AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Terminé] Qui sème le vent... [PV Aomine Daiki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Takara Tariki
Elève
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 18
Localisation : Tokyo

MessageSujet: [Terminé] Qui sème le vent... [PV Aomine Daiki]   Mer 9 Mar - 21:14

Deux jours avaient passé.

C'était un laps de temps suffisant. Pour que Daiki soit de meilleure humeur et pour qu'elle ne se pose pas trop de questions. Ce qu'elle avait vu deux jours auparavant, durant l'entraînement de basket auquel Shoichi l'avait conviée, ne lui avait pas plu du tout. C'était la première fois qu'elle voyait Daiki jouer et s'il avait fait preuve, comme elle l'avait imaginé, de beaucoup de talent, il avait également fait preuve de beaucoup... de... elle ne savait quel mot employer.

Il s'était montré méprisant, hautain, détaché, insensible. Tout le contraire de ce qu'il était en temps normal. Il avait eu l'air de s'ennuyer et de ne pas se sentir concerné. Comment ce garçon aussi passionné et vivant avait-il pu se transformer en un être aussi froid et blasé ? Lui qui avait dit aimer le basket lors de leur toute première rencontre en utilisant des mots chargés d'ardeur. À ce moment, elle avait senti un double-jeu, sans pour autant pouvoir le confirmer. Après l'avoir vu jouer, plus aucun doute n'était possible. Il se passait quelque chose avec le basket. Quelque chose de mauvais. Quelque chose qu'elle ne pouvait expliquer et qu'elle voulait à tout prix éclaircir. Elle n'avait pas eu le courage d'en parler à Daiki de suite après l'entraînement, presque effrayée par cet aspect de lui qu'elle ne connaissait pas.

Ils avaient aujourd'hui rendez-vous sur le toit pour partager le repas du midi. C'était un moment calme durant lequel ils n'étaient que rarement dérangés. L'adolescente avait pensé que ce serait l'occasion de parler de ce qui n'allait pas. Son esprit était chamboulé de questions et elle craignait que le sujet ne réveille la mauvaise humeur de son ami. Mais puisqu'ils étaient amis, Tariki estimait qu'il était important d'en parler. Pour elle-même et surtout pour lui.

Son sac de cours à la main, elle passa la porte, le chercha du regard et se dirigea vers lui avec un sourire. Heureuse de le retrouver même si son coeur battait déjà à l'idée de mettre sur le tapis un sujet difficile.

"- "Un magicien n'arrive jamais en retard. Ni en avance d'ailleurs. Il arrive précisément à l'heure prévue.". Il est midi quinze pile et oui, je suis la petite-fille de Gandalf. Bonjour."

Elle lui laissa le temps de connecter la référence à la situation actuelle tout en prenant place près de lui. Peut-être le mettre à l'aise avec une dose d'humour rendrait les choses moins compliquées.

"- Et toi tu dois être le petit-fils de Moneypenny, la secrétaire de James Bond toujours dans son bureau quoi qu'il arrive. Ton bureau étant le toit du lycée."

Tariki préféra s'arrêter là avec les références culturelles. Elle inspira profondément, le sourire crispé et les yeux rivés dans les siens. Allait-elle seulement oser lui en parler aujourd'hui ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vege-tali.tumblr.com/
Aomine Daiki
Ailier Fort
avatar

Messages : 496
Date d'inscription : 30/04/2015

MessageSujet: Re: [Terminé] Qui sème le vent... [PV Aomine Daiki]   Lun 14 Mar - 3:20

Qui sème le vent...

Tari & Ao

Encore une journée qui passe sans que rien d'interessant ne se produise. En ce moment la routine quotidienne du lycée te fatigue. Pas physiquement mais moralement. Tu as l'impression de vivre le même jour encore et encore, sans jamais avancer. Bien sur ce n'est pas vraiment la même journée, mais les seules choses qui changent sont les cours et les quelques personnes que tu croises. Tu te lèves, tu vas en cours, tu te prends parfois la tête avec Satsuki, tu rentres chez toi, tu joues à la console, tu prends ta douche, tu manges et tu vas te coucher. Et tu répètes encore. Et encore. Et encore. À force ça te donnerait presque envie de vomir. C'est pour briser cette monotonie que tu as décidé de te rendre aux entrainement l'autre jour, espérant contre toute attente que tu arriverais à ressentir autre chose que la lassitude qui t'as envahie dernièrement. On ne peut pas dire que le résultat a été positif....

Enfin, ce midi tu dois manger avec Takara, et au moins tu sais que tu passera un bon moment. La brune a toujours de bons sujets de conversations. Bizarrement ces derniers temps, même si tu n'es pas toujours de bonne humeur, être avec la jeune fille n'est jamais déplaisant. Et vous passez de plus en plus de temps ensemble que se soit au lycée ou en dehors. Vous avez même été au musée ensemble ! Toi ! Dans un musée ! Ta mère n'en est toujours pas revenue d'ailleurs. Bref. Donc tu attends Takara pour manger. Pour une fois tu n'as pas dormi pendant les cours -enfin pas pendant le dernier en tout cas- pour ne pas être en retard. Si d'habitude tu te fiches de ce que les gens pensent de toi, tu n'as pas envie que Takara pensent que tu lui as posé un lapin parce que tu arriveras en retard. Pas que c soit un rendez-vous non plus... Tu t'embrouilles toi même là.

Une fois arrivé sur le toit tu constates que tu es le premier -merci les grandes jambes- et t'installes tout en sortant de ton sac les chips, sandwichs et boissons qui composent ton repas du jour. Tu n'as pas longtemps à attendre avant l'apparition d'une certaine brune aux références cinématographiques aussi diverses que variées.


« Ça veut dire que toi aussi tu auras une longue barbe en vieillissant ? »

Tu ne peux t'empêcher de te demander si la jeune fille prépare ses citations à l'avance ou si elle connait réellement toutes les répliques des films dont elle te parle à chaque fois. parce que même si tu comprends les références, retenir les dialogues des films est loin de ta portée. Tu la regardes s'installer à côté de toi et ne retiens pas ton rire lorsqu'elle te compare à Moneypenny.

« Heureusement que tu n'es pas James Bond alors. Parce que d'après mes souvenirs Moneypenny n'a jamais succombé à son charme. »

Tu ne sais pas ce qui t'a pris de dire ça. Puis c'est pas comme si Takara te draguait ? Arf, stop. Tu changes de sujet sur quelque chose de beaucoup plus simple pour ton cerveau.

« Et donc, qu'est-ce que tu manges ce midi ? Toujours pas de viande ?  »

DEV NERD GIRL



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/cloudygirl.p/
Takara Tariki
Elève
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 18
Localisation : Tokyo

MessageSujet: Re: [Terminé] Qui sème le vent... [PV Aomine Daiki]   Sam 19 Mar - 17:28

Le temps sembla se figer quelques secondes.

Venait-il de sous-entendre qu'il la trouvait attirante ? Tariki avait plus ou moins pris l'habitude des phrases ambiguës que le jeune homme pouvait parfois prononcer. Sans qu'il ne se rende compte, du moins semblait-il, de leur impact. Elles n'en demeuraient pas moins efficaces pour faire accélérer son rythme cardiaque et faire monter sa température corporelle. Mieux valait ne pas se questionner à ce sujet. L'adolescente finit par baisser les yeux et camoufla sa confusion sous un sourire encore plus crispé, tout en recalant une mèche de cheveux derrière son oreille.

Tout de même... quel étrange contraste avec ce qu'elle avait vu quelques jours plus tôt. Il n'y avait pourtant aucun doute sur le fait qu'il s'était bien agi de Daiki sur le terrain. Elle avait plusieurs fois entendu des camarades de classe se plaindre de son impolitesse et de son mépris, auxquels elle ne croyait nullement puisque avec elle, il avait toujours fait preuve de gentillesse et même de jovialité. C'était comme si, tout à coup, il n'y avait plus un mais deux Aomine Daiki. Les deux revers d'une même pièce, chacune étant aussi authentique que l'autre. Elle s'efforça de sortir de son trouble pour répondre à ses questions. Après avoir extirpé son bento de son sac, elle l'ouvrit pour lui en montrer le contenu.

"- Toujours pas de viande, non. Aujourd'hui au menu : beignets au curry, maki et boulettes aux légumes, et en dessert omelette à la crème de marron. J'ai eu envie d'innover. Tu peux en prendre si tu veux."

Elle le regarda pour chercher sa complicité mais baissa immédiatement les yeux. Il lui fallait trouver un moyen d'aborder le sujet difficile sans paraître trop directe ou indiscrète. Elle n'avait pas de mal à imaginer le garçon se rétracter comme une huître si elle avait le malheur de prononcer les mots "basket" ou "entraînement". Elle inspira tout en sortant ses baguettes en bambou de leur emballage.

"- Comment ça va ces derniers temps ? En classe, dans ta famille, avec tes amis ?"

La question était assez vague pour ne pas lui ressembler mais elle comptait sur la distraction de son ami pour ne rien remarquer. Rares étaient les fois où Tariki s'était sentie aussi stressée de demander des explications à quelqu'un. Mettre les pieds dans le plat, même face aux fortes têtes dans son genre, ne l'effrayait pas d'ordinaire. Mais le challenge était différent avec lui. Elle craignait les réactions de Daiki. Elle craignait qu'il ne prenne la mouche et ne veuille plus la revoir.

Mais elle craignait plus encore de ne pas le connaître véritablement, de passer à côté d'une information capitale le concernant et de manquer une occasion de l'aider. Elle devait lui en parler, qu'importe la tournure des événements.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vege-tali.tumblr.com/
Aomine Daiki
Ailier Fort
avatar

Messages : 496
Date d'inscription : 30/04/2015

MessageSujet: Re: [Terminé] Qui sème le vent... [PV Aomine Daiki]   Dim 26 Juin - 17:32

Qui sème le vent...

Tari & Ao

Suite à ton commentaire sorti tu ne sais d'où, tu change rapidement de sujet. Comme toujours, la nourriture est un bon sujet de conversation. Surtout lorsque l'on affaire à une végétarienne comme Tariki. Tu applaudis vraiment ses efforts, car même avec la meilleure volonté du monde tu ne pourrais renoncer à la viande pour de bon. Mais à défaut d'avoir de la viande, Tariki a toujours des plats originaux dans son bento. Même si tu n'es pas toujours spécialement fan, il faut avouer que c'est plutôt créatif.

    À défaut de pouvoir définir correctement votre relation, il n'y a en général aucune gêne entre vous. Alors lorsque Tariki te propose de te servir dans son bento, tu n'hésites même pas, et te saisi d'un beignet au curry que tu avales rapidement. Il n'y a pas photo, Tari est bien meilleure cuisinière que Satsuki. De toute façon, être moins doué que la rose, relèverait de l'exploit vu ses talents culinaires... Alors que Tariki te demandes comment tu vas, tu commences à attaquer l'armée de sandwichs et chips à côté de toi. La brunette ne mange déjà pas grand chose, tu ne vas pas non plus lui finir le peu qu'il y a dedans.


« Oula c'est un interrogatoire ou quoi ?  » Tu ries en lui parlant, amusé par ses questions. « Ça va plutôt bien, merci. Satsuki s'est remise de ma remarque sur sa poitrine qui allait bientôt exploser, elle a arrêté de me jeter des regards noirs à chaque fois qu'on se croise. Ma mère te bénit toujours autant de m'avoir emmené dans un musée, elle attend de voir jusqu'où tu réussiras à me faire aller. » Tu jettes un regard à ton amie qui pour une fois ne te regardait pas. Ce n'était pas une chose étrange en soi, mais tu avais pris l'habitude que la brunette te fasse face tant que tu lui parlais, contrairement à toi qui pouvait t'adresser aux gens sans même les regarder.  « Et toi, comment ça se passe en ce moment ? »

     Tu ne précises pas qu'au niveau amis, mis à part Satsuki avec qui tu as parfois quelques accrochages plus ou moins sérieux, Tari est l'une des seules personnes que tu côtoies régulièrement. Tes anciens coéquipiers, tu n'as que peu de contacts et encore uniquement avec Kise car il ne te lâche pas, et Midorima parfois, parce que tu prends plaisir à le faire monter sur ses grands chevaux. Quant à tes nouveaux coéquipiers n'en parlons même pas. Ce n'est pas le genre de personnes que tu qualifierais comme des amis, même si Sakurai a bien tenté à sa façon de se rapprocher. Mais quand tu l'as face à toi, il se comporte comme une souris apeurée, que tu fasses quelque chose pour le mériter ou pas...

« Qu'est-ce que tu as fait de passionnant ces derniers temps ? Exploré de nouveaux musés ? Lu un nouveau bouquin dont je ne connaitrais surement pas le titre ni l'auteur ?  » Contrairement à certaines personnes qui pourraient se vexer de ne pas savoir de quoi parles leurs amis, tu n'as jamais trouvé ça étrange que Tariki soit bien plus cultivée que toi. Si certains te trouvent stupide, tu penses juste que chacun à ses propres centres d'intérêt. Puis la brune et toi avaient quand même quelques points communs, surtout au niveau cinématographique.

     Piochant dans ta pile de sandwichs, tu trouves celui que tu cherchais et le lance gentiment à la figure de ton amie qui semble assez distraite par rapport à d'habitude.
 «  Tiens, j'ai pensé à toi en voyant ça. Même les sandwichs sont végétariens maintenant ! Sinon, tu vas me dire ce qui te trotte dans la tête ou je vais devoir deviner ? »


DEV NERD GIRL



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/cloudygirl.p/
Takara Tariki
Elève
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 18
Localisation : Tokyo

MessageSujet: Re: [Terminé] Qui sème le vent... [PV Aomine Daiki]   Mer 29 Juin - 18:03

N'ayant de base que peu de réflexes sportifs et devant garder son bento en mains pour éviter qu'il ne vole dans tous les sens, Tariki essaya maladroitement de rattraper le sandwich avec le reste de son corps. L'objet rebondit sur sa poitrine avant de tomber entre ses jambes. Sortie trop brutalement de son état méditatif, elle garda le silence, les yeux baissés, à tenter de remettre de l'ordre dans ses idées.

La toute dernière question de Daiki lui donna des sueurs froides. Soit elle n'avait pas été aussi discrète qu'espéré, soit elle avait sous-estimé l'attention de son ami. Le fait qu'il ait remarqué sa distraction lui aurait fait très plaisir dans un autre contexte. Dans le cas présent, il la mettait au pied du mur sans lui offrir la moindre échappatoire. Parler du temps, de ses dernières activités ou même du sandwich qu'il avait si gentiment conservé pour elle n'avait plus de place dans son esprit. Elle inspira, leva enfin les yeux vers lui et se mordit la lèvre.

"- Daiki... qu'est-ce qui s'est passé l'autre jour ?"

Elle n'osa pas préciser "à l'entraînement de basket", il le devinerait certainement tout seul. Elle continua tout en gardant ses yeux rivés dans les siens, les traits soucieux.

"- Tu avais l'air de très mauvaise humeur. Ça m'a inquiétée. Je me suis dit que tu vivais peut-être quelque chose de difficile en ce moment ou en général, et que peut-être tu aurais envie de m'en parler. Je veux dire... on est amis. Et les amis c'est là pour les bons moments, on en a beaucoup, mais aussi pour les mauvais. Je suis là pour toi quand tu vas bien et quand tu vas mal. Surtout quand tu vas mal."

Malgré son appréhension, il y avait de la ferveur dans ses propos. L'adolescente croyait à ses mots même s'ils risquaient de provoquer une réaction négative de son camarade. Peut-être était-ce ce dont il avait besoin d'ailleurs... se mettre en colère une bonne fois pour toute, quitte à ce que ce soit contre elle ; au moins, la véhémence serait exprimée.

Elle attendit sa réponse le coeur battant. Les dés étaient jetés et elle devait maintenant faire de son mieux pour qu'il comprenne qu'elle ne voulait que son bien. Ce n'était finalement pas plus mal qu'ils en parlent dès le début de leur pause déjeuner.




Dernière édition par Takara Tariki le Ven 29 Juil - 14:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vege-tali.tumblr.com/
Aomine Daiki
Ailier Fort
avatar

Messages : 496
Date d'inscription : 30/04/2015

MessageSujet: Re: [Terminé] Qui sème le vent... [PV Aomine Daiki]   Ven 29 Juil - 1:03

Qui sème le vent...

Tari & Ao

Tu vois bien que Tariki a  quelque chose dans la tête, alors tu préfères le lui demander directement. Tu n'es pas connu pour ta subtilité de toute façon. Pourquoi tourner autour du pot pendant 15 ans alors que l'on peut poser les questions directement ? Certains trouvent ta franchise exaspérante, mais personnellement tu considères cela comme une qualité. Autant savoir tout de suite ce qu'il se passe, cela peut éviter pas mal de confusion et de problèmes sur le long terme, et la tu parles d'expérience.

Alors que tu croques dans ton sandwich, Tariki prend enfin la parole et te prend au dépourvu. L'autre jour ? Quel jour ? Si elle veut une réponse, il va te falloir des précisions, parce que pour le moment tu ne vois pas du tout de quoi la brune peut bien parler. Ton visage doit refléter ton incompréhension car elle continue. Et pour une fois tu aurais peut-être préféré qu'elle continue de tourner autour du pot encore un moment. Car lorsque tu saisis enfin le sens de ses questions ton visage s'assombrit. Toi que l'on traite continuellement d'idiot, tu aimerais en être un aujourd'hui pour ne pas comprendre le sens des paroles de la brune qui te fait face. Tu connais Tariki, tu sais qu'elle ne lâchera pas ce genre de sujet à moins que tu l'envoie balader. Et encore, il faudrait que tu te montres extrêmement désagréable envers elle, ce dont tu n'as pas particulièrement envie.


« Tu l'as dit, j'étais de mauvaise humeur ce jour là. On voit que ce n'est pas toi qui te coltine ce crétin de Wakamatsu à chaque entraînement. On a tous des bons et des mauvais jours, c'est tout.  » Tu préfères minimiser la chose et passer à autre chose. « D'ailleurs, depuis quand tu viens voir nos entraînements ? J'étais pas au courant. Tu aurais pu me prévenir. »

Car si tu avais su que la brune avait l'intention d'assister à votre entrainement tu n'y aurais très certainement pas mis les pieds. Tariki étant extérieure au monde du basket naïvement tu avais cru que cela resterait ainsi. Tu n'avais pas pensé qu'elle viendrait te voir jouer et c'était une erreur. Tu sais très bien que ton comportement sur un terrain est loin d'être irréprochable mais c'est pour toi le seul exutoire qu'il te reste et pour être honnête, la seule façon qu'il te reste d'exprimer ton malaise. Parfois -trop souvent- tu te dis qu'arrêter le basket serait la meilleure solution, mais à chaque fois que tu t'approches du Coach pour le lui dire, tu ne peux t'y résigner. Ça serait comme avouer ta défaite et c'est impensable pour toi.

La mine renfrognée tu termines ton sandwich et en entames un autre, ta façon à toi de montrer que tu n'en diras pas plus.


DEV NERD GIRL



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/cloudygirl.p/
Takara Tariki
Elève
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 18
Localisation : Tokyo

MessageSujet: Re: [Terminé] Qui sème le vent... [PV Aomine Daiki]   Jeu 18 Aoû - 21:48

Douche froide.

Elle avait eu beau imaginer le pire, la réalité frappa avec plus de violence que n'importe laquelle de ses suppositions. Prise à la gorge par un flot d'émotions, Tariki fit de son mieux pour ne pas les laisser franchir la barrière de ses yeux qui pourtant se gonflèrent au rythme des mots du jeune homme. Ce n'était pas la première fois qu'elle combattait un tel ras-de-marée de sentiments, mais la première fois qu'il était créé par Daiki. Visiblement, il n'avait aucune envie de parler de ça. L'instinct de la jeune fille lui intima d'en rester là, de ne pas creuser davantage ; elle avait bien repéré quelque chose d'anormal à ce sujet mais ça avait beau la titiller, si c'était au détriment de leur amitié, le jeu n'en valait pas la chandelle. D'un autre côté... pouvaient-ils réellement se considérer comme des amis s'ils n'évoquaient pas ce qui les chagrinait, voire ce qui les traumatisait ?

Il ne la regardait déjà plus, comme passé à autre chose.

"- Excuse-moi, je..."

L'adolescente crispa ses doigts sur son bento, le regard bas.

"- Je ne voulais pas te froisser. Je ne suis venue qu'une fois en fait, je pensais te faire une surprise et je pensais que ça te ferait plaisir de me voir..."

Sa voix trembla au rythme de ses paroles. Pas assez pour que ce soit clairement entendu mais suffisamment pour qu'elle retrouve une forme de fierté visant à ne pas le laisser comprendre à quel point il l'avait émue. Elle redressa la tête, se concentra un instant et, sans toutefois le regarder, organisa ses pensées à haute voix.

"- C'est pas grave. Je veux dire : c'est pas grave si tu es comme ça parfois. Je ne peux pas avoir la prétention de te connaître par coeur, je pense que de toute façon je ne le pourrai jamais. Je te connais principalement durant les bons jours et celui-là était mauvais. Bon. Ça m'a fait bizarre parce que je ne te connais pas comme ça mais si ça fait partie de toi, c'est pas grave. Ce que je veux c'est comprendre."

Elle humecta ses lèvres.

"- Je veux comprendre pourquoi tu as agi comme ça durant l'entraînement et pourquoi tu réagis comme ça quand je t'en parle. Il a dû se passer quelque chose, je peux le deviner. Mais tu n'es pas obligé de m'en parler tout de suite. En fait tu n'es pas obligé de m'en parler tout court mais... mais ça me travaille. Je veux simplement te connaître mieux. Et t'aider si tu en as besoin."

Confortée par ses propres mots, Tariki releva la tête pour oser affronter le regard de Daiki. Elle ne savait pas si son discours allait le détendre ou au contraire renforcer son animosité, mais au moins elle avait dit ce qu'elle avait sur le coeur. Elle avait posé les bases, exprimé sa crainte et son désir de compréhension, sans jugement. Malgré tout, ses doigts demeurèrent accrochés au bois de son bento comme à l'espoir qu'il ne se mette pas plus en colère.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vege-tali.tumblr.com/
Aomine Daiki
Ailier Fort
avatar

Messages : 496
Date d'inscription : 30/04/2015

MessageSujet: Re: [Terminé] Qui sème le vent... [PV Aomine Daiki]   Sam 8 Oct - 17:52

Qui sème le vent...

Tari & Ao

Alors que beaucoup d'autres prendraient ton changement d'humeur comme une mise en garde et s'empresseraient de changer de sujet, ce n'est pas le cas de Tariki. L'une de ses qualités est qu'elle s'investit toujours pleinement dans tout ce qu'elle fait, et ça concerne aussi l'amitié. Tu sais qu'elle veut réellement bien faire, mais malheureusement pour elle, il y a des sujets dont il ne vaut mieux pas s'approcher, surtout te concernant.

On a beau de traiter de goujat et autres noms d'oiseaux en ce qui concerne tes relations avec les filles, tu te sens vraiment comme un sombre crétin quand tu entends la brune s'excuser. Elle n'a rien fait de mal, ce sont juste tes problèmes personnels qui te font réagir ainsi. Elle ne devrait pas avoir à subir tes humeurs ainsi, tu le sais, mais tu n'as pas pu t'en empêcher, encore une fois. C'est à ce demander comment tu fais pour avoir encore des amis.

Tu sais que tu ne devrais pas t'énerver ainsi, mais tu as toujours été du genre impétueux et tu ne peux t'empêcher de démarrer au quart de tour à la moindre provocation, qu'elle soit volontaire ou non. Et que Tariki ne veuille pas lâcher ce sujet malgré tes réticences à en parler t'énerves.


«  Y a rien à comprendre Tariki. C'est moi, c'est ce que je suis, point final ! »

Préférant t'éloigner de la brune avant de lui dire des choses que tu regretterais très certainement dès que tu les aurais prononcées, tu rassembles rapidement tes affaires. Attrapant ton sac tu te relèves, regardant la brune de toute ta hauteur avant de détourner le regard. Tu vois bien que la jeune fille devant toi n'est pas comme à son habitude, tu la vois serrer son bento en attendant tes réactions, comme une souris devant un chat, pétrifiée, se demandant à quelle sauce elle va être mangée.

«  Tu ne t'es jamais dit que parfois, il y a des choses qu'il vaut mieux ne pas savoir ?  » Tu t'accroupis à son niveau, ne supportant pas la toiser de haut comme si tu lui étais supérieur, ce qui n'est absolument pas le cas.  « Il n'y a absolument rien que tu puisses faire pour m'aider. Si personne n'a pu avant, désolé mais ce n'est pas toi qui pourra. » Tu soupires, te passant la main dans les cheveux, te préparant à dire ce dont tu n'as pas envie mais que tu sais nécessaire, autant pour toi que pour Tariki.

« Si jamais l'envie te reprenais de venir aux entrainements t'attend pas à ce que ça soit différent de ce que t'as vu la dernière fois. Et peut-être que tu devrais réfléchir. Parce que si m'avoir vu comme ça une seule fois te met dans cet état là, peut-être que ça serait mieux de prendre un peu de distance. »

Bien évidemment ce n'est absolument pas ce dont tu as envie, mais pour une fois que tu penses aux autres avant toi même... Parce que tu n'es pas aveugle, tu as bien vu ce que tu as fait à Tetsu, tu le vois à chaque fois que tu fermes les yeux et que tu repenses à votre dispute. Tu le vois à chaque fois que vous vous affrontez. Même Satsuki n'a pas été épargnée par tes accès de colères, et tu l'as fait pleurer bien des fois. Alors peut-être est-ce mieux pour Tariki de s'éloigner de toi avant que tu ne lui fasses mal pour de bon.

DEV NERD GIRL



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/cloudygirl.p/
Takara Tariki
Elève
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 18
Localisation : Tokyo

MessageSujet: Re: [Terminé] Qui sème le vent... [PV Aomine Daiki]   Mer 12 Oct - 19:33

Il y eut une véritable coupure de courant dans son cerveau.

Celui-ci s'éteignit au gré des paroles de Daiki pour laisser place à l'émotion pure et dure. Une intense émotion de tristesse, doublée d'un sentiment de peur panique. Leurs effets s'affichèrent immédiatement sur son visage, trop soudains et trop extrêmes pour qu'elle recoure à une quelconque tentative de camouflage. Ses yeux se gorgèrent de larmes alors qu'elle tentait de respirer malgré le noeud dans sa gorge.

Ça n'était pas du tout ce qu'elle avait prévu. Le caractère insaisissable du jeune homme, qui lui plaisait tant d'ordinaire, pouvait donc aussi s'exprimer à travers des mots rudes. Elle avait refusé de le croire, pourtant, il y avait eu des mises en garde. Celles de Daiki quelques instants auparavant mais aussi celles qu'elle avait entendues au hasard dans les couloirs de l'école : des élèves et même des professeurs disant de lui qu'il était désagréable, hautain, impitoyable, cruel... ça n'était pas "son" Daiki et pourtant, c'était bel et bien à lui qu'elle faisait face à cet instant.

Ses lèvres tremblèrent, désireuses de former des mots. Mais ses cordes vocales paralysées ne l'y autorisèrent pas. Tariki ne put que pleurer davantage, s'abandonnant au chagrin et à la culpabilité. Ce qu'elle venait d'entendre, elle le traduisit par un désir de s'éloigner d'elle, une promesse de ne plus revivre les choses comme avant. Tout alla très vite dans sa tête. S'il fallait ne plus jamais parler de ça pour le garder près d'elle, le sacrifice en valait la peine. S'il fallait ne jamais révéler ce secret pour être en bon terme avec lui, elle l'accepterait. Elle-même était en possession d'une lourde cachotterie susceptible de tout renverser, alors comment lui en vouloir de faire de même ? Au fond, étaient-ils si différents ?

Cette pensée lui redonna un peu de consistance. Mais Daiki était loin, les quelques centimètres qui les séparaient semblaient des kilomètres. L'adolescente voulut le sentir près. Elle lâcha son bento et tendit les bras pour les refermer sur les épaules du jeune homme, le cloîtrant dans une étreinte désespérée.

"- Je suis désolée..."

Parler fut douloureux à cause de sa gorge serrée.

"- J'en parlerai plus, c'est promis. Je te promets de ne plus jamais en parler. Je te le promets. Alors s'il-te-plaît, ne t'en vas pas. Je ne veux pas que tu t'en ailles. Je veux que tu restes près de moi."

Sentant qu'elle se perdait dans la confusion, Tariki s'arrêta et se contenta de serrer le garçon dans ses bras tandis que ses larmes coulèrent à flot. Elle eut beau le tenir, elle se sentit encore très loin de lui, à des années lumière, avec la peur d'avoir définitivement brisé quelque chose entre eux. Elle ressentit tant de colère contre elle-même.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vege-tali.tumblr.com/
Aomine Daiki
Ailier Fort
avatar

Messages : 496
Date d'inscription : 30/04/2015

MessageSujet: Re: [Terminé] Qui sème le vent... [PV Aomine Daiki]   Mer 2 Nov - 19:10

Qui sème le vent...

Tari & Ao

Si tu avais su que les choses tourneraient ainsi tu ne serais très certainement pas resté sur le toit de l'école aussi longtemps. Idiotement, tu avais cru que ta relation avec Takara resterait toujours la même. De bons amis, voir un peu plus, qui s'entendraient toujours. Takara ne connaissait qu'une partie de toi, celle qui ressemblait le plus à ton toi d'avant. À ce garçon idéaliste et insouciant qui avait cru qu'être bon au basket était la chose la plus importante de l'univers. Avant tu avais été heureux, tu avais eu nombre d'amis, tu avais eu de l'espoir. Et quand tu étais avec Takara, tu redevenais un peu ce garçon. Jamais le sujet tabou du basket ne s'était réellement interposé entre vous. Mais maintenant, elle t'avait vu tel que tu étais réellement, dans ta colère, ton mépris des autres, et bizarrement c'était ce qui te gênais le plus. Pas que tu sois comme ça non, tu en avais pris ton parti, mais qu'elle te voit ainsi, alors que pour elle tu n'avais jusqu'alors été qu'une sorte de bisounours un peu grognon.  

Tu avais blessé tellement de personnes par tes actions, ton comportement, des personnes pourtant si proches, qu'on aurait pu te croire insensible à tout ça à présent. Mais Takara était devant toi, apeurée, tremblante et c'était de ta faute. Est-ce que tu pouvais réellement la faire souffrir comme tu l'avais fait avec les autres ? Tu ne pouvais pas, tu ne voulais pas. Tu étais un monstre certes, mais même les monstres ont parfois leurs limites. Et alors qu'elle passe ses bras autour de toi, alors même qu'elle s'excuse tout en pleurant, tu réalises que tu as peut-être déjà dépassé cette limite. De quel droit fais-tu pleurer une jeune fille qui ne t'as jamais apporté que joie et sourires ? Si l'enfer existe réellement, une place t'es très certainement déjà réservée.


« Arrête tes excuses, c'est pas de ta faute.  »

Si tu ne vois pas les larmes couler, tu les sens contre la peau de ton cou, rappel incandescent de tes propres erreurs. Tu serres la jeune fille dans tes bras en retour, tout en te demandant si tu as même le droit de la forcer au silence sur le sujet. La forcer à ne pas parler d'une chose pour garder ton petit cocon intact semble d'une hypocrisie totale. Et par expérience tu sais à quel point ne pas parler d'un sujet ne changera rien. Comme une gangrène, les non-dits et les faux semblants s'immisceront entre vous et au final votre relation tombera en miettes, comme toute tes relations passées. Et tu ne peux lui imposer ça, ni maintenant ni jamais. Tu connais sa sensibilité, tu sais qu'elle prendra sur elle même et au final se considérera fautive, alors que tu sais bien que le véritable coupable ne sera autre que toi même.

Finalement, ta décision prise, tu t'écartes un peu de la jeune fille. Délicatement, tu repousses les mèches de son visage et sortant un mouchoir de ta poche, frottes les larmes qui coulent sur ses joues.


« Arrêtes de pleurer, ça te va pas du tout. T'as l'air horrible comme ça.  »

Tu as vu tellement de personnes pleurer par ta faute, que tu n'en supportes plus la vue. Tetsu, Momoi, Tariki... Est-ce qu'un jour tu sauras te faire pardonner ? Tu en doutes fortement.

« Je ne veux pas que tu croies que c'est de ta faute ou une connerie dans le genre. C'est juste que j'étais pas préparé à cette situation en fait. T'étais dans ton droit de te poser des questions et j'aurais pas du m'énerver comme ça. Mais ce que j'ai dit reste vrai. Faut que tu réfléchisses Tari.  » Tu sens les protestations monter alors tu poses un doigt sur les lèvres de la brune, lui faisant comprendre qu'elle doit te laisser terminer.

« Je te dis pas qu'on se verra plus du tout, mais faut que tu prennes le temps d'y penser. De savoir si ça vaut vraiment le coup de te mettre dans des états pareils pour un type comme moi. J'suis pas totalement idiot je sais très bien ce qui se dit sur moi, et tu le sais aussi. Et pour la plupart, ils ont raison, c'est juste que tu l'avais jamais vu avant. Mais si on continue, forcément y a des jours où j'aurais envie de tout envoyer bouler, où j'serai odieux et où tu t'en prendras plein la figure. Et j'suis pas certain que ça en vaille la peine. »

Pour être honnête, si tu étais à la place de Tariki tu aurais très certainement jeté l'éponge depuis longtemps. Si tu pouvais comprendre l'acharnement de Satsuki c'était parce que vous aviez grandi ensemble. C'était toujours difficile de dire adieu à une partie de son passé. Mais Tariki ne te connaissait que depuis quelques mois, elle n'avait aucune raison de rester avec toi si c'était pour souffrir ainsi.

« Alors ce qu'on va faire, c'est que je vais te laisser tranquille quelques temps. Tu vas te poser et réfléchir à ce que je t'ai dit, ce que t'as vu et ce que tu veux vraiment. Pas en fonction de moi, mais en fonction de toi. Ce qui est le mieux pour toi, pas pour les autres. Mais pas aujourd'hui, ni demain. Je veux pas te voir avant la semaine prochaine, quand t'auras eu le temps de te calmer et penser clairement. »

Regardant la jeune fille devant toi tu as l'impression que de te comporter ainsi avec elle pourrait être perçu comme une sanction à son égard, et ce n'est pas l'impression que tu veux lui donner. Alors tu l'embrasses sur la joue, chose que tu ne fais même pas avec Satsuki avant de l'étreindre une dernière fois.

« Va pas t'imaginer que c'est une punition. C'est juste que parfois pour réfléchir, la meilleure chose à faire c'est de prendre de la distance. Alors c'est ce qu'il va se passer pour l'instant. »

DEV NERD GIRL



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/cloudygirl.p/
Takara Tariki
Elève
avatar

Messages : 274
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 18
Localisation : Tokyo

MessageSujet: Re: [Terminé] Qui sème le vent... [PV Aomine Daiki]   Jeu 22 Déc - 16:19

"- D'accord."

Ce fut tout ce qu'elle put répondre après avoir senti les bras de Daiki revenir autour d'elle. Incapable de nommer tous les sentiments qui la possédaient, de les ordonner et encore moins de les communiquer, elle se contenta de lui faire comprendre qu'elle avait saisi le message.

Tout à l'intérieur d'elle était en vrac. Mais une partie de son cerveau avait suffisamment fonctionné pour donner du sens aux paroles du jeune homme. Et le peu de mémoire qui avait accepté de se mettre en marche aussi lui fit se demander si quelqu'un, à un moment dans sa vie, avait déjà été aussi bienveillant envers elle. Sans doute sa psy, sans doute Alraun, sans doute sa mère à une époque très reculée, mais elle n'en fut pas certaine. Plutôt, elle ne voulut pas croire qu'une autre personne avait pu faire preuve d'autant de gentillesse : parce que c'était Daiki et que, même si elle était déjà convaincue qu'il puisse se montrer attentionné, il venait de complètement l'ébahir.

Elle l'avait découvert violent et rude quelques jours auparavant et elle le découvrait maintenant capable de la plus grande abnégation. Deux façons d'agir à l'exact opposé l'autre de l'autre ; Tariki se plut à croire qu'il n'aurait pas agi ainsi avec quelqu'un d'autre. Un faible sourire étira ses lèvres et elle concéda à rendre sa liberté au jeune homme. Les yeux gonflés par les sanglots, elle osa tout de même le regarder et hocha la tête pour confirmer qu'elle était d'accord avec ses dires. Elle devait avoir l'air pitoyable alors pour fuir l'éventuelle remarque, même humoristique, qui serait capable de la refaire chuter, elle ramassa son bento et essuya ses joues avec le revers de ses doigts.

Instant bizarre où elle tenta de faire comme si alors qu'en dedans, elle n'était que tempêtes et ras-de-marée. L'appétit coupé, elle rangea la petite boite dans son sac et se redressa sur ses pieds. Secouant un peu sa jupe, ravalant l'émotion, elle regarda de nouveau Daiki et se força à lui sourire.

"- On se revoit la semaine prochaine alors."

Plutôt que rajouter une autre phrase maladroite ou prendre le risque de se remettre à pleurer, elle tourna les talons et quitta le toit. Elle s'interdit de réfléchir à ce que le jeune homme en penserait : elle avait déjà trop affaire avec elle-même.

[FIN]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vege-tali.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminé] Qui sème le vent... [PV Aomine Daiki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Qui sème le vent... [PV Aomine Daiki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel Coupe Vent imperméable pour l'hivers ???
» pecher quand il ya du vent
» Coupe vent CAP
» A vendre Saute vent pour 996 cab
» Y a du vent de nord est!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Lycées :: Tôo :: Toit de l'école-
Sauter vers: