AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un monde remplit de femme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Un monde remplit de femme   Jeu 17 Sep - 17:03

Chapitre 2 : Le club des Cheerleaders


Un nouveau jour illumina le visage terne d'Akihito. Cette luminosité, au travers du tissu le dérangea, au point qu'il pivota sur sa gauche, vers les ténèbres. Cependant, le mal venait d'être fait. Le sommeil l'avait fui comme la peste et Akihito devait se réveiller. Ses yeux verts lui piquaient lorsqu'il les ouvrit. Trop douloureuse pour supporter la lumière, il les referma promptement, attendant qu'elle s'habituât à la demi-pénombre. Puis, il les frotta et se releva de son lit. Et dès lors qu'il se sentit prêt à s’éveiller au monde extérieur, il les réouvrit en toute confiance.

Au début, la couleur de la chambre ne lui disait rien de familier. La sensation désagréable d'être perdu dans l'inconnu l’inquiéta. Il observa le bureau à côté de son lit et vit l'uniforme bleu ciel de Kaijou. La mémoire lui revint, comme une claque au visage. Hier, il fut l'acteur de sa première entrée dans l'un des lycée de la capitale. Il découvrit un autre monde, loin de Kyôto, de sa mère. La culpabilité de laisser son unique parente seule assombrit son cœur. Il se promettait de la rejoindre tous les week-ends. En attendant, il devait trouver ce père indigne et le corriger pour ses infidélités. Or, Akihito savait que face à une personnalité connue, on ne pouvait s'approcher aussi facilement.

Son réveil sonna soudainement. Poussant le brun à l’éteindre avant de se lever. Il commença sa journée par se laver le corps dans la salle de bain. Puis, il enfila l'uniforme de Kaijou. Ses compétences désastreuses en matière de nuer la cravate l'obligèrent de l'enfiler uniquement autour de son cou.


« Akihito, tu es levé ?
J'arrive. »


Il se dirigea vers la cuisine pour le premier repas de la journée, toujours en famille. Akane attendait son petit frère tout en préparant le bentô dans une décoration alléchante. Le jeune garçon passa sa tête par-dessus son épaule, curieux. La variété des couleurs et des saveurs lui donna l'eau à la bouche et il approcha sa main. Or, il eut le refus catégorique de son aîné l'arrêta. Akithito bouda avant de prendre sa place. Sa sœur ferma le précieux déjeuner avant de le rejoindre.

Le petit déjeuner ne s'effectuait jamais dans le silence. Très animés, les membres rappelèrent le planning de la journée ou des tâches à réaliser dans la maison. Son compte-rendu de sa première journée à Kaijo s'était effectué la veille, alors que sa mémoire était fraiche. Sa sœur s'était exclamée ouvertement lorsqu'elle découvrit que le mannequin, Kise Ryota, se trouva dans la même classe que son petit frère. Akihito prit la décision que plus jamais, il ne parlera de ses camarades. Qui sait. Il existait encore d'autres noms doux aux oreilles de sa sœur dont la signification lui était inconnue. Mais cela le conforta sur un point, sa tutrice travaillait bien avec quelques artistes.

Un dernier brin de toilette termina sa présence dans la pièce, sa sœur effectua volontiers les derniers ajustements. Puis, elle passa sa main chaleureusement sur ses cheveux. Akihito la retira, un peu gêné d'être pris pour un petit garçon. Depuis hier, il avait posé un pied dans le monde des adultes et il devra suivre cette directive jusqu'au bout. Cependant, il ne pouvait refuser un baiser sur son front lorsqu'elle releva ses cheveux. Puis, il quitta la maison, silencieuse.

Durant le trajet, il plaça les écouteurs à ses oreilles. Tandis qu'il écoutait sa playlist, il fixa une feuille dont il avait rempli la veille, sa demande d'intégrer le club des cheerleaders. Conscient d'être un homme, il se demanda comment se comporter face au capitaine du club quand ils se rencontreront. Après tous les hommes se faisaient rare dans ce genre d'activité et souvent l'objet de rumeurs très typé. Cependant, il défendra sa place, la continuation du collège.

Soudain, le bus freina sec et propulsa l'adolescent en avant. Il cogna un vieil homme d'une quarantaine d'années. Et il s'en excusa et rangea le papier en sécurité. Il attendit la fin du voyage afin d'intégrer l'établissement scolaire.


*


L'après-midi commença, avec lui, l'ouverture des clubs. À l'approche de l'instant critique, Akihito sentait la nervosité s’emparait de lui. La boule au ventre, il massait ses muscles. Il se pinça légèrement ses lèvres, détruisant un peu le maquillage léger de sa sœur. Quoique après le déjeuner, il ne devait plus rester grand-chose.

Il se trouvait devant la porte du gymnase, prévu pour le club. Il hésita un instant avant de l'ouvrir et de découvrir un monde à la fois familier et inconnu. Ses yeux s'écartèrent en voyant les performances de ses demoiselles en jupes courtes. Virevoltant comme des poupées en porcelaine, on aurait dit qu'elles étaient lancées par les petites filles. Un spectacle magnifique dont les autres étudiants pourraient être surpris par la force musculaire de ses artistes. Nous étions loin du cliché de l’apparence et des mauvaises langues. Les cheerleaders devenaient acharnées, voire perfectionnistes leurs activités. Si un élément de la chorégraphie ne plaisait pas ou si la synchronisation se brisait, elles recommençaient. Car après tout, elles avaient également le poids de représenter leur couleur lors des matchs de compétition. Elles devaient se montrer digne de Kaijou.

Akihito sourit, gonflé de fierté. Il aimait ce monde de l'ombre, supportant leur couleur. Lui qui aimait toutes les couleurs, le bleu signifiait pour lui la sérénité et l'avenir, une couleur parfaite pour les projets de l'établissement. De plus, Kise Ryuta, comme le reste de l'équipe, portait naturellement l’espérance de ses murs. Les encourager serait un véritable honneur. Or, avant de se projeter dans l'avenir, il devrait se concentrer au présent. Il s'approcha d'une des filles, observant la danse. Il leva la main, comme en classe, afin d'attirer son attention. Puis, il racla sa gorge.


« Pardonnez-moi. J'aimerais voir la responsable du club. C'est pour mon inscription. »


Rien. Le silence au début. Le malaise s'enfonça un peu plus dans ses entrailles. Le brun baissa ses yeux, coupables. Puis, il les releva afin d'appuyer sa requête, d'une voix plus ou moins hésitante, faussement grave.


« Je veux m'inscrire en tant que Cheerleader. »
Layout by moi


Dernière édition par Yokota Akihito le Jeu 7 Jan - 22:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Capitaine des Cheerleaders & Idole
Messages : 128
Date d'inscription : 25/02/2015
Age : 26
Localisation : A Kaijou en train de les encourager !
MessageSujet: Re: Un monde remplit de femme   Mer 11 Nov - 14:29



Un monde rempli de femme


Ce jour là, Byakuren était en forme. Enfin encore plus en forme que d'habitude quoi. Elle encourageait ses danseuses. Parce que oui, les cheerleaders étaient avant tout des gymnastes et des danseuses quasiment professionnelles. Si un porté était mal effectué, un salto fais a l'arrache et c'était la blessure assurée. Et ca jamais Byakuren ne l'accepterais. Elle savait les risques et faisait tout pour que ses entrainements se passent le mieux possible, sans blessures plus grave qu'un bleu sur les fesses.

Elle passe et repasse autour d'elle, fixant son œil acéré sur elles. Il faut redresser un dos, tendre une jambes, repositionné correctement des poignets pour éviter des foulures. Et elle est enfin satisfaite quand elle voit que ses danseuses sont bien positionnées et que les blessures éventuelles sont évitées.

Elle les observent avec attention. Tellement d'attention qu'elle ne remarque absolument pas que quelqu'un est entré et les observent. De toute façon elle a réussi a se mettre les membres du club de boxe dans la poche et vu que leurs horaires d'entrainement ne coïncide pas avec ceux du club de cheerleading ils assurent la sécurité et empêche les personnes extérieures au lycée de rentrer dans le gymnase.

Aussi quand la voix résonne elle sursaute et se retourne en entendant la voix. Un jeune homme est là. Il est plutôt mignon et grand et l'œil de lynx de la jeune fille l'analyse immédiatement. Il serait un bon porteur avec un peu d'entrainement évidemment. Elle ne prenait pas les débutants mais elle pouvait faire une exception. Déjà de un parce qu'elle manquait cruellement de porteur et de deux parce qu'un garçon était toujours un net avantage dans cette discipline.


« Je veux m'inscrire en tant que Cheerleader.
Je suis Hikaru Byakuren, la capitaine des cheerleaders. C'est rare une inscription en cours de route et surtout venant d'un garçon. Comment as-tu eu l'idée de venir t'inscrire et pourquoi ? Je n'accepte pas les tire-aux-flancs dans ce club. Les filles, faites des exercices d'assouplissements, vos muscles doivent rester souples et chauds sinon vous allez avoir des courbatures. Bien a nous. Je veux ton nom, ton prénom, ton âge, ta classe ainsi que tes motivations pour rentrer dans ce club. Après tout, peu d'homme veulent faire partie d'un club quasiment entièrement féminin. A moins que tu ne sois un pervers qui veut essayer de nous mater pendant qu'on se douche ?   »


Layout by Sora Ogawa


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://afterearth.forumactif.org/
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un monde remplit de femme   Mer 2 Déc - 0:07

Chapitre 2 : Le club des Cheerleaders


La demoiselle sursauta à son intervention. Il savait qu'il les dérangeait durant l’entraînement. Il ne pouvait pas faire autrement. Il devait se faire remarquer afin d'obtenir l'attention. Il n'avait pas conscience d'être rentré furtivement.

La responsable du club se tourna vers lui, le détaillant du regard. Il se sentait nerveux par cette intense intention, mais il se tenait le dos droit. Sans bouger le moindre muscle. Il savait qu'elle détaillait, afin de se faire une idée de son poste au sein de l'équipe. Enfin, si elle le prenait. Bien évidemment.

Son discours était direct, sans appel. Le ton qu'elle employait à démontrer un caractère franc et direct. Akihito aimait ce genre de personne. Il n'irait pas par quatre-chemins pour se faire comprendre. Il savait parfaitement, en vue du spectacle qui se tenait à l'instant, que l'équipe manquait cruellement de porteur. Si elle daigna de le prendre, elle le prendrait dans cette optique.

Et il était prêt à ce poste, se conformant à ses demandes.

Le voici à présent sur les faits. Aucune échappatoire n'était possible. De toute façon, Akihito ne comptait pas fuir ou abandonner. Le cheerleader faisait partie de sa vie passée. Comme celui d'aujourd'hui. Il avait déjà été victime de ce genre de reproche et s'en était tiré avec brio en démontrant ses motivations dans ce domaine.

Dire de lui qu'il était un tire-au-flanc, c'était loin de ce qu'il représentait réellement. Mais il ne répondit pas sa pique. Il la comprenait parfaitement, gardant le contrôle de ses émotions. -D'autant plus qu'en réalité, il avait juste envie de pleurer – Il attendit qu'elle finisse son travail avant de lui répondre à son tour.

« J'ai étendu parlé que le club avait été ouvert récemment. Et je me présente afin d'obtenir une place en tant que porteur. Mon nom est Yokota Akihito, 16 ans. Je suis à première année de lycée, en A. Avant le lycée, j'étais déjà dans un club de cheerleader dans la région de Kyôto, au collège Seika. Vous en avez entendu parler ? En tout cas, je veux pouvoir vous aider, comme faire évoluer ce club. »


Akihito se tut soudainement, marquant une pause.

Durant le laps de temps, il se questionna sur les informations auxquelles il avait annoncé. Si tout avait été donné. Au fond de lui, il savait que tout avait été dit. Il ne voyait pas trop quoi lui dire. Cependant, il utilisa ce temps mort dans leur conversation afin d'annoncer ses mots :

« Je vous assure que le voyeurisme ne m'intéresse pas. C'est vrai que je représente également bien le sexe masculin, je peux avoir des pensées lubriques. Cependant, je serai en train de me changer au même instant. Et vous pourrez me faire confiance. Je serai me montrer digne. »
Layout by moi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un monde remplit de femme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un monde remplit de femme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeune femme cherche monde pour rider en enduro
» la vie d'une femme est un vrai conte de fée
» Coupe du Monde DH/4X # 7-XC # 6 à Bromont : présentation
» les filles dans le monde de l'escalade
» Le Topic des plus belles femmes au monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: Corbeille :: RP-
Sauter vers: