AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ne me laisse pas... [Pv Akihito]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Ne me laisse pas... [Pv Akihito]   Mar 1 Mar - 19:50





















 ❝ Ne me laisse pas...❞
Ft. Akihito ♥




Akihito... A chaque fois qu'on prononce ce prénom je me mets à sourire bêtement. Aki' est mon meilleur ami, on pourrait dire qu'on se connait depuis toujours ! Aki' est si gentil avec moi ! Il m'offre des cadeaux, me protège, prend soin de moi. En plus il est tropp beau ! Et il aime les choses mignonnes ! Ahah, si j'en rajouterai un peu, on pourrait crorie que je suis amoureuse ! N'importe quoi ahah... Non ! Je ne peux pas être amoureuse de lui ! C'est mon meilleur ami ! Si je le perdrai je serai anéanti à jamais ! Mais je ne préfère pas y penser ! Comme chaque année depuis l'enfance, Aki et moi sommes dans la même classe. Et comme depuis l'enfance, nous allons et rentrons ensemble du collège ! Nous sommes actuellement en deuxième année de collège et nous n'avons jamais eu aucune dispute ! On est trop fort !

Coude sur la table, tête dans la main, je dessine les hiragana et kanjis de la leçon. Le silence règne sur la classe et cela me stresse énormement. Je jette un regard vers Akihito, il est concentré sur sa leçon. Au bout d'une demi heure, la sonnerie annonçant la fin de journée sonna. Je range mes affaires, pose mon sac sur mon épaule et me dirige vers la table de Akihito.

« On y va Aki-kun~ ? »

Je fait un sourire sur ces mots. Je me dirige vers la sortie et l'attends au pas de la porte. Une fois qu'il arrive, nous nous dirigeons vers les casiers à chaussures. Nos casier ne sont pas si éloigné et je me sers toujours de lui pour me tenir en équilibre afin de remettre mes chaussures ! Voyez l'utilité de cet ami ! Je tape des pieds pour bien enfoncer mes pieds dans mes ballerine et nous nous dirigeons vers la sortie. Je m'arrête un instant et lève mes bras pour m'étirer.

« Hummm ! Je suis de bonne humeur aujourd'hui ! »

Je le regarde en souriant et me cramponne à son bras. Ah non ! Pas comme un couple ! Comme juste une simple amie !

« Aki-kun~ ! Allons manger une glace ! »

Je l'entraine vers le combini se trouvant près du collège. Bon, manger une glace après les cours n'est pas un grand changement du quotidien ! On y va souvent, au moins une fois par semaine ! En entrant, je lâche le bras d'aki et me dirige vers le rayon des glaces. J'attrape deux glaces bleues. Vous savez, celle qui ont un bâton orné d'un gagné ou perdu ! Je me dirige vers la caisse sans me soucier de si Akihito me suis. Je sors mon porte monnaie de mon uniforme et paie les glace. Je les prends et revient vers Akihito en lui donnat la glace.

« C'est moi qui offre ! »




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ne me laisse pas... [Pv Akihito]   Mer 16 Mar - 18:02

Chapitre 1 : Ne me laisse pas...


Il existe des périodes où l'on croit que le monde nous tombe sur la tête. Que tout va de travers, alors que tous n'étaient pas si noirs.

À cette époque, Akihito se demandait comment sa mère pouvait encore se bercer d'illusions sur le compte de son mari. Lui, le fils d'une grande célébrité du mannequinat, dont son nom n'avait plus besoin d'une explication. Les magazines déballaient successivement la dernière nouvelle le concernant : il jouait son premier rôle dans un film à l'eau de rose. Son « père », rien que cela ? En réalité, Akihito s'en fichait de cette nouvelle, comme de sa dernière paire de chaussettes. Il portait le même nom de famille bien qu'il eût demandé à sa mère de le changer à l'état-civil. Sa décision provoqua un conflit aux seins même de sa famille. Il ne supportait plus cette situation où l'on croyait encore aux contes de fées. Son père, quel qu'il soit, se fichait royalement de sa famille. Il représentait qu'un fantôme auquel Akihito désirait oublier. Le pire, c'est ce que soi-disant père sortait avec une femme différente toutes les semaines et cela se savait dans la presse.

Jusque-là, Yumi, sa meilleure amie, ne savait pas ce qui lui arrivait. Il évitait ce sujet avec elle, comme avec les autres. Personne n'avait été au courant de cette histoire. Et s'il devait en parler, il lui en parlerait en premier. En attendant, ses bouches demeuraient à sceller.

Le sourire perceptuel de ses lèvres devint un visage fermé. Il se concentrait aux études et écoutait la leçon fourni par le professeur. C'était l'une des deux choses qui le maintenait encore pied dans ce monde. Autrement, il aurait mal tourné dans la société à force de déprimer.

La sonnerie retentit et réveilla sa blessure. Il devra retourner dans cette atmosphère insupportable.

Il pensait traîner un peu en ville afin d'oublier sa situation. Yumi se dirigea vers lui, avec son immense sourire. Elle attendait la fin des cours pour réaliser leur rituel habituel. Un large sourire amical s'échappa des lèvres du garçon, mais il demeura faux. Triste.

Il me leva après avoir rangé mes affaires.

« Oui, allons-y. »

L'une de ses mains passa par-dessus son épaule, le cartable heurtant son dos. L'autre main poussa doucement la petite demoiselle pour la faire avancer. Passé au couloir, il se plaça à ses côtés, marchant au même rythme. Il pourrait prendre les devants, la faire trottiner par pur plaisir, mais il ne le faisait pas.

Il adorait rendre Yumi précieuse comme une princesse. Il la considérait comme la personne la plus importante de sa vie. Bien évidemment, elle ne connaissait pas le fond de ses pensées, ni même se sentir menacer par un prétendant. Yumi n'était pas intéressée par la gent masculine, ni créer sa propre histoire amour. Et lui, il avait déjà mûri mentalement. Il n'avait pas besoin d'un dessin pour expliquer son état d'âme lié à la puberté. Et le pire, c'est qu'il la désirait, en tant que petite amie.

Étouffant ses désirs enfuit aux plus profonds de lui, il te tenait droit alors qu'il retira ses chaussures de son casier. Il les lâcha et retira ses chaussons. D'un mouvement expert, il parvient à glisser ses pieds dans ses chaussures. La raison à cette façon de se chausser . Parce que Yumi s'appuyait à lui. Il acceptait si facilement ce contact sans le moindre dérangement. Il se baissa uniquement quand elle avait fini, rentrant la paire inutilisée.

Il la regarda, avec un sourire à ses mots. La savoir heureuse l'apaisé. Évité de la mettre dans cette histoire avait été la meilleure décision qu'il avait prise. Même si au final, il désirait qu'elle l'épaule sur cette histoire. Or, il était un homme, au goût mignon, et il devait se comporter en tant que telle.

« Tu es toujours d'humeur, Yu-Chan. Et franchement, tu es bien avec ton sourire actuel. Tu es si mignonne. »

Il passa sa paume dans sa direction afin de la taquiner en la poussant légèrement. Rapidement, elle agrippa à son bras, attirant le regard de leur entourage. « Le couple platonique », c'était le surnom de ses deux amis. Leur camarade de classe se demandait quand est-ce qu'ils passeraient le cap d'amitié à amour.

Akihito en avait conscience et ne faisait rien pour changer la donne. Il aimait ce lien qui les unissait et le détruire pour une simple amourette lui aurait été un véritable déchirement. Et dans l'état actuel de sa stabilité mentale, il ne le supporterait pas.

Le brun marcha à ses côtés, bras dessus-dessous. Il sortit de son sac ses écouteurs afin de les placer à la base du cou. Il ne comptait pas écouter la musique, puisque Yumi se trouvait à ses côtés, mais c'était son côté décoration.

Instinctivement, ils se dirigèrent vers le combini du quartier, à la quête d'une glace. Il en prendra une volontiers, histoire de réhydrater cette gorge devenue sec par ce temps ensoleillé. C'était une autre de nos rituels si particuliers.

« Oui, pourquoi pas. Je te laisse choisir. »

Yumi connaissait ses goûts en matière de glace, sucrerie et autres douceurs. Il ne pouvait nier qu'ils aient presque les mêmes goûts en matière culinaire. Et cela devenait un jeu quand il fallait trouver les différences. Il chercha dans sa poche son porte-monnaie, alors que la petite blonde kidnappa leur quatre-heures.

Akihito chercha à la rattraper. Or, il était bien trop tard et la défaite lui devint amère. Il bouda presque, les bras croisés, histoire de la taquiner. Il prit le paquet qu'il ouvrit sans la regarder. Et croqua à pleines dents. Une vague de froid lui mordit la tête à devenir douloureuse. Il se sentit mal, intérieurement alors qu'il se maudissait de jouer les idiots devant elle. Il attendit quelques instants avant de lui répondre.

« La prochaine fois, c'est moi qui paye. Et je t'en payerais deux. Euh non... Trois ! »

Quand il disait cela, il devenait sérieux. D'une manière ou d'une autre, il réalisait toujours ses prédictions. Et personne, ni même Yumi, ne pouvait le détourner de cette décision.

Il présenta son bras pour qu'elle y plonge la sienne. Il la fit sortir du magasin pour réaliser la troisième étape de leur rituel. Cela prenait la forme d'un petit parc de quartier, composé d'un bac à sable, d'une balançoire et des bancs – dont la mairie devait penser à repeindre avec le temps. Ils s'installèrent sur les balançoires, inoccupés à cette heure. Il se plaça sur celui de gauche, laissant la proche à son amie. Il ne s'y installa pas dessus, mais se tient tout même sur la chaîne.

« C'est bientôt la fin du collègue, Yu-Chan. Ça te dirait, demain, qu'on sorte au centre-ville ? »




Layout by moi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ne me laisse pas... [Pv Akihito]   Sam 16 Avr - 15:45





















 ❝ Ne me laisse pas...❞
Ft. Akihito ♥




« La prochaine fois, c'est moi qui paye. Et je t'en payerais deux. Euh non... Trois ! »

La salive me vint à la bouche. Les glaces sont mon péchés-mignon et je pourrais en manger des dizaines chaque jour ! Akihito le savait très bien d’ailleurs. D’où cette proposition sucrée d’ailleurs ! En tant normal j’aurai refusé poliment en disant qu’il ne fallait pas et tout le tralala sauf que là, on parlait d’Akihito, il ne lâchera pas l’affaire même si je refuserai !

« Oh oui ! J’ai hâte ! »

On avait tendance à parler des prochaines sortit qu’on ferait les jours suivants alors qu’on était déjà entrain d’en faire une. Apparemment c’est une bonne chose à faire et ça permet de conserver l’amitié. De toute manière, on n’a pas besoin de ça ! On tenait très bien tus les deux et je n’ose même pas me demander si un jour ça aller s’arrêter.

Sur le chemin du parc, j’ouvrai ma glace. Je la portai à ma bouche rapidement sans me soucier du froid. Au bout d’un moment j’étais habitué ! Je ne pourrais vraiment jamais me passer du gout unique des glaces comme ça ! On entra dans le par cet je m’installai sur une des balançoires. J’accrochai ma main valide a une des chaînes et me servais de l’autre pour manger ma glace. Je balançais doucement mes jambes pour faire bouger la balançoire.

« C'est bientôt la fin du collègue, Yu-Chan. Ça te dirait, demain, qu'on sorte au centre-ville ? »

Je tournai ma tête vers Akihito. C’est vrai… LE collège est bientôt finit… Ca va me faire bizarre et surtout que j’aurai aimé avoir un peu plus de temps pour grandir. Je crains un peu les moqueries des lycéens me posant des questions telles « Tu t’es trompée d’établissement non ? » Mais rien à crainde, Akihito me protégera ! Je souri.

« Oh oui ! Tu en profiteras pour m’offrir des glaces ahah ! »

Je disais ça pour rire évidemment. Finalement, je serai sans doute amoureuse de lui non ? J’aime être avec lui et quand il n’est pas là je suis triste. J’aime être avec lui et je ne voudrais jamais me séparer de lui… Mieux vaut que je n’y pense plus… Il doit avoir une copine maintenant. Il a grandit et moi aussi, on est juste ami après tout. A ses yeux je serai juste la mignonne petite Yu-chan qui aime les glaces.

« Dis Aki’ ! Demain au centre commercial… On pourrait peut être s’acheter quelque chose en commun, genre un petit accessoire pour téléphone qui nous ferait penser mutuellement à l’autre ! »

Sur ces mots, je poussai un grand coup de pied sur le sol pour me balancer de plus en plus vite. Quand j’étais plus petite, je rêvais d’atteindre les nuages sur ma balançoire. Je racontais à mes parents qui me poussaient que je plus tard j’aurai une maison dans les nuages, et que je serai super heureuse là-haut. Il faut dire je rêve beaucoup.

D’un coup, une question vont hanter mon esprit. Akihito est mon meilleur ami mais finalement, j’ai tellement l’impression de ne pas connaitre tout de lui.

« Aki’… ? » J’arrêtai la balançoire en glissant mon pied au sol. « C’est quoi ton rêve ? »





© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ne me laisse pas... [Pv Akihito]   Ven 29 Avr - 11:34

Chapitre 1 : Ne me laisse pas...


Akihito avala un goût amer. En entendant, Yumi espérait continuer cette situation l’année prochaine. Ces mots lui restaient au travers de la gorge. En y repensant, il n’avait pas encore annoncé de son départ précipité pour Tokyo à la fin des vacances ni du fait qu’il ne pourrait plus la protéger par la suite. Il s’en voulait de la laisser seule au lycée Rakuzan. Il devrait l’avouer, il redoutait de lui dire la vérité. Et plus le temps passait et plus il se sentait coupable de laisser son choix sous silence.

Tout comme elle, il avait réussi le concours d’entrée haut la main. Il ne pouvait prétendre être parmi les meilleurs et parvenir à entrer dans la meilleure école de Kyôto avait été une certaine fierté. À cette époque, Akihito ne s’était pas douté du changement brutal dans ses sentiments. Il avait décidé de se rendre à Tokyo sur un coup de tête, voir ce potentiel père. Il n’avait pas mis trop de temps pour parvenir à son but et le lycée Kaijou l’avait accepté presque les bras ouverts. Il savait qu’il s’y sentirait bien, mais Yumi ne s’y trouverait pas. Son absence se fera sentir dans le cœur du garçon et la savoir loin de lui faisait mal.

Puis, Yumi lui proposa d’acheter un accessoire en commun, une chose qui les relirait à jamais.

Akihito la dévisagea momentanément sans pouvoir lui dire un mot. Elle seule pouvait avoir ce genre d’idée à germer dans sa tête. Le garçon se doutait déjà des railleries de leurs camarades s’ils voyaient ce qui les unirait. Après tout, cette marque d’affection collait aux amoureux timides et idylliques, et tous ceux qui remarquaient ce genre de chose annonceraient haut et fort : « Kinoshita est amoureuse de Kudo. » - ce qui ne le dérangeait en réalité, mais il se sentirait honteusement gêner.

Et pourtant, cette requête ne dérangerait pas le collégien. Une chaleur brûla dans son cœur jusqu’à le faire légèrement rougir. Il détourna le regard, évitant qu’elle remarque son état.

« Oui, ça sera une bonne idée, Yu-Chan. Mais on ne prend pas un truc trop rose. Je te signale que j’en aurai un aussi. Mais si tu veux du brillant, ça me va parfaitement. On pourrait aussi jouer sur les couleurs. Puis, on reprendra une glace. »

Akihito se mordit les lèvres à l’idée face à sa réponse. Il se demanda si Yumi se sentait blesser ou non sur ses paroles. Une attention particulière qu’il lui adressa depuis qu’il avait compris ses sentiments, vis-à-vis d’elle, un an plus tôt. Ce jour-là, ses amis le taquinaient durant une sortie de classe. Et la conversation s’était éternisée sur les filles et celles qui les attiraient le plus. Le Kudo remarqua son approche envers la petite Kinoshita, mais refusa de voir la vérité en face. Et celle-ci s’imposa brutalement dès qu’il osait la voir.

Mais pour le bien de sa meilleure amie, il garda le secret.

« Aki’… ? C’est quoi ton rêve ? »

Le jeune garçon tourna son attention vers elle sans savoir quoi lui répondre. Même si les professeurs les avaient déjà parlé de l’avenir, Akihito ne s’était jamais réellement attardé à ce genre de sujet. En conséquence, il ne savait pas par où commencer ni ce qu’il fera par la suite. Tout ce qu’il savait, c’est qu’il prendra sûrement un métier en relation avec sa passion pour la danse.

« Ce que je veux faire ? Je n’y ai pas encore réfléchi. J’aime bien la danse et la chorégraphie, je ferais peut-être danseur. Ou alors, je m’entraînerais peut-être dans un théâtre. Tu en penses quoi ? »

Akihito désirait avoir son opinion sur le sujet, voir son sourire illuminer cette fin de journée. Il but chaque mot qu’elle prononçait comme le ferait un héros grec face aux déesses. Dès qu’elle finit, il hocha la tête et regarda le ciel.

« Et tu veux faire quoi plus tard, Yu-Chan ? »

Layout by moi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ne me laisse pas... [Pv Akihito]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ne me laisse pas... [Pv Akihito]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le bois ne laisse pas de marbre
» Chiens en laisse...
» ça laisse reveur
» vayan se laisse pas approcher
» ça ne laisse pas indifferent...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: Corbeille :: RP-
Sauter vers: