre sa trousse de toilette en vérifiant avoir tout dedans. Il avait déjà regardé 36 fois mais le doute restait permis, et il aurait été embêté qu’il lui manque quelque chose une fois là-bas.

Il le va la tête ver Tariki avant de lui faire un petit signe de main.

-Bon bain ma douce~

Il lui adressa un petit sourire avant de prendre ses dernières affaires pour partir à son tour. S’il sa mémoire ne le trompait pas, ce qui n’arrivait jamais, les bains n’étaient pas très loin et il trouva effectivement assez rapidement. Il entra dans les vestiaires et se déshabilla et se dépêcha d’aller jusqu’aux douches afin de ne pas rester dans l’atmosphère froide trop longtemps. Objectivement il ne faisait pas froid, mais bon dans son petit corps de frileux il avait l’impression d’être un glaçon.

La douche fut donc accueillit avec bonheur vu qu’elle était chaude et....chaude !! C’était seulement ça qui importait. Le brun apportait un grand soin à son hygiène, du coup, il passa de longues minutes à laver tout les coins et recoins de son corps pour ne pas laisser de saleté ou de transpiration indésirée. Il mettait sûrement encore plus de temps qu’une fille à ce stade...

Une fois qu’il fut tout propre, Shoichi pu faire son entrée dans le bassin e remarquant le regard de certains hommes sur son engin, afin de situer la taille du leur par rapport au sien, une vieille habitude masculine... Et le brun les fixa avec un petit sourire narquois en leur montrant qu’il les avait chopé en flag, ils eurent vite fait de détourner le regard.

Une fois dans la chaleur du bain, l’ancien capitaine laissa échapper un petit soupir de bien-être, il aimait tellement ça...Il choisit une place de choix un peu en retrait afin de se détendre à son aise. Il laissa d’ailleurs ses idées voguer au gré des vents... Et bien sûr, ces dernières se tournèrent vers la charmante personne de Tariki, il va sans dire.

Il se doutait d’ailleurs qu’elle-même devait penser à lui, rien qu’un peu au moins, et cela le fit sourire. Même si elle devait sans doute penser aussi à ce cher Aomine, et cette idée lui plaisait vraiment de moins en moins.

Pas qu’il soit jaloux, mais il ressentait une certaine peur à ce sujet, pas pour lui, il n’avait aucune crainte à avoir du bronzé, mais plutôt pour elle. Un tel handicapé des sentiments ne pouvait que la faire souffrir, et ce n’était pas faute d’avoir déjà essayer de parler à Aomine pour comprendre ses sentiments à l’égard de la demoiselle... Mais lui-même n’en savais rien alors l’exercice s’était annoncé plus compliqué que prévu.

Il ne voulait pas voir son amie être anéantie par un amour impossible, il ne voulait pas qu’elle souffre, et c’était assez nouveau pour lui de ressentir ce genre d’angoisse. Seulement il ne voulait pas non plus être la cinquième roue du carrosse, et qu’elle se tourne vers lui en comprenant qu’elle ne tirerait rien de l’autre abruti. Il voulait donc l’avoir avant, et de préférence rapidement. Sa patience et son corps ayant quelques limites, il ne pourrait pas passer la semaine entière avec elle sans rien tenter, et le massage de ce soir en était une preuve concrète. Tariki faisait exprès de le tenter, subtilement, mais elle éveillait certains de ses sens bestiaux et à ce rythme il n’allait pas se retenir longtemps.

Ce n’était que maintenant qu’il prenait conscience de toute la complexité d’une femme.

Il poussa un petit soupire et repris ses esprits avant de se relever pour rentrer, avant de s’endormir sous la chaleur du bain. Ils n’allaient pas jouer aux cartes bien longtemps...

Shoichi s’essuya le corps et retourna se rhabiller après avoir servit un nouveau sourire aux hommes encore présent, et il prit le chemin du retour pour constater que la demoiselle avait été plus rapide que lui.

-J’espère que je ne t’ai pas fait trop attendre...

Il lui fit un sourire doux avant de s’asseoir dans le fauteuil en face d’elle, regardant le paysage par la fenêtre. Il faisait nuit, et quelques étoiles étaient visibles dans le ciel.

-Aaah en tout cas ça fait un bien fou... Entre ton massage et le bain je suis un homme heureux...

Il retira ses lunettes pour s’essuyer les yeux et il tenta de lire le titre du livre de Tariki malgré sa myopie, sans vraiment de succès, tant pis le mystère resterait complet.



(c) codée par mayuyu



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takara Tariki
Elève


Messages : 272
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 17
Localisation : Tokyo

MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Imayoshi]   Jeu 27 Oct - 16:44

En l'entendant arriver, elle leva les yeux vers lui et lui adressa un sourire.

Finissant promptement le paragraphe qu'elle lisait, elle plaça ensuite son marque-page et ferma le livre. Du regard, elle observa silencieusement le jeune homme s'installer, plutôt satisfaite d'apprendre que son massage avait eu les effets escomptés. Le voyant se frotter les yeux, elle eut envie de faire de même et ne s'en priva pas. À se faire face dans ces fauteuils vêtus de leurs yukata alors que leurs corps exprimaient tous les symptômes de la fatigue, ils ressemblaient à un petit couple de vieux.

"- Je suis bien relaxée aussi. D'ailleurs je suis tellement relaxée que je ne pense pas tarder à aller au lit. Mine de rien le voyage m'a crevée. Tu ne m'en veux pas si on reporte notre partie de cartes à plus tard ?"

Tariki joint les mains devant son visage avec un air désolé, même si elle sut d'avance qu'il ne lui en voudrait pas de préférer le sommeil. Une fois certaine, elle lui sourit de nouveau avant de se lever pour s'étirer. Le bas du yukata remonta jusqu'à ses chevilles et les mouvements de ses bras écartèrent légèrement les pans sur sa poitrine dépourvue de soutien-gorge, qu'elle n'avait sciemment pas remis après être sortie du bain.

"- Petit déjeuner entre 7h30 et 8h30 demain matin. Je pense qu'on nous l'apportera directement ici. Du coup, j'y vais. Senpai."

Elle ne l'appelait jamais ainsi, à part lorsqu'elle était d'humeur taquine. Ce qui, malgré l'éreintement, était actuellement le cas. Elle se rapprocha de lui et se pencha pour déposer un baiser sur sa tempe, avant de murmurer un tendre "bonne nuit". Elle lui adressa un dernier regard et un dernier sourire, puis tourna les talons pour rejoindre son futon, à côté duquel elle installa ses affaires : téléphone portable, bouteille d'eau, baladeur... une fois tout en place, elle se calfeutra à plat ventre sous l'épaisse couverture, la tête bien enfoncée dans l'oreiller.

Tariki avait pensé qu'avec toutes les émotions de la journée, il lui aurait fallu un long moment avant de s'endormir mais la fatigue du corps prit le dessus et elle s'assoupit sans même s'en rendre compte.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vege-tali.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour aux sources [PV Imayoshi]   Aujourd'hui à 11:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour aux sources [PV Imayoshi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Retour aux sources [Litige en cours]
» petit retour aux sources
» retour aux sources
» Un petit retour aux sources .... ça fait jamais de mal !
» Kadour ziani " retour aux sources

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Extérieurs :: You spin around :: Sous-section temporelle-
Sauter vers: