AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 “La vérité blesse c'est vrai, mais une blessure se referme toujours.” [Feat Kuroko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: “La vérité blesse c'est vrai, mais une blessure se referme toujours.” [Feat Kuroko]   Mar 25 Fév - 16:08

Le parc était l'un des lieux préférés de la petite Satsuki: quand elle y entrait, elle avait l'impression de retomber en enfance. Elle se revoyait petite, en train de jouer avec ses amis. Les cris des enfants jouant dans les bacs à sable lui donnèrent l'impression de retourner à leur âge, jouant au « papa et à la maman » avec Aomine. Seulement aujourd'hui, elle n'avait pas rendez-vous avec lui, mais avec Tetsuya, son premier amour. Même s'il ne partageait pas ses sentiments, elle le considérait comme son petit ami, pour son plus grand regret. Après tout, sans même la connaître à l'époque, il avait été le seul garçon, la seule personne à lui offrir une glace. Un geste qu'elle n'était pas prête d'oublier. Elle était donc heureuse, voir très heureuse même de passer l'après-midi avec lui. Elle ne savait pas trop ce qu'ils allaient réellement faire pendant cette après-midi. Allaient-ils se poser sur le terrain de basket? Allaient-ils réellement faire du shopping? Elle avait marqué dans le sms qu'elle voulait faire du shopping avec lui, mais maintenant, assise sur le banc à l'attendre, elle hésita surtout qu'elle n'avait rien pu lui offrir pour la St Valentin par manque d'argent. Elle comptait bien se rattraper même si elle ne savait pas quoi lui offrir.

Plus tôt dans la journée, alors qu'elle s'ennuyait dans sa chambre, elle envoya un sms à Tetsu pour lui demander de l'accompagner pour son après-midi shopping. « Tetsuuuuu! Est-ce que ça te dis de venir faire du shopping avec moi? Ça fait longtemps qu'on a pas passé du temps tous les deux... on se dit 14h au parc? » Elle n'avait pas attendu avant de lire sa réponse: elle était rapide et positive. Elle sautilla partout dans sa chambre. Elle allait pouvoir passer du temps seule avec lui. Pour ce rendez-vous, Satsuki adopta une tenue simple et assez mignonne: pour le haut, elle prit un joli chemisier blanc à manche ¾ avec un débardeur rose pastel en dessous. Le chemisier était très joli, mais un peu trop transparent à son goût. Pour accompagner les deux vêtements du haut, elle prit une jupe avec un jupon à l'intérieur de la même couleur que le débardeur. On avait l'impression qu'elle portait une robe. Au niveau des chaussures, elle adopta des petite ballerines blanches à talonnette. C'était sa 2nd tenue préférée, après celle de la robe turquoise et du foulard dans les cheveux. Elle était enfin prête pour passer la journée avec Tetsuya, même si cette journée allait être marquée d'une pierre noir pour notre protagoniste.

Plongée dans ses pensées, elle mit du temps avant de s'apercevoir que Tetsu était déjà à côté d'elle. Son don naturel pour s'effacer était ce qu'elle adorait le plus chez lui, en plus de sa force cacher et de sa capacité à évoluer. Toutefois, ce don la fit légèrement sursauté. Elle n'avait plus l'habitude à tant de douceur. Après tout, dans ce domaine, Aomine et Kuroko étaient deux pôles: l'un dans la violence et la maladresse, l'autre dans la douceur et l'effacement. Quand elle s'aperçut qu'il était arrivé, elle lui sauta dans les bras. « Tetsu! Ça va? J'espère que ça te dérange pas trop de venir avec moi. Je pensais qu'on pourrait en profiter pour passer un peu de temps tous les deux...  », dit-elle en l'embrassant sur la joue, s'agrippant à son bras. « … depuis qu'on a quitté le collège, on se voit plus comme avant. Tetsu-chan ! Ça faisait tellement longtemps qu'on s'était pas retrouvé comme ça, tous les deux. », finit-elle de dire en l'aidant à se lever. Elle se raccrocha à son bras droit, elle ne comptait pas le lâcher comme ça. Commençant à marcher vers le centre ville, elle se sentait comme sur un petit nuage: elle était au côté de la personne qui occupait une place très importante dans son cœur.


HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: “La vérité blesse c'est vrai, mais une blessure se referme toujours.” [Feat Kuroko]   Jeu 13 Mar - 0:03

    Kuroko était en train de faire sagement ses devoirs quand le vibreur de son téléphone portable attira son attention. Il leva un sourcil, se demandant qui pouvait bien le contacter comme ça un samedi matin ?

    D’une main, il attrapa son téléphone et appuya sur la touche centrale afin d’afficher le message… c’était Momoi-chan. Elle lui proposait de passer l’après-midi avec lui pour faire les magasins.

    Tetsuya réfléchit. Il avait bien avancé dans ses devoirs et il n’avait aucune leçon importante à connaître pour la semaine prochaine. De plus, il n’avait ni d’entraînement prévu avec le club, ni de réunions avec le comité de la bibliothèque de l’école dont il faisait partit. Ses parents n’étant pas là de toute la journée, il n’avait rien de prévu non plus avec sa famille… donc, pourquoi pas ?

    Après tout, il s’entendait toujours bien avec Momoi-chan. Ca faisait longtemps qu’il ne l’avait pas revue et puis bon… il se devait d’être galant envers la jeune fille.
    Du coup, il répondit un « Ok. A tout à l’heure ! » et il se remit à ses exercices de math qui lui semblait bien difficile.

    A midi il déjeuna avec sa grand-mère à qui il annonça qu’il serait absent cet après-midi et ensuite, il alla se préparer. Il enfila le premier jean et la première chemise qu’il trouva et il était fin prêt.

    « J’y vais ! » cria-t-il près de la porte d’entrée en mettant ses chaussures. Sa grand-mère lui souhaita une bonne journée et il ferma la porte derrière lui.  

    Comme il était un peu en avance, il flâna un peu le long de chemin et arriva à l’heure au rendez-vous. Il attendit un peu puis il aperçut son amie entrer dans le parc. Apparemment elle ne l’avait pas remarqué. Comme d’habitude en gros.

    « Bonjour Momoi-chan ! » dit-il pour signaler sa présence.

    Comme il l’avait imaginé, elle s’agrippa à son bras comme-ci sa vie en dépendait et déblatéra un flot de paroles continues. Il répondit poliment :

    « Je vais bien, merci. Et toi ? Non non, ça ne me dérange pas de faire les magasins avec toi. »


HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: “La vérité blesse c'est vrai, mais une blessure se referme toujours.” [Feat Kuroko]   Mar 25 Mar - 16:55

À la base, Satsuki n'avait pas spécialement envie de sortir de chez elle pour aller faire les boutiques. Elle voulait profiter de sa journée pour se faire une petite beauté: journée manucure, soin du corps et du visage. Malheureusement pour elle, elle n'avait pas les pour; il lui manquait le masque pour le visage, les vernis pour les ongles et une panoplie de bon film pour passer la journée et la soirée, tranquillement, dans son canapé, surtout qu'elle était toute seule chez elle. Cette fois-ci, elle avait envie de passer la journée seule. Du moins, en théorie puisque finalement, elle allait passer la journée avec son petit copain, Kuroko Tetsuya. Cela faisait pas mal de temps qu'elle n'avait pas passé de temps en sa compagnie. Ce fut donc pour cette raison qu'elle décida de lui envoyer un sms pour lui demander s'il pouvait et surtout, s'il voulait bien passer l'après-midi avec elle pour faire du shopping. Même si, étant avec lui, elle n'allait – sans doute – pas acheter tous les produits dont elle avait besoin. Elle en profiterait pour faire avancer les choses entre eux deux.

Elle aimait Tetsuya aussi fort qu'elle aimait Daiki, mais pas de la même manière. Autant elle voyait l'as de la génération des miracles comme un grand frère, un confident. Autant pour Tetsu, elle ressentait un amour différent: elle était amoureuse de lui. Toutefois, même si elle ressentait un amour pur pour lui, elle savait très bien qu'il ne ressentait pas la même chose, que son amour n'était pas réciproque. Tout du moins, elle pensait que ce n'était pas réciproque. Il n'était pas le genre de garçon à montrer ses sentiments, sauf quand ils étaient extrêmement fort. Bref. Perdue dans ses pensées, elle sauta de joie quand elle obtenue sa réponse, elle était positive. Cela voulait dire qu'il acceptait de passer du temps avec elle, une après-midi rien que tous les deux. Un de ses rêves venait de se réaliser. Pour cette occasion, elle avait sortir sa tenue la plus belle, d'après son meilleur ami. Cette tenue était une petite robe blanche qui était assez serré en haut pour mettre en valeur ses atouts féminins et assez évasé en bas pour lui donner un air de petite fille. Elle comportait même un peu de dentelle.

Arrivée dans le parc, elle mit quelques minutes avant de se rendre compte que son bien-aimé était juste à côté de lui. Il fit un micro-sursaut. Elle n'avait plus l'habitude de ses effets-là. C'était un signe de plus que cela faisait trop longtemps qu'elle ne l'avait pas vu. S'accrochant à son bras quand elle lui demanda s'il allait bien et surtout, quand elle lui demanda encore si cela ne le dérangeait pas de l'accompagner. Comme elle s'y attendait, il répondit positivement pour son état et négativement pour le dérangement. « Je suis heureuse que tu ais accepté... ça fait tellement longtemps. », dit-elle avec une petite once de regret dans la voix. Elle regrettait l'époque de la génération des miracles, l'époque où ils étaient tous réunis. « Tetsu... tu te sens bien dans l'équipe de Seirin? », demanda-t-elle en s'accrochant un peu plus à son bras tout en baissant les yeux. Non pas qu'elle voulait le faire venir à Touhou, comme Kise avait essayé de faire, parce qu'elle savait très bien que cela pourrait créer des tensions avec Daiki. Les deux anciens coéquipiers ne s'étaient pas dit au revoir en très bon terme... elle n'était pas folle. Pendant qu'elle lui demandait cela, ils avancèrent vers le centre ville. Le silence qui régnait entre les deux amants était un peu pesant pour la manager. Elle s'inquiétait vraiment pour lui.

Maintenant dans le centre ville, elle se sentit un peu mieux. Elle avait pouvoir passer du temps avec lui. En se promenant dans la rue principale, on pouvait entendre l'horoscope. Pour les verseaux, on annonçait une bonne journée. Ils allaient pouvoir mettre les choses au clair dans leur relation amoureuse. Cependant, on leur disait de faire attention aux Taureaux. En parlant d'eux, ils étaient le signe le plus malchanceux de la journée:catastrophe et peine de cœur étaient au rendez-vous pour eux. À cette annonce, elle fit la moue: même si elle n'était pas aussi superstitieuse que Midori-chan, elle n'était pas heureuse d'entendre ces prédictions. Après tout, Tetsu était verseau tandis qu'elle, elle était taureau. Selon l'horoscope, elle allait passer une mauvaise journée alors qu'elle était avec lui et surtout, qu'il allait passer une mauvaise journée avec elle. Ce n'était pas le genre de chose qu'elle aimait entendre. Toutefois, elle ne fit pas remarquer l'annonce de l'horoscope à Tetsu. Il n'était pas très friand de ça et ils n'étaient pas là pour ça.

En parlant du motif de leur sortie, elle tomba sur une des boutiques dont elle voulait aller: une boutique qui vendait des cosmétiques. « tu crois que je pourrai prendre un truc à riko-chan dans cette boutique? », demanda-t-elle sans arrière penser. « c'est un peu grâce à elle que tu as l'air heureux dans ta nouvelle équipe, non? », finit-elle. Non, Satsuki ne se sentait pas jalouse envers l'entraîneuse de Seirin. Même si elle passait beaucoup de temps avec lui, niveau physique, elle avait un grand avantage sur elle. Pis... sans savoir pourquoi, elle l'aimait bien au fond, cette fille. Mais il était hors de question de lui dire en face. De toute façon, elle n'avait aucune raison de le faire. Elles n'étaient pas assez proche pour avoir ce genre de relation, ni même de discussion.


HRP:
 

[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: “La vérité blesse c'est vrai, mais une blessure se referme toujours.” [Feat Kuroko]   Mer 30 Avr - 20:04

    « Je suis heureuse que tu aies accepté... ça fait tellement longtemps. »

    Kuroko ne répondit pas et suivit la jeune fille qui l’emmenait il ne savait dans quelle boutique. Il se demandait tout de même si c’était une bonne chose d’avoir accepté de sortir avec Momoi-chan. Pas qu’elle le dérangeait outre mesure mais c’est surtout qu’il connaissait les sentiments que son ancienne manager avait pour lui. Et malheureusement par la jeune fille, ce n’était pas réciproque. Il avait peur de lui donner de faux espoirs.
    Le flux de ses pensées fut stoppé par une question inattendue que lui posa Satsuki.

    « Tetsu... tu te sens bien dans l'équipe de Seirin ? »

    Tetsuya sentit l’étreinte de Moimoi-chan sur son bras s’accentuer et il comprit qu’elle était en train d’aborder un sujet qui lui tenait à coeur.
    Kuroko n’était pas débile et il savait que la jeune fille aurait aimé qu’il aille dans le même lycée qu’elle mais il avait choisi Seirin justement pour échapper à son ancienne équipe. Il répondit alors, le plus sérieusement du monde.

    « Oui. Je m’amuse beaucoup. »

    Après tout c’était ce qu’il recherchait. Il aimait le basket parce que c’était un sport passionnant et amusant ! Et puis, à Seirin, il pouvait jouer en équipe ! C’était vraiment vraiment mieux qu’à l’époque « Génération des Miracles ».
    Il ne regrettait donc pas son choix et ne quitterait cette équipe pour rien au monde.

    Alors qu’il réfléchissait à tout ça, ils arrivèrent au centre-ville et Momoi l’emmena devant une boutique de cosmétique.

    « Tu crois que je pourrai prendre un truc à Riko-chan dans cette boutique? »

    Alors là. Il n’en avait aucune idée. Il ne connaissait pas trop les goûts de sa coach. Il était un peu surpris de voir que Momoi-chan voulait acheter un truc à Riko. Au premier abord, il pensait qu’elles ne s’aimaient pas beaucoup.

    « Je ne sais pas. »

    Il réfléchit un peu et rajouta :

    « Je crois qu’elle aime les choses mignonnes. »

    C’est vrai que Riko avait des petits chats mignons en fond d’écran de téléphone portable….
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: “La vérité blesse c'est vrai, mais une blessure se referme toujours.” [Feat Kuroko]   Dim 11 Mai - 4:37

Riko... quelle mouche l'avait piqué pour lui donner l'excuse d'aller acheter un cadeau pour elle? Il était vrai qu'elle avait été un facteur important dans la nouvelle joie de Kuroko pour le basket, mais elle n'avait rien à lui envié. Surtout au niveau des atouts féminins. Un bonnet B n'avait aucune chance face à un bonnet F. Les deux amants marchant doucement vers le centre ville, elle lui demanda timidement s'il se sentait bien à Seirin. Non pas qu'ils avaient l'air méchant, bien au contraire même, mais l'équipe de Teiko – la génération des miracles – lui manquait. Akashi aussi lui manquait alors qu'elle ne lui parlait pas beaucoup vu qu'elle ne faisait pas partie de l'équipe de basket. Quand il lui donna une réponse positive, tout en ajoutant qu'il s'amusait bien avec eux, elle eut un pincement au niveau du cœur. Ne s'était-il pas avec eux? Elle ne savait pas comment réagir à ce rajout. Elle se blottit un peu plus contre son bras. « Je suis heureuse alors! Mais... tu ne t'amusais pas à Teiko? », demanda-t-elle timidement. Allait-il mal le prendre? Le connaissant, il allait sans doute répondre un truc du genre « pas spécialement, mais je préfère Seirin » sur un ton neutre, comme à chaque fois. C'était ce qui faisait parti de son charme et elle était aussi tombée amoureuse de ce côté-là de Kuroko. En discutant, ils ne remarquèrent pas qu'ils arrivèrent au centre-ville aussi rapidement. Le temps passait vite quand on discutait.

Maintenant en ville, elle s'arrêta devant une boutique de cosmétique quand elle lui demanda si elle allait trouver un truc qui allait lui plaire dans cette boutique. Un peu surpris, il répondit franchement qu'il ne savait pas. Cependant, il lui avoua qu'elle avait un faible pour les choses mignonnes. Si elle adorait les choses mignonnes, elle savait où aller. Dans une des petites ruelles parallèles, il y avait une boutique où Momoi adorait emmener Daiki pour qu'il lui achète des petits cadeaux. Elle lui sourit. « Est-ce que ça te dit de manger une glace après? Il fait drôlement chaud pour cette saison. », dit-elle en regardant la route. « S'il fait ce même temps ce week-end, j'crois que j'irai à la plage. Ça fait longtemps que j'ai pas été là-bas. Ça te dirait d'aller à la plage s'il fait ce temps-là? », ajouta-t-elle en souriant. L'idée d'être à la plage avec son amoureux était merveilleuse. Elle commençait à sentir des petites rougeurs sur ses joues rien qu'en pensant à ça. Elle n'avait pas beaucoup d'occasion de le voir en maillot de bain. Ils commencèrent à se rapprocher de la boutique quand elle ouvrit son porte monnaie. Vu qu'elle avait l'habitude de se faire payer des cadeaux, elle ne savait pas combien elle avait en poche. Comptant ses billets, elle soupira de soulagement. Elle avait assez pour ce maudit cadeau et se payer une glace. Arrivée devant, ils entrèrent. Elle ne mit pas longtemps pour trouver un truc mignon. Elle lui montra. « ça va lui plaire, tu penses? », demanda-t-elle en lui montrant un objet en forme de chat. L'objet trouvé, ils sortirent avec l'objet et se dirigèrent directement vers le glacier.

Petite ellipse temporel. Après avoir manger leur glace, ils tombèrent sur un groupe de deux garçons. Non pas qu'ils étaient moches, mais leur façon bourrin de draguer ne plaisait pas à la demoiselle. Elle était trop douce pour ce genre de plan drague. Toutefois, ils partirent rapidement quand elle leur présenta Kuroko comme son petit ami. Déçu, ils partirent aussi vite qu'ils arrivèrent. Sauf que maintenant, les choses allaient se gâter entre les deux amis. Kuroko détestait quand elle le présentait comme son petit ami auprès des gens. Marchant doucement, ils arrivèrent dans un parc. Il était tellement petit qu'il n'y avait qu'une petite dizaine de banc et aucun air de jeux pour les enfants.


HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: “La vérité blesse c'est vrai, mais une blessure se referme toujours.” [Feat Kuroko]   

Revenir en haut Aller en bas
 
“La vérité blesse c'est vrai, mais une blessure se referme toujours.” [Feat Kuroko]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "L'habit ne fait pas le moine... C'est vrai mais... le moine ne peut non plus se balader nu."
» Sanglier blessé.
» Quizz Cool, c'est vrai mais c'est pas grave...
» Vrai Faux blog de Marc Rosset
» Humour , historique ..vrai ou legende ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: Corbeille :: RP-
Sauter vers: